Le Chromebook Toshiba 13.3 pouces en détails

Le Chromebook Toshiba 13.3 pouces en détails

De nouveaux Chromebooks ont étés annoncés sous processeurs Intel de quatrième génération lors de L’Intel Developer Conférence en Septembre dernier. Dans le lot, un Chromebook Toshiba qui n’avait pas été détaillé. On en sait désormais beaucoup plus même si le voile n’a pas été totalement levé sur l’engin.

Résumé : Le Toshiba Chromebook sera une machine de 2014, elle proposera des composants mis au goût du jour avec l’arrivée d’une puce Intel Haswell  Celeron 2955U, de l’USB 3.0 et surtout un prix public annoncé de 279$ aux US pour un engin de 13.3 pouces de diagonale en 1366 x 768.

chromebooks et ChromeStation

La nouvelle donne Chrome : Chromebooks  Toshiba, HP, Acer et ChromeStation Asus.

Le CES 2014 sera, comme chaque année, la théâtre de nombreuses annonces et nouveautés. Parmi celles-ci, le Toshiba Chromebook qui sera le premier engin de ce type chez le constructeur Nippon. Le détail de ses caractéristiques ne s’est toujours pas fait connaitre officiellement, mais plusieurs fuites nous apprennent les choix faits par la marque.

Ce nouveau venu sera proposé en début d’année à 279$ aux US, un prix raisonnable au vu des caractéristiques de l’engin. Construit autour d’un écran 13.3 pouces en 1366 x 768 dont on ne connait pas le détail des capacités ni même la technologie utilisée. Pour alimenter cet écran, un processeur Celeron 2955U : Pas une puce haut de gamme mais un choix  issu de la génération Haswell du fondeur, double coeur cadencé à 1.4 GHz avec 2 Mo de cache et une gravure de 22 nanomètres. Il dépensera un TDP de 15 watts et proposera un chipset graphique Intel HD cadencé de 200 à 1000 MHz. Ce sera par contre un processeur dénué des subtilités de la marque : Pas de Widi ou de Quick Sync Video.

L’engin embarquera, dans un châssis de 2 cm d’épaisseur pour 1.3 Kg, une connectique milieu de gamme par rapport au monde des portables et supérieure aux Chromebooks actuels : Un port HDMI classique, 2 ports USB 3.0 et un lecteur de carte SDXC. Un Wifi 802.11 b/g/n sera implanté.  Le stockage ne sera pas énorme, comme souvent dans l’offre ChromeOS avec 16 Go d’espace sur un stockage électronique non identifié.

Pas de détail d’autonomie pour le moment, il faut dire qu’on n’a aucune information concernant la batterie embarquée. La machine embarquera 2 Go de mémoire vive, ça parait peu face aux engins habituels, mais ce type de machine se suffit de très peu de ram. A 279$ aux US, on peut espérer un tarif similaire en Euros une fois la TVA ajoutée;  ce serait une belle alternative aux solutions actuelles. Il faudra juger le Chromebook Toshiba sur ses finitions et son autonomie pour en avoir une idée plus précise. On en saura surement plus au CES 2014 d’ici quelques jours.

Source : NotebookItalia.it

20 commentaires sur ce sujet.
  • 30 décembre 2013 - 12 h 55 min

    Toshiba fait en général des laptop pas trop dégueu.
    J’espère qu’il en sera de même avec ce ChromeOS.

    La diagonale commence à me plaire : pile poile la taille que je recherche pour ce type de machine.
    J’ai déjà eu deux 11 pouces et je trouve que c’est trop juste pr mon usage (même si j’ai déjà fais des sessions WoW sur un 11.6 pouces…) -_- »

    Bref.
    J’attends de voir l’autonomie de la bête avec impatience !

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 13 h 09 min

    SVP n’achetez pas de chromebook, ça représente l’antithèse de ce que devrai être l’informatique, libre et aux commandes de l’utilisateur. avec ça vous ne serez que les moutons, les vaches a lait, de google et des USA en général.

    Reprenez le contrôle de vos données, de ce que vous êtes …

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 13 h 57 min

    Pourquoi une belle alternative, l’Acer C720P est superbe avec une taille idéale selon moi.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 14 h 13 min

    karenax: tu as raison sur le google os je pense, mais si un Linux « propre » n’est pas trop compliqué à installer dessus, ça deviens avant tout une assez bonne machine (celeron haswell) pour pas trop cher.

    Répondre
  • fpp
    30 décembre 2013 - 14 h 41 min

    Comme je l’ai déjà dit maintes fois (cf le sujet sur le forum), installer un Linux « propre » (?) sur un Chromebook est simplissime avec le gestionnaire de chroot « Crouton ».

    L’avantage est que le support du matériel reste fait par le noyau Linux adapté à chaque machine par le constructeur, d’où une gestion irréprochable du Wifi, de la batterie, de la mise en veille etc.
    Après on peut choisir (ou pas) d’utiliser ChromeOS en parallèle.

    Personnellement, à définition égale je préfère le format 11″ du Samsung ARM avec ses 1.1kg, sa finesse et ses 7h d’autonomie, mais ce Toshiba sera certainement une très bonne machine Linux aussi…

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 14 h 47 min

    @karenax: Ouais. Faut acheter Windows. Ou Mac OS. Ou Ubuntu. ca au moins c pas americain.. Et ca coute seulement 2x plus cher (Windows) ou 4x (Mac), ou ca coute rien que des heures de prise de tete (Linux).

    Bon, je ressors mon abacus et ma regle a calculer….

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 28 min

    effectivement, avec un linux ( voir un SSD 64/128Go à la place ) cela devient sympa surtout pour le prix !!! ^^

    et sinon je me demande bien comment se positionne ce proc face au Z3740 du T100 d’Asus…

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 17 h 00 min

    fpp: Linux propre, pour moi c’est ni android, ni google os. Utiliser le kernel de google peut me deranger pour les raisons ecrites au dessus.

    augure: J’ai l’impression qu’en dehors de la consommation electrique tout les baytrail sont bien en dessous de ce celeron haswell a tout les niveaux.

    Répondre
  • fpp
    30 décembre 2013 - 17 h 03 min

    Le stockage sur les Chromebooks est difficile à faire évoluer: au pire c’est de la mémoire rapide mais soudée sur la carte mère, au mieux c’est une carte eMMC avec divers connecteurs exotiques, pas faciles à trouver et plus chères que les SSD à capacité égale.

    Pour le système (même avec Cros + Linux) les 16Go réglementaires suffisent largement en usage courant. Pour du stockage de données une microSD dans une micro-clé USB qui dépasse à peine permet de rajouter 32 à 64Go à peu de frais…

    Répondre
  • fpp
    30 décembre 2013 - 17 h 11 min

    @karmacoma: ça se fait aussi, soit en double boot soit en reformatant complètement l’eMMC, mais là pour le coup c’est du boulot et il faut gérer soi-même les pilotes pour le matériel : pas à la portée de n’importe qui…

    Après, si on imagine que Google ait bricolé son noyau Linux pour sniffer ce que je fais sous Ubuntu même quand je n’utilise pas Cros, pourquoi la NSA n’aurait-elle pas aussi ses propres backdoors dans les principales distributiosn Linux ?

    A ce niveau de parano, autant revenir au papier, au crayon et au télégraphe Chappe :-)

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 17 h 49 min

    @fpp:

    malheureusement ce n’est absolument pas farfelue, et ca ne serait pas la première foi.
    Je t’invite a faire le point sur les document de snowden, ils vont beaucoup plus loin que ca …

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 18 h 03 min

    13.3″, c’est bien trop gros pour un usage mobile… sans parler des autres conditions in-equa-non à un achat me concernant.

    J’attendais les chromebook… je crois que je vais mettre un peu plus cher et attendre le 11″ de Lenovo en version éducation+ubuntu pour avoir un machine solide et évolutive.

    J’ai même déjà commandé le SSD kingston 240Go en promo vu ici y’a 2j afin d’en faire évoluer le stokage mécanique…

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 18 h 44 min

    @fpp:

    Envois les liens camarade !

    Merci ;)

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 19 h 51 min

    fpp: un double boot avec une Debian, c’est ce que je tenterais probablement si google finit par sortir un chromebook en 10 pouces.
    Si tu es dans un environement chrooté à partir d’un noyau de google, leurs eventuels sniffers (et autres), marcheront probablement de façon transparente, comme si tu utilisais ChromeOs, sans être (bcp) trop parano le compromis de Debian en double boot me semble acceptable.

    En fait ca peut être interessant leur ChromeOs aussi, je veux juste pouvoir me servir de ce chromebook aussi en tant que « IBM PC compatible » normal :)

    Pour le support du matériel sous Linux, d’apres ce lien, ça va déjà en fait:
    http://www.pcworld.com/article/2036794/linux-kernel-3-9-adds-full-chrome-os-support.html

    Répondre
  • fpp
    30 décembre 2013 - 23 h 04 min
  • fpp
    30 décembre 2013 - 23 h 08 min

    @karmacoma (et karenax) :
    Je ne dis pas que c’est impossible, au contraire on sait que ça existe… je dis juste qu’arrivé à un certain point, il faut choisir entre utiliser l’outil et la méfiance qu’on en a…
    Quand on voit qu’aux USA, la NSA peut recevoir avant vous un PC commandé en ligne, pour flasher le disque avec un firmware troué avant de vous le renvoyer… il arrive toujours un moment où on ne peut plus lutter !

    Répondre
  • 31 décembre 2013 - 11 h 57 min

    merci pour l’avis (VS Atom BT), effectivement je vais peu être regarder aussi du coté du Dell Inspiron 3000 si il décide de le vendre un jour en france ! :o
    (et rêvons un peu… avec un A4-5000 :D )

    en plus Intel annonce des baisses de prix de 20€ sur ces procs… miam pour les mini-machines !
    (qui si elles ne seront certainement pas moins cher, seront plus intéressante/rentable pour les constructeurs !!! et donc plus nombreuses dans nos magasins !!! ^^ )

    l’acer me plais aussi avec ses 11’6 et surtout son clavier rétroéclairé… mais mes priorités reste l’autonomie et une puissance minimum que je pense le A6-1450 n’a pas ! :/

    Chromebook (n’ayant rien à cacher… et surtout n’ayant rien à cacher de plus qu’à M$ ou Apple… tous dans le même sac) ce qui me gène le plus c’est le mode hors-line que je croise souvent et qui est plus limité ! :/
    après une install de base (Debian) et une disquette (oups pardon… carte SD) par thème avec les logiciels genre « retouche photo » « bureautique » c’est pas ce qui prend le plus de place dans le sac !!!

    Répondre
  • 2 janvier 2014 - 7 h 56 min

    @obarthelemy:

    bon faudrait voir mais ubuntu ne me semble pas américain, plutot sud africain … ça a l’air de rien mais ça peut changer beaucoup de choses question mentalité … ubuntu, contrairement à windows et osx est open source … ça a pas l’air de changer grand chose pour toi … et pourtant le fait que le source soit public est un gage (le seul?) de transparence et d’absence de mouchard …

    pour les heures de prises de tête, tu as du installer uns slackware en 1990, mais depuis ça a changé …

    Répondre
  • 2 janvier 2014 - 10 h 09 min

    Très bonne idée de mettre unbutu sur un Chrombook

    ne risque t on pas de voir des Chromebooks verrouillés ? Comme savoir si un Chromebook peut être basculé en unbuntu ?

    Répondre
  • fpp
    2 janvier 2014 - 13 h 32 min

    A priori tous. Il faut passer le CB en mode « développeur » (via un bouton, ou une combinaison de touches suivant les modèles), ce qui réinitialise la partie ChromeOS.

    Après on installe soit Crouton pour un chroot (à la portée du premier venu), soit un double-boot si on est joueur, soit un Linux natif en reformatant l’eMMC si on est un vrai cador :-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *