Google va fournir un système de détection de Malwares avec Android 4.2

Les Malwares ou autres applications pernicieuses qui tentent de voler vos données ou de prendre le contrôle de vos machines sous Android sont un vrai souci pour Google. Le Play Store est certes fréquemment nettoyé par des anti-virus mais le mal continue de se propager. Android 4.2 devrait donc fournir un système autonome de détection.

Un peu à la manière des Antivirus sur PC il sera bientôt possible de scanner le contenu des applications embarquées sur sa tablette ou son smartphone Android pour détecter les malwares, ces applications malveillantes installées par “inadvertance”.

Le souci du scan en amont, sur le Play Store de Google, pour tenter de supprimer les applications pernicieuses, c’est que cela n’est pas forcément des plus utile. C’est un peu comme si vous comptiez sur l’Inspecteur Lestrade pour résoudre une enquête.  Les codes malicieux sont vite repérés et la moulinette du moteur de recherche vous grille vite fait une application ainsi infectée mais le Play Store n’est pas le seul agent infectieux. Les pirates et autres margoulins de la pire espèce, les Moriarty des temps modernes devrais-je écrire, se sont tournés vers une nouvelle forme d’infection : Les applications pirates.

Les .apk que l’on trouve sur des markets alternatifs, voire en téléchargement totalement illégal sont nombreux. Maintenant qu’Android a ses propres systèmes d’échange peer to peer embarqués, il devient très tentant de rechercher les applications les plus à la mode par des moyens détournés.

Sherlock Android Holmes

Les pirates l’ont bien compris et proposent des applications du market en libre téléchargement pirate en les augmentant de codes malicieux de leur cru, un moyen simple et efficace de contourner les précautions de Google. Pour pallier ce problème, Android 4.2 devrait proposer de transformer chaque utilisateur en Sherlock Holmes et à fouiller lui-même les recoins de son engin.

Optionnelle, désactivable, cette option existe déjà via des logiciels tiers. En la rendant universelle, Android devrait permettre une meilleure éradication des malwares. Les applications listées comme dangereuses par les services de Google ne pourront pas être installées, celles présentant des risques seront signalées et il faudra confirmer votre choix avant de pouvoir les ajouter à votre catalogue.

Source : ComputerWorld

8 commentaires sur ce sujet.
  • 6 novembre 2012 - 17 h 52 min

    […] Les Malwares qui tentent de voler vos données ou de prendre le contrôle de vos machines sous Android sont un vrai soucis pour Google…  […]

  • 6 novembre 2012 - 23 h 04 min

    Oui, une bonne façon de contrôler ce que les gens pourront installer ou pas.

    Google étant à la base une société basée sur le principe du malware qui exploite les données et les flux des clients, c’est un peu le cimetière qui se fout des morts (de saison).

    Dernièrement, l’état français -qui a tout bien compris à l’internet quel que soit la majorité- a voulu taxer google qui copie découpe et exploite des documents sous copyright (il se permettent même d’extraire du contenu et de le mettre en avant en dehors de la page propriétaire!). Moi je fais ça je prends du surcis et une amende, presse-citron en a fait les frais également.

    Riposte immédiate du moteur de recherche : google se permet de menacer la France du déréférencement de tous les sites du pays. Et la France et ses ministres de fermer leur gueule.

    Répondre
  • 6 novembre 2012 - 23 h 34 min

    @Dadoo: Il y a plusieurs degrés dans le Malware, entre un Google qui explique clairement ses intentions et un pirate qui keyloggue toutes les données qui transitent sur la tablette ce n’est pas tout à fait la même chose.
    Cela dit oui je comprends ton point de vue.

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 0 h 12 min

    Je suis d’accord que je suis excessif quand il s’agit de google, mais c’est parce que je ne leur fait aucune confiance.

    C’est vraiment le vieux modèle SF de l’organisation supra nationale qui se permet -quand même- de menacer une république qui a plusieurs centaines d’années, 60 millions de quidam et qui est à l’origine des droits de l’homme et du citoyen.

    Aucun respect pour une nation, alors pour un individu que dalle…

    Je suis persuadé qu’avec les bons identifiants on tape “Pierre Lecourt” sur un ordi et qu’il nous sort par ordre chronologique la plus grande partie de tes achats, de tes messages privés, la liste de tes amis, tes domiciles, tes employeurs, tes revenus, tes points d’intérêt, tes succès, tes échecs et même tes préférences sexuelles !

    Le problème c’est qu’il n’existe pratiquement pas de vrai moteurs libres, la plupart étant des méta moteurs ou des moteurs qui ne référencent qu’une partie du net. Google aussi d’ailleurs : il suffit de rechercher un truc un peu zarbi et google est dans le potage. Recherche par exemple ça : ‘thaumaturge et cannelle antibiotique’ tu verras comme il se vautre ^^ même pas de lien sponsorisé !

    Maintenant, je ne suis pas dupe, microsoft et Apple le font aussi, mais leur code est “embarqué” sur des terminaux donc décompilable et analysable. Le code de Google est dans le cloud, sorte de boite noire inaccessible.

    Ils cryptent tout au maximum, si tu fais afficher le code de la page que te retourne ma recherche zarbi, tu verras qu’elle est en grande partie illisible alors qu’en rendu texte, elle est très simple.

    Je crois depuis longtemps que Google est sous-estimé par bcp de monde, sauf par Steeve Jobs pour qui clairement c’était la société à abattre.

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 0 h 28 min

    La solution existe, pour ne pas rester sur une note négative je dirais qu’à mon avis, la seule façon de garantir nos droits et notre indépendance c’est de privilégier une concurrence acharnée entre le plus de compétiteurs possibles : google, microsoft, apple, GNU/Linux, RIM etc.

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 16 h 34 min

    “je suis persuadé qu’avec les bons identifiants on tape « Pierre Lecourt » sur un ordi et qu’il nous sort par ordre chronologique la plus grande partie de tes achats, de tes messages privés, la liste de tes amis, tes domiciles, tes employeurs, tes revenus, tes points d’intérêt, tes succès, tes échecs et même tes préférences sexuelles !”

    attention au délire, google ne garde et ne référence que ce que tu lui donnes … si tu écrits que tu bai.. ta voisine alors oui cela pourra être stocké, sinon seul tes voisins pourront le savoir, pareil pour fb …
    après je vois pas comment google connaîtrait tes achats sur le net et autres ….

    mais en cas de crainte, il y a a bien une solution, c’est l’auto hébergement … mais faut bosser …

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 16 h 35 min

    “Je crois depuis longtemps que Google est sous-estimé par bcp de monde, sauf par Steeve Jobs pour qui clairement c’était la société à abattre.”

    non mais steeve avait les boules parce que au contraire de ms c’es tune boite qui fait de bons logiciels … en concurrence avec apple …

    Répondre
  • 7 novembre 2012 - 20 h 46 min

    Moi je ne comprends pas comment tu peux savoir ce que Google fait vraiment, ils sont pas vraiment transparents.

    Par contre je peux te dire au cas où tu ne l’aurais pas remarqué ( sans ironie, moi ça m’a sauté aux yeux à une occasion assez particulière) que : tu fais une recherche puis tu vas sur un autre site et là parmis les offres sponsorisées il y a en bonne place des résultats commerciaux de tes recherches. Ce qui signifie bien que tu as été pisté d’un site à un autre, d’un domaine à un autre ce qui est théoriquement impossible de par la stratégie des cookies, sauf si les infos sont concervées ailleurs que sur ta machine.

    Et la supériorité des logiciels Google ? Oui surtout quand ils se passent de payer des droits et attendent les sanctions pour réajuster leur premier tir : ni honnête, ni supérieur.

    Je persiste à penser que Google a pris le marché par un travers commun à bcp de gens : l’avarice, en proposant du gratuit contre de la perte de contrôle sur ce qui est fait des données récoltées.

    Rien que la manière dont google a utilisé la “communauté gnu/linux” pour android mérite une palme d’or.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *