Lenovo améliore son système de refroidissement portable

Les ingénieurs de Lenovo ont planché sur un nouveau système de refroidissement et veulent le faire savoir. Certaines machines portables de la marque vont donc en bénéficier et améliorer le confort proposé : Moins de chauffe mais aussi moins de bruit en perspective.

Résumé : Avec des processeurs de moins en moins énergivores, la ventilation devrait être un problème de plus en plus facile à régler pour les constructeurs. Moins de chauffe égal moins de bruit et plus d’endurance pour les systèmes de ventilation. Un constat qui n’a pourtant pas laissé indifférent les ingénieurs de Lenovo qui ont travaillé sur un nouveau système de ventilation pour leurs machines portables.

Bien dissiper la chaleur dans une machine de quelques centimètres d’épaisseur n’est pas une lubie, c’est un point capital pour assurer la pérennité de l’engin et votre investissement comme vos données. Trop de chauffe use la machine et peut amener non seulement des pannes mais une gène à l’usage avec une ventilation en constante activité, très génératrice de bruit.

Un portable qui surchauffe c’est une machine impossible à mettre sur ses genoux, une machine à l’autonomie réduite et souvent une machine désagréable à utiliser car son clavier est lui même plus que tiède.

Lenovo a donc décidé de mettre à jour son système de refroidissement en le repensant dans son ensemble. D’abord en menant une lutte acharnée contre la poussière. Celle-ci vient obturer les arrivées d’air frais des portables et encombre également pales et ailettes des ventilateurs et dissipateurs. Autant d’éléments qui diminuent l’efficacité des systèmes.

La marque a donc pensé à un nouveau module d’entrée d’air qui évite que la poussière soit aspirée à l’intérieur de l’engin mais reste collée à une grille tout en laissant passer suffisamment d’air frais pour alimenter le circuit.

De la poussière il en entre toujours, si on regarde un aspirateur classique et un système de ventilation de portable on se rend vite compte qu’il s’agit du même phénomène de récupération de débris dans les deux cas. La nuance c’est que l’aspirateur cherche à les garder dans un récipient ou un sac tandis que le portable va tout faire pour les laisser partir. Lenovo a donc ajouté un traitement anti-statique que les pales de son ventilateur mais également sur les ailettes de son dissipateur afin ne pas agglomérer de poussière.

Enfin, un nouveau ventilateur va être mis en place, celui-ci devrait être plus discret et efficace avec un ajout de plus de pales, 47 pour être précis. Lenovo affirme augmenter le déplacement d’air de 28% par rapport à son ancien modèle avec ce nouveau venu. Ce qui permet soit de pousser réellement beaucoup plus d’air frais contre les ailettes à plein régime, soit de proposer le même refroidissement qu’auparavant mais avec une rotation plus faible, moins bruyante et plus économe en énergie.

Il faudra voir à l’usage ce que donnera ces avancées promises par Lenovo, voir également qui y aura droit. Il est possible que seules les machines haut de gamme profitent pour le moment de ce type de nouveautés, ce qui laisserait évidemment le gros des gammes non ultrabooks avec les anciens systèmes de la marque.

6 commentaires sur ce sujet.
  • 1 avril 2014 - 12 h 21 min

    Ca me rappelle un article que j’ai lu récemment sur les ailes des papillons. La moindre poussière qui se colle sur une de leurs ailes pourrait les déstabiliser et les empêcher de voler.

    Heureusement, la structure de leurs ailes, bien que visiblement lisse, est comme des tuiles sur le toit d’une maison, composées en plus de rainures qui permettent d’évacuer facilement poussières ou gouttes d’eau.

    L’homme cherche à imiter cette création dans les milieux où la poussière et l’eau ne sont pas les bienvenues.

    Répondre
  • 1 avril 2014 - 13 h 21 min

    @Dliryc:

    sympa l’anecdote des ailes du papillon. Heureusement que mere nature ne depose pas de brevet.

    Répondre
  • Xo7
    1 avril 2014 - 13 h 48 min

    @agumonkey: hélas si, d’autres s’en charge…:-(

    Répondre
  • 2 avril 2014 - 14 h 08 min

    Article intéressant pour un poiss.. heuuu premier avril….

    on est le 2 maintenant…. tu peux avouer Pierre ;-)

    Répondre
  • 2 avril 2014 - 14 h 25 min
  • 2 avril 2014 - 14 h 52 min

    Ah bon ? J’aurais cru a un poisson pourtant… ;-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *