IDF 2013 : Les Intel Bay Trail-M et D se dévoilent

T comme tablette, D comme Desktop et M comme Mobile. Les Intel Bay Trail sont au nombre de 3 et si on a déjà parlé des premiers, les Atom pour tablettes, il nous reste a entrevoir les versions Bay Trail-M et Bay Trail-D. Si le nom reprend cette parenté qui les associe aux Atom, Intel a choisi de les baptiser en Celeron et en Pentium.

Résumé : Trop dénigrés et surtout trop longtemps laissés sur le bord du chemin de l’évolution, les Atom n’ont plus la cote aux yeux d’Intel. La nouvelle donne passe donc par un changement marketing. Exit l’appellation Atom au sein des netbooks et nettops. Bienvenue aux Pentium et Celeron. Les Intel Bay Trail-M et D offriront de meilleures performances tout en restant loin des offres haut de gamme du fondeur.

 Pentium

C’est ce qu’il s’appelle se faire prendre à son propre piège. L’Atom, cette petite puce qui a rapporté largement plus d’un milliard de dollars à Intel, n’a plus rien a faire sur le marché du portable ni du PC de bureau. Ce qui était un excellent petit processeur créé sur-mesures pour les netbooks et les nettops d’origine est devenu au fil du temps une puce à part du circuit de production d’Intel. Une puce qui regardait passer les autres générations de processeur du bord du chemin, sans prendre part à leur évolution et; comme toujours dans ces cas là, à fini par devenir rapidement obsolète.

 Intel Atom

Certes l’Atom a connu quelques aménagements, plutôt maigres, mais sans aucun rapport avec les demandes réelles des utilisateurs, conditionnées par les évolutions logicielles. Si votre Atom fait encore tourner les premières versions des distributions Linux associées aux premiers netbooks, il n’y aura pas  de soucis de performances. Mais si vous comptez passer à Windows 7 ou Windows 8, la petite puce aura bien du mal à mettre la tête hors de l’eau.

Intel se décide donc a noyer le poisson, a enterrer l’Atom pour les gammes de machines portables et machines de bureau de type PC. Le seul Atom qui subsistera s’adressera aux tablettes et aux smartphones avec le Bay Trail-T.

Pour ne pas agrandir la confusion, Intel ressort 2 appellations connues, les Celeron et Pentium, fers de lance respectifs des processeurs de la marque il y a quelques années, avant l’avènement des processeurs Core. Ce n’est pas une surprise, l’info avait fuité il y a quelques mois sur la toile. On en a juste la confirmation officielle sans pour autant avoir beaucoup de détails techniques.

La gamme Atom Bay Trail-D, pour Desktop, qui devrait intégrer les nettops en tous genre mais aussi des machines de bureau plus classique en entrée de gamme sera ainsi renommée en Pentium et Celeron avec 3 puces distinctes. Ainsi les Pentium J2850, Celeron J1850 et Celeron J1750 officieront dans ces engins entrée de gamme en double et quadruple coeur. Intel n’a pas posté d’informations les concernant mais les fuites de cet été laissent entrevoir ce type de scénario.

  • Un Celeron J1750 double coeur et monothread cadencé à 2.4 GHz et dont la partie graphique oscillerait entre 688 et 750 MHz pour une consommation de 10 watts de TDP.
  • Un Celeron J1850 quadruple coeur et monothread cadencé à 2 GHz et dont la partie graphique oscillerait entre 688 et 792 MHz pour une consommation identique.
  • Un Pentium J2850 Quadruple coeur et monothread cadencé à 2.4 GHz et dont la partie graphique oscillerait entre 688 et 792 MHz toujours à 10 watts de TDP.

Une gamme qui ne devrait pas vraiment se différencier niveau tarif pour le client final, les fuites parlent de prix allant de 72 à 94$ pour les différents modèles. choisir un Pentium J2850 plus performant n’aura pas un impact significatif par rapport au Celeron J1750 en entrée de gamme.

Du côté du Bay Trail-M on retrouve 4 processeurs pour une gamme de portables low-cost : Le Pentium N3510 et les Celeron N2910, N2810 et N2805.

Là encore des informations techniques ont fuité, sans être officialisées par Intel :

  • Un Celeron N2805 double coeur et monothread cadencé à 1.46 GHz dont la partie graphique tournerait 667 MHz pour une consommation de 4.5 watts de TDP.
  • Un Celeron N2810 double coeur et monothread cadencé à 2 GHz dont la partie graphique tournerait 756 MHz pour une consommation de 7.5 watts de TDP.
  • Un Celeron N2910 quadruple coeur et monothread cadencé à 1.6 GHz dont la partie graphique tournerait à 756 MHz pour une consommation de 7.5 watts de TDP.
  • Un Pentium N3510 quadruple coeur et monothread cadencé à 2 GHz dont la partie graphique tournerait à  750 MHz pour une consommation de 7.5 watts de TDP.

Ces puces se posent comme des solutions concurrentes des processeurs Kabini d’AMD et prennent le relais des Atom Clover Trail que nous connaissions dans les netbooks 2012-2013. Pour l’acheteur la gamme Intel s’étage donc désormais en Celeron et Pentium J pour les machines de bureau entrée de gamme puis vers les puces de type Core. Et des Celerons et Pentium N pour les machines mobiles puis vers les puces de type Core à nouveau.

Toshiba NB15t

C’est ce type de puces que nous allons retrouver dans les 11.6″ qui apparaissent ces derniers jours chez les constructeurs. Toshiba m’a confirmé que le Toshiba NB10t, la version qui sera proposée en France du Toshiba NB15t présenté hier, embarquait par exemple un Pentium N3510. Le Dell Inspiron 11 3000 devrait proposer le même type de processeur.

Si le nom d’Atom est abandonné au profit des anciennes gloires de la marque, il ne s’agit que d’une opération Marketing. Nul doute que si l’Atom avait gardé une meilleure image, Intel ne l’aurait pas abandonné. quoi qu’il en soit ces nouvelles puces architecturées sur des coeurs Silvermont, offriront sans doutes de bien meilleures performances et, sans les limitations anciennement imposées aux netbooks, devraient ouvrir la voie à de nouvelles générations de minimachines portables et sédentaires intéressantes d’un point de vue performances, prix mais aussi autonomie.

11 commentaires sur ce sujet.
  • 19 septembre 2013 - 10 h 46 min

    C’est drôle: pour moi, ce sont les noms Pentium et Celeron qui sont associés à catastrophe.
    Atom, j’en avais un dans un NAS, il était très bien. En même temps dans un NAS …

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 10 h 47 min

    @ilyon: Je me demande si Intel fait ça plus pour les particuliers que pour les constructeurs…

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 11 h 34 min

    Intel ne doit pas vouloir que ses Atom pour smartphone et tablette en concurrence frontale se retrouvent sur les netbook et nettop. Il reste encore à Intel de la marge sur le prix des processeurs de ces produits.

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 14 h 51 min

    Est-ce que la partie GPU est toujours la même ou bien ou bien il y a plus ou moins d’unités de traitement entre les différentes gammes ? Si je comprends bien il n’y a pas de turbo boost, qu’elle est la taille des anté-mémoires ? Et au niveau perfs il y a réellement un fossé avec les premiers Core i3 ?

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 14 h 56 min

    @Aline: Aucune info officielle et donc aucune façons de te répondre avec précision pour le moment. On y reviendra :)

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 15 h 13 min

    Tout à fait d’accord avec Pascal.
    Je vois quand même que le plus petit des Bay Trails semble être aussi puissant que le Processeur Low Energy de mon Portable actuel (3.5 ans et en plus il consomme 4 fois moins…).
    J’ai du mal a voir comment Intel pourra justifier des écarts de prix aussi important entre Bay Trail et Haswell même en essayant de segmenter leur marché en micro rondelle, en tout cas pour les usages que la majorité des gens ont aujourd »hui.

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 15 h 56 min

    Je viens de voir qu’il manquait un petit quelque chose dans mon post :
    L’atom est en concurrence frontale avec les ARM.

    Répondre
  • Gab
    19 septembre 2013 - 21 h 37 min

    Pierre, quel est l’évolution des Atom bay trail par rapport au Celeron/Pentium de 2012 ? Je comprends bien que l’Atom Bay trail est très différent de l’atom précédent (nouveau coeur, out of order…), mais par rapport aux Celerons de l’an dernier, c’est principalement une finesse de gravure plus fine et un peu moins de consommation ? Finalement, c’est plutôt logique que ces processeurs s’appellent Celeron et Pentium car j’ai l’impression qu’ils descendent en ligne plus « directe » de ceux ci que des précédentes générations d’Atom.
    Comme le dit Pascal, mettre un nom « Celeron » / « Pentium » permet sans doute de le vendre plus cher car la concurrence n’est pas féroce. Les processeurs AMD A4-1250 ont l’air assez faiblard sur les benchmark…
    Par contre, la concurrence des processeurs ARM pour smartphone et tablette est très sérieuse, au niveau performance mais surtout tarif ! On parle plutôt de 20 à 30$ pour les puces ARM haut de gamme. Très en dessous de 72 à 94$ que tu évoques pour les celeron/pentium.

    Répondre
  • 19 septembre 2013 - 21 h 42 min

     » prix allant de 72 à 94$ pour les différents modèles. »
    Voila ce qui explique la principale raison de ce changement de nom
    Jamais Intel aurait pu vendre un Atom à des prix pareils mais des Pentium voir Celeron ça passe mieux.
    Quand je vous dis que c’est de l’arnaque !

    Reste maintenant à voir les perf qui ont Internet à être à la hauteur des nom portés mais aussi du prix demandé (ce que je doute fort).

    Répondre
  • 21 octobre 2013 - 9 h 59 min

    […] du type Tranformer Book T100 d’Asus. L’engin est architecturé autour d’un Intel Celeron N2805 double coeur à 1.46 GHz, la nouvelle génération de puces Bay Trail-M gravés en 22 nano avec un […]

  • 26 mars 2014 - 20 h 45 min

    […] CES LIVA est prévu d’ici la fin Avril, cet engin embarque une puce Intel Atom Bay Trail M, normalement prévue pour les machines mobiles et non pas ce type de solution de bureau même si […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *