Le Voyo MiniPC déjà disponible en France, ou presque

Depuis quelques semaines je reçois de nombreux messages me demandant où acheter un MiniPC Intel Atom et Windows 8.1 en France. Beaucoup sont interessés, fort peu, cependant, franchiront le pas de l’importation.

Et ma réponse est toujours là même, pour le moment il n’y a pas de visibilité quant à l’annonce d’une référence d’un de ces engins en stock en France. Aucun revendeur ne  veut en vendre, semble t-il, pour des raisons qui s’expliquent assez facilement.

Test Voyo Mini PC

Il y a d’abord les revendeurs qui sont pour certains comme paralysés face au produit. Dans la même situation que lorsque les netbooks sont apparus sur le marché.  Les MiniPC ont un énorme défaut, voyez vous, ils sont vraiment low-cost.

C’est positif pour l’acheteur puisqu’il paye l’objet fort peu cher mais cela sous-entend, aussi, de très faibles marges pour le revendeur. Marges d’autant plus étroites que des produits réellement peu chers sont disponibles en Asie. Entre les certifications, les licences officielles et les taxes, même en vendant les produits au plus bas, la compétition sera dure.

Test Voyo Mini PC

L’autre soucis est lié au matériel lui même et à son intégration. Les machines de ce type sont totalement intégrées, ce qui sous-entend un véritable casse tête de SAV. En cas de panne, il faut tout remplacer et il est impossible de réparer. Ce n’est pas forcément une situation  très avantageuse pour le revendeur. Surtout si il est également importateur.

Autre problème important, ces engins sont suffisamment performants pour répondre à beaucoup de besoins de la part des utilisateurs et beaucoup de marques et de vendeurs estiment que leur arrivée pourrait faire chuter les ventes d’autres machines, plus chères. Une peur de la cannibalisation des marchés qui ressemble, là aussi, beaucoup à la tétanie qui a saisi les marques à l’apparition du netbook.

Il semble pourtant que les appareils vont finir pas débarquer chez nous, je suis désormais en contact avec plusieurs fabricants qui cherchent et prospectent partout en Europe. Des MiniPC tel que le Voyo MiniPC et autres solutions très semblables vont débarquer en Italie et en Allemagne. D’autres visent les marchés Suisses et Belges avec comme mot d’ordre la mise en avant de solutions de bureautique Internet discrètes et inaudibles à petit prix. En France, plusieurs marques sont intéressées apparemment, notamment chez les grossistes, avec des produits à leurs couleurs. Il est possible qu’une centrale d’achat propose bientôt un MiniPC sous Atom Bay Trail avec 2 Go de mémoire vive et 64 Go de mémoire vive contre 150€ TTC.

Minimachines.net 2015-02-06 16_36_15

Les Marketplaces sont déjà prises d’assaut par les revendeurs asiatiques. Ici sur CDiscount on trouve le Voyo  Mini PC Atom Bay Trail 23735F en version 2 Go / 64 Go à 132€. Ne vous y trompez pas, ni le vendeur ni le stock ne sont hexagonaux. Il s’agit d’un Chinois appellé Shenzhen Value in Action Technology, un revendeur bien connu puisqu’il s’agit de Geekbuying.com qui a décidé de faire migrer son catalogue sur la plate forme du commerçant Français.

Minimachines.net 2015-02-06 16_46_20

On n’en saura pas beaucoup plus puisque la page censée afficher les informations et conditions générales de vente de  la société est désespérément vide. Cela peut être une solution pour qui ne veut pas importer de Chine, même si dans les faits les produits partiront de là bas. Par contre, selon les conditions générales de Cdiscount (En, particulier la section 4), ce sera le marchand Français qui vous remboursera en cas de soucis avec le vendeur : non réception d’un produit ou problème de SAV.

Minimachines.net 2015-02-06 16_27_46

Aux US, les engins sont également en approche avec des produits strictement similaires au marché Asiatique. Liliputing a trouvé un MiniPC Wintel sur les listings de la FCC, une machine vue et revue sur les catalogues de revendeurs Asiatiques. Un engin qui se prépare donc à une commercialisation aux US.

Minimachines.net 2015-02-06 16_28_12

Comme à chaque fois que ce genre de nouveau produit arrive, les premières réactions sont assez réactionnaires. Mais il suffit qu’un loup entre dans la bergerie pour que tout le monde suive le mouvement. Imaginez une marque qui a l’habitude de proposer des engins Chinois sous ses propres couleurs, imaginez la proposer un engin à 150€ avec les caractéristiques des minimachines dont nous parlons depuis quelques jours.

A votre avis quel succès  rencontrerait t-elle ?

51 commentaires sur ce sujet.
  • 24 février 2015 - 21 h 00 min

    hello stevejc
    as tu testé ta pipox7 avec l ecran tactile ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *