La carte Adapteva Parallella-16 apparaît en précommande à 99$

Annoncée fin Octobre 2012, la carte Adapteva Parallella-16 est désormais pré-commandable sur le site de la marque. Cette carte minuscule est dédiée au calcul parallèle annonce une puissance de 26 Gigaflops dans une carte de la taille d’un jeu de cartes pour une consommation minimale et un prix abordable.

Finalisée, la carte a littéralement fondu en taille par rapport aux prototypes dont nous parlions en Octobre. Elle garde l’objectif d’un prix de 99$ et annonce des performances exceptionnelles au regard de sa consommation.

Adapteva Parallella-16

Avec 2 watts seulement nécessaires à son fonctionnement, la petite Adapteva exploite un processeur ARM Cortex-A9 Zynq-7010 programmable qui pilote une puce RISC très spécifique, la Adapteva Epiphany en version 16 cœurs qui développe une puissance de calcul de 26 Gigaflops. Une version 64 cœurs en 90 Gigaflops devrait également être disponible. Adapteva va également proposer un “mini cluster” constitués de 4 cartes pour moins de 600$.

Ces cartes embarquent un port Ethernet, 1 gigabit, deux ports USB 2.0, une sortie HDMI et fonctionnent grâce à 1 Go de mémoire vive. Dans l’absolu seule une minorité d’utilisateurs trouvera un réel intérêt à ces cartes Adapteva, il faut avoir besoin de cette capacité de calcul spécifique et savoir programmer pour l’exploiter, mais à l’avenir des engins et des solutions pratique pourront naître.

Adapteva Parallella-16

A noter qu’Adapteva travaille déjà sur des solutions plus performantes pour l’avenir, la marque prévoit des cartes 1.2 Téraflops en 40 watts en 2014 et jusqu’à 20 téraflops en 20w en 2022. De quoi se construire de véritables petits serveurs de traitement low-cost.

Le site web d’Adapteva

11 commentaires sur ce sujet.
  • 25 juillet 2013 - 22 h 17 min

    26 Gigaflops ! nous pouvons programmer le micro-onde et la cafetière !

    Répondre
  • 25 juillet 2013 - 22 h 42 min

    Question completement débile mais ca peut heberger des serveurs de jeux pc ??

    Répondre
  • 25 juillet 2013 - 22 h 45 min

    en 2022, LoL

    Le rapport puissance par watt est vraiment bon. c’est la puissance de calcul d’un core I3. (sur 16 coeurs au lieu de 2+2)

    La puissance de calcul est correct, mais une carte graphique a 150€ approche le tera flop. donc le rapport puissance de calcul parallèle/prix n’est pas bon.

    Peut être pour des systèmes embarqué, robotique ?

    Répondre
  • 25 juillet 2013 - 22 h 50 min

    La ou ca part en couille, c’est que un 4 cores A15 standard est plus puissant en calcul que cette carte, pour pas plus chère.

    Répondre
  • uko
    25 juillet 2013 - 22 h 54 min

    On part miner du Bitcoin ?

    Répondre
  • 25 juillet 2013 - 23 h 07 min

    J’ai explosé de rire en lisant l’introduction de l’article : j’ai reçu un nombre incalculable de hits combos de mots techniques dans la face, c’était vraiment fun ;)
    Sûrement une carte très intéressante, novice que je suis, je vais m’y intéresser.

    Répondre
  • 25 juillet 2013 - 23 h 09 min

    aah oui pour les bitcoins !!!m’enfin il faudrait un quadri sli de titan pour en generer pas mal !!

    Répondre
  • 26 juillet 2013 - 2 h 41 min
  • 26 juillet 2013 - 3 h 57 min

    @karenax T’as raison, ce genre de produit ne tient pas la route face à une carte graphique à 150-200 euros.

    Mais la carte graphique, n’est pas un mini ordinateur de dev comme cette carte.
    Et puis ce qui est important c’est proc de calcul.
    Compte tenu de sa puissance/watt et sa faible consommation, ca pourrait permettre de faire, des robots plus autonomes par exemple, ou des lunettes de réalité augmenté …

    Par contre pour casser du bitcoin, ca sert à rien, autant prendre un bonne carte a 600-800euros qui est 10x plus puissante que ça.

    Répondre
  • 26 juillet 2013 - 11 h 02 min

    Super:
    – C’est une solution “stand-alone” ( autonome ): avec une carte graphique il faut un hôte autour, dont le prix est à ajouter.
    – bon rapport watt/gflop, très facilement “clustérisable”…
    – Des E/S en masse.
    – Bien pour fabriquer des instruments de mesure avec du traitement ( signal, identification, … ) intégré.
    – De la re-compilation d’algos, in-situ est envisageable, des applications réelles à base de petits réseaux de neurones sont possibles…

    nb: C’est pas fait pour du traitement de texte et du firefox…

    Répondre
  • 26 juillet 2013 - 18 h 24 min

    question peut-être bête: est-ce un type de proc & une puissance de calcul intéressante pour faire tourner un jeu d’échecs multi-proc ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *