Le code source du Galaxy Note II libéré par Samsung

Le code source du Galaxy Note II libéré par Samsung

En proposant le code source de son Galaxy Note II Samsung espère sans doute attirer des développeurs qui travailleront sur son smartphone grand écran afin de pérenniser ce concept. L’occasion pour les développements de proposer des ROMs alternatives à celles fournies par les opérateurs.

Samsung propose désormais le code source officiel adapté à son Galaxy Note II afin que les développeurs puissent travailler dessus et exploiter au mieux les fonctionnalités de l’engin d’un côté ou proposer des ROM, c’est à dire des systèmes d’exploitations alternatifs à celui d’origine, parfaitement adaptées à l’engin.

Une bonne nouvelle pour les possesseurs de Galaxy Note II achetés chez certains opérateurs qui n’hésitent pas à « pourrir » leur téléphone de fonctionnalités plus à la gloire de leurs propres services que véritablement utiles pour le consommateur. Samsung ayant libéré le code source de l’engin, il va être possible de travailler  dessus et d’obtenir dans les semaines à venir des solutions aux petits oignons et optimisées au maximum pour le Note II.

La source est disponible sur opensource.samsung.com via SamMobile

7 commentaires sur ce sujet.
  • 8 octobre 2012 - 16 h 45 min

    Cela commencerait-il à devenir une habitude chez Samsung de « libérer le code source » ? Car il y a quinze jour c’était pareil pour le S3. En même temps, on peut les comprendre, vu la communauté des aficionados bricolos qui gravitent dans la … Galaxy Samsung, les roms fusent de toutes part et c’est tout à l’avantage des utilisateurs et aussi de Samsung qui en profite très certainement.

    D’un autre coté, vu que la mouture Android 4.2 pointe le bout de son nez et donc que la 4.1 est un peu à la traîne en ce qui concerne les mises à jours des constructeurs, ce genre de pratique ne peut que contribuer à accélérer les choses.

    Répondre
  • 8 octobre 2012 - 17 h 00 min

    Connaissant Samsung, j’espère aussi que ce n’est pas pour sortir plus facilement des produits non finis en s’appuyant sur la communauté pour corriger tout cela. J’ai un Omnia 7 et une grosse partie des fonctionnalités ont été apportées par les gens d’XDA, alors que le hard le permettait. (Update 7.5, puis 7.8, le tethering etc etc…)

    Répondre
  • 8 octobre 2012 - 17 h 36 min

    Et voilà, le Note II est encore plus tentant! (mais trop cher…)

    Répondre
  • 8 octobre 2012 - 19 h 15 min

    Les cooking rom vont encore plus fleurir sur XDA !!
    Une bonne chose pour le marché de l’occasion ^^
    mon Hd2 qui a 3 ans fonctionne sous Windows Phone 7 et Ics en dual boot
    grace aux cookers d’XDA, mis a part la nand un peu short, il n’a rien a envier au modèles plus récent, et vaut toujours une ‘fortune’ en occasion

    Répondre
  • 8 octobre 2012 - 21 h 38 min

    je ne peux pas m’empêcher d’y voir un pied de nez à apple. Samsung donne l’impression de faire l’inverse d’apple sur le plus de point possible. encore un exemple ici « votre système est hyper verouillé ? le notre est désormais totalement ouvert »

    Répondre
  • 9 octobre 2012 - 21 h 49 min
  • 12 octobre 2012 - 7 h 49 min

    @Marvellou:

    Faut arrêter de voir le mal partout, un produit Androïd ne peut pas arriver sur le marché et être totalement fini.
    Tant mieux pour les utilisateurs, si XDA existe, et si Samsung change son fusil d’épaule en s’appuyant sur la communauté pour améliorer un peu plus rapidement les produits.

    Les dev XDA devrait se fédérer et faire payer leur développement … Mais ça personne n’en n’a envie, on veut des produits hypra fonctionnels pas cher en développement constant, mais on n’a pas envie de passer à la caisse.

    Si samsung devait livrer un produit fini ou assurer un suivi continu, avec une qualité équivalente à la force de frappe de la communauté XDA, le coût de revient serais énorme, si on tient compte de l’étendue de la gamme chez Samsung il faudrait une armée de dev pour y arriver, et une armée ça coûte cher.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *