La GameStick reportée au mois de Juin, les kits de Dev en cours d’expédition

La GameStick reportée au mois de Juin, les kits de Dev en cours d’expédition

Alors que les Kits de développements de la GameStick, la petite console en forme de clé-PC qui vient s’intégrer dans une manette de jeu sans fil, viennent de débuter leur expédition. On apprend que la console elle même va être retardée de 2 mois, elle devait être proposé en Avril pour les participant à son co-financement sur Kickstater. Les premiers exemplaires seront finalement livrés en Juin.

ils sont 600 à avoir signé un partenariat de développement avec GameStick pour cette console d’un nouveau genre sous Android, 600 qui vont donc recevoir les premiers engins afin de commencer à travailler  dessus pour fournir des applications et des jeux. Les milliers d’autres qui ont participé au financement du projet sur KickStarter devront patienter encore 2 longs mois pour recevoir leur version finale.

GameStick 2.0

Le choix de « ralentir le jeu » est t-il né du retour de flamme subi par la console Ouya, proposée également sous android, qui paye en ce moment le fait d’avoir tenu sa promesse d’une livraison des premiers exemplaires à une date donnée sans pour autant avoir terminé totalement la partie logicielle de son produit. Les critiques contre la Ouya sont acerbes notamment pour l’aspect jugé immature de son market et de son interface. Ouya se défend en expliquant que sa console est livrée en « avant première » aux personnes qui l’ont cofinancée mais que sa date de disponibilité réelle correspondra à sa date de sortie. Il reste donc quelques semaines à Ouya pour régler tous les soucis listés par les premiers tests.

Évidemment cette « excuse » est difficile a avaler pour les participants à la campagne KickStater du produit : Ils vont bien recevoir en avance leur console de jeu mais finalement mis à part cela, et le fait d’avoir une console encore bugguée, ils ne pourront pas en profiter pleinement avant la mise à disponibilité de l’engin en magasin.

Est-ce que GameStick veut éviter ce phénomène ? Livrer un produit « pas fini » et prendre les personnes qui ont participé à sa campagne pour des bêta testeurs ? C’est possible, d’autant qu’une mauvaise presse à cause d’un retard n’est pas aussi dérangeante qu’une série d’articles descendant vertement l’objet. Ils feront leur effet sur les masses de façon bien plus définitive.

Cela permettra également à PlayJam, derrière le projet GameStick, de peaufiner ses accords avec de nouveaux partenaires : On apprend via le même communiqué sur KickStarter que la console va être distribuée chez GameStop aux US et UK.

Dans son communiqué pourtant, GameStick évoque des soucis de production liés au succès inattendu du produit. La fabrication initiale estimée aurait été d’environ 1000 unités. un chiffre qui ne nécessitait pas l’emploi de moules à longue durée de vie. Au vu de la demande actuelle, plusieurs dizaines de milliers d’unités, la marque a du changer son fusil d’épaule et faire fabriquer des moules plus résistants. Mais aussi plus longs et plus chers à concevoir.

On devrait commencer à croiser les premiers tests de la GameStick dans les jours qui viennent, dés que les développeurs auront reçu leurs premiers exemplaires.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 8 avril 2013 - 17 h 13 min

    @poulpator: t’y serieux ou t’y serais pas le relou qui revient ?
    ps : je suis pas pierre lecourt

    Répondre
  • 22 avril 2013 - 8 h 55 min

    […] s’agit de la « pré-série » destinée aux développeurs et fabriquée à partir des premiers moules de la marque. Les exemplaire finaux, fait à partir de moules en métal, devraient être identiques mais […]

  • 19 juin 2013 - 13 h 28 min

    […] Les soucis de moules ont été réglés, les premiers prototypes finaux sont sortis de presse. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *