Intel Arctic Sound : Une puce graphique en préparation ?

La rumeur court depuis des lustres, la marque a même tenté une aventure de ce type par le passé, mais Intel n’a plus vraiment le choix aujourd’hui. Le projet Arctic Sound devrait être le futur circuit graphique externe du fondeur. Une solution qui serait en cours de développement très actif.

On imagine la tête du type qui a signé le chèque à l’ordre d’AMD chez Intel lors de la signature du partenariat pour lancer les Intel Kaby Lake-G. La pilule à du être très grosse et la gorge très sèche. Pourtant Intel n’a pas eu le choix et si l’intégration d’un circuit Radeon à un processeur Intel est née, c’est bien parce que la marque ne peut pas se permettre de continuer à ne proposer que ses circuits Intel HD actuels.

2018-04-12 15_05_47-minimachines.net

Pas que les circuits graphiques Intel HD soient mauvais, certaines de ces puces sont même impressionnantes en terme de 3D et de services rendus. Mais elles ne parviennent pas a compenser les nouveaux usages des cartes graphiques qui dépassent aujourd’hui largement leurs rôles historiques de 3D pour les jeux et de lecture de médias.

Avec Arctic sound, Intel veut créer un processeur graphique indépendant des ses puces. Une solution qui pourrait être intégrée en plus d’un Core par les constructeurs à la place d’une solution Nvidia ou AMD. Pour apporter plus de performances en 3D bien sur mais surtout pour permettre des usages de calculs supplémentaires : Pour du montage vidéo, de la gestion d’image ou des calculs plus lourds dans une enveloppe énergétique restreinte. Comme ceux demandés aujourd’hui par de nombreux serveurs. Nvidia a récemment annoncé des solutions ultra compactes et performantes comme le DGX-2 qui proposent des capacités de calcul sur des secteurs comme l’Intelligence Artificielle non seulement moins onéreuses et moins gourmandes en énergie mais également beaucoup plus compactes que des machines classiques. Intel doit absolument trouver une parade à ce type de concurrence pour ne pas perdre de terrain sur ce secteur.

Raja M. Koduri

C’est probablement sur ce segment des datacenters qu’Arctic Sound devrait se projeter. Une bonne façon de rentabiliser l’embauche de Raja Koduri, ex gourou d’AMD en terme de développement GPU l’année dernière. 

Mais Arctic Sound c’est l’arbre qui cache la foret car on se doute que si Intel réussit a créer un GPU performant ce ne sera pas pour le cantonner au monde des salles blanches. Le fondeur projetterait un circuit orienté pour le jeu à l’horizon 2020. Le but avoué serait de venir chatouiller les marques leaders que son AMD et Nvidia avec une offre qui scierait les pattes de leurs  produits les plus entrée de gamme. Intel dispose en effet d’une arme incroyable avec ses Core. Le fondeur peut non seulement établir des liens spécifiques entre ses puces mais il peut également jouer sur des offres commerciales avantageuses pour ses clients qui décideraient de, au hasard, d’intégrer un processeur, un circuit graphique, un circuit wifi, de la 4G et pourquoi pas un stockage au logo d’Intel.

Le Twitt par lequel la rumeur est arrivée

Cette perspective est également une bonne manière de lutter contre un éventuel passage d’Apple et d’autres marques à des puces ARM. Avec un CPU et un GPU Intel liés dans un bon rapport de performances et de dépense énergétique, Intel pourrait pousser le jeu à son avantage.

Cela reste qu’une rumeur mais l’arrivée d’un vrai troisième larron sur le segment des circuits graphiques pour PC serait de toutes façons à l’avantage des utilisateurs. Du moins sur le secteur de l’entrée de gamme en terme de puce graphique.

Source:  Wccftech

11 commentaires sur ce sujet.
  • 12 avril 2018 - 20 h 17 min

    Mouais.
    J’ai toujours attendu les derniers CPU Intel parce qu’au fil du temps, les performances 3D du Intel HD devenaient sans cesse plus performantes…
    Avec le Iris Pro 580, Intel avait pratiquement touché du doigt les cartes graphiques dédiées (la puissance du Iris Pro 580 est la moitié de celle de la GTX 750). C’est donc tout à fait normal que j’attende avec impatience l’arrivée de la génération suivante de CPU Intel… Quelle ne fut pas ma déception de constater qu’Intel avait tout simplement repris les mêmes igpu renommés en Intel UHD…

    Le principal avantage d’un chipset graphique intégré est sa (très) faible consommation en énergie.
    Avantage totalement annihilé avec les CPU Coffee Lake G. Greffer un GPU à la droite d’un CPU n’en fera pas un chipset intégré. Et ça s’en ressent très bien dans la consommation (100w).

    Contrairement à AMD qui maîtrise le domaine à 100%. Il n’a jamais eu aucun mal à ajouter des Radeon R5 ou R7 à ses APU sans le moindre dépassement énergétique.
    D’ailleurs, les dernières Ryzen pour mobile sont bien la preuve de son savoir faire. Une simple puce avec un TDP max de 25w (2700u) fait autant qu’un i7 8550u + NVIDIA MX150 (50w).

    Non, vraiment, pour moi, Intel a eu tort de laisser tomber sa gamme Iris haute performance…

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 0 h 09 min

    Perso sans être un pro INTEL ,je pense que chez INTEL il avait a l’époque réussi un truc assez bien avec le projet ION qui consistait a un ATOM mono core puis bicore relié a un GPU Nvidia .

    C’est sur aussi que si INTEL est capable de mettre un bon GPU dans un processeur d’entrée de Gamme ce peut être très sympa .

    La concurrence reste limitée pour INTEL et il dispose d’un certain temps et peuvent donc sortir un produit abouti sans pour autant offrir un trop haut de gamme .

    Je pense que la puissance d’une carte graphique de type GTX 750 reste encore correcte pour le jeux et avec quelques instructions bien rodées la vidéo en HD devra bien tourner .

    L’inconnu c’est le prix auquel INTEL est prêt a vendre ses processeurs et la dissipation de calorie de ce type de processeurs .

    Répondre
  • gUI
    13 avril 2018 - 9 h 08 min

    Mais qui a décidé de mettre le moit « sound » dans un circuit graphique ?

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 10 h 35 min

    @gUI: C’est le nom de code du projet, pas le nom du produit hein :)

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 10 h 49 min

    @gUI: c’est pour berner les espions chinois du FBI :)

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 11 h 01 min

    Honnêtement, il y a longtemps qu’Intel aurait du se bouger
    les « fesses » pour avoir des circuits graphiques 3D à la hauteur !!!

    Intel avait suffisamment de cache pour se racheter le concepteur
    de GPU Imagination, ça leur aurait permis un gain de temps important…
    car qui peut prévoir l’évolution des marchés des GPU pour 2020 ?!

    C’est un fond d’investissement chinois qui s’en ai porté acquéreur
    d’Imagination pour seulement 626 millions d’euros en Septembre 2017.
    626 Millions d’Euros auraient été une paille pour Intel !

    Intel s’est endormi sur le laurier de son quasi monopole sur les CPU
    pendant beaucoup trop longtemps, il est temps de « dégraisser » le Mammouth !

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 11 h 18 min

    Sur ce coup là, Intel arrive un peu tard, non ?!! :/

    Répondre
  • bob
    13 avril 2018 - 14 h 12 min

    sound = détroit, bras de mer

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 17 h 53 min

    Cool de voir que les choses bougent du coté d’Intel…Je les trouve un peu à la ramasse ces dernières années, c’est bien qu’ils se reprennent enfin !

    Répondre
  • 13 avril 2018 - 19 h 35 min

    @Annoshim: Si ça peut t’aider, les Ice Lake et/ou Cannon lake devrait avoir de base un iGPU avec 48 unités soit le double d’actuellement ce qui correspond aussi aux Iris actuels.sous une toute nouvelle architecture

    Répondre
  • 19 avril 2018 - 14 h 17 min

    […] tournure d’esprit qui indique peut être de profonds bouleversements au sein de la marque. Intel serait en train de travailler sur un circuit graphique à part entière, cette nouvelle approche pourrait avoir beaucoup de sens dans le […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *