Google ajoute le suport multi-écran à Chrome OS

Evidemment, ce petit pas qui consiste a rajouter une fonctionnalité présente dans les systèmes d’exploitation depuis plus de 20 ans n’est pas franchement révolutionnaire, mais cela montre le chemin que continue de parcourir Google avec son système.

Dans la pratique cela transforme tout de même considérablement les possibilités de la machine et cela permet également d’ajouter une nouvelle dimension au système. Chrome OS a toujours été présenté comme un système dans les nuage associé à une forte image de mobilité. on le sait depuis quelques temps, la possibilité d’exploiter le système en mode non connecté est désormais bien ancrée dans son ADN.

Pouvoir brancher son Chromebook sur un écran externe c’est déplacer le système d’exploitation d’un usage uniquement mobile à un mode bureautique. Si il était possible de ne pas être connecté au réseau pour profiter des applications de cet OS avec l’apparition notamment d’un mode déconnecté de la suite bureautique de Google, le fait d’offrir plus de confort en branchant son PC à un plus grand écran est un indice clair de cette volonté de sédentarisation du système.

Pour le moment réservée aux développeurs, cette option pourrait atteindre toutes les machines commercialisées rapidement. Dés lors il sera possible soit d’utiliser ce second moniteur pour dupliquer les infos de l’écran de base soit pour étendre votre premier bureau.

Cette évolution va de pair avec l’arrivée de nouvelles machines plus puissantes comme le nouveau Chromebook Samsung sous processeur Exynos double coeur en cortex-A15 ou le Acer Chromebook C7 qui exploite un Celeron 847.

StatCounter-mobile_os-ww-monthly-200812-201209

Je sais que ce genre de petites évolutions fait sourire beaucoup de monde mais c’est sans compter la ténacité de Google et l’expérience accumulée par le moteur de recherche avec Android. Qui se souvient encore comment les géants de la téléphonie mobile tenaient pour un acteur mineur Google à son lancement ? Le marché du PC est bien sur autrement plus compliqué mais le modèle économique proposé par le moteur de recherche est tel qu’il pourrait tout de même séduirede nombreux fabricants…et utilisateurs.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 26 novembre 2012 - 8 h 53 min

    On dirait que Chrome commence a devenir viable. 200-250 euros l’UC, avec possibilité de clavier+souris+ecran externe ca donne envie d’étudier plus a fond ce qu’on peut faire reellement hors-ligne, si on peut lire des films (quels formats ?) sur un HD externe (quel format aussi ?)…

    Si en plus Chrome et Android convergent dans pas trop longtemps, donc que Chrome recupere client dlna, utorrent, jeux… Vu ce qu’Android a fait a iOS, MS doit commencer un peu a flipper.

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 10 h 23 min

    Les machines actuelles sont encore un peu juste en puissance pure pour aller se battre contre Windows, idem côté applications « pro » mais il est vrai que Google insiste sur la voie. Donc Microsoft a le temps de fourbir ses armes, l’exemple de Windows 8 en est une preuve même si pour l’instant le succès commercial n’est pas au RDV.

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 11 h 07 min

    perso je m’en fous un peu de leur chrome os, mais c’est autre chose que linux + xwindow qui tourne sur du intel (cpu + gpu)?

    qu’est ce que google a pu y faire pour le multi ecran??

    ca sonne comme une annonce a la apple… :)

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 11 h 24 min

    Est-ce qu’il y a dans les cartons une chrome box nouvelle génération ?
    avec ce support multi-écran, certaines entreprises pourront peut être équiper leurs employés qui travaillent uniquement dans le web ou des web apps en intranet.
    J’aimerais bien voir une petite box avec la carte-mère du Acer C7 pour en équiper mon père.

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 11 h 47 min

    Effectivement c’est un peu comique. Quant au mode déconnecté il est déja présent dans chrome il faut juste que G décide de s’en servir. J’ai quand meme l’impression que les chromebooks sont une erreur à la base.

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 12 h 27 min

    @dadoo: si ca nous fait un « netbook » (assez) nouvelle generation a 200$ c’est pas plus mal. :)

    apres chrome os a d’autre concurents sur ordi que android avait sur telephones, moi aussi je n’y crois pas trop… et surtout j’aime pas l’idee du cloud avec mes données stockés chez google ou autre…

    Répondre
  • 26 novembre 2012 - 16 h 22 min

    richard
     » Donc Microsoft a le temps de fourbir ses armes,  » oui enfin ca fait quinze ans que ms a la vente liée ….

    il semblerait que G tente une percée sur le pc, ou du moins propose un truc différent … je sais pas si ca marchera mais vu la vitesse et la qualité des devs de G et vu que G n’a rien a vendre à part la pub …

    Répondre
  • 27 novembre 2012 - 12 h 18 min

    Tout à fait d’accord, mais je crains fort que G interdise au niveau du bios (ou de l’uefi son successeur) l’installation d’un autre système que le leur. Sinon biensur, acheter la machine pas cher et y mettre un windows ou un linux serait une bonne affaire, mais ils ont du nous voir venir de très loin.

    En même temps, autant je méprise l’offre google ; autant le concept d’une machine navigateur avec toutes les applications actuelles transformées en simple applications HTML5 est la voie d’avenir pour tout le secteur : interopérabilité, compatibilité toutes machines, tout systèmes… Un rêve de développeur mais pas seulement, ce serait aussi la fin de la profifération informatique et de la course aux processeurs qui démarre maintenant sous arm, lui faisant perdre une bonne partie de ses atouts.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *