Le clavier CoolShip de FocusWill, grosse arnaque autour d’une minimachine

Vous ne vous souvenez probablement pas du clavier Coolship de FocusWill. Un petit billet en début d’année pour annoncer le financement participatif de ce projet qui annonçait à l’époque, un coeur d’Android à la manière d’un Amiga ou d’un Atari de la belle époque. Finalement, ce financement participatif ne donnera pas lieu à la production d’une machine annoncée pourtant dans de nombreux pays. Les fondateurs de Focuswill ont disparu, empochant avec eux le montant de ce financement.

Résumé : Ce n’est pas une première, une odeur de souffre flotte dans l’air autour de plusieurs financements participatifs. Mais c’est la première fois qu’un des engins cité sur Minimachines fini non seulement aux oubliettes mais qui s’avère surtout être une arnaque. La volonté réelle des constructeurs était de partir avec la caisse. L’occasion de se pencher sur le financement participatif.

Le clavier Coolship a été totalement financé sur Indiegogo, la machine ne semble plus spécialement originale aujourd’hui. Si elle sortait, elle serait même probablement boudée par des acheteurs qui n’auraient pas financé l’objet. Avec un processeur ARM double coeur Cortex-A9 RockChip RK3066 épaulé par 1 gigaoctet de mémoire vive et de 4 à 8 Go de stockage, elle ne sort plus vraiment du lot. Mais en Févier dernier, elle avait assez de lustre pour attirer du monde, avec une belle connectique, de l’Ethernet et des ports VGA ou HDMI, la machine avait séduit.

Aujourd’hui le site de FocusWill est tombé, il ne répond plus. En cherchant un peu du côté de son enregistrement on tombe sur une compagnie appelée JIANGSU BANGNING SCIENCE & TECHNOLOGY CO qui semble avoir déposé d’autres domaines comme Favorsell.com, également inaccessible. Favorsell.com est semble t-il à l’origine de plusieurs plaintes d’internautes car ce site de vente de materiel informatique aurait engrangé des commandes sans jamais livrer ses clients. Vous l’aurez compris, les gens derrière les 2 sites sont les mêmes et leur activité est bien illustrée par la photo de ce billet. Indiegogo n’a aucune information sur ce qui s’est passé et les créateurs du projet sont dans la nature.

Coolship Focuswill

240$ disparu pour cet utilisateur qui a été relancé par Focuswill avant la fermeture du site.

Le montant du préjudice sur la plateforme Indiegogo est de 10 000$, pas grand chose à priori mais au vu du coût nécessaire à la mise en place d’une telle arnaque, c’est une jolie somme. Surtout que les scrupules n’ont pas étouffé les gens derrière ce joli clavier Android, on peut lire différents témoignages sur le web qui parlent de demande de contributions supplémentaires faites aux internautes ayant participé en raison d’une augmentation du prix des composants. Contribution pouvant dépasser les 50$ afin de recevoir « immédiatement » sa commande. Dans tous les cas, un délai spécifique a été mis en place, 60 jours après les derniers versements tout le système Focuswill a été débranché. 60 jours c’est juste au dessus des 45 jours de « protection » de Paypal qui a servi au paiement des transactions. Protection qui autorise la personne qui a payé à récupérer sa mise. Apres ces 45  jours, l’argent n’est plus à vous et Focuswill l’a bien compris.

Coolship Focuswill

Aujourd’hui encore, certains « magasins » en ligne indiquent le clavier comme en stock, c’est le cas de Newit.co.uk en « Angleterre », dont le propriétaire gère également des sites aussi variés que du poker en ligne ou de la vente de chaussures. La dernière activité de ce site date de fin Octobre, date à laquelle Focuswill semble avoir plié bagage.

Monter une telle arnaque ne coûte rien: 2 ou 3 noms de domaine histoire de donner du lustre à la chose, quelques comptes bidons pour proposer des emails d’inscription et un compte Paypal. Un peu de temps pour monter tout cela et on peut commencer à engranger des milliers de dollars.

Alors faut t-il arrêter le financement participatif ? Je suis un bon client de ce type de campagnes, souvent pour du matériel, d’autres fois pour des logiciels ou des jeux. La plupart du temps, j’investis après avoir enquêté un minimum sur qui est derrière le projet, son passé, ses réalisations. Les nouvelles demandes de financement sur les plateformes comme Kickstarter ou Indiegogo l’ont d’ailleurs bien compris: rares sont les projets qui ne sont pas étoffés d’un CV complet de leurs créateurs et bien souvent une vidéo personnifie le projet pour montrer le travail effectué, les éléments qu’il reste à gérer et comment le projet sera monté.

Pour ma part, et malgré de très nombreux financements, je n’ai pas eu à me plaindre d’un problème de ce genre, j’ai connu des retards, des lenteurs et des exaspérations suite à de multiples reports mais dans l’ensemble je suis toujours retombé sur mes pieds. Je continuerai donc d’aider des projets dans lequel je me retrouve ou des idées que je juge bonnes. J’aide régulièrement à financer des projets pour quelques dollars, sans attendre rien en retour mais parce que l’idée me plait.

2 leçons peuvent néanmoins être retenues de cette mésaventure avec Focuswill: d’abord que chaque financement doit être fait après une enquête approfondie de la part des internautes, et pourquoi pas en faire une règle sur MiniMachines en demandant aux intéressés de poster leurs remarques et trouvailles en commentaires avant de valider le financement. Cela me parait une bonne idée de fonctionnement pour le site : Présenter un projet, le faire valider par la communauté puis donner le feu vert pour une participation.

L’autre leçon est moins amusante, elle nous apprend que les systèmes de financements participatifs comme Iniegogo mais également Kickstarter, se lavent parfaitement les mains de ce genre de mésaventures. Elles se placent comme des systèmes de mise en relation et ne s’inquiètent pas de ce genre de problèmes. Le financement participatif a par nature une part de risque. Qu’un échec de financement puisse arriver, quitte à ce qu’il y ait des pertes pour les personnes qui ont avancé de l’argent, c’est compréhensible. Des projets peuvent capoter, des incidents de production survenir et il serait difficile d’en vouloir à ces plateformes pour cela. Mais l’histoire de Focuswill et de son Coolship est plus grave, elle montre que des voyous ont pénétré et abusé du système pour être mis en relation avec des internautes.

Indiegogo enquête t-il de son côté sur les utilisateurs de sa plateforme ? Tout le monde peut s’inscrire sur leur site et proposer un projet, lancer un site bidon et faire des mises à jour pour montrer une avancée du projet. Puis, au bout de 2 ou 3 mois disparaître dans la nature. La page Indiegogo du projet a tout simplement disparu, laissant les internautes ayant participé tout seuls. Aucune indication, aucun support n’a été mis en place…

11 commentaires sur ce sujet.
  • 5 décembre 2013 - 10 h 26 min

    Il ne faut PAS commander quoi que ce soit sur IndieGogo. Contrairement à Kickstarter, leur politique anti-arnaque n’a absolument rien à voir.

    En cause notamment, le fait que même si une campagne n’est pas fondée à 100%, l’argent part quand même. Kickstarter autorise au compte-gouttes ce genre de campagnes, et c’est souvent écrit en rouge en bas.

    Des projets très douteux sont présents sur IndieGogo, tels que ce détecteur d’allergènes à nano détecteur du futur, dont les internautes ont signalé que les créateurs étaient les fondateurs de sectes aux USA, bref.

    Exemple typique : http://www.indiegogo.com/projects/96w-8-port-usb-charger-2-4a-on-each-port « Financement flexible.Ce projet recevra tous les fonds recueillis même si l’objectif n’est pas atteint »

    Aucune déception avec Kickstarter, j’en suis à 4 projets, toujours impec’.

    Lisez, lisez, braves gens ^^

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 10 h 43 min

    Tiens, a ce sujet, des news du machin de reconnaissance de mains qui devait révolutionner l’informatique y’a 6 mois ?

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 10 h 48 min
  • 5 décembre 2013 - 10 h 54 min

    @obarthelemy:

    Bonjour O,

    Tu parles de leap motion ? Il est en vente à la Fnac si je ne me trompe pas. J’imagine que les internautes ayant financés ce projet l’ont reçus depuis un petit moment.

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 13 h 26 min

    Je m’étais également embarqué sur cette joncque, et puis il y eu des petites choses qui m’ont « dérangé ».

    – d’une conception extrêmement simple (uniquement un moule de la coque à faire) je n’ai pas compris le délais qu’il indiquait, surtout que je connais bien leur réactivité et qu’on avait déjà des photos d’un proto.
    – un autre lecteur du site a pu pré-commander une version azerty. Quand je demande de transformer ma commande qwerty en azerty, on me dit que ce n’est pas possible car l’azerty n’existe pas… Quelqu’un ment !
    – la nécessité absolue de faire leur personnalisation d’Android pour « faciliter la transition depuis Windows ». Vu le temps de développement induit et le prix de vente des claviers, ça ne va pas beaucoup marger. J’aurai plutôt vu des drivers/kernel Linux, ça aurais été plus vendeur pour attirer des bidouilleurs et développeurs pour faire vivre la machine à moindre frais par la suite.
    – aucunes annonces des avancées du projet, seulement de son financement…

    Ça m’a rapidement agacé, et j’ai pu annuler ma participation (chanceux ?).
    Du coup mon père à eu droit à Linux Mint et ma mère à un Chromebook ! LOL

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 13 h 53 min

    @Fabrice / Spark: Tu as eu le nez creux sur ce coup… Je pense que les acheteurs qui en ont pris 1 ou 2 doivent l’avoir mauvaise.

    Répondre
  • s@s
    5 décembre 2013 - 14 h 58 min

    [HS]: Pierre, le câble plat micro-usb vendu dans la boutique (boutique.minimachines.net/boutique/cable-usb-microusb-plat-3-metres) est un 3 mètres alors que la pub qui apparaît sur ton site indique un 5 mètres (www.minimachines.net/wp-content/uploads/2013/10/cable-5m.jpg).

    Qui dit vrai ?

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 21 h 05 min

    J’avais aussi participé au projet, puis j’ai demandé un clavier français qu’ils n’ont pas pu me garantir et annulé mon achat, d’une manière très cordiale et simple. A mon avis il y a eu deux phases dans cette affaire : une sincère et une crapuleuse ensuite ?

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 22 h 13 min

    @s@s: Le 5m est en rupture en fait Et je crois que j’en mettrais plus car il pose des soucis de transfert.

    @Dadoo: Possible même si tout semble assez bizarre dans la conception du truc.

    Répondre
  • 6 décembre 2013 - 8 h 05 min

    Pour info, j’ai déjà commandé dans le passé (quelques années quand même) sur NewIT sans problème.

    Répondre
  • 6 décembre 2013 - 23 h 13 min

    Android ou pas, rien que de voir la tronche du machin en photo ne m’aurait pas donné envie de l’acheter :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *