Le design de l'ARM Cortex-A57 est désormais achevé

Le design de l’ARM Cortex-A57 est désormais achevé

Construire un processeur est un processus long et difficile, pour cet ARM Cortex-A57 gravé en 20 nanomètres, c’est le résultat d’un travail de longue haleine qui se termine. ARM vient d’annoncer la transmission des « plans » à TSMC qui va être en charge du travail suivant, la vérification de ceux-ci sur des processeurs réelement gravés.

La grosse partie de ce travail de conception se passe évidemment dans un monde virtuel : On ne peut pas tâtonner en fabricant des puces réellement pour « voir » ce que cela donne : Calibrer une machine pour graver un processeur en 20 nanomètres est un processus long et coûteux. Pour le valider on utilise donc des outils de simulation informatique.

ARM Cortex-A50

Dés qu’une puce est validée virtuellement, qu’elle « fonctionne » en théorie, on passe à l’étape suivante en fournissant les plans qui vont servir à la lithographie de la puce à un fondeur. Cette étape à un nom dans le milieu du silicium, c’est le Tape-Out que l’on pourrait traduire par « Transmission ».

Pour cet ARM Cortex-A57, c’est donc ce qu’il vient de se passer : Les ingénieurs d’ARM ont fourni à TSMC, fondeur de puces Taiwanais, les plans de la lithographie a effectuer pour graver la puce. Le travail de ce dernier commence donc maintenant . Il va valider ces plans, les tester et expérimenter les premières puces qui seront gravée en 20 nanomètres.

ARM Cortex-A50

La première étape est donc un jeu d’ombres chinoises, un masque d’une finesse extrême qui servira a marquer le silicium pour dessiner à une finesse de 20 nanomètres, le dessin du processeur. Cette étape ne signifie absolument pas la disponibilité prochaine de processeurs sur le marché . ARM valide ses puces et il faudra encore plusieurs trimestres de travail pour que des prototypes fonctionnels à 100% soient envoyés aux partenaires d’ARM exploitant cette licence. Pour vous donner une idée, les premiers plans de puces ARM Cortex-A15 en 20 nanomètres ont été transmis à TSMC en 2011, elles ne devraient pas être proposées sur le marché avant 2014 ou 2015…

ARM Cortex-A50

Au menu pour cet ARM Cortex-A57 une gestion allant au delà des 4 Go de mémoire vive, des instructions 32 ou 64 bits, la gestion d’instruction de décodage vidéo NEON multicore et des performances annoncées comme 3 fois supérieures aux meilleurs processeurs actuels. Le tout dans une consommation d’énergie équivalente. Cela devrait permettre de proposer plusieurs options aux fabricants de processeurs. On peut parfaitement imaginer des minimachines ultra performantes qui offriront une autonomie équivalente aux produits actuels. Mais il est également tout à fait possible de sous cadencer ces futurs processeurs pour qu’ils proposent le même niveau de performances qu’actuellement tout en consommant beaucoup moins d’énergie.

ARM Cortex-A50

Cette puce continuera a exploiter le procédé big.LITTLE d’ARM avec son compère, le nouveau Cortex-A53 qui prendra en charge les calculs les plus simples dans une dépense d’énergie minimale.

D’ici un an ou deux donc, vous aurez la possibilité de trouver des processeurs ARM Cortex-A57, probablement sous les noms de code des différentes fondeurs qui se baseront sur le design de base pour les faire évoluer ensuite. Pour rappel, ARM ne fabrique pas de processeurs mais propose la licence d’une « recette » de puces prête à l’emploi ou modifiable. Chaque constructeur essayant ensuite de tirer son épingle du jeu en ajoutant des fonctionnalités propres. Ces derniers choisissent alors de faire graver leurs puces par différents acteurs.

Source : Engadget et ARM

22 commentaires sur ce sujet.
  • 5 avril 2013 - 18 h 23 min

    Je suis déjà sorti pour l’illustration.

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 19 h 11 min

    Il faut que je sorte plus, si il y a une référence je l’ai ratée :-p

    Je ne savais meme pas que les ARM étaient limités a 4Go. Ca fait très 386 !

    Je pensais que les masques initiaux etaient gravés par les mêmes dames qui trient les poussins en fonction de leur sexe.

    Et enfin, chez ARM, ils font un random(100) pour inventer les noms de leurs CPUs ?

    Ca sent le WE !

    Ah, une derniere, le filtre anti-spam est pourri, on peut pas répondre « tranche »

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 06 min

    @obarthelemy: Ah ah celui qui trouve le pourquoi de l’illustration aura gagné !

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 15 min

    l’age de BW?

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 17 min
  • 5 avril 2013 - 21 h 19 min

    question de petit nouveau, mais que je pose tout le temps, je suis familier des proco x86 car ça j’utilise depuis longtemps, mais y a t’il des outils pour comparer la puissance de calculs brute de ces processeur arm? et par rapport au x86 on est dans quel ordre un vieux P2 500Mhz ou un i3 récent?

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 28 min

    die hard 4 : Live free or die hard, pour les 4 Go?

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 33 min

    parce que BW a aussi joué dans « 16 blocks » qui reprend le nombre de core de cette puce?

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 34 min

    comment ça j’ai rien d’autre de mieux à faire?

    bonne nuit tout le monde.

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 36 min

    @sourioplafond: Tu te rapproches.

    @sourioplafond: Tu refroidis.

    @sourioplafond: Difficile de comparer les 2. Il y a des outils qui savent comparer des éléments « un par un » mais aucun n’est pertinent à mon sens. Certains vont te dire que les Cortex machine explose les processeurs x86 bidules, d’autres que c’est l’inverse et tout le monde aura raison. Au final c’est surtout peu concluent.
    Le meilleur truc a faire c’est de voir qu’est ce que tu recherche dans chaque produit et quelle machine répond le mieux a tes besoins.

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 37 min

    Parce que c’est un DIE en photo ?

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 47 min

    @Poulpatine: Aaaaaaah :D Et oui c’est DUR de faire un DIE :D !

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 21 h 49 min

    @Pierre Lecourt: Je ne suis pas allé jusqu’au bout de la réflexion ^^.

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 22 h 19 min

    Viens là, le chat, viens, minou (pas Minette, hein!). Oups, l’est parti avec ma langue, le chat!

    Répondre
  • 5 avril 2013 - 23 h 51 min

    Y’en a un qui va devoir arreter les adjuvants dans le café, hein.

    Répondre
  • 6 avril 2013 - 0 h 57 min

    @sourioplafond: Des pointeurs concernant la performance:
    http://www.anandtech.com/show/6529/busting-the-x86-power-myth-indepth-clover-trail-power-analysis/4
    http://liliputing.com/2012/12/intels-clover-trail-tested-it-beats-most-arm-based-chips-most-of-the-time.html

    A prendre avec des pincettes géantes (peu de modèles, beaucoup de Windows…), mais ca donne une idée. Après, pour comparer avec des CPU Core iX, le plus simple c’est de partir de l’ATOM et d’aller sur http://www.cpubenchmark.net/

    PS hey ! tranche :-)

    Répondre
  • 6 avril 2013 - 10 h 48 min
  • 6 avril 2013 - 11 h 09 min

    Le Tegra3 est sorti il y a + d’un an et le CloverTrail est tout récent, donc si on veut comparer ARM vs Intel il faut voir avec un Cortex-A15 et pas un A9 !

    @sourioplafond: en gros un Atom est entre un ARM Cortex-A9 (actuellememt les + courant) à 2 coeurs et un 4 coeurs. Il y a une nouvelle génération bien amélioré surtout sur le calcul qui est le Cortex-A15, ceux qu’il y a dans le Galaxy S4 doivent être du même ordre de grandeur que le tout premier i3 M.
    Pour du test Linpack : http://www.laptopmag.com/review/tablets/google-nexus-10.aspx

    Répondre
  • 6 avril 2013 - 18 h 57 min

    Bon, faire des stations de base mobile avec leur A57… ils rêvent! Quand on compare avec des familles Qonverge de Freescale : 4 coeurs ppc avec l’équivalent de l’HT d’intel (cad 4 proc avec la totale y compris les unités complexes type altivec etc… et 4 allégés) + 4 DSP 64 bits à la microarchitecture bien plus évoluée que celle d’Arm… par exemple, ca fait un peu lèg!

    Ne parlons pas de la switch fabric interproc de 128bits pour 4 coeurs 64 bits et des tailles de cache.

    Répondre
  • 7 avril 2013 - 10 h 06 min

    @yann: tu as certainement raison, mais ce n’est pas ce qui est le + performant qui est le + répandu… Les DSP c’est excellent mais très spécifique. Equivalent en TDP ? Malheureusement si ça ne fonctionne pas avec Win ou Android alors peu de chance d’en voir pas millions… :-(
    Je n’ai pas l’impression qu’il s’adresse aux mêmes marchés que l’A57.

    Répondre
  • 24 avril 2013 - 8 h 57 min

    […] Pas d’inquiétudes pour la marque d’un point de vue financier pour le moment donc, elle semble parfaitement à son aise dans cette période de croissance énorme qu’elle gère extrêmement bien pour le moment. Son futur avec l’ARM Cortex-A15 semble bien engagé et la marque prépare déjà le coup d’après avec le Cortex-A57. […]

  • 9 octobre 2013 - 18 h 47 min

    […] de prix. Le fait que Mediatek s’empare également de cette licence de puces ARM Cortex-A53 et ARM Cortex-A57 signifie qu’une offre low-cost sera également disponible sur le marché. Laissant au […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *