Les montres connectées ont bien du mal à décoller, un constat intéressant à projeter

Les grands constructeurs y ont cru, ils les ont poussées et ont dépensé des millions de dollars de publicité. Rien n’y fait. Les montres connectées ne progressent pas vraiment dans les ventes. Le marché des wearables est porté par les trackers d’activité.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

On a senti le vent venir assez rapidement, certaines grandes marques ont abandonné leur développement de nouvelles montres connectées dès 2016. Certains ont poussé de nouveaux modèles en 2017 mais beaucoup ont alors changé de fusil d’épaule en lâchant en route Android Wear par exemple pour se tourner vers des solutions plus simples ou moins coûteuses.

2017-12-27 13_13_38-minimachines.net

C’est confirmé désormais par des chiffres, ce qui aurait dû être le cadeau de Noël de 2015 n’a finalement été qu’un épiphénomène. Cette année encore, si les ventes de wearables ont légèrement progressé grâce aux trackers d’activité, les montres connectées restent une niche difficile à faire évoluer. La prévision en nombre d’adultes équipés de wearables pour 2018, et cela concerne donc une minorité de montre connectées et une majorité de trackers d’activité, serait de 11.9% d’après eMarketer.

2017-12-27 13_33_02-minimachines.net

Ce qui ne représente que 50,1 millions d’Américains au total. Soit moins de 20% de la population. Le cabinet d’analystes estime que la croissance continuera pourtant pour atteindre 22.6% de la population en 2021… tout type d’objets confondus : Trackers, vêtements, montres, bagages et outils professionnels… Le marché est assez large finalement.

2017-12-27 13_14_00-minimachines.netA noter au passage qu’IDC proposait un tableau très différent des ventes de montres connectées au début 2016… Tableau totalement disqualifié à la fin de l’année avec des chiffres nettement plus bas qu’anticipés.

Aux US, les analystes estiment que le marché devrait atteindre 21.8 millions d’adultes équipés d’une montre connectée l’année prochaine, une croissance de 24.7% par rapport à cette année. Avec une majorité d’Apple Watch dans le lot. Si le marché a du mal à justifier le coût et l’intérêt de ces objets, l’achat se reporte vers d’autres facteurs que la simple possession du gadget. Et sur  ce segment, Apple s’en tire mieux que d’autres puisqu’en plus des fonctions habituelles de ce type d’objet, la marque capitalise sur son image au même titre qu’une montre de marque. Personne n’a besoin d’une Rolex pour lire correctement l’heure, personne n’a besoin d’une Apple Watch pour recevoir des notifications mais ces montres dépassent le simple rôle qui leur a été attribué pour se transformer en bijou et en marqueur social.

2017-12-27 13_23_38-minimachines.net

C’est peut être Apple qui a réussi à séduire le mieux le public délaissé par de nombreux fabricants : les femmes. La plupart d’entre elles préfèrent s’équiper d’un discret tracker d’activité au lieu d’une montre. Du reste, la plupart des analystes estiment que les usages des montres connectées vont se tourner en majorité vers les modèles les plus simples : Notifications et podomètre embarqués au sein d’un cadran de montre classique. Une économie de fonctions par rapport aux modèles Apple et Android qui s’explique probablement par le gros avantage de ces montres, à savoir leur bien meilleure autonomie.

LG_G_WATCH_R

Détail qui me parait fort intéressant, la plupart des analystes estiment que le public ne s’intéresse pas à ces wearables parce qu’ils ne voient pas les avantages de ce type de dispositif. Rappelons pour la forme le principal atout de cette offre, porter au poignet des éléments qui s’affichent normalement sur un écran de smartphone : Emails, notifications, rendez-vous et autres informations poussées par des applications embarquées sur des smartphones. Possesseur d’une montre connectée achetée début 2015, j’ai eu souvent à expliquer mon achat. Et à la question “Ça te sert à quoi finalement ?” j’ai toujours eu beaucoup de difficultés à justifier mon investissement même si celui-ci était finalement très raisonnable.

Huawei Mediapad X1 / Honor X1

Il me faut souvent beaucoup de temps pour expliquer les avantages que je retire d’un tel dispositif pour mon travail, mes déplacements et autres. C’est souvent balayé par une remarque absolument vraie : “Mais tu as déjà tout cela sur ton smartphone”. J’ai en effet dépensé 79€ pour reporter des notifications et usages présents sur mon smartphone vers mon poignet. J’ai jugé le prix pas excessif et surtout, j’ai voulu en tirer le maximum avec une bonne excuse à l’époque, mon smartphone était une phablette Huawei Honor X1 aux proportions impressionnantes. Une solution difficile à manipuler en toutes occasions qui justifiait en partie mon achat d’une montre connectée ou suffisait du moins à me donner bonne conscience. Mais je comprends parfaitement cet argument du “je l’ai déjà sur mon smartphone”.

Et c’est exactement ce qui me pose problème face à une grosse partie de l’argumentaire poussé par les Always Connected PC. Cette idée de portables et ultraportables dont l’un des deux principaux intérêts serait dans la possibilité de recevoir des notifications n’importe quand, puisque votre engin serait tout le temps connecté. Même au fond de votre bagage ou en veille sur votre table de chevet… Mais voilà, je me posais la question il y a quelques semaines et je me la pose encore, qui va aller ouvrir son PC portable pour regarder une notification alors que la majorité des utilisateurs ne juge pas pertinent d’investir pour une montre qui leur donnerait l’info au poignet ? Qui va sortir son PC de sa veille ou de son sac pour lire un email qu’il a reçu sur son écran de smartphone au même moment ?

2017-12-05 20_51_27-minimachines.net

Il me semble que cette incompréhension du public face aux montres connectées et leurs avantages n’a absolument pas été analysée par les industriels qui ont projeté leurs Always Connected PC. Et si on retire cet élément présenté comme un des énormes avantages de l’offre, je trouve que la balance est salement déséquilibrée pour ces machines sous Windows 10 ARM. Hormis l’énorme autonomie annoncée pour ces engins qu’il faudra vérifier, il ne reste finalement plus grand chose pour eux.

 

38 commentaires sur ce sujet.
  • xo7
    27 décembre 2017 - 14 h 12 min

    Très juste. D’une autre manière je dois aussi expliquer pourquoi j’ai un reflex alors que je possède un smartphone! Ou pourquoi j’ai une liseuse pour les memes raisons !

    Pour moi elle sont trop chères et trop fragiles au choc ( dans ton minilab tu ne portes pas ta montre Pierre!) leur non étanchéité et deja leur principal défaut, je ne retire jamais ma montre ! Je suis un adicte de mon fuseau horaire ! C’est le pendant de mon indépendance total de réveil, pour me réveiller a une heure donnée je dois pouvoir synchroniser mon organisme au coucher ou en cours de nuit entre deux sommeil profond.
    Il est donc hors de question de recharger ma montre pendant mon sommeil ou de la retirer pour se laver les mains, elle passe sous le savon et basta !
    Le trackeur xiomi a 13€ merci minimachine me satisfait sur ce point mais il lui manque la date et il est très limité en fait elle n’est pas connectée !
    Aure point a prendre en compte rares sont les montres connectées fonctionnant avec un winphone …

    A mon avis quand ils sortiront des montres plus adaptées aux travaux manuels ( pour lesquels le plus souvent on ne peut sortir a tout instant son phone) on aura fait un grand bon en avant.

    Reste les habitudes d’utilisation ….si les gens se promènent le nez dans le smartphone ce n’est pas pour guetter un simple message….ils consomment autre chose que des sms ou des twitts, a savoir des images, des vidéos, ou minimachines.net ! qu’une montre connectée ne retransmet pas !

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 14 h 24 min

    L’avantage de SoC ARM dans les pc, c’est la grande concurrence qui permet de meilleur prix/perfs par rapport aux x86 -> possibilité de meilleures marges pour les fabricants de pc. Voir même la possibilité d’avoir du SoC sur mesure…

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 15 h 31 min

    @Skwaloo: Ben sauf que pour le moment la concurrence se limite à une seule puce…

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 15 h 46 min

    @xo7: Il est possible de rajouter la date sur le tracker xiaomi, vérifier dans la config.
    D’autres part, ma montre LG est étanche et je prend régulièrement ma douche avec sans souci.

    @Pierre, pour ma part, je n’ai aucun mal à justifier ma montre. Je préfère tourne le poignet et vérifier la notification plutôt que de sortir mon téléphone. Une bonne partie des notifications ne nécessite pas que j’interrompe ce que je suis en train de faire, or sortir mon téléphone et le regarder est déjà une interruption alors que tourner mon poignet non. J’hésite à prendre une montre Xiaomi pour avoir un GPS intégré et un capteur cardiaque, mais il me manquerais le fait de voir les notifications autre que SMS/Appel.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 15 h 54 min

    Les montres connectées vont décollées au niveau des ventes ,le jour ou leur autonomie sera au top.
    Ce n ait pas plus compliqué que ça, tout le reste a part peut être le prix,une société Suisse est en phase d en sortir une dans les mois a venir qui sera rechargeable avec le mouvement du poignet.

    Répondre
  • TRK
    27 décembre 2017 - 16 h 08 min

    3 ans que j’ai une LG watch model 1 (79 € en promo) et je n’ai jamais retouché a une vrai montre depuis ! notif discrètes quand je suis au travail, telco pour spotify (tres utile dans mon bain :D) , contrôle du volume dans le metro, de mon point de vue c’est ultra pratique…. mais rien pour la remplacer….. je me suis commandé une LG watch style (149e) pour etre en 2.0 même si elle a des défauts car marre d’attendre que les marques sortent qq chose de parfait… (l’œuf ou la poule..) je ne vois pas comment le grand public pourrait suivre si les watch coutent 350 € et ne dépassent pas les 24h d’autonomie ..

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 16 h 19 min

    Autonomie famélique, design limité, peu/pas de fonction complémentaire par rapport à un mobile, prix, fragilité… Et surtout les montres connectées empêchent qu’on montre notre statue sociale en sortant la pelle à tarte dernier modèle qu’on à payé une fortune !
    Je n’en vois pas l’intérêt pour le moment. J’ai un tout petit mobile, je peux le sortir sans avoir peur qu’on me l’arrache. :p
    Quand le design sera intéressant, l’autonomie gargantuesque, des fonctions inédites sur smartphone (ouverture de serrures/voiture, retrouver le mobile égaré, écran elink…), là on verra.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 16 h 27 min

    @Pierre Lecourt: c’est qu’on en est qu’au début du commencement…

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 16 h 36 min

    Ce marché est un peu du vent. Je ne sais pas d’où ils sortent la prévision de 11,9% mais à tout casser je dois connaitre une personne avec un tracker et j’ai croisé une ou deux personnes avec une smartwatch dans l’année.
    Je pense que s’ils veulent que les gens les portent, il faudrait envisager de les donner.

    Répondre
  • Bug
    27 décembre 2017 - 17 h 05 min

    essayer les amazfit ou miband de chez xiaomi rapport qualité/prix au top et le fonctionnement et l’autonomie couplé au petit prix font que les acheteurs seront ravis de l’investissement :)
    Hélas personne ne connait ces équipements car peut rentable pour les ventes et surtout inconnu au bataillon la marque en France ; les français preferants acheter du thomson sans se douter que la marque n’est plus pavillon français et les chinois ont bien compris le soucis pour percer chez nous…

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 17 h 52 min

    J’ai eu un miband 1, ca a été rigolo 15 jours mais après je ne l’a plus utilisé.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 18 h 16 min

    Dommage que pebble ait sabordé ces montres pebble time, des montres en écrans e-ink permettent d’avoir une autonomie intéressante.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 19 h 09 min

    La Nokia steel me semble une bonne alternative à la montre connectée avec écran, surtout le modèle HR avec un mini écran de rappel des notifs, cardio, … mais j’attends qu’elle baisse de prix car 200€ c’est encore trop pour ça.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 19 h 33 min

    Perso, je suis toujours aussi fan de mon MiBand2. Toujours plus d’un mois d’autonomie et les notifications sont idéales pour toujours laisser son telephone en silencieux…
    Et il me donne l’heure…. C est tout ce que je lui demande 😉 en plus de compter mes pas.

    Pour les always connected, accueillement sur windows le volet de notification me permet de voir mes sms en temps réel et d’y répondre sans avoir a prendre mon smartphone en main. Par contre, le sms envoyé n’est pas repris sur mon gsm. Je pense que c’est avec une interconnexion / interaction plus poussée que le concept pourrait avoir du sens. Mais est-ce que ca doit passer par une autre SIM ? Une e.Sim ? Autre chose ?

    Après, le.Always connected, s’est surtout la promesse d’une grande autonomie… Perso, dans les transport, je suis obligé de ménager mon PC…. De jongler avec mon smartphone et mon PC pour communiquer….
    Enfin, si je pouvais laisser mon smartphone dans ma.poche et le retrouver “comme de vrai” sur mon w10 on arm, je pense que j’apprécierai le confort.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 19 h 49 min

    Très satisfait de mon Amazfit Pace, payée 80€, vos notifications etc, ne pas utiliser sous la douche :)

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 19 h 55 min

    J’ai commencé, pas longtemps, avec une Sony Liveview. Une montre connectée avec pleins d’idées mais totalement inutile.

    J’ai passé mon tour pendant plusieurs années et est apparu un projet original sur kickstarter: La ZeTime.
    Une montre connectée étanche avec de vraies aiguilles. Un gage intéressant au niveau autonomie.
    Pour le reste, fonctionnalités classiques (notifications, SMS, alarmes, tracker d’activité,…) avec un écran couleur rond.
    Elle a être livrée dans les temps mais au compte goutte pour les derniers backer.

    Mon avis: excellent achat. Autonomie record: presque 15 jours en mode connecté avec toutes les fonctions activées. Plus d’un mois d’autonomie supplémentaire en mode aiguilles uniquement.
    Pas de problèmes d’appairage.

    Pour finir look sympa qui plaît aux sceptiques des montres connectées.
    Et cerise sur le gâteau: elle existe également en version femme.

    Bref, le fabricant MyKronoz a réussi un joli coup.

    Répondre
  • Dan
    27 décembre 2017 - 20 h 08 min

    Le gros problème des montres connectées c’est justement qu’elles sont très grosses.
    Ya qu’à voir les photos de ces montres aux poignets, c’est mastoc !
    Pour les faire tenir en place on voit sur les photos qu’elles empiètent sur le dos de la main.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 20 h 27 min

    Moi j’attends l’offre de swatch attendue pour 2019. A mon avis ils risquent d’avoir une proposition intéressante et plus proche de la montre que de l’ordinateur au poignet.

    Répondre
  • 27 décembre 2017 - 20 h 58 min

    C’est peine perdue. Bonne remarque en ce qui concerne les Windows ARM, mais aussi les masques de réalité virtuelle, ou encore la réalité augmentée. Y a pas de réel besoin, de changement significatif.

    Sinon, quand est-ce qu’on verra un bon 9 pouces ressurgir ? Ca, ça avait cassé la baraque, avec des vrais Netbooks (pas les détachables) remis au goût du jour, avec des matériaux de qualités (magnésium ou alu), un écran borderless, un bon duo clavier-touchpad grands et sans effet de pompage, une puce lisant quelques contenus HD, et la possibilité de faire du montage vidéo/photo sans trop broncher, alors on aura peut-être des ventes significatives (c.f. le GPD Pocket et ses 1516% de financement qui pourtant possède des contraintes).

    J’aimerais trop que Xiaomi sorte son Notebook Air en version 9 pouces.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 7 h 52 min

    @aegiap: j’ai une pebble Time et je ne vois pas de sabordage dans cette montre.
    Par contre je l’ai payé 39€ (merci les soldes) et j’aurais pas mis beaucoup plus dans ce type d’outils.
    J’avais un traker d’activité sans écran avant cette montre et celle ci comble ce manque mais n’apporte pas beaucoup plus.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 8 h 41 min

    La montre connectée Acer Victorinox I.N.O.X. portait bien son nom, une vraie casserole au poignet !
    Tout ça pour connaître le nombre de pas effectués en allant acheter le pain, ça fait cher.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 8 h 43 min

    perso , après en avoir tester pas mal, j’ai la pebble qui pour moi enterre tous le reste , donc oui il n’ a pas de tracker d’activité , tous le monde n’est pas sportif, et je crois que le probleme vient de la ils ont tous a part pebble oublié de faire des montre. je marche dans la rue , ma montre vibre , j’ai une notif, je peux répondre sans sortir mon smartphone , il ya des jeux , je peux changer de face , je n’ai besoin de la charger qu’une fois par semaine j’ai l’heure tous le temps et elle n’est pas chère ,

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 9 h 15 min

    J’ai une montre connectée depuis 2013 et je pourrais difficilement m’en passer. J’ai commencé avec la Pebble et j’ai la LG WATCH R depuis 3 ans.
    Maintenant, je comprends aisément que ça ne soit pas utile à tout le monde. Clairement, les personnes qui ont le smartphone en permanence à la main, je ne vois pas ce que ça peut leur apporter de plus. Le principal intérêt de ces terminaux est justement de pouvoir laisser son smartphone dans sa poche ou son sac. Et c’est d’autant plus appréciable lorsque l’on utilise un très gros smartphone et que l’on passe ses appels avec une oreillette bluetooth.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 10 h 06 min

    Vive les montres mécanique de collection années 1950-2000’s !
    Elles ont la classe, un tic-tac, de véritables bijoux d’artisans par rapport aux bouses contemporaines, et je me fous comme de l’an 40 des fonctionnalités collatérales de geek.
    … déjà que je possède un smartphone (Huawei Mate)… mais que je ne l’emporte jamais avec moi (je me pose tous les jours la question “mais pourquoi ai-je acheté ÇA ?!”).
    Je déteste qu’on puisse me joindre/me polluer lorsque j’ai décidé de circuler, paisible, zen & kewl.
    Donc il est sur moi (et allumé) que lorsque je dois faire un bon voyage… et pas plus.
    Quelle merdasse ces objets connectés ! :-D

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 10 h 17 min

    Il est clair que, quand on voit les services fournis par un bracelet tracker connecté,les montres n’ont pas grand chose de plus à offrir, alors qu’elles coutent bien plus cher.Pour moi, les montres pourront avoir du succès quand le grand public pourra les considérer d’abord comme une montre. Il faut donc qu’elles soient jolies, dans différentes formes, tailles ou coloris, avec des bracelets en cuir ou en métal interchangeables, et aussi avec une grosse autonomie. J’ai une peeble time steel, et c’est une remarque que j’ai déjà eu “ah bon, c’est une montre connectée ? pourtant elle est petite, avec un vrai bracelet”. Je ne connaissais pas la ZeTime, elle m’a l’air d’avoir été faite dans cette optique, ça ne me surprends donc pas qu’elle ait eu du succès.

    Répondre
  • JCB
    28 décembre 2017 - 10 h 17 min

    Oui, adel 10 la Pebble enterre les autres SW, en terme d’autonomie, d’ergonomie, de fiabilité, de vitesse, et même de richesse du catalogue, mais elle n’est plus supportée et j’ai du en changer à contre-coeur.

    J’ai maintenant une Gear Sport, qui est pas mal du tout et ce qu’il y a de moins pire à part la Pebble. J’ai essayé Android Wear, et c’est la cata (pas autonome, pas ergonomique, pas fiable, lent..). Les atouts d’une SW sont avant tout les notifs discrètes : mon téléphone est toujours sans vibrations ou son, et quand je vois les personnes qui éteignent en catastrophe leur téléphone qui vibre ou sonne de manière inopinée, je me dis que ce sont les mêmes qui disent : “une SW ne sert à rien”.

    Mine de rien aussi, la fonction “retrouver son téléphone” à partir d’un ustensile toujours au poignet est inestimable. La aussi : ce sont les même qui recherchent désespérément leur téléphone en mode silencieux sous un coussin, qui disent : “les SW ne servent à rien”.

    Sinon, pour ceux qui ont une identification à deux facteurs, le facteur variable au poignet, toujours dispo, c’est inestimable. Il y a aussi l’utilité “télécommande toujours au poignet” : les lampes Hue, le chauffage etc.. c’est très utile pour moi et je ne saurais plus m’en passer.

    Je pourrais continuer. Les SW n’ont pas de succès car trop chères et spécifiques (Apple..) ou pas fiables ou ergonomiques (Wear). Il y a un immense potentiel, déjà en partie réalisé, dans ces engins.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 10 h 18 min

    Peeble est mort depuis un an, les actifs ont été rachetés par fitbit pour être enterrés bien profond.

    Ce n’est pas ce constructeur qui sera à l’origine des montres connectées du futur.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 10 h 38 min

    Moi c’est très simple, je prendrais une montre connecté le jour ou elle fera a minima la même chose que ma montre actuel : une autonomie illimité pour les fonctions de base, et une consommation très faible pour les autres fonctions qui serait dispo quand l’énergie est suffisante, avec un écran E-Ink, avec un rechargement solaire + mouvement du poignet.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 13 h 04 min

    @LE GUENNEC:

    Dans les années 70/90 il y avait des montres automatique quartz un mini système cinétique qui permettait de créer un courant suffisant pour alimenter un moteur d’horlogerie à quartz. Il me semble que certains horlogers sont entrain de mettre au point un système un peu plus ambitieux pour alimenter une montre connectée avec une autonomie très améliorée.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 13 h 57 min

    J’ai une Hamilton Jazzmaster au poigné a 1500euros, offert par mon pere. La classe, du cuir qui sent bon, du verre en saphire, un design mortel. Avant de la deloger de mon pognet par une merde electronique qui me dit que j’ai recu un email, faudra me passer sur le corps …

    Répondre
  • Pj
    28 décembre 2017 - 14 h 14 min

    Haha! Je verrais plutôt à justifier de “pourquoi tu regardes jamais tes messages” !! Alors ce n’est certainement pas pour avoir en plus une montre sans autonomie (comparé à une vintage qui tient 4ans) qui pourrirait encore un peu plus des moments de liberté par une notif qu’un mail de chez mamazone vient d’arriver ;)
    Et à propos du pourquoi le reflex/smartphone, il n’y à qu’à regarder la qualité d’image sur un écran d’ordinateur en dimension 1:1, et on on s’aperçoit très vite que le possesseur du plus cher smartphone du marché déchante très rapidement ;)

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 15 h 19 min

    Pour l’autonomie, la solution choisie sur le ZeTime semble être la bonne: des aiguilles pour lire l’heure tout le temps (et très longtemps) et un écran couleur sur toute la surface du cadran pour la partie smartwatch. Le tout avec presque 15 jours d’autonomie. Elle ressemble de toute manière plus à une montre qu’une smartwatch. C’est son deuxième point fort.
    Et puis, smartwatch ou pas, cela n’a jamais empêché de porter des beautés mécaniques d’origine suisse…

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 16 h 12 min

    Très intéressant de lire les commentaires sur les montres connectées !

    Une bonne part des commentaires positifs reflète une erreur d’achat au niveau smartphone (trop gros, trop petit) ou des habitudes d’utilisation qui semblent ne pas correspondre au besoin (reste dans le sac alors qu’on souhaite être informé en temps réel). L’erreur est donc ajustée par l’achet de la montre connectée.

    Les commentaires négatifs correspondent à un désintérêt de principe (rien ne vaut une “vraie” montre, l’objet est moche, trop cher) ou un manque de maturité du produit (trop gros, pas assez autonome).

    Comme quoi le positionnement du produit semble complexe, pas étonnant que les publicitaires s’y soient cassé les dents.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 16 h 32 min

    Peut-être est-ce juste un Nième gadget poussé par une société mercantile en manque d’inspiration, structurellement obligée de créer de la nouveauté pour appeler des capitaux et créer de la croissance ? A l’instar de la VR et de la 3D, qui reviennent nous hanter à intervalle régulier.

    Tant d’objets qui iront très rapidement prendre la poussière sur les étagères des consommateurs, une fois passée la (courte) période d’émerveillement.

    Tout cela nous éloigne de notre nature, de notre essence et nous amène au pire des constats d’impuissance : à l’aube de l’an 2018 nous ne pouvons toujours pas acheter de skateboard volant.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 14 h 24 min

    Perso je suis très content de mon Amazfit bip lite… Mais je m’en sers surtout comme une montre classique, podomètre et j’utilise la fonction GPS quand je vais courir.
    Par contre je n’ai pas activé les notifications, on est déjà tellement distrait dans notre vie par les notifications qui arrivent sur notre smartphone…

    Je pense que c’est là la clé du faible succès des montres connectées (hors sport) : le portable et ses notifications est devenu envahissant, et lorsqu’on n’a pas le téléphone dans la main on n’a pas envie de se faire déconcentrer toutes les minutes par une notifications sur notre poignet…

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 15 h 05 min

    Qu’est ce qui vous empeche de ne pas mettre les notifications sur votre cell ?? Qu’est ce qui vous empeche de ne pas mettre vos email, alerte, texto, sur votre cell ? Ça doit partir de vous ! Perso je ne recois aucun email de job sur mon cell, je ne recoi aucune notification de quoi que ce soit, aucun bipbip quand un texto arrive, mon cell est sur ne pas deranger de 9h du soir a 9hdu matin, bref, qu’ils aille se faire mettre …
    Un gadget connecté je le trouve seulement interressant quand ca compte les pas, mais mon cell le fait deja sans que je le demande …

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 15 h 19 min

    Et pour poursuivre la “projection” évoquée par Pierre, il est un autre domaine où les industriels investissent des sommes bien plus colossales que pour les montres connectées, et qui pourrait selon moi connaître un sort un peu similaire… j’ai nommé les voitures autonomes !
    Je ne suis pas sûr que le grand public partage l’enthousiasme de tous ces industriels qui voudront nous forcer à adopter cette invention… qui pourrait bien devenir plus marginale qu’ils ne le voudraient !

    Répondre
  • Pj
    29 décembre 2017 - 20 h 51 min

    @chelmix, rah les voitures autonomes ! Quel plaisir on aura à se boire une bonne bière au volant, les pieds posés sur le tableau de bord, en regardant avec un sourire en biais une patrouille de bleus sur le trottoir, à l’affut du délinquant routier, qui nous dévisage à notre passage devant eux à 50Km/h exactement tout pile :p

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *