Les 2 processeurs ARM de Huawei sont disponibles

Les 2 processeurs ARM de Huawei sont disponibles

Annoncé il y a un an, le K3V3, la puce huit coeurs de Huawei devait sortir en 2013. C’est finalement après 368 jours de gestation qu’elle arrive sur le marché, et surprise, elle n’arrive pas seule. Le géant des télécoms Chinois annonce également une seconde puce.

Fabriquer ses propres processeurs n’est pas une lubie pour Huawei qui pourrait faire des économies importantes sur le volume de ses ventes. Si beaucoup de composants intégrés sont inaccessibles à certaines marques ne disposant ni des brevets ni des usines pour les produire, d’autres sont, par essence, liés à une architecture tierce et à des usines spécialisées. Les processeurs ARM placent sur un pied d’égalité beaucoup de marques concurrentes.

huawei_k2v3

Un processeur 8 coeurs, reprenant le cahier des charges d’ARM avec un système big.LITTLE mélangeant 4 coeurs Cortex-A15 pour la performance et 4 coeurs Cortex-A7 pour plus d’autonomie. Ce Huawei K3V3 devrait donc apparaître d’ici quelques temps ainsi qu’un K3V2 plus classique avec 4 coeurs ARM Cortex-A9.

Les deux puces utilisent une gravure en 28 nanomètres et gèrent le format 4G LTE, une solution intéressante puisqu’elle montre la volonté des différents acteurs du marché, même les plus inattendus comme Huawei, de s’impliquer dans ce type de développement.

Proposer sa propre puce quand on est fabricant de materiel  fini comme Huawei peut paraître étonnant, et pourtant c’est désormais plus facile que de fabriquer une dalle d’écran soi même. Au contraire de la technologie de beaucoup de composants au sein d’un smartphone par exemple, la fabrication de processeurs de ce niveau est plus accessible aux grandes marques. Les plans sont disponibles auprès d’ARM, de nombreuses usines sont capables de fournir une gravure en 28 nanomètres et il suffit, toutes proportions gardées, de faire le calcul du rendement de ce type de solution par rapport à l’achat d’un processeur chez un constructeur extérieur pour en évaluer l’intérêt. Avec un marché mondial en volume pour Huawei, il est évident que chaque puce qu’il produira lui même sera une dépense de moins chez un fournisseur. Sur le marché Chinois où Huawei est évidemment très présent, le constructeur n’aura pas de soucis vis à vis de la marque de son processeur et le potentiel d’économie est énorme.

En plus de ces 2 puces, Huawei pourrait également travailler sur un processeur 64 bits basé sur la technologie ARMv8, Engadget aurait en effet repéré une remarque de la part de  son PDG sur le réseau social Chinois Sina Weibo qui en faisait part. Remarque rapidement effacée.

Source : Liliputing

10 commentaires sur ce sujet.
  • 17 janvier 2014 - 11 h 37 min

    Huawei est un des 5 plus grand des infrastructures de téléphonie mobile, c’est pas trop surprenant qu’ils sachent faire un SoC avec mobile intégré ^^ (J’ai un Ascend Mate, il est pas mal, mais trop petit, surtout avec des boutons sur l’ecran).

    Et a mon avis, tous les fabricants d’ARM bossent sur du 64 bits… la seule question est: pour quand ? Apple a fait super vite et super bien sur ce coup la.

    Répondre
  • 17 janvier 2014 - 13 h 49 min

    @ obarthelemy : juste pour ma culture personnelle les 64 bits (par pour la taille de la ram) ça change quoi actuellement sur un portable / tablette ?

    Répondre
  • 17 janvier 2014 - 15 h 11 min

    @poulpator: A rien, et Apple est en train d’essuyer les plâtres :)
    Merci Apple ;)

    Répondre
  • 17 janvier 2014 - 15 h 13 min
  • 17 janvier 2014 - 16 h 08 min

    La photo de la vue du dessous ne doit pas correspondre au composant annoncé: Trop peu de pinouilles vu l’engin!

    Répondre
  • 17 janvier 2014 - 16 h 22 min

    @yann: C’est juste pour illustrer le billet

    Répondre
  • 17 janvier 2014 - 21 h 43 min

    @Poulpator
    Si les logiciels sont biens foutus, un cpu 64 bits a déjà des registres (une mémoire située au coeur même du processeur) plus larges et permet parfois d’exécuter ou de travailler sur plus en un cycle d’horloge (nos Mhz).

    Sur les téléphones/tablette ça permet. Quand les compilateurs/interpréteurs des programmes peuvent utiliser les jeux d’instructions supplémentaires d’aller plus vite aussi en étant plus efficace sur le travail que peut faire le cpu en un cycle d’horloge.

    Et des choses beaucoup plus compliquées aussi ;)

    Donc, non, ce n’est pas inutile… en théorie…

    En attendant bonne chose pour Huawei (si ils arrivent à les produire en quantité suffisante).

    Répondre
  • 18 janvier 2014 - 0 h 46 min

    @Baldarhion:
    « En attendant bonne chose pour Huawei (si ils arrivent à les produire en quantité suffisante) »
    En même temps, les usines ne sont pas déjà sur place!?

    Répondre
  • 18 janvier 2014 - 2 h 03 min

    @poulpator: En fait, on agglomère/confond 64 bits et le nouveau jeu d’instructions ARM V8, qui comprend le 64 bits **ET** des extensions au jeu d’instruction ARM, **ET** des anciennes fonctions optionnelles qui deviennent obligatoires, et des optimisations.

    Le 64 bit en lui-meme amene un espace d’adressage mémoire plus grand (donc plus de RAM sur les machines), et la manipulation plus rapide des données (forcément, par 64 bits au lieu de 32). C’est bien, mais…

    le plus gros des gains vient en fait de cette 2eme partie « jeu d’instructions / optimisations ». Par exemple, les unités de calcul vectoriel et de calculs parallele etaient optionnelles en V7 et avant, la elles sont obligatoires. Donc tous les softs ont en tirer partie, au lieu de seulement les 1% de softs pour lesquels ca vaut le coup financierement de coder 2 fois. Y’a un certain nombre de choses dans le genre: plus de registres… Article intéressant en Anglais ici: http://www.quepublishing.com/articles/article.aspx?p=1843892

    Le resultat final a l’air intéressant sur l’iPhone 5S.

    Répondre
  • 18 janvier 2014 - 3 h 22 min

    @bob2: certes, mais quand on voit que parfois Samsung est obligé de passer commande à d’autres fabricant de cpu pour ses produits phares :). Bon, OK, ce ne sont pas les mêmes volumes… En attendant, un petit quad A-15 pas trop cher, ça ne peut qu’être bon pour nous.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *