La GamePop Mini : Une console Android de la taille d’un paquet de chewing gum

Hoplà, encore une annonce de console Android. Cette fois-ci c’est Bluestacks qui s’y colle et qui annonce sa Gamepop Mini, la version réduite de sa précédente console toujours pas officialisée. Ici encore on a droit à une jolie image de synthèse et des informations enthousiasmantes autour d’un forfait jeu à 7$ par mois. On reste dans le flou quand aux composants choisis par a marque et l’offre réellement disponible.

On reste toujours dans le flou artistique chez Bluestacks mais on passe la troisième. Bien à fond, debout sur accélérateur de la machine à Vaporware, la marque annonce après avoir lancé des images d’une console en 3D et l’arrivée de ‘applications iOs gérées par sa console, l’arrivée d’un second modèle de machine, plus compacte, qui devrait débouler en même temps que la première. Peu avare de descriptions rigoureuse, la marque annonce que si la première GamePop sera de la  taille d’un des poing de Vin Diesel, la version Gamepop Mini sera quand a elle aux dimensions d’un paquet de chewing-gum.

C’est donc avec un soucis d’entomologiste alcoolique que la marque continue a nous vendre du rêve à la tonne sans se soucier de conventions réalistes qui pourraient obscurcir son imagination. La dose homéopathique d’informations utiles de ses communiqués de presse reste toujours aussi impressionnante dans la finesse du dosage.

La GamePop Mini serait offerte sous conditions de la souscription d ‘un contrat d’abonnement aux services de la marque : 6.99$ par mois pour un an afin d’accéder aux catalogues de titres proposées par Bluestacks. Et 25$ a débourser si on veut garder l’engin après cette période. C’était déjà la méthode employée pour nous présenter la GamePop première du nom que l’on peux “aussi acheter 129$”. De la 3D contre du vrai argent puisque la console est en préco aux US. Cela à l’air intéressant mais la console à 25$ ne sert plus à rien telle quelle si on a pas d’abonnement chez GamePop : Les jeux sont injouables etc’est un presse papier qui va décore votre meuble TV.

gamepop-mini

On ne sait toujours RIEN de ce que ces consoles ont dans le ventre : Pas un mot sur le materiel embarqué, les possibilités de chaque machine ni même leur connectique. La GamePop ressemble à une TV-Box classique et la GamePop Mini à une clé-PC. Hormis cela il est possible d’imaginer tout type de scénario materiel en interne. Seules des promesses sont pour le moment prononcées : Celle d’une compatibilité des jeux iOS “émulés” par la console – Ce qui sous entends tout de même un processeur compétent- et la mise à disposition de 500 consoles pour les développeurs au lancement. 500 consoles seulement ? Pour viser à la fois les développeurs Android et iOS ? Dire que cela fait “petit bras” est réducteur, face à la dose massive de vapeur des annonces précédentes, c’est même très petit joueur.

De 2 choses l’une, soit la GamePop est du vent basé sur du vent, un coup fait pour sentir le marché et proposer une réponse si celui-ci est réceptif à ces perches tendues par la marque. Soit Bluestacks prépare un coup de maître et garde des atouts techniques dans sa manche en occultant sciemment de parler de technique.

Ou alors la Gamepop est un objet comme un autre, un truc issu du marché asiatique, enrobé de sauce techno-hype, histoire de faire des bulles dans la grande soupe du web. Si c’est le cas, le bateau coulera à l’annonce d’une console de jeu Android signée Google.

2 commentaires sur ce sujet.
  • 2 juillet 2013 - 18 h 12 min

    Dommage qu’on puisse pas l’acheter directement sans le forfait qui sert a rien !!

    Sinon question toute mais peut on se servir de ces consoles commes home cinema également ??

    Répondre
  • 3 juillet 2013 - 11 h 44 min

    @jujudk: Je ne vais pas faire de généralité, mais en fait tout dépends du système d’exploitation employé : les chipsets graphiques sont le plus souvent fermés. Du coup en tant que consommateur on reste très dépendant du bon vouloir des mises à jour du constructeur du produit.
    De ce fait sur Android l’accélération hardware du décodage de flux vidéo hd est pris à peu près correctement, mais les solutions média center sont assez pauvre (hormis xbmc).
    Et sur une distribution linux type debian plus riche en logiciel, le problème est que le décodage hw n’est pas pris en charge (faute du chiset closed source).
    Je dirait donc que pour le moment ce n’est pas la solution idéale, sauf à vouloir bidouiller, parcourir les forums, bref dépenser pas mal de temps pour un résultat moyen.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *