Une découverte en vidéo de la GPD Win 2 (et de son stockage SSD amovible)

La console PC GPD Win 2 n’est pas encore sortie mais certains prototypes sont distribués pour tests et contrôle qualité. L’un d’eux est arrivé sous la caméra d’un testeur qui a eu la bonne idée de filmer l’objet sous toutes les coutures.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Je ne referai pas le curriculum complet de la GPD Win 2 mais il s’agit d’un minuscule PC complet au format console portable plutôt très bien équipé. Avec un processeur Intel Core M3-7Y30, pas moins de 8 Go de mémoire vive et un stockage SSD de 128 Go. L’objectif avoué de cette solution est de pouvoir transporter des jeux PC en tous lieux dans une solution vraiment portable mais avec sa connectique, son mini clavier et son écran 6 pouces, il s’agit d’un véritable MiniPC capable de tout type de tâche.

Il faut avancer à 2 minutes pour commencer à voir la machine.

Ces images sont donc celles d’un prototype, probablement une version très alpha de la machine puisqu’elle n’est pas prévue avant la mi 2018 si le calendrier de développement et de production est respecté. Mais la mise en place des composants et des différents éléments ergonomique semble finalisée.

2017-12-27 20_47_49-minimachines.net

L’occasion de découvrir  une finition très soignée des différents éléments de la machine, surtout si on considère la date très anticipée de cette version. La partie clavier/joystick semble plus que correcte par exemple.

2017-12-27 20_48_10-minimachines.net

Difficile de positionner des éléments de contrôle dans un espace aussi réduit. On retrouve donc, aux extrêmes, les mini joysticks et de part et d’autre, la croix directionnelle et les boutons ABXY. On note la présence de petites ouvertures sous les mini joysticks de chaque côté de l’engin. Probablement des espaces permettant aux enceintes de diffuser un son stéréo .

2017-12-27 20_47_59-minimachines.net

Difficile de juger la partie clavier mais les touches semblent avoir un léger relief et une bonne lisibilité. C’est un clavier Qwerty évidemment, assez typique de ce type de solution très compacte. Je me pose la question du placement du bouton de démarrage sur celui-ci plutôt qu’un interrupteur sur le côté de l’engin. Situé au centre sur la rangée la plus haut du clavier, il pourra être manipulé par mégarde.

2017-12-27 20_47_29-minimachines.net

L’arrière de la GPD Win 2 nous révèle pas mal de détails, le premier étant, évidemment, la connectique de la machine mais ici ce qui m’intéresse le plus est l’ouïe d’aération percée dans le châssis. Elle sera chargée d’évacuer l’air chaud de l’engin tout juste capté juste en dessous. Le circuit de circulation d’air est donc extrêmement court, le flux de circulation est littéralement poussé vers la sortie immédiatement après avoir traversé les pales du ventilateur.

2017-12-27 20_47_11-minimachines.net

Autre point très intéressant, l’intégration du support SSD M.2 2242 au format SATA 3.0 sur la machine. GPD a réussi un tour de force que beaucoup de constructeurs décrivent comme absolument impossible même sur des machines de plus grande taille. Une simple petite trappe qui affleure en partie sur l’arrière de l’appareil et qui ne dépasse pas la hauteur d’un port USB. C’est toute la place qu’il faut pour que la GPD Win 2 puisse permettre de modifier le SSD embarqué de base.

2017-12-27 20_48_32-minimachines.net

Cette petite trappe est positionnée grâce à une unique vis qui la retient en place tout en bloquant le SSD M2 2242. La solution est positionnée sur la tranche de l’appareil mais on peut facilement imaginer une variante placée au centre d’une machine plus grande comme un ordinateur portable ou ultraportable. Et cela malgré une très faible épaisseur.

2017-12-27 20_48_48-minimachines.net

On peut, bien entendu, imaginer un scénario semblable pour la mémoire vive. C’est amusant de se dire qu’un “petit” constructeur comme GPD parvient à ce résultat sur une machine dont le format 6″ est proprement minuscule et que les géants de l’informatique n’y parviennent plus faute d’espace dans leurs engins. Pourtant ces machines ont en commun la présence d’une connectique USB type-A qui semble permettre ce genre de fantaisie.

Cette GPD Win 2 met plutôt en lumière un phénomène assez étrange, celui d’un marché qui se mord la queue. Des constructeurs qui, affolés par la baisse des ventes de PC parce que leurs compétences ne changent plus vraiment d’une année sur l’autre. Des ultraportables d’il y a quelques années suffisent encore très bien aujourd’hui à la majorité des tâches demandées. Alors ils cherchent à les rendre de moins en moins évolutifs afin de forcer l’utilisateur à les recycler de force à la moindre panne. Il est quand même ahurissant de constater qu’un ordinateur portable dont le SSD soudé grillerait au bout de 24 mois et 1 jour de garantie serait proprement bon à mettre à la benne puisqu’il ne serait pas possible de le réparer. Proprement consternant d’un point de vue écologique également.

L’excuse de la finesse ne tient plus, des solutions existent. Les constructeurs font tout ce qu’ils peuvent pour ne pas les voir en espérant que le réflexe d’un acheteur lambda sera de replonger dans un investissement massif de la même manière qu’avec les smartphones. Seul le marché pro résiste encore un peu, tout simplement parce que les gestionnaires de parcs ne veulent pas acheter 5, 10 ou 100 portables avec une épée de Damoclès au dessus de la tête à la moindre panne. Comme ces intérêts sont évidents et commun à de multiples entreprises, celles-ci forment une sorte de front face à la volonté des constructeurs de proposer du matériel totalement voué à une obsolescence programmée. Si telle grande marque le fait, les concurrents qui ne le font toujours pas ramasseront la mise.

Sur le marché plus dilué du grand public, où les intérêts changent suivant chaque profil, il a suffit d’agiter le chiffon rouge d’une indispensable finesse de design pour faire avaler une pilule qui ne va pas tarder à se révéler bien amère. Pour les acheteurs qui vont commencer à sentir les effets d’une gamme de machines hors garantie dont les composants soudés et verrouillés vont tomber petit à petit en panne : SSD inaccessibles, mémoire vive soudée mais aussi batterie au nombre de cycles limités. Mais amère également pour les constructeurs qui espèrent voir les acheteurs frapper à nouveau à leur porte pour racheter un nouvel ordinateur. Ils frappent déjà à la mienne et demandent souvent la même chose, quels engins acheter pour ne pas se retrouver dans la même situation encore une fois ? Je ne sais pas trop quoi leur dire… suivant les profils je les oriente sur du Pro, du “jetable” classique mais low-cost ou alors de la machine évolutive d’assembleurs. Au final, ils n’en sont que mieux servis.

18 commentaires sur ce sujet.
  • JCB
    28 décembre 2017 - 10 h 32 min

    L’argument de la finesse est tout de même un argument, dans le sens où pour faire aussi bien (en terme de finesse, ou de beauté du produit), c’est plus cher : il faut se creuser la tête, c’est plus cher sans doute à fabriquer qu’un unibody où tout est soudé etc.. Si, en plus, cela a pour effet d’accélérer le cycle de renouvellement, alors c’est cerise sur le gâteau, mais je pense que ce n’est pas le gâteau. Le but n°1 est je pense de réaliser le produit le plus beau et attractif à l’oeil pour le moins cher possible.

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 10 h 37 min

    @JCB: C’est bien ce que je dis. On est passé de l’appareil utile à l’appareil plus beau – dans le sens ou la finesse serait synonyme de beauté, ce qui est également une construction éducative – mais moins pratique. Quand je parle de chiffon rouge…

    Répondre
  • FQ
    28 décembre 2017 - 10 h 58 min

    Je suis très impressionné par le niveau de finition de cette version.
    Les touches de contrôles arrière sont déjà toutes différentes (R1, R2, R3, L1, L2, L3) et ça ne fait même pas cheap en apparence !
    Pareil pour tous les autres contrôles.

    La seule question que je me pose est où est la batterie dans un tel engin. Vu l’emplacement du SSD, je dirais sur un côté, mais alors quid de l’autonomie d’une “si petite” batterie avec un écran de 6 pouces… à voir.

    Cela dit, l’engin est réellement novateur bien qu’inspiré de solutions éprouvées. Ca pourrait faire un vrai hit type Nintendo Switch si le marketing suit.
    Malheureusement, j’ai bien peur que la grande distribution soit aussi frileuse que les gros constructeurs, et que la diffusion reste confidentielle :-/

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 12 h 44 min

    bravo pour ton article, Pierre !

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 14 h 12 min

    C’est sur que la position de la trappe du SDD M2 est TRÈS BIEN .
    Je rejoins donc ton idée que les fabricants d’autres machines pourrait faire de même .
    J’imagine volontiers ,un mini PC de la taille d’une Box TV disposer aussi de cette trappe ,voir plus simplement des portables en disposer .

    Je pense que ce sera malheureusement pas la cas pour diverses raisons a la fois économique lors de la construction et de par ce fait qu’une machine évolutive est moins souvent changée .

    Prenons pour exemple nos portable moderne ,batterie intégrée ,SDD inaccessible sans démonter la machine ,emplacement mémoires absents ,voir absence d’une trappe mémoire .

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 14 h 52 min

    Elle ne fait pas le café par contre …

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 14 h 56 min

    La trappe du ssd aurait pu être retenue par une vis à moins que ce ne soit déjà le cas ( on voit mal sur les photos )

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 14 h 57 min

    le couvercle de la trappe plutôt .

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 15 h 17 min

    Je pense aussi que le bouton marche/arrêt n’est pas idéalement placé.
    C’est le “détail” qui m’a sauté tout de suite aux yeux.
    Pour le reste, c’est très sympa. C’est même presque trop petit. Je viens à rêver d’un 7 ou 8 pouces sans les joystick…Je crois que ça s’appelle un Netbook…

    Répondre
  • 28 décembre 2017 - 15 h 17 min

    @défaut majeur: C’est le cas, c’est visible dans la vidéo et détaillé dans le texte.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 3 h 02 min

    Il n’est pas “en creux” le bouton power ? Si c’est bien le cas, je ne pense pas que ça posera un souci quelconque.
    La forme en “galet” arrondi permet de bien prendre et manipuler le petit bijou, mais par contre, ça gêne l’incorporation de l’écran… On a pas l’habitude de voir de tels arrondis en haut de son écran…. Mais bon, on peut pas tout avoir 😉
    Ha, par contre, je suis pas fan de la large bordure blanche au dos… Ah, les gouts et les couleurs 😁

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 15 h 18 min

    @richard:
    Le GPD Pocket devrait répondre à tes attentes.

    Répondre
  • 29 décembre 2017 - 15 h 20 min

    @FQ:
    J’a lu ailleurs qu’il y avait deux batteries de 4500 mah de chaque côté de l’engin.
    Ça devrait donner une belle autonomie.

    Répondre
  • 31 décembre 2017 - 2 h 36 min

    Suite aux différents articles de Pierre sur l’obsolescence programmée et l’UEFI (dont la discussion a découlé sur l’Intel Management Engine d’Intel et le Platform Security Processor d’AMD) me font chercher un bon vieux netbook des années 2011/2012, sous AMD genre les Zacate :

    Ils sont souvent évolutifs (batterie, RAM, Disque dur, Module WIFI), et assez performants pour streamer du 1080p. C’est décidé !

    PS : du coup je suis retombé sur la chaine Blogeeenet sur Youtube : y a presque que de supers vidéos, c’est top

    Répondre
  • 31 décembre 2017 - 13 h 00 min
  • 31 décembre 2017 - 18 h 23 min

    @Pierre Lecourt: Tu cherches à te débarrasser de ton mini 311C ou tu fais ça pour toi ?

    De mon côté j’ai vu une belle affaire : un Samsung série 3 top avec de belles finitions. Ou le MSI U quelque-chose mais il était un peu trop grand je trouve.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 14 h 04 min

    […] Le SSD M.2 2242 de la GPD Win 2, accessible depuis une simple trappe […]

  • 11 janvier 2018 - 16 h 47 min

    Et la GPD Pocket 2 c’est pour quand ? Ce serait une tuerie !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *