Kraftwerk, une solution de recharge de batterie à gaz

Kraftwerk, une solution de recharge de batterie à gaz

Encore un projet de recharge de batterie via énergie fossile, encore un projet de financement participatif sur Kickstarter… Kraftwerk vous propose de brûler du gaz pour alimenter vos smartphones et tablettes en tous lieux. Pour 99$, ce système est à réserver aux grand voyageurs.

Ce n’est pas la première fois qu’une solution permettant un échange entre gaz et batterie de minimachine est proposée en ligne. Kraftwerk ne fait que reprendre un concept connu d’alimentation entre énergie fossile mais il le fait plutôt bien, plutôt écologiquement et pour un budget raisonnable.

Le concept est donc connu, une petite usine portable transforme l’énergie du gaz lorsqu’il brûle en énergie permettant d’alimenter un appareil via une sortie USB. En pleine Pampa, en vadrouille dans un parc naturel, au milieu d’un désert, sans batterie pour votre smartphone ou votre téléphone satellite et vous voilà en train de recharger votre engin avec un Kraftwerk.

Kraftwerk

L’idée est sympathique et, pour une fois, la proposition n’est pas hors de prix. Du moins pour le moment puisque la solution est proposée en financement participatif sur Kickstater est à 99$ mais que le prix commercial de l’objet grimpera à 149$ dés la livraison de l’engin en Février 2016.

Kraftwerk

Détail intéressant, Kraftewrk n’est pas difficile, il supporte n’importe quel type de gaz de briquet vendu dans le commerce et peut donc s’alimenter à peut près partout dans le monde, là où il y a des fumeurs, ce qui fait un assez large panel d’humains.

Kraftwerk

Mais Kraftwerk propose aussi d’acheter des cartouches de gaz P2G, ce gaz issu de la conversion d’un surplus d’énergie électrique en méthane. Une solution non fossile donc et forcément plus écolo. L’objet ne pèse que 200 grammes une fois plein, 160 grammes à vide.

Kraftwerk

Une recharge complète du Kraftwerk ne dure que quelques secondes contrairement aux solutions électriques classique. Elle est suffisante pour recharger 11 fois un iPhone ensuite, de quoi partir affronter l’Himalaya en short et en tongs sans craindre de ne pas pouvoir appeler les secours. Fiable et protégé de tout risque de fuite, le Kraftwerk devrait recevoir une autorisation pour vous accompagner en avion au même titre qu’un briquet. La société eZelleron qui est en charge de ce développement s’occupe de travailler avec la FAA pour avoir la permission de transporter l’objet en l’air.

Avec un objectif de base de 500 000$, le Kraftwerk est déjà à plus de 900 000$ de collecte alors qu’il lui reste 30 jours de financement en cours. Reste à savoir si vous avez vraiment besoin d’un engin pareil avec vous ?

9 commentaires sur ce sujet.
  • Cid
    3 février 2015 - 11 h 48 min

    On peut donc traduire par 10 jours d’autonomie loin d’une prise électrique ?

    Je ne suis pas Bear Grills mais faudrait voir comment obtenir de électricité à partir d’un feu de bois, ca peut être pratique aussi :)

    Répondre
  • 3 février 2015 - 12 h 00 min
  • 3 février 2015 - 12 h 27 min

    Superbe idée, faut voir si ça passe bien en avion quand même :)
    Y a marqué FFA Approved sur l’image mais bon, pour être sur car, par exemple, les bouteilles de gaz pour réchaud, quelques soient leurs tailles, sont proscrites, même en soute.

    Répondre
  • 3 février 2015 - 13 h 25 min

    S’il y a moyen de vider manuellement le gaz contenu dans le systéme, alors aucune autorisation nécessaire si vide.
    Ne restera plus qu’à recharger à l’arrivée, je présume que des solutions de recharges en gaz existent un peu partout.

    Répondre
  • Cid
    3 février 2015 - 14 h 19 min

    @Pierre Lecourt: Merci. Je ne doutais pas de l’existence :)

    Répondre
  • 4 février 2015 - 10 h 50 min

    Première impression: Hot!
    Deuxième impression: ça sent le gaz!

    Avec un volume similaire, des performances supérieures à celles du meilleur des super « Power Pack » doté des meilleures batteries du moment et qui demande en plus à être chargé pendant de longues heures, voilà qui aiguise mon scepticisme.

    Avec un tel rendement de conversion thermique/électrique, je veux le même moteur pour mon chauffage et mes éclairages basse tension.

    Pour l’agrément FFA, quand on voit le cirque pour un flacon d’après rasage.

    « Mais enfin, Monsieur, c’est un Kraftewrk FFA approved » et tu prends le vol suivant…

    Aller, une dernière, je crains que ce machin ne pète au nez des acheteurs, avant même qu’ils le reçoivent.

    J’espère me tromper, bien sûr.

    Répondre
  • 4 février 2015 - 14 h 07 min

    J’ai vu avec une pompe à pied pour recharger un mobile…en plein air c’est pratique un peu long…

    Répondre
  • 4 février 2015 - 14 h 12 min
  • 4 février 2015 - 21 h 22 min

    @Freethinker:
    Il n’y a pas de perte mécanique, à ce que j’ai compris il utilise une « fuel cell », en gros c’est une pile à combustible. Horizon fessait pareil mais avec du H², ce qui est beaucoup plus pénible à ce procuré.
    Moi qui part pour une traversé des Pyrénées je serai bien intéressé par ce produit, pour le comparé à mon panneau solaire 7W pour 300g

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *