Lenovo Thinkpad 10 : Présentation et aperçu en images

La Lenovo Thinkpad 10 essaye de faire rimer ensemble deux éléments qui paraissent, au départ, avoir bien peu en commun. Une tablette tactile d’un côté et un ordinateur portable pro de l’autre. La gamme Thinkpad est depuis toujours celle des machines business de Lenovo comme elle l’a été pour IBM auparavant.

Et évidemment, comme quand on essaye de marier la carpe et le lapin, on a un résultat un peu décevant, le bébé se noie dans 5 cm d’eau alors qu’il ne peut pas franchement courir non plus avec ses nageoires. Pour ce Lenovo Thinkpad 10, c’est un peu la même chose. Si pour vous l’évocation de cette gamme rime, comme pour moi, avec un beau clavier chiclet, un trackpoint et format classique de portable, vous serez forcément déçus.

Lenovo Thinkpad 10

Car oui, il s’agit bel et bien d’une tablette et rien qu’une tablette. Pas de clavier sans se l’offrir en option, pas de repères non plus et il faut donc se résoudre à ne pas voir ici ce que l’on attend d’un Thinkpad habituellement. On comprend donc que l’appellation faite par Lenovo est conçue pour raccrocher l’engin aux branches d’une gamme professionnelle qui a une aura importante auprès des acheteurs. Le nom Thinkpad est ici une publicité, un porte étendard classique pour mettre en valeur un produit.

Lenovo Thinkpad 10

Et pour autant, si on se débarrasse les yeux et l’esprit de la pellicule d’affects que l’on peut porter pour cette marque, si l’on est rapidement conscient que cette tablette n’est pas un portable – opération qui devrait être menée facilement par toute personne suffisamment munie de son sens de la vue et d’une dose relativement normale de bonne foi – il faut bien reconnaître que l’engin est probablement un des plus aboutis du genre.

Derrière la diagonale de 10.1 pouces en 1920 x 1200 pixels, dalle IPS aux très bons angles de vision, avec 10 points de contact et protégée par un verre Gorilla Glass 3 de Corning, on retrouve un équipement très correct.

La dernière itération de la tablette est équipée d’un processeur Intel Atom Z8750 pour faire tourner un Windows 10 Pro. Pas la puce la plus performante du marché mais une solution qui est tout de même équipée d’une puce graphique de huitième génération convaincante et capable de faire beaucoup de choses sous Windows 10. Sa mémoire vive oscillera suivant les options entre 2 et 4 Go. Il va sans dire que pour une utilisation professionnelle, la version 2 Go n’est vraisemblablement pas suffisante. Le  stockage est assuré par un dispositif classique de tablette, 64 ou 128 go d’eMMC et un lecteur de cartes MicroSDXC.

Lenovo Thinkpad 10

C’est au niveau de sa connectique que la Thinkpad 10 a quelque chose en plus, d’abord parce qu’elle propose un vrai port USB pour un engin dont l’épaisseur est de 9.1 mm seulement1. Comme quoi, avec un peu de bonne volonté, les constructeurs sont capables de choses étonnantes. Un port d’alimentation est également disponible ainsi qu’un MicroHDMI 1.4 et un lecteur de  cartes SIM si vous optez pour la version 4G de la Thinkpad 10. Enfin, un port jack 3.5 mm complète la connectique à bord de la tablette.

Lenovo Thinkpad 10

Pas de quoi fouetter un hub USB me direz vous, certes, sur la partie tablette c’est bien mais ce n’est pas parfait. Il faut dire  qu’il est difficile de faire mieux dans un engin rempli à ras bord d’une batterie Li-Po 32 Wh. Mais c’est sans compter le dock de la ThinkPad 10 qui va beaucoup plus loin et qui devrait être la base de toutes les solutions tablettes dites “pro” et plus généralement sous Windows. Ce dock est une merveille connectique ! Sur le côté gauche, on découvre un port USB 3.0 et une prise jack.

Lenovo Thinkpad 10

Et à l’arrière deux autres ports USB 3.0, un port HDMI 1.4 plein format et une prise Ethernet Gigabit. Tout ce qu’il faut pour transformer sa tablette en vrai ordinateur sédentaire avec clavier, souris, écran grand format et réseau filaire en un seul geste une fois arrivé au bureau. Le dernier port sert à alimenter et recharger la tablette,  ce qui fait l’usage du dock une évidence puisqu’en positionnant la tablette on pourra non seulement déporter son usage sur un appareil plus adapté au mode bureau mais on chargera en plus celle-ci facilement.

Lenovo Thinkpad 10

La connexion entre les deux se fait par un simple port PogoPlug et un dispositif de fixation pour arrimer correctement les deux éléments ensemble.

Lenovo Thinkpad 10

On accroche la Thinkpad 10 à son dock en un seul geste, facile à exécuter et parfaitement naturel. C’est peut être ce dock qui fait toute la différence entre cette tablette et une autre, ce dock qui lui permet de ressembler effectivement à une solution pro, à un Thinkpad.

Lenovo Thinkpad 10

Il est bien construit, bien pensé, lisible et facile à utiliser : Pendant que la tablette se rechargera d’un côté vous pourrez travailler de l’autre; Les fichiers que vous aurez travaillés en mobilité pourront profiter d’une liaison filaire pour être sauvegardés sur un système sédentaire. Le wifi 802.11AC pouvant également faire l’affaire mais la liaison filaire assurera des débits plus stables et efficaces.

Lenovo Thinkpad 10

La tablette dispose, en outre, de deux webcams, une 1.2 mégapixel à l’avant avec un microphone triple pour une réduction du bruit ambiant et une 5 mégapixels à l’arrière avec LED et autofocus pour faire des clichés. Le recours à un système de sauvegarde interne pouvant alors être intéressant pour éviter d’encombrer la mémoire de l’appareil avec trop de photos.

Lenovo Thinkpad 10

Dernière fioriture, un lecteur d’empreintes digitales sur le côté de la coque de la Thinkpad 10 pour une utilisation plus sécurisée en mobilité. Si la biométrie n’est pas un système parfait, il est toujours plus simple d’avoir recours à ce genre de dispositif que de devoir cacher un code ou un schéma devant un client pour déverrouiller ce type d’appareil.

La Thinlkpad 10 n’est donc pas un portable pro malgré son nom, c’est néanmoins une des solutions les plus convaincantes que j’ai pu voir  en terme de tablette pro; Non pas parce qu’elle dispose de fonctions révolutionnaires mais parce qu’elle est solidement construite et surtout qu’il est possible de la faire cohabiter avec un dock vraiment bâti pour un usage sédentaire. Malheureusement ce dock n’est pas livré par défaut mais en option, il coûte tout de même 119€… Si Lenovo avait la bonne idée de proposer un Bundle sur cette tablette et ce dock en rognant un peu sa marge sur ce dernier, je pense que sa Thinkpad 10 aurait fort à faire.

Notes :

  1. La tablette mesure 256,5 x 177 mm
8 commentaires sur ce sujet.
  • 31 janvier 2017 - 12 h 39 min

    A 635€ le modèle de base (sur le Shop de Lenovo), avec seulement 64 Go de stockage et 4 Go de ram, cela pique aux yeux. Surtout si l’on considère qu’il faut éventuellement rajouter le prix du stylet et/ou du clavier et/ou du dock… Waouuuuu, Lenovo ne se torche pas avec des torchons ; je ne suis pas sûr que le qualificatif ThinkPad suffise à justifier ce tarif :(

    A comparer avec une Miix 510 12″, avec i3, 4go + 128 Go, clavier, stylet et housse compris à 649€…
    Mouai, cela calme sévère ! (même si la cible visée n’est pas la même ;-) ).

    Répondre
  • 31 janvier 2017 - 14 h 56 min

    Ah, cette déception, moi qui pensais en voyant le titre une succession légitime à mon Thinkpad Edge 11′ qui a passé vaillamment ses 6 ans et qui aurait bien mérité un bon coup de boost…

    Répondre
  • 31 janvier 2017 - 16 h 13 min

    Gros problème au boulot avec ce modèle de tablette et le dock.
    En usage sédentaire sur la base la tablette a tendance à surchauffer au point que le proc passe en sécurité et bride sa fréquence au plus bas. La machine en devient inutilisable.

    Répondre
  • 31 janvier 2017 - 21 h 00 min

    Cela ressemble beaucoup à la surface dont le dock se trouvait à 10€ ces derniers temps avec une connectique quasi identique.

    Répondre
  • 31 janvier 2017 - 21 h 00 min

    @Bab1c:

    Surface 3… pas la pro.

    Répondre
  • 31 janvier 2017 - 22 h 05 min

    Le concept est quand même pas mal trouvé. J’aimerais bien avoir une tablette android avec un dock qui permettrait à la fois de la charger et de la présenter comme un terminal fixe pour mettre dans la cuisine ^^

    Répondre
  • 3 février 2017 - 11 h 07 min

    Déçu de la diagonale de l’écran.

    Les portables pro (lenovo, dell, HP) ont la particularité de pouvoir être déplié à plat (180°).
    J’ai pris l’habitude au bureau de placer le mien à la verticale : l’écran est au niveau des yeux et j’utilise souris et clavier indépendants. Mes cervicales et mes yeux me remercient :)

    Répondre
  • pat
    4 février 2017 - 21 h 53 min

    Bonsoir, je ne comprends pas très bien la raison de cet article peu étayé. La tablette est sortie il y a plus de 16 mois. Son prix est très élevé au regard de son écran avec ses nombreuses fuites de lumière qui renvoie une image peu qualitative, le packaging très minimaliste et la garantie peu alléchante. A noter l’absence de cache de protection pour le lecteur SD, contrairement à l’ancien modèle, c’est bien pratique pourtant.
    Au prix catalogue ça laisse un goût amer.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *