Le Dell XPS 12 sous Intel Haswell gagne 2 heures d’autonomie

Pas de révolution, juste une évolution pour le Dell XPS 12, l’engin à charnière rotative de la marque Américaine va désormais embarquer une puce Intel Haswell pour lui offrir plus de performances et d’autonomie. C’est d’ailleurs le point le plus important à retenir puisque Dell annonce des chiffres

En passant d’une batterie 47 Whr à une batterie 50 Whr et en changeant la puce Ivy Bridge actuelle pour une Haswell, Le Dell XPS 12  annonce des changements importants : Des performances en hausse avec un engin 1.6 fois plus rapide que son prédécesseur et surtout 2 heures d’autonomie en plus !

Dell XPS 12

Une évolution importante donc pour l’utilisateur puisque la machine gagne  à la fois en performances mais aussi en autonomie. Avec 8.5 heures d’autonomie, le Dell XPS 12 devient un engin redoutablement efficace.

Il faudra bien sur tempérer ces annonces en attendant les premiers tests puisque l’autonomie est calculée sur un scénario précis imposé par un logiciel de test qui n’a pas grand chose à voir avec un usage typique mais l’ancienne machine était évaluée avec le même type d’application. Cela témoigne d’un changement important sur ce passage de relais dans la galaxie des processeurs Core d’Intel. Le Dell XPS 12 reste un engin unique, avec sa charnière d’écran rotative permettant de le basculer pour retrouver un suage tablette. Il sera mis en vente dan les prochaines semaines pour 1200$ d’après The Verge.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 5 juin 2013 - 12 h 26 min

    Arf, j’aurais aimé avoir une petite date de sortie “réaliste” parce que je pars en vacances début juillet… en sachant que Dell respecte ses délais d’envoi sous 48 heures… Grrr’

    Répondre
  • 5 juin 2013 - 17 h 20 min

    @clarck Peu seront dans ton cas je crois, il faudra souvent choisir entre des vacances OU un 12 pouces à 1200$ ;) (Bon, plus sérieusement, quand vont-ils enfin se décider à remettre un port Gigabit dans ces jolies petites bêtes ? Depuis quelques mois, ça devient quasiment inexistant, hélas…)

    Répondre
  • uko
    5 juin 2013 - 20 h 14 min

    Des processeurs qui d’une année sur l’autre font gagner 60% de puissance et 30% d’autonomie, CA c’est le progrès.

    RIP années Pentium à 4GHZ, et merci Intel d’avoir compris nos besoins en mobilité (et accessoirement en économie d’énergie). Puisse ce mode de progression continuer longtemps au même rythme.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *