Intel confirme que ses minimachines à 200$ tourneront sous Android

De petits PC portables à écrans tactiles sous processeurs Intel sont sur les rangs, ils n’embarqueront pas un système Microsoft mais un Android identique à ceux des tablettes. En confirmant ce que beaucoup avaient préssentis, Intel vient de boucler une boucle de l’histoire des netbooks. Sortis sous Linux, ces minimachines avaient jeté aux orties le modèle établi de la course à la performance et du tout Windows. 2013 va signer leur retour.

En promettant des machines de type portable, tactiles, et à 200$ seulement, Intel ne fait que remettre au goût du jour la promesse d’Asus à l’annonce du premier EeePC 700. Le temps a passé et les fonctions tactiles sont devenues plus courantes, les processeurs plus performants et certains composants beaucoup moins chers. Un système d’exploitation s’est largement détaché du lot dans l’intervalle par son succès planétaire, c’est Android. Il est donc logique que désormais Intel s’y intéresse.

Intel vient de confirmer la présence d’Android au sein de ces futures minimachines à 200$ : Dadi Perlmutter, directeur produits chez Intel, a confirmé à Cnet.com que les portables annoncés récemment à 200 dollars tourneront sous Android. Les machines sous Windows 8 seront « légèrement plus chères ».

Une nouvelle version de Xandros pour EeePC 701

EeePC 701 sous Linux Xandros

Et c’est clairement le jeu du chat et de la souris initié par Asus avec les premiers netbooks qui recommence. Si la marque Taiwanaise a décidé de sortir ses premières configurations sous un Linux parfaitement inconnus du grand public à l’époque, ce n’est pas réellement de gaieté de cœur mais bien parce que le coût de la licence Microsoft de Windows XP ne lui en laissait pas le choix. Au vu du succès de cette machine et des suivantes en 8.9″ chez Acer et Asus, Microsoft a fini par proposer au delà des pays émergents des licences de Windows Starter. d’abord sous XP puis sous Windows 7. A la sortie de Windows 8, l’éditeur a retiré cette option en refusant toute installation sur de petites définition et en augmentant le tarif d’accès au système.

Pour retrouver un petit prix, Intel a donc compris qu’il fallait passer chez la concurrence et si un système dispose aujourd’hui d’une reconnaissance complète du marché en dehors de Windows et des produits Apple : C’est Android. Il a en outre l’avantage d’être très peu cher à implanter. Est-ce que Microsoft va infléchir sa politique de prix, comme plusieurs rumeurs l’indiquent, pour mieux coller à cette future équation ? Il n’est pas possible de savoir si un de ces futures machines sous processeur x86 et Android pourrait accepter un système d’exploitation différent comme un Windows ou un Ubuntu : En théorie c’est faisable si l’engin n’est pas « protégé » contre.

Linux Linpus Lite sur Acer Aspire One

Linpus Linux sur Acer Aspire One

Si ces machines sortent à la fois sous Android en version « 200$ » et sous Windows en version un peu plus chère, le risque est énorme pour Microsoft car les billets les plus lus et commentés à la sortie des EeePC Linux sur Blogeee, concernaient le passage de Linux à Windows. Il semble évident que beaucoup d’acheteurs s’équiperont d’une version Android pour le prix et passeront ensuite à des versions Windows : Si les constructeurs déploient les machines sous les 2 systèmes et fournissent les pilotes, cela ne fait aucun doute. Microsoft a déjà révisé ses limitations de diagonales et accepterait de négocier les tarifs de ses clients pour Windows 8 , un pas en avant en prévision de cette annonce Intel ?

Asus Fonepad

Asus Fonepad, 219€ avec Atom, bientôt dispo en France.

C’est en tout cas une bonne nouvelle pour le marché et pour les netbooks : Il semble possible de construire d’excellentes machines de petite diagonales tactiles avec clavier à tout petit prix: Si Asus propose un équivalent de sa Fonepad actuellement sous Intel Atom Z2420 double cœur à 1.2 GHz, 1 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage et modem Wi-Fi et 3G dans un format de netbooks 7″ IPS 1280 x 800 aux alentours de 250€, je ne me fais pas de soucis sur le potentiel commercial de l’engin.

En choisissant un écran IPS de bonne facture 10″ avec une belle définition, un Atom Bay Trail et 2 Go de mémoire vive, il y a moyen de construire des netbooks abordables, efficaces, silencieux et vraiment low-cost sous Android. De quoi proposer à nouveau des machines qui donneront envie aux consommateurs d’investir dans autre chose que des tablettes ARM pour Intel.

A lire : Les Smartbooks peuvent t-ils revenir dans la course ?

Source : Zdnet.fr

26 commentaires sur ce sujet.
  • 26 avril 2013 - 10 h 22 min

    Pas d’accoooord :-p Le plus gros risque pour MS, c’est que les gens achetent la version Android… et se rendent compte que ça suffit parfaitement. Et sortent de l’ecosysteme Windows. Etape suivante: passer le desktop en Android aussi avec une clé-PC a 40€. Et contagion progressive a tout le monde, comme ce qui est en train de se passer autour de moi.

    Ceci dit, c’est une super nouvelle. Si Intel le fait, d’autres vont copiter, avec du ARM, peut-etre sans tactile… Ca va lancer tout le segment des Androbooks. Nandrobooks ?

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 10 h 41 min

    Du coup pourquoi Android et pas Tizen, sachant qu’android à un coût marginal (??) du fait des royalties Microsoft, et qu’Intel est partie prenante dans Tizen !

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 10 h 46 min

    @Marc-O: La réputation sûrement. Androïd ça parle au grand public, Tizen, pas encore…

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 10 h 48 min

    @obarthelemy: Ancun risque pour ballmer, puisque ceux qui essayeront android/x386 seront déçus par le manque de compatibilité avec certaines apps du store, et en tireront une mauvaise impression d’android en tant que plateforme fragmentée et peu recommandable. Ils liront alors sur les forums que win8.1 piraté tourne par contre à la perfection sur toutes ces machines, et le tour sera joué !
    Il s’agit donc d’un nouvel épisode de la stratégie « F.U.D. » : semer le doute dans l’esprit des consommateurs peu avertis, et couler Android depuis l’intérieur en jouant la carte de la fragmentation. Autrefois, le maître mot de cette stratégie était « polluer java ». Il semblerait que maintenant c’est « polluer android »
    Heureusement qu’Intel reste encore incapable de fournir des chipsets quad-core qui consomment aussi peu que les ARMs quad-core, avec Samsung qui passe déjà à l’octa-core ARM.
    Pour moi, l’avenir n’est plus dans les horribles tours PC ni même dans les tablettes Windose. Le vrai avenir ça sera le téléphone octa-core (en fait, une workstation android 64 bits) que l’on aura toujours avec soi, et que l’on connectera via Miracast (ou autre) à son écran géant à la maison ou au bureau pour écrire des documents avec un clavier et une souris blutooth. La distinction entre OS mobile et OS desktop n’existera plus.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 10 h 59 min

    @zhir : on y est pas encore, mais c’est un futur évident qui se profile :).

    Par contre, j’adore mon « horrible » tour jusque là, et c’est un peu prétentieux de la part de Samsung de parler d’octa core quand seulement 4 tournent actuellement ensembles simultanément.

    Bref pour l’instant je reste dubitatif sur une Workstation Android, Linux ou Windows ont bien plus mes faveurs en tant qu’OS desktop, et risque de les garder encore un long moment. Idem pour Intel/Arm, j’ai l’impression que le premier rattrape plus vite son retard que le 2Nd.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 10 min

    @zhir: C’est toujours pareil, si la production de machines Android / x86 augmente, les développeurs se pencheront sur ce problème et Intel a les moyens de les y inciter financièrement. Dés lors le problème de compatibilité se réglera.

    Maintenant je ne pense pas qu’un client d’un netbook Android aie les mêsm attentes videoludiques qu’un client de tablette 10″.

    Je suis sur que si c’est possible, les machines passeront d’Android à Windows mais si sous Android ça sera fluide et efficace ca ne sera ptet pas le cas sous Windows 8. Pas très grave il faudra repasser a Windows XP. Je ne suis pas sur que cela arrange Microsoft :)

    Sinon je suis d’accord avec @Mesh, en fait je ne comprends pas ces avenirs en pyramide où à la fin il n’y a plus qu’un seul produit. Moi j’aime bien avoir une tour, un portable, un netbook, une tablette et un smartphone. Parce que je monte pas mes vidéos sur mon smartphone et que je ne joue pas sur mon netbook. Parce que je ne me balade pas avec ma tour sous le bras.

    Enfin je veux dire que l’avenir sera multi machines et probablement très cloud.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 16 min

    @Pierre,

    Va savoir si on possède toujours sur nous une machine si puissante que tous les usages lui sont permis, on risque rapidement de ne disposer que d’elle et de périphériques d’affichage/entrée selon les usages, les moments, les lieux…

    Dans ton bureau ton bi-écran et ton clavier/souris/leapmotion, dans ton Salon ton écran géant et ton kinect-like, dans le train un écran/clavier sans intelligence ultra léger et repliable…

    C’est sur ce serait dans un lointain avenir, mais à ce moment là alors, peut être que je me passerais de ma tour.

    En attendant, je multiplie les machines (serveur+tour+laptop+playbook) en fonction des usages, baisse des prix aidant, et je trouve ça excellent :).

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 24 min

    Depuis quatre jours que j’ai reçu ma Fonepad de Taiwan, j’ai pas ouvert mon pc portable HP dm1 (acheté grâce aux recommandations de Pierre l’été dernier) à mon domicile…

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 25 min

    Moi je me fiches un peu de ce qu’Intel y mettra… même si l’éviction de Tizen parait surprenante.

    Ce que je ne supporterais pas, c’est le blocage sur ce système et pour 2 raisons:
    1)Quand j’achète un ordinateur, ce ne doit pas être limité a un cas d’usage prévu par le constructeur. Ce n’est pas une console de jeu ou un téléphone.
    2)Hors de question d’avoir google en OS. Pas assez confiance dans une boité multi-épinglée côté respect de la vie privée.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 26 min

    …mais au bureau, c’est une tour que j’utilise avec un écran de 23 pouces !

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 33 min

    Comme Pierre je pense que l’avenir c’est d’avoir comme aujourd’hui plusieurs appareils adaptés à l’utilisation que l’on en fait et que le lien entre eux sera le cloud. Il existe des apps de synchro de données multiplateforme.

    Ensuite est-ce qu’un netbook doit être Androïd ou Windows, c’est l’éternelle question. Il y a un an j’avais acheté une Asus Transformer avec le clavier pour le travail. L’outil est top pour prendre des notes en réunion ou pour envoyer des mails dans un train en hors connexion.
    Par contre j’avais des difficultés à échanger des données avec mon pc windows et le manque de suite bureautique type office ou libreoffice était un gros point noir. Ces points sont en passe d’être réglés, mais comme les netbook sont de plus en plus puissant on peut se demander à un moment si on ne serait pas plus à l’aise avec du Windows pour utiliser des applications professionnelles lourdes en plus du reste. Je reste curieux de voir quel outil me permettra enfin d’aller en clientèle et d’éliminer enfin la prise de note papier.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 36 min

    Et pourquoi pas pour le futur : un sorte de NAS sous android, que l’on pourrait upgrader comme nos tours actuel, et des écrans tactiles qui nous servirais juste comme affichage/controle en widi/miracast..voire autre protocole futuriste pour faire passé ca par internet.. L’autonomie des machines sera multiplié, sur tout mes écrans, le même système, le même bureau, les meme fichiers..ok faut de la puissance, mais aujourd’hui un quad soc exynos (oui 4*8^^) pourrait être assez puissant pour faire tourné 2/3 appareil simultanément non (exynos=exemple)?? faut juste un bon reseau et un bonne connections internet (de bon ingenieurs), mais cette solution me tente bien ;)

    Répondre
  • A
    26 avril 2013 - 11 h 43 min

    Une petite machine avec clavier sous Android ce n’est pas un laptop/netbook. Même Linux offre bien plus de possibilité qu’Android.

    Qu’Intel veuille vendre plus de puces en les rendant compatibles avec Android, c’est son problème.

    Déjà un Transformer, ça remplace pas un laptop ni ne permet autant de choses que ceux sous Windows/linux/MacOS.

    Si c’est pour surfer, taper 2 emails, regarder un film… quel intéret à une machine dont le clavier n’est pas détachable par rapport à une tablette 7″ au même prix?
    C’est plus lourd, plus encombrant et moins pratique, ça oui.

    En tout cas, un aspect positif de cette annonce est que si le prix de ces machines est bien de 200$, celui des tablettes 10″ va devoir encore baisser. Parce que pour ceux qui veulent du 10″, une tablette à 400$ vs un petit device android à 200$, là la différence de prix peut suffire à en convaincre d’acheter ce dernier plutot qu’une tablette.

    Et puis, la même machine à 50€ de plus sous W8 sera bien plus convaincante et utile… Si les constructeurs en proposent et à 250€ (je veux dire sans en profiter pour les faire payer 100-200€ de plus sans autre raison que leur politique de gammes et une marge artificiellement supérieure).

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 11 h 53 min

    @A:

    simplement qu’un format PC parle encore beaucoup qu’un format tablette. aussi parce qu’un PC se pose sur des genoux alors qu’une tablette se tient a bout de bras, qu’un vrai clavier est plus agreable qu’un clavier tactile

    pour 90% des personnes, un « netbook » sous android est LARGEMENT suffisant, chez moi en premier, ma femme fait du twitter, facebook, et du surf sur le PC … mais elle ne veux pas d’une tablette pour autant …

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 12 h 12 min

    Si la portabilité de ces nouvelles machines d’android a windows est possible, nul doute que le forum va exploser sur le sujet…

    Ce qui a fait aussi le succès des netbooks, leur facilité a être bidouillé (pour pas très cher), pour installer des systèmes non prévu au départ, Windows, Osx, Linux …

    Les constructeurs aurait intêret a y penser, s’il veulent relancer le concept :)

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 12 h 20 min

    Un environnement commun à toutes ces mini machines dont tu parles Pierre, c’est certainement ce que tout un chacun recherche.

    Moi je rêve de pouvoir rentrer chez moi, de plier mon netbook de 10h d’autonomie et le poser à la verticale dans une station d’accueil intégrée à mon bureau (donc pas de place perdue), et retrouver l’affichage du netbook en question sur un écran 21″ et l’interface clavier souris de mon bureau, le tout en core i5 pour être tranquille.

    Tablette et smartphone, étant du matériel de consultation et non de productivité, qu’importe l’environnement du moment qu’il y a accès à un NAS par exemple.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 14 h 34 min

    Intel qui force la main à Microsoft, ce n’est pas ou peu académique… que se passe t-il?

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 14 h 49 min
  • 26 avril 2013 - 15 h 08 min

    Je suis surpris d’entendre dire que les processeurs x86 introduiraient des incompatibilités. Il me semble déjà qu’avec Android il y a pas mal d’incompatibilité puisqu’il est impossible de faire évoluer la version d’Android de son appareil.

    Je trouve particulièrement décevant avec Android de voir sortir des machines qui ne sont pas encore à la dernière version, sans parler de machine qui sont encore vendues avec des versions très anciennes. Alors que Samsung offrait tout une maj Android 2.3 à mon téléphone, je voyais encore des téléphones vendus avec la version 1.5.

    Entre les problèmes de compatibilité entre processeurs ARM et la difficulté à maintenir des versions à jour d’Android, je préfère passe mon chemin lorsque je vois Android ou ARM.

    D’après ce que j’ai lu, rien de plus facile pour un fabricant de fournir une distribution Linux lorsqu’une version Android est dispo pour le terminal. Dommage qu’ils n’en profitent pas.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 16 h 06 min

    @Frédéric:

    Bonjour,

    Tu as l’air content de ta fonepad, au niveau autonomie, elle tient combien de temps en moyenne et as tu des critiques pour le moment?

    Pierre

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 16 h 26 min
  • 26 avril 2013 - 16 h 56 min

    @Frédéric: merci pour tes retours très intéressants et je suis impressionné 2 jours et demi en connecté(avec wifi ou 3G ) pas mal du tout. Je crois bien que je vais me laissé tenter.

    Pierre

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 19 h 48 min

    @CerfVolant: Oui et non, pour les nerds oui, pour le grand public, c’est sans grande importance.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 19 h 51 min

    @Pascal: C’est assez du FUD:
    – Android = Java, donc c’est indépendant du proc. Sauf les très rares cas ou il y a du code natif. Après, les éditeurs peuvent imposer des contraintes a volonté, en général pour limiter leurs apps aux machines/config testées; et il peut y avoir des bugs. Le tout combiné est marginal.
    – Les cacas nerveux sur les versions, c’est assez hors de propos: ce qui compte c’est si les softs tournent ou pas. Après, y’a ceux qui ralent qu’ils ont pas le dernier Android, ceux qui ralent que MS les force a abandonner XP… je crois que l’important la, c’est qu’ils trouvent pretexte a raler.

    Répondre
  • 26 avril 2013 - 21 h 05 min

    J’avoue une grande réticence sur ARM et une grosse déception sur Android. Finalement surement une dose de mauvaise fois. J’aime bien avoir un système à jour, enfin surtout dans la mesure ou il est sensé être libre et gratuit.
    Pour le moment, j’attends un téléphone intel avec autre chose qu’Android, même W8 au pire. Alors l’idée de voir des netbook intel sous android ne m’enchante pas des masses.

    Répondre
  • 28 avril 2013 - 12 h 40 min

    Tiens obarthelemy a répondu à une inquiétude de ma part : quid de la compatibilité des applications sur android x86 ?
    Parce qu’une des grosses entourloupes est de croire que c’est l’OS qui est important sur une machine. Désolé, mais non. C’est l’écosystème.
    Une machine avec le meilleur OS du monde et aucun soft qui tourne dessus n’a aucun intérêt.
    Android est bien sympa sur tablette, mais y a-t-il pour le moment beaucoup d’appli de productivité ? Les mastodontes que sont LibreOffice et MSOffice ne sont pas présents et Kingsoft Office dépanne mais guère plus.

    Et ne parlons pas des drivers ! Le client qui aura acheté son pc portable sous android et qui va vouloir y brancher son imprimante va bien rigoler par exemple.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *