La (longue) liste de processeurs Atom Bay Trail pour tablettes et portables

La (longue) liste de processeurs Atom Bay Trail pour tablettes et portables

Pointé du doigt pour son immobilisme pendant les années netbooks, Intel a du réagir avec l’arrivée massive des tablettes. L’Atom, qui n’a pas bougé d’un poil pendant plusieurs trimestres quand il occupait les petites machines 10 pouces avec clavier, s’est senti poussé des ailes avec l’abandon de ceux-ci. La liste des puces actuellement commercialisées par la marque est longue, très longue. L’occasion d’en faire un peu le tour.

Le nom de code Bay Trail aura été le tronc commun de nombreuses branches de développement chez Intel. toutes basées sur 2 entités que sont les Atom Z3600 et Z3700. De ces deux bouts d’ADN, la marque a développé une énorme filiation de processeurs segmentés pour différents marchés. Les différences sont minimes parfois de l’un à l’autre mais cela permet à la marque d’adresser chaque puce suivant des besoins précis et d’éviter un effondrement de son offre. En multipliant les références, elle multiplie sa visibilité auprès des fabricants.

Asus Transformer Book T100

Conçu pour des machines ultrafines et mobiles, les Atom Bay Trail ont surtout été embarqués dans des tablettes, Android ou Windows, et quelques designs plus proches d’un portable classique. Toutes sont désormais regroupées sous l’appellation Atom qui est le symbole chez Intel des puces mélangeant un prix agressif et une grande autonomie. Un moyen de se positionner pour la marque qui ne veut pas mettre en péril ses puces ULV à destination des ultrabooks.

Dans la pratique, une machine comme l’Asus Transformer Book T100 ne se distingue plus vraiment d’un engin sous Core i3 par ses performances. Certes le Core i3 sera plus rapide pour les tâches les plus gourmandes mais des processeurs Atom 4 coeurs, cadencés à de hautes fréquences et accompagnés de puces graphiques désormais correctement maîtrisées arrivent bon an mal an au mêmes résultats et mêmes perspectives logicielle.

C’est un détail qui m’a marqué étant possesseur des 2 solutions ( Un Lenovo et un Acer 11.6 pouces sous Core i3 et un Asus 10.1 pouces sous Atom Bay Trail). Je ne choisis plus la machine dont j’ai besoin en fonction de ses performances mais bel et bien pour d’autres facteurs : Autonomie, portabilité, connectique et diagonale d’affichage. A part pour certaines tâches, que j’exécute rarement qu’en dépannage sur ces machines de toutes façons, les Bay Trail font désormais jeu égal en réactivité avec ces Core i3 pensés pour le mobile. Chacune des plateformes à donc ses avantages et on comprend que certains choix doivent être plus ou moins proposés dans une logique de gamme plus que dans une logique d’usage. Un format tablette + dock clavier avec un équipement connectique équivalent à un ultrabook entrée de gamme ruinerait probablement totalement les ventes de celui-ci sans pour autant nécessiter une augmentation de tarif assez importante pour être justifié commercialement parlant.

Intel Atom Bay trail 2014

La longue liste ci-dessus détaille donc l’offre actuelle d’Intel sur la gamme Atom Bay Trail : Pas moins de 19 puces en comptant les nouvelles que sont les Atom Z3735 qui visent les tablettes Android et Windows les moins chères et qu’on a commencé à voir apparaître ces derniers jours. Les Atom Z3775 et Z3795 visant quand à eux des produits plus performants.

Une remarque sur cette liste à cause de l’emploi de la notion de SDP propre à Intel. Je ne  suis pas du tout fan de cette appellation qui s’éloigne, pour afficher la consommation des processeurs, du traditionnel TDP. Un TDP on sait ce que c’est, c’est l’enveloppe thermique d’un processeur. En gros et en schématique, c’est le refroidissement exprimé en watts qu’un processeur  doit recevoir pour fonctionner. Plus ce chiffre est important, plus le processeur chauffe et plus il consomme. Intel utilise une autre appellation qui est le SDP, ou Scenario Power Design qui correspond dans l’idée à la consommation au 100 kilomètres d’un plein d’essence annoncé par le constructeur d’une voiture.

Si Intel indique 2 ou 2.2 watts de SDP, c’est pour un usage moyen, une statistique qui mélange un usage de brute en jeu et un moment de veille. Le TDP indiquant quant à lui la dispersion de chaleur à un usage maximum. Les chiffres affichés ici sont donc à prendre avec autant de précautions que l’on en prend en s’apercevant que le nombre de litres au 100 d’essence n’a aucun rapport entre la réalité d’un parcours à bonne allure sur l’autoroute et coincé dans un bouchon.

Intel Atom Bay trail 2014

Pour le reste, on note plusieurs évolutions, si les fréquences des processeurs eux-même sont, somme toute, semblables en 2014 par rapport aux puces de 2013, plusieurs ajouts ont été faits par le fondeur :  Les chipset graphiques sont plus rapides et gèrent désormais la vidéo 4K ( pas de H.265). La prise en charge de l’USB 3.0 est native et les puces gèrent désormais 4 ports USB 2.0. La mémoire peut être gérée en double canal avec un maximum de 4 Go contre 2 Go auparavant. D’autres détails sont également mis en avant au niveau de la gestion audio, des sorties vidéos et autres éléments de stockage.

A noter également, une augmentation de la température maximum supportée par la puce en fonctionnement normal : On passe de 90°C qu était la moyenne des puces actuelles à 105°C pour les nouvelles. Augmentation qui ne veut pas dire que votre tablette grimpera aussi haut bien évidemment, l’idée n’étant pas de vous cuire les doigts, mais cela nécessitera peut être plus de dissipation qu’auparavant.

Le document fourni par Intel est en tout cas très détaillé et intéressant à éplucher.

Sources :  PbhzCPU-World et Liliputing

8 commentaires sur ce sujet.
  • uko
    25 avril 2014 - 19 h 08 min

    Je m’y perd, j’aimerais un effort de clarté de la part d’Intel:

    – Comment différencier sans ambiguïté la génération 2013 de la génération 2014 ?
    C’était déjà un problème récurrent, les fiches techniques des revendeurs se contentant trop souvent d’indiquer un « processeur Core I3 », mais là même avec la référence précise du processeur je ne m’y retrouve plus.

    – Quel est le TDP réel de ces puces, où le trouver ? Le SDP ne veut rien dire, pas plus que l’autonomie annoncée par le constructeur d’une machine. Combien de tablettes ne dépassent pas les 3h de jeu 3D alors que les fiches constructeur annoncent de beaux 8-10h d’autonomie. Et c’est un aspect bien trop souvent négligé dans les tests, qui se contentent généralement de mesurer l’autonomie en lecture vidéo (une aberration quand on sait à quel point la conso de ce processus peut varier selon l’encodage et le lecteur utilisés).

    Cette nouvelle génération de puces m’a l’air excellente, mais le manque de transparence dans la communication d’Intel auprès du grand public me dérange.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 21 h 19 min

    Encore une pirouette commerciale pour berner le consommateur et cacher que les procs Intel ont toujours du retard face aux ARM au niveau consommation.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 21 h 24 min
  • uko
    26 avril 2014 - 3 h 50 min

    @Pierre Lecourt:
    Je suis pas gros. Juste un peu enrobé, mais c’est pour le confort.

    Répondre
  • 26 avril 2014 - 10 h 55 min

    :-)

    Répondre
  • 26 avril 2014 - 15 h 52 min

    Je suis surement parano, mais je vois dans la multiplication des modèles un moyen d’imposer un proc par utilisation et surtout un prix par utilisation.

    Gare au constructeur qui mettra un proc soldé dans la mauvaise machine.

    Répondre
  • 28 avril 2014 - 5 h 24 min

    Un peu largué avec ces histoires de RAM et de 4Go max, ce n’était pas déjà sensé être possible ? On faisait porter le chapeau (surement en partie à raison) à MS et au non-support de la veille connectée en 64b, mais en fait c’était aussi un soucis matériel ? On s’y perd un peu en effet….

    D’ailleurs pour info en Chine depuis quelques semaines sont dispos des tablettes 10″ Atom avec 4Go de RAM, mais livrées avec un Windows 32b.
    Exemple ici : http://www.hkepc.com/forum/viewthread.php?tid=2064840&extra=&page=11

    Répondre
  • 28 avril 2014 - 8 h 51 min

    @cl18000
    Je suis un peu comme toi et je me demande si la version 4 Go vs 2 Go ne serait pas un prétexte à un (grand..) bond en avant du prix de vente.
    Un prix plancher et agressif en version 2 Go et une grosse marge en version 4 Go.
    Par exemple HP est son Elitepad 1000 prix de base à 739$..
    Le prix de la RAM a augmenté ces dernier temps!
    :)
    http://shopping1.hp.com/is-bin/INTERSHOP.enfinity/WFS/WW-USSMBPublicStore-Site/en_US/-/USD/ViewStandardCatalog-Browse?CatalogCategoryID=hUEQ7EN5kHUAAAFEctxoqj_8

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *