IFA 2016 : HP Elite Slice, un Mini PC qui se combine en tranches

Avec le HP Elite Slice, le constructeur veut proposer un PC dont l’encombrement sera réduit au minimum tout en gardant la possibilité de le faire évoluer. Pour cela il propose un système de « tranches » d’accessoires, une solution conçue pour un usage très orienté pro mais qui pourrait également séduire d’autres profils.

Décoré du logo de la marque dans sa version luxe, la gamme HP Elite Slice vise clairement les bureaux d’entreprises, là où l’usage des machines est de plus en plus déporté vers des solutions dans les nuages. Là où il n’est plus si important d’embarquer une tonne d’accessoires jamais utilisés, un lecteur de CD ou un stockage énorme. L’idée est donc de libérer de l’espace sur son bureau, faciliter la gestion du parc et de réduire la note d’électricité de vos postes. Pour tout cela, le HP Elite Slice semble parfait.

HP Elite Slice
La base du HP Elite Slice est assez performante, à bord de l’engin des séries T d’Intel, parfaits pour intégrer ce genre de machine. Le Core i3-6100T du modèle le plus entrée de gamme n’a pas de mode turbo, il fonctionne à 35 Watts de TDP est reste très stable dans son fonctionnement question température et énergie. Un moyen pour HP d’assurer une dissipation sur mesures à l’engin. Il est associé à 4 Go de mémoire vive et  à un stockage mécanique de 500 Go.

HP Elite Slice

D’autres versions pourront faire évoluer ces composants de base. On pourra ainsi acheter un Core i5-6500T ou un i7-6700T, tous deux avec 35 Watts de TDP. La mémoire vive pourra passer à 8 Go et différents types de stockages seront disponibles avec des SSD pouvant aller jusqu’à 256 Go. De quoi faire tourner n’importe quel programme de bureautique avec beaucoup de confort.

HP Elite Slice

Sur cette base de machine, plusieurs accessoires seront disponibles : Un lecteur et graveur de DVD par exemple qui viendra se positionner sous le HP Elite slice. Mais aussi des options comme une base pour la vidéo conférence ou un système audio signé Bang & Olufsen permettant de profiter d’un système d’enceintes et d’un microphone capable de capter conversation et ordres sur 5 mètres avec réduction du bruit ambiant.

HP Elite Slice

La marque offre en outre la possibilité de changer la partie haut du châssis du PC de base avec des options permettant d’ajouter une chargeur sans fil pour smartphone ou une sorte de zone tactile dédiée à la vidéo conférence.

HP Elite Slice

Rien de tout cela n’est très nouveau, Acer propose depuis l’année dernière un Mini PC dans cet esprit avec son Acer Revo Build qui fonctionnait de la même manière.  Intel propose également depuis longtemps des haut de châssis modifiables sur ses NUC de manière à rajouter des options variées qui vont de l’écran au chargeur sans fil. Mais HP réunit le tout et propose surtout un niveau de performance impressionnant avec les puces choisies. De quoi véritablement remplacer un PC traditionnel dans un usage bureautique / web classique tout en ayant la possibilité de résister aux ajouts nécessaires à un fonctionnement en entreprises : Anti virus, gestion de cloud et autres programmes résidents qui viennent grever les performances d’un PC classique.

 

 

HP Elite Slice

On retrouve en effet dans ce petit boitier de 16,5 cm de côté pour 3,5 cm de hauteur toute la connectique d’une tour classique d’entreprise :  Ethernet Gigabit, sortie HDMI et DisplayPort, USB 3.1 au format Type-C et USB 3.0 et un port jack audio 3,5mm. Un emplacement dédié à l’usage d’un scanner d’empreintes optionnel est également de la partie.

HP Elite Slice

Pour une fois ces dernières images sont plausibles. En imaginant qu’un trou ait été fait dans leurs bureaux pour laisser passer un câble invisible sur la photo. Il suffira en effet d’un seul et unique câble USB type-C pour alimenter le HP Elite Slice tout en lui offrant un affichage. Un seul câble pour faire fonctionner le PC et ses modules, ceux-ci étant connectés les uns au autres via une prise Pogo reprenant le format USB.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 2 septembre 2016 - 15 h 17 min

    Comme l’année passée avec l’Acer Revo : sur le papier le concept est très intéressant. Cependant, si HP fait comme Acer depuis son effet d’annonce => la base est au final dispo un peu partout, mais pour ce qui est des « modules » empilables… cela relève du parcours du combattant pour en trouver !

    Bref, tout comme la philosophie de Google avec son smartphone Ara modulaire (bonjour l’Arlésienne), cela va probablement faire « un petit tour et je me cache pour être abandonné » !

    Et pourtant, ce genre de produit « à compléter en fonction des besoins », aurait surement un avenir, pour peu que les marques y croient vraiment et jouent le jeu sur plusieurs années, avec des compatibilités de modules dans le temps.

    Répondre
  • 2 septembre 2016 - 15 h 38 min

    @Mxte29fr: PRojet ara annoncé abandonné ce jour meme :D..je suis un peu du meme avis que toi, concept sympa, selon le prix et les dispos d’extension (donc en fait, ca risque encore d’etre projet pas sympa).

    Et le truc qui me fait marrer a chaque fois sur les photos…c’est magnifique..et..les fils (au moins l’alim)..il passent ou??

    Répondre
  • 2 septembre 2016 - 15 h 40 min

    @fabrice: Voir le tout dernier paragraphe !

    Répondre
  • Xo7
    2 septembre 2016 - 22 h 24 min

    Le total look sans fils je kif mais si il faut faire des trous dans le bureau pour faire disparaitre les câbles je kif moins !! À quand un total sans fils…. avec une alimentation par induction à travers le bureau

    Répondre
  • Xo7
    2 septembre 2016 - 22 h 26 min

    @Xo7: Oups loupé aussi le dernier paragraphe pardon Pierre….

    Répondre
  • 3 septembre 2016 - 11 h 05 min

    J’imagine, faire la queue devant mon revendeur informatique : « bonjour je voudrai une tranche de PC s’il vous plait, pas trop épaisse, mais laissez un peu de gras ! »

    Répondre
  • 3 septembre 2016 - 11 h 22 min

    @Jerry Khan Kiri Goal: Sur certains PC j’aimerais pouvoir demander une tranche de ram ou de perf supplémentaire aussi simplement :)

    Répondre
  • 5 septembre 2016 - 16 h 07 min

    Ce concept est top, la seule chose qui me fait douter, c’est la disponibilité des modules dans 3 ans (pour renouveler les performances par exemple).
    Mais l’idée est chouette.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *