Les chipsets graphiques mobiles de Samsung reportés de 5 ans

L’annonce est rude, si Samsung avait fait état de sa volonté de produire rapidement ses propres chipsets graphiques pour ses puces Exynos, la réalité de terrain semble avoir jeté un seau d’eau glacée sur son enthousiasme.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

La marque vient d’annoncer le report de son premier processeur graphique pour mobile de 5 années. Les rumeurs annonçaient une arrivée sur le marché pour la mi-2015 mais il faudra probablement patienter jusqu’en 2020 pour voir apparaître une puce mobile Exynos équipée d’un chipset graphique maison.

Samsung Exynos 7 Octa

2020, une éternité sur ce marché qui est en renouvellement permanent. C’est l’info remontée par BusinessKorea qui indique ce recul important. La production d’une puce graphique maison demandant vraisemblablement un peu plus de temps qu’escompté, Samsung n’est pas capable aujourd’hui de proposer un processeur au niveau de la concurrence.

Il s’agit d’un travail de très longue haleine car les circuits imaginés aujourd’hui devront faire face aux chipsets graphiques Nvidia, Qualcomm et Mali de demain. Autrement dit, il faut non seulement fabriquer un processeur de A à Z mais le mettre au niveau de marques bénéficiant d’une expérience considérable.

Samsung a donc signé un contrat avec ARM pour exploiter sur le long terme les licences Mali, en attendant. Les droits d’utilisation des chipsets graphiques Mali-T820, Mali-T830, T860 et Mali-T880 permettront à Samsung de voir venir.

Source : Sammobile

9 commentaires sur ce sujet.
  • 17 juin 2015 - 14 h 48 min

    ouch

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 16 h 05 min

    ichi

    juste parce que ce qui me venait a l’esprit était mal placé

    oki je sort

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 16 h 17 min

    dommage de se bloquer chez ARM quand AMD et Nvidia ouvre leur archi aux constructeurs tiers ! :/

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 16 h 54 min

    Je pense qu’il y a bien trop de brevets enjeu…
    et donc que ça leur aurait couté plus cher que d’acheter
    une solution existante !
    L’autre raison est l’évolution des technologies…
    que cela soit au niveau de la gravure des wafers,
    que l’évolution des chipsets graphiques mobiles,
    à partir d’un certain niveau d’évolution et de puissance,
    qui et pourquoi payer plus ?

    Tout le monde ne veut pas jouer en 3D avec son smartphone,
    et déjà 20.000 à l’Antutu benchmark est amplement suffisant
    pour la majorité d’entre nous…

    Donc les derniers processeurs à plus de 70.000 à Antutu,
    sont réellement réservés à une minorité d’utilisateurs !!!

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 17 h 18 min

    Du coup puisqu’ils ne pourront pas bouffer tout le monde sous arm, ils vont peut-être revenir dans le marché des pc portables… Ne jamais dire jamais…

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 18 h 52 min

    @Dadoo : C’est vrai que d’avoir quitter le marché du PC portable pour
    Samsung semble être une grave erreur !!!

    Car le PC portable fait parti de la chaîne “alimentaire” hi-tech,
    cela fait aussi tourner les usines…
    même si les marges y sont beaucoup plus faibles
    que les smartphones hauts de gamme !

    Samsung à force de vouloir jouer la sécurité,
    risque de tuer son image Hi-tech…

    Pas de grands succès sans un minimum de prise de risques,
    j’apprécie LENOVO pour cela…
    car il sont entrain d’exploser tout leurs concurrents !

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 20 h 00 min

    Je ne fais tout à fait la même lecture: ce que je comprends c’est que Samsung a “sécurisé” pour cinq années encore le fait de profiter des GPU mali, mais rien n’indique qu’ils sortiront les leurs dans 5 ans ;)

    Ils ont une fenêtre de visibilité à cinq ans, mais ça m’étonnerait qu’ils laissent leurs ingés se tourner les pouces.

    Répondre
  • 17 juin 2015 - 21 h 42 min

    Moi, je pense que Samsung a pris conscience de la montée en puissance d’Intel, y compris dans le domaine des processeurs graphique, d’où une inflexion de leur stratégie …

    Répondre
  • 18 juin 2015 - 9 h 52 min

    Samsung doit avoir les moyens, et surtout besoin, de se payer ceinture et bretelles: Ils ne sont pas surs d’avoir un truc maison bien a court ni moyen ni long terme, donc ils bétonnent avec une solution de repli. Si leurs labs pondent un truc dément, ils ne sont pas non plus *obligés* d’utiliser les GPU ARM, heinnnn

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *