Découverte en images du Lenovo Legion Cube 530

J’ai pu prendre rapidement en main et découvrir un des nouveaux MiniPC de jeu Lenovo Legion Cube 530 lors d’un événement de la marque hier. Une machine tout juste débarquée de l’E3 où elle a été dévoilée il y a quelques jours.

Le Lenovo Legion Cube 530 est prévu chez nous pour la rentrée des classes à un prix indéterminé et dans des déclinaisons qui restent encore à définir. Chaque antenne locale de Lenovo va établir les configurations correspondant au marché visé sur les bases de composants listées lors de l’annonce des Lenovo Legion Cube il y a quelques jours.

Legion Cube 530

La machine que j’ai pu photographier hier était une version particulière du Lenovo Legion Cube 530 et il n’est donc pas dit qu’elle sorte telle quelle chez nous?. Ses entrailles étaient composées d’un processeur Intel Core i7-8700 associé à 16 go de DDR4 avec un SSD M.2 256 Go signé Toshiba, deux disques durs 3.5″ de 2 To 7200 tours signés Seagate et une carte vidéo 1050Ti  4 Go fabriquée par MSI. C’est un exemple typique de ce que ce genre de machine pourra proposer sur le marché.

Legion Cube 530

La première approche du boitier est très convaincante : Plastiques denses et solides, finition parfaite des moules et bonne intégration de la marque comme du logo Legion. Le tout est sobre et respire la qualité.

Legion Cube 530

Le trident du logo de la marque est intégré sur le O de Legion, aucune mention très visible de Lenovo qui se cache derrière cette appellation plus générique qui va englober toutes les machines de jeux.

Legion Cube 530

Derrière l’épaisse couche d’ABS percée sur la façade, on peut découvrir une grille en métal qui va empêcher la poussière de pénétrer dans le châssis trop facilement. Deux ventilateurs 3800 tours sont en effet placés dernière cette grille, en aspiration.

Legion Cube 530

A la base de l’engin, on découvre deux ports USB 3.0 type-A et une solution de jack audio complète. Un port casque combiné avec une entrée micro mais également une seconde entrée micro de telle sorte que l’on puisse brancher tout type de micro casque du marché sans recourir à un adaptateur.

Legion Cube 530

L’ensemble est vraiment réussi esthétiquement parlant. Le Legion Cube 530 est suffisamment sobre pour être assimilé à un PC classique simplement plus compact. Son châssis de 15 litres n’est pas forcément illuminé de LEDs de toutes les couleurs même si il sera possible de les activer. En façade, seule la LED derrière le logo en trident s’illumine en blanc pour signaler la mise sous tension de l’appareil.

Legion Cube 530

Le bouton de démarrage est situé sur le partie supérieure du châssis, il est légèrement décalé du reste du châssis et son interrupteur rond présente une légère dépression. Cela permet de le sentir sans avoir besoin de le voir.

Legion Cube 530

On pourra donc le trouver facilement même si le Legion Cube 530 est situé sous un bureau ou derrière un écran. Il suffit de poser la main sur le haut du châssis et de se laisser guider par les contours en relief de la coque pour tomber naturellement dessus.

Legion Cube 530

La partie haute du châssis n’est pas du tout celle que j’imaginais. Les images de présentation laissaient voir une sorte de grille sur le dessus de l’engin mais en réalité il s’agit d’une dalle de plexiglas transparente avec un dessin de grille par dessus. L’air ne circule pas du tout par le dessus de ces machines.

Legion Cube 530

Le Legion Cube 530 propose cette grille pour voir les entrailles de l’engin en transparence et permettre de jouer avec les inévitables LEDs RGB présentes à bord. On peut donc voir sa carte graphique en action en légère transparence. A gauche de la poignée, des vignettes font office de témoin d’activités avec des mentions HDD ou SSD.

Legion Cube 530

Sur la poignée elle même, quasiment invisible, on peut noter la présence très discrète du logo Lenovo qui signe la machine. La prise en main du joujou est facile même si le Cube n’est pas léger. Les 9 Kilos pèsent lorsque l’on manipule l’engin mais restent tout à fait transportables à bout de bras. Je suppose que l’idée de Lenovo est plus d’emmener le Legion facilement vers un véhicule mais pas de faire un gros treckking avec.

Legion Cube 530

L’arrière de l’engin est tout aussi sobre. On remarque la connectique de la carte mère au centre qui sépare deux ouïes d’aération. Lenovo a choisi de séparer alimentation et stockage d’un coté et carte mère et carte graphique de l’autre pour ne pas additionner leurs watts respectifs.Legion Cube 530

Sur la parie droite, la partie alimentation et stockage, c’est le ventilateur de l’alimentation qui fera le travail d’exatraction : Repoussant l’air chaud vers l’extérieur de l’engin.

Legion Cube 530

Sur la partie gauche, un autre ventilateur est présent ; Il s’agit d’un 80 mm en 4500 tours minutes pour, là encore, chasser l’air chaud et l’empêcher de stagner dans le châssis.

Legion Cube 530

La carte graphique  propose sa propre connectique, cette GTX 1050 Ti offre un DVI, un HDMI et un DisplayPort. On remarque que le  châssis pourra accepter des cartes plus performantes avec la possibilité d’embarquer également des cartes occupant deux baies.

Legion Cube 530

En dessous, on retrouve la connectique de la carte mère avec un autre port casque/micro jack 3.5 mm combiné. Un port Ethernet Gigabit, six ports USB dont quatre en USB 3.0 et deux en USB 3.1 Gen 2.

Legion Cube 530

Un port HDMI connecté au chipset graphique du processeur est également disponible.

Legion Cube 530

Petit détail, il n’y a pas besoin d’outils pour acceder aux entrailles du Legion Cube 530. Comme vous pouvez le voir sur cette image, les deux vis de la partie droite de la machine proposent un léger relief pour être vissées ou dévissées à la main.

Legion Cube 530

Après avoir tirée légèrement la paroi en arrière, on peut la détacher du Cube. L’impression de qualité est toujours présente avec un plastique bien épais couvert par une tôle d’acier tout aussi imposante.

Legion Cube 530

Ce panneau enlevé nous révèle les entrailles de la machine avec une gestion correcte des câbles à l’intérieur. Ce n’est pas l’engin le plus propre que j’ai pu voir de ma vie mais pour un montage en usine cela reste un travail très correct. On peut voir que le principal souci est lié à l’utilisation d’une alimentation non modulaire, ce qui laisse un bon paquet de câbles inutiles dans l’engin en bas à gauche. C’est pénible mais cela permettra éventuellement de recycler l’alimentation dans un autre appareil.

A droite, on peut voir le ventilateur d’extraction d’air chaud, en haut et en rouge la carte graphique et à sa gauche un conduit qui sépare l’intérieur de l’engin en deux espaces confinés. Cela permet de guider de l’air frais directement sur les composants de la carte graphique et non pas d’aspirer de l’air déjà réchauffé par le processeur tout en provocant des turbulences qui détérioreraient le fonctionnement des flux internes.

Legion Cube 530

Le ventilateur du processeur n’a pas l’air d’être très haut de gamme mais il pourra éventuellement être changé à condition d’accepter de démonter une bonne parte de l’engin. La mémoire vive est parfaitement accessible. Il s’agit de deux modules de DDR4 classiques et non pas SoDIMM.

Legion Cube 530

Les deux ventilateurs de façade aspirent donc de l’air frais dans la machine. En haut pour la partie graphique, en bas pour le reste des composants.

Legion Cube 530

Le SSD Toshiba de 256 Go Toshiba PCIe NVMe est placé sur un support M.2 2280 standard. Il pourra également évoluer tout comme le processeur sur son socket LGA 1151. Cela laisse de belles marges de manœuvre dans le futur pour cet engin qui, comme on le verra plus tard, embarque une alimentation ATX standard.

Legion Cube 530

Pour acceder au reste des composants du Legion Cube 530, nul besoin de dévisser d’autres éléments, le panneau de gauche1 est accessible en manipulant une simple petite manette située sur le dessus de l’appareil. En la basculant vers l’arrière, elle permet de dégager le panneau construit de la même façon que le premier.

Legion Cube 530

Il révèle un bloc d’alimentation standard et un rack de stockage 3.5″.

Legion Cube 530

L’alimentation est une AcBel ATX 450 Watts 80 Plus Bronze. Un modèle qui ne sera donc pas entrée de gamme et devrait offrir un rendement correct.

Legion Cube 530Legion Cube 530Legion Cube 530

Legion Cube 530

Le rack de disques se manipule aisément et permet de loger au choix des unités mécaniques en 3.5″ pou des 2.5″ en SSD ou en disques. Un système de verrouillage permet de les faire basculer mais aussi de les sortir sans difficultés. C’est plutôt solide et bien construit.

Legion Cube 530

Enfin,  dernier détail, un système de bande de caoutchouc permet de guider facilement tous les câbles à la sortie de l’appareil.

Legion Cube 530

La bande s’accroche à l’arrière du Lenovo Legion Cube 530 pour maintenir solidement les câbles et les empêcher de venir obstruer les panneaux de ventilation. Cela permettra également d’éviter d’étaler les différents accessoires dans tous les sens. Simple mais efficace.

Il faudra attendre la fin du mois d’août et plus vraisemblablement le début  du mois de Septembre pour connaitre en détails les configurations qui seront proposées en France pour les Lenovo Legion Cube 530 et 730. C’est à cette date que ces machines seront également disponibles pour test. Et je vais tout faire pour en dégoter une.

Notes :

  1. Quand on regarde l’appareil depuis l’arrière
7 commentaires sur ce sujet.
  • 14 juin 2018 - 16 h 15 min

    […] ACTU Découverte en images du Lenovo Legion Cube 530 […]

  • 14 juin 2018 - 18 h 26 min

    Bien construit c’est sur ,joli en plus .
    Un seul défaut pour moi ,un peu gros et surtout trop puissant .
    Certainement chère aussi pour la configuration présenté .
    Un petit modèle moins puissant et moins cher aussi en AMD peut etre me suffirait .
    Le petit Ryzen 3 me suffirait en puissance et vidéo .
    Voir un Intel en i3 et une petite Nvidia 1050 .

    Sympa en tout cas de voir qu’une modeste alimentation de 450 Watts fait tourner tout cela .

    Répondre
  • 14 juin 2018 - 23 h 30 min

    Y a-t-il du nouveau du côté de leurs prochains Thinkcentre? Ils ont rien montré?

    Répondre
  • 14 juin 2018 - 23 h 59 min

    Seul bémol à mon sens, la carte graphique : à moins de ne mettre qu’une carte aux même dimensions, pas moyen de mettre une GTX1070 ou 1080… bien que l’alim soit « aisément » remplaçable. Enfin, je pense qu’avec une petite config sans carte graphique (type AMD Ryzen avec GPU intégré), y’a surement moyen d’avoir une config suffisante et y ajouter ma GTX 1050 pour la recycler vu son faible encombrement… je surveillerai les configs à venir ;)

    Répondre
  • 15 juin 2018 - 0 h 43 min

    @TiTi: C’était pas un évent BtoB en fait. Il y avait un Thinkpad et la Miix630…

    @gregoz: Il ya moyen de mettre pas mal de cartes je pense. Et puis tu vas pouvoir imprimer en 3D ou construire une goulotte de remplacement sans trop de difficultés.

    Répondre
  • 18 juin 2018 - 7 h 38 min

    mouai un SHuttle quoi … rien de nouveau …

    Répondre
  • 18 juin 2018 - 11 h 01 min

    J’aimerai qu’il y ai plus de boitier de ce format (ou plus petit) accessibles.
    Car actuellement, c’est un peu la misère de faire du petit pas trop mal foutu en intérieur sans perdre un rein.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *