Remballez vos sac à dos VR, le casque HTC Vive est désormais sans fil

Remballez vos sac à dos VR, le casque HTC Vive est désormais sans fil

Comme prévu, les sacs à dos de réalité virtuelle n’auront été qu’une grosse blague pour occuper l’espace médiatique. De nombreux constructeurs en ont annoncés, certains ont même poussé l’idée plus loin qu’un simple prototype en promettant une sortie commerciale comme MSI. Cette idée ridicule va pouvoir retourner au placard. Le HTC Vive est désormais sans fil

Un simple ajout à 220$ permettra très bientôt de transformer un casque HTC Vive en casque sans fil.. Cette transformation est bien évidemment beaucoup plus pérenne qu’un sac à dos de 3,6 kg coûtant au bas mot 1800€ comme le propose MSI avec son VR One.

Minimachines

Parmi les gros avantages de la solution, le sans fil permet de s’immerger totalement dans une scène VR sans avoir un gros truc qui chauffe et qui ronronne de presque 4 kilos dans votre dos. L’autonomie est évidemment bien plus grande et surtout l’investissement peut être rajouté à une solution existante. Pas la peine d’acheter ou de racheter un PC dédié en forme de sac à dos, il suffit de commander l’extension pour le casque HTC Vive et de le brancher dessus.

Cela veut dire que vous jouerez sans fil mais que vous pourrez mettre à jour votre PC de jeu au fur et a mesure de vos besoins… Avec une technologie en pleine évolution, acheter une machine non évolutive parait être une solution un peu risquée. Le HTC Vive associé à cette extension offre la possibilité bien plus intéressante pour les particuliers comme les professionnels. Le système embarque sa propre batterie qui offre une heure et demie d’utilisation mais peut également se brancher à une batterie externe plus performante qui restera dans votre poche. Il sera donc possible de passer d’une batterie externe à l’autre en utilisant la batterie interne comme « tampon » pour augmenter indéfiniment l’utilisation du casque.

MSI VR One

Tellement Octobre 2016…

Avec un tarif de 220$, cette solution développée par TP Cast a du sens en l’ajoutant à l’investissement de base d’une solution VR classique, la proposition est évidemment bien plus avantageuse. Elle a, en outre, le mérite d’être supportée activement par HTC. On imagine que le même genre de solution va débarquer chez Occulus rapidement.

La « mode » des sac à dos VR n’aura donc bel et bien été qu’un mouvement marketing, d’ailleurs mis à part MSI et Zotac qui ont annoncé une intention de vendre ces sacs, les autres grandes marques comme HP ou Dell n’ont fait qu’en parler en proposant des images 3D…

Source : UploadVR

6 commentaires sur ce sujet.
  • 11 novembre 2016 - 18 h 03 min

    Ça doit être sympa à la longue l’effet des ondes sur le cerveau, surtout avec de tels flux !

    Répondre
  • 11 novembre 2016 - 18 h 49 min

    Je ne suis pas du tout convaincu.
    Dans les commentaires quelqu’un indique un débit de 87.3Mbps. C’est pathétique par rapport au débit nécessaire pour faire le rendu de deux images haute résolution avec une fréquence de rafraichissement élevée. Il y a certainement une compression sévère, et la compression, la transmission et l’encodage pour la radio rajoute aussi de la latence, ce qui est un gros problème pour la RV.

    Peut être que des nouvelles technos sans fil permettront de s’approcher des débits vraiment nécessaires : des gigabits. De la modulation radio large bande, ou un pointage de transmissions laser vers le casque… mais je vois rien d’abordable à court terme. En plus, s’il faut pouvoir utiliser simultanément plusieurs casques à proximité …

    Il y a sans doute un espace entre le Google Cardboard et le sac à dos de 4kg (bien que objectivement, 4kg dans un sac à dos ce n’est pas tant que ça, à part pour des enfants). Peut être que faire une partie du traitement dans un bidule porté dans le dos ou à la ceinture, et le reste à distance, serait une solution optimale sans avoir à inventer des transmissions radios de guedin, transformer la pièce en four micro-ondes et porter une batterie au lithium sur la tête.

    Répondre
  • 11 novembre 2016 - 20 h 22 min
  • 11 novembre 2016 - 23 h 26 min

    @computerforever :
    De toutes façons il est conseillé lors de l’utilisation de ce type de casque de faire une pause toutes les 20 minutes pour éviter de se fatiguer les yeux MAIS bon il ne faudra pas s’étonner si certaines personnes vont faire exploser les consultations chez l’ophtalmo d’ici quelques années parcequ’elles se seront niquées la vue avec ça .
    Les led émettent une lumière bleu , des uv , donc y a t il un filtre dessus , est il vraiment efficace ?

    Répondre
  • 13 novembre 2016 - 17 h 37 min

    @Hobbes : très juste, mais c’est oublier toutes les données qui circulent entre le casque, le capteur et le PC, avant de revenir au casque…

    Répondre
  • 14 novembre 2016 - 13 h 49 min

    @Computerforever:
    oui je vais aussi attendre un peu pour voir le taux de survit des utilisateurs dans les 3 à 5 prochaines années et j’aviserais ensuite !
    j’avoue que pour le coup une version en Wi-Li me plairait BCP plus…

    (bon j’ai pas dit que j’essayerais pas une fois d’ici là… et j’aimerais bien voir la tête de mes poussins 3&5ans plongé dans un monde virtuel !)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *