Google va fournir un système de détection de Malwares avec Android 4.2
8

Google va fournir un système de détection de Malwares avec Android 4.2

Les Malwares ou autres applications pernicieuses qui tentent de voler vos données ou de prendre le contrôle de vos machines sous Android sont un vrai souci pour Google. Le Play Store est certes fréquemment nettoyé par des anti-virus mais le mal continue de se propager. Android 4.2 devrait donc fournir un système autonome de détection.

Un peu à la manière des Antivirus sur PC il sera bientôt possible de scanner le contenu des applications embarquées sur sa tablette ou son smartphone Android pour détecter les malwares, ces applications malveillantes installées par « inadvertance ».

Le souci du scan en amont, sur le Play Store de Google, pour tenter de supprimer les applications pernicieuses, c’est que cela n’est pas forcément des plus utile. C’est un peu comme si vous comptiez sur l’Inspecteur Lestrade pour résoudre une enquête.  Les codes malicieux sont vite repérés et la moulinette du moteur de recherche vous grille vite fait une application ainsi infectée mais le Play Store n’est pas le seul agent infectieux. Les pirates et autres margoulins de la pire espèce, les Moriarty des temps modernes devrais-je écrire, se sont tournés vers une nouvelle forme d’infection : Les applications pirates.

Les .apk que l’on trouve sur des markets alternatifs, voire en téléchargement totalement illégal sont nombreux. Maintenant qu’Android a ses propres systèmes d’échange peer to peer embarqués, il devient très tentant de rechercher les applications les plus à la mode par des moyens détournés.

Sherlock Android Holmes

Les pirates l’ont bien compris et proposent des applications du market en libre téléchargement pirate en les augmentant de codes malicieux de leur cru, un moyen simple et efficace de contourner les précautions de Google. Pour pallier ce problème, Android 4.2 devrait proposer de transformer chaque utilisateur en Sherlock Holmes et à fouiller lui-même les recoins de son engin.

Optionnelle, désactivable, cette option existe déjà via des logiciels tiers. En la rendant universelle, Android devrait permettre une meilleure éradication des malwares. Les applications listées comme dangereuses par les services de Google ne pourront pas être installées, celles présentant des risques seront signalées et il faudra confirmer votre choix avant de pouvoir les ajouter à votre catalogue.

Source : ComputerWorld