Google va faire la police sur les applications Android TV

La différence entre le petit écran d’une tablette et le grand écran d’un salon, c’est le public. Si une tablette est par essence un objet à utilisateur unique, le téléviseur affiche une interface et des images suffisamment grandes pour qu’elles soient consommées par plusieurs. Android TV en a pris acte.

Alors que les applications présentes sur le Google Play sont actuellement souvent critiquées pour le manque d’implication de Google, la donne va changer pour celles à destination des téléviseurs sous le système de la marque.

Android TV

Il suffit de pianoter 2048 ou de chercher un Flappy Bird like sur le Google Play pour comprendre l’étendue du problème posé par la surveillance de ce gigantesque magasin en ligne d’application. Les copies et clones sont légions, il est même parfois arrivé que des codeurs peu scrupuleux reprennent des logiciels en modifiant juste le titre et les captures d’écran pour les proposer à leur compte… Ce n’est qu’une des facettes, la plus visible, du problème. Si vous commencez à mettre le nez dans certaines applications de Google, vous avez alors très vite peur des motivations cachées des développeurs.

Application Lampe torche Android

A quoi s’intéressent les applications gratuites vous proposant la fonction lampe torche ? Un constat édifiant d’intrusion dans les données d’un smartphone. Source :  Snoopwall

Entre les applications de lampe-torche qui scannent votre smartphone et envoient des données on ne sait où, et celles qui affichent de la publicité plein écran pour des sites pour adultes, le petit monde de Google n’est pas toujours très rose. Mais comment faire aujourd’hui ? Comment revenir en arrière et mettre au pas ce petit monde ? Comment séparer le bon grain de l’ivraie ? Quelle taille ferait l’armée de vérificateurs pour remettre tout cela à plat ?

android_tv_controller

Pour éviter d’avoir à se poser ces questions dans le futur et parce qu’il en va de la vie même du produit, Android TV passera donc par un système d’examen systématique des applications proposées. Cela servira, entre autres, à vérifier que les applications seront bien adaptées à cet usage avec une compatibilité manette obligatoire mais également à vérifier que l’éditeur ne se rémunère pas  en affichant des contenus destinés à certains publics en plein écran par exemple. Chaque application sera donc testée par un service compétent, ce qui évitera à des petits malins de lancer une version Android TV injouable parce que tactile, sur le grand écran par exemple.

C’est également un bon moyen de ne pas enfoncer Android TV dans les mêmes sables mouvants qui ont tué la Google TV. Si les projets se ressemblent en partie, une des ancres qui a littéralement coulé le premier projet de Google a été la qualité laborieuse – le mot est faible- des applications développées pour la plateforme. Avez vous déjà essayé de piloter un curseur de souris sur un écran géant Full HD avec aucune notion d’accélération du pointeur ? Mettre presque 30 secondes pour traverser l’écran à l’horizontale est une expérience traumatisante quand il faut prés de 6 clics pour parvenir à lancer une application.

Alors une vérification des applications pour Android TV est t-elle le signe d’un changement d’attitude de Google envers les développeurs ? Difficile de savoir, une chose est sûre, le public sera peut être plus enclin à acheter des applications pour son téléviseur si celles qu’il peut tester ne le déçoivent pas.

Source : Android police

9 commentaires sur ce sujet.
  • 17 novembre 2014 - 15 h 56 min

    Amen

    Répondre
  • 17 novembre 2014 - 22 h 19 min

    Tu as raison. Le manque de rigueur du store a provoqué une myriades de mauvaie aplication qui ont provoqué la mauvaise réputation de l’androide par rapport a l’iphone

    Répondre
  • 17 novembre 2014 - 23 h 09 min

    Enfin !!!

    Reste plus qu’à espérer pouvoir le mettre à terme sur les box android pour définitivement supprimer les problèmes de compatibilité tactil (il en reste toujours un peu …) et enfin ne se voir proposer que des appli fonctionnelles (c’est pas toujours gagner :x) à 100% à la manette :D.

    C’est potentiellement la porte ouverte à la transformation de toute box android en console android. Sans doute ce qui risque de bloquer … Google n’a sans doute pas envie de saborder les ouya, mad catz et autre initiative similaire.

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 3 h 51 min

    Et dans la liste des applications « torche », y en a même qui ne demandent pas l’accès au contrôle du flash!
    C’est beau la vie.

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 8 h 39 min

    Un store alternatif qu’il est bien pour être sur que les applications ne font rien de caché :
    https://f-droid.org/
    Merci le logiciel libre !

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 10 h 05 min

    Pourquoi Google ne voudrait pas saborder les ouya et cie ? Ces machines utilisent un store alternatif sur lequel Google ne touche pas grand chose si je ne m’abuse. Ces initiatives semblent de toute façon bien mal parties avec d’un côté les mini-machines chinoises qui sortent en continu et de l’autre les propres machines Google type chromecast pour le public mainstream.

    Répondre
  • Cid
    18 novembre 2014 - 10 h 17 min

    Je viens de tester un WindowsPhone (je n’ai pas réussi à m’y faire après 5 ans d’iphone) et le MicrosoftStore est affreux au niveau de apps bizarres. Par exemple, il n’y a pas d’app officielle Youtube, du coup tout un tas d’app douteuses sont présentes…

    Répondre
  • 18 novembre 2014 - 12 h 47 min

    Je suis persuadé que si autant de gens préfèrent payer plus cher un terminal comme l’iPhone, c’est en partie justement parce que le portail applicatif est nettement mieux foutu que celui de Google. Il y a beaucoup moins de risques de se faire pourrir son appareil sur iOS.

    Les adeptes de la liberté totale vont grincer des dents, mais eux ont des connaissances pour ne pas tomber dans les pièges du store, pas les utilisateurs lambda.
    Donc, c’est une bonne chose que Google propose enfin de la régulation.
    Par contre, la facture risque d’être salée. Car maintenir du personnel pour valider et réguler sans que ça prenne des siècles, ça coûte cher. Apple a galéré au début pour maintenir des délais raisonnables de validation.

    Répondre
  • Cid
    18 novembre 2014 - 16 h 16 min

    Et puis si Android est si ouvert il doit y avoir des stores alternatifs pour les apps non validées, non ? (je connais pas bien android)
    Amazon qui a son appstore est peut-être plus propre et inquiète google ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *