Geniatech Developer Board IV : Une carte de dev sous Snapdragon 410

Geniatech est une marque Chinoise qui conçoit des solutions variées allant du Tuner TV aux solutions PVR en passant par des produits IoT et des produits sur mesures pour des drones ou des affichages numériques. Elle propose aussi désormais des cartes de développement à suivre.

La taille est standard, il s’agit du format Raspberry Pi ou « carte de crédit ». La Geniatech Developer Board IV mesure 85 mm sur 60 mm et propose un équipement de carte de développement tout aussi habituel. Le brochage 40 pins des Pi ainsi que les fonctions habituelles liées à ces connecteurs. Mais également un brochage de 60 pins et 7 leds témoin d’activité.

Geniatech Developer Board IV

La carte propose toutefois un équipement logique un peu différent, à commencer par l’emploi d’un SoC Qualcomm Snapdragon 410. Un quadruple coeur ARM Cortex-A53 cadencé à 1.2 GHz associé à un circuit graphique Adreno 306 développé par Qualcomm.

Associé à cette base, on retrouve 1 ou 2 Go de mémoire vive et de 8 à 16 Go de stockage eMMC 5.0. Un lecteur de cartes MicroSXCO UHS-I est également présent pour étendre l’archivage.

Geniatech Developer Board IV

L’affichage se fait via un connecteur HDMI 1.3 plein format ainsi qu’un port MIPI-DSI prévu pour un affichage optionnel sur une interface tactile. La carte Geniatech Developer Board IV propose un Wifi de type 802.11b/g/n, du Bluetooth 4.1, un port Ethernet 10/100, un micro USB 2.0 et deux ports USB 2.0 plein format. Elle dispose d’une antenne GPS puisque le SoC fournit cette possibilité à la carte. A noter que la puce propose également un TunerFM et que la Geniatech dispose d’une antenne à ce format.

Geniatech Developer Board IV

La carte est donc intéressante plus par ses à-côtés que par ses performances pures. Si la présence du Snapdragon 4190 assurera des services très généraux, les possibilités offertes par les fonctions GPS, FM et autres connecteurs d’extension offrent à la Developer Board IV des ressources assez originales. Associez à cela un support d’Android 5.1, de Linux ou de Windows 10 IoT et vous aurez une solution originale à suivre.

Pas de date de sortie ou d’info de prix pour le moment.

Source : La fiche du fabricant via AndroidPC.es

6 commentaires sur ce sujet.
  • 14 novembre 2016 - 17 h 20 min

    Toujours pas de SATA pour étendre l’experience ?

    Répondre
  • 14 novembre 2016 - 19 h 46 min
  • 14 novembre 2016 - 23 h 07 min

    Le prix semble toujours être l’argument qui décide l’acheteur .

    Si cette carte peut être livrée avec un boitier et un stockage de 16 Go de préférence ,je pense que 75/80 euros seront justifié face a un Raspberry PI 3 complet .

    Répondre
  • 15 novembre 2016 - 0 h 30 min

    @ptitpaj: Exactement, j’aimerai tant un Rpi (pour la communauté) avec de l’eMMC (8Gio strict mini, 16 préférable), avec un Sata (minimum) et … c’est tout, de tête il me manque rien tout ça pour 80€ environ, et un Pi0 avec wifi/BT.
    Mes Rpi (1B, 2B et 0) me conviennent pour la plus part des trucs que je leur demande mais pour mes autres projet il manque les 2-3 bricoles sus-mentionnées.

    Répondre
  • 16 novembre 2016 - 11 h 04 min

    @exxos:
    Tout à fait d’accord. Je cherche depuis longtemps une solution arm avec plusieurs sata pour un faire un petit nas basse conso. Je n’ai toujours rien trouvé d’intéressant pour le moment.

    Répondre
  • 16 novembre 2016 - 19 h 35 min

    @Calvin, je pensais justement à ça aussi. Je croise les doigts pour que l’on voit un jour dans ces colonnes un article sur le sujet.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *