General Electrics invente une techno de turbo réacteur pour refroidir nos mini machines

General Eletrics vient peut être de mette la main sur une technologie innovante pour refroidir des engins ultrafins. Il ne s’agit non pas d’un système de ventilation à proprement parler, mais d’une forme d’imitation du principe de respiration. Ce systeme, appellé Dual Piezoelectric Cooling Jets propose de refroidir efficacement des composants dans une épaisseur milllimétrique

L’idée de base de General Electrics est celle d’une sorte de poumon. Un système de diaphragme qui se gonfle d’air chaud avant de l’expulser vers l’extérieur,  en répétant ce phénomène à très grande vitesse, il permet d’évacuer l’air comme le fait un ventilateur mais n’a pas besoin du même espace et surtout peut s’imaginer dans toutes sortes de formats.

On peut donc imaginer des composants placés stratégiquement à des zones chaudes, au dessus de dissipateurs passifs, qui effectueraient précisément une évacuation de l’air. Non seulement cela permettrait de refroidir précisément les éléments qui chauffe mais au lieu d’augmenter la cadence générale d’un ventilateur gourmand pour un seul élément en chauffe, il serait possible d’agir de manière très ciblée.

GE Dual Piezoelectric Cooling Jets

Autre gros avantage souligné par General Electrics qui a breveté ce système, ce système est totalement silencieux. Il permet donc une intégration fine, précise et sans nuisance sonore qui pourrait même a terme être moins gourmand en ressources. Prévus pour 2014, les premiers engins équipés de cette technologie pourraient être des ultrabooks ou autres machines portables.

Source : GE TXCHNOLOGIST via TheVerge

33 commentaires sur ce sujet.
  • 12 décembre 2012 - 15 h 05 min

    J’ai du mal à voir l’efficacité du concept … Comment est refroidi l’air chaud aspiré entre les deux plaques ?
    S’il est aspiré-refoulé sans être refroidi, il est juste déplacé/replacé au même endroit puis aspiré à nouveau etc. On a donc un mouvement d’air localisé qui reste à l’intérieur d’une carcasse « étanche ». Où sont dissipées les watts de la machine ?

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 15 h 19 min

    @yoyo: Il suffit de faire ce que fait un diaphragme, s’obturer au moment ou on fait un des 2 mouvements. L’air chaud est aspiré à l’intérieur, expiré dehors. L’air de l’extérieur n’est pas aspiré par le système. Un air frais doit parvenir au cour de la machine via une ouie placée au bon endroit.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 15 h 42 min

    @Pierre Lecourt: l’extrait à 1″16 laisse penser que l’air est refroidi entre les phases d’aspiration-refoulement et surtout que l’air est refoulé au même endroit où il a été aspiré.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 16 h 00 min

    Certainement cela aura un meilleur rendement qu’un ventilateur qui souvent ne fait que brasser l’air.

    Répondre
  • ren
    12 décembre 2012 - 16 h 00 min

    Whaaa !
    Pierre enfin retrouvé après la « pause » catastrophique de CNET.

    Quel soulagement ! Merci et bon vent (et à bientôt pour des visites quotidiennes) !

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 16 h 29 min

    @Georges: et qui surtout expulse l’air chaud à l’extérieur de la carcasse …

    Répondre
  • A
    12 décembre 2012 - 17 h 18 min

    C’est simplement la vitesse à laquelle l’air est expulsé qui refroidit cet air.
    Aussi, et toujours du fait de la vitesse, l’air refroidit ne ‘reste’ pas à l’endroit où il a été aspiré puis refroidit. Il est expulsé bien plus loin et se répartit dans le volume de la machine.

    Encore, la différence de température aux bords de cet engin fait que l’air chaud est de nouveau aspiré immédiatemment.

    On parle de vitesse de mouvement (aspiration/expulsion) de l’ordre du GigaHertz quand même. Donc ça doit permettre un refroidissement conséquent.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 17 h 37 min

    Un ventilateur ne refroidit pas l’air qu’il brasse. Déplacer de l’air ne l’a jamais refroidi : les frottements générés ont plutôt tendance à le réchauffer.
    De même, avec 1 000 000 de cycles par seconde je ne pense pas que l’air se déplace bien loin. Pour parcourir 1 millimètre en 1 millionième de seconde il faut se déplacer à 1 000 mètres par seconde (soit presque 3 fois la vitesse du son).

    Attention, je ne dis pas que ça ne fonctionne pas mais que je ne comprends pas le principe si l’air est refoulé à l’endroit où il a été aspiré (comme dans le schéma à partir 1’16 »).

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 18 h 04 min

    Pierre pk y a pas de forum sur minimachines ?

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 18 h 37 min

    @jujudk: Il n’y a pas encore de Forum sur mini machines mais c’est prévu quand Pierre aura un peu de temps pour le faire.
    Je suis dans les starting block pour modérer le Forum.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 18 h 41 min

    Ah merci de ta reponse alors futur mododu forum de minimachines.net !

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 18 h 54 min

    @yoyo: « Il suffit de faire ce que fait un diaphragme, s’obturer au moment ou on fait un des 2 mouvements. L’air chaud est aspiré à l’intérieur, expiré dehors. L’air de l’extérieur n’est pas aspiré par le système. Un air frais doit parvenir au cour de la machine via une ouie placée au bon endroit »

    le gars,il fait un billet sur un truc dont il n’a même pas compris le concept; trop fort!

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 05 min

    @yoyo: Je creuse depuis tout à l’heure mais j’arrive pas a voir exactement la technologie employée pour le refroidissement. Est-ce effectivement la vitesse d’expulsion qui crée le froid ? La vitesse de déplacement ? Comme au sortir d’une bouteille d’air sec sous pression ? Dans l’exemple filmé à la caméra infrarouge, le système semble se concentrer sur des ailettes qui « stockent » la chaleur dissipée.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 05 min

    J’ai pas eu le temps de voir la vidéo mais de ce que jai compris il s agit de l effet Venturi en fait le fait que l’air soit expulsé rapidement. Fait qu il refroidi. Les composants. En clair pour moi soufler de l air la bouche ouverte l air sera chaude et la vitesse de l air sera faible par contre souflez les levres presques fermé. Lair sera plus froide et la vitesse de lair sera élevé pour moi c le même m principe. A la base l air est de 37 degrés. Mais au final selon le système l’air na pas la mm température.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 06 min

    @jujudk: J’y réfléchi toujours mais c’est complexe et ça a des coûts. Pour le moment je brûle plus d’argent que j’en gagne avec le système actuel. Financer un serveur pour un forum est hors de portée.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 18 min

    @hedi: La sensation de froid ressentie dépend de la vitesse de l’air; ça ne signifie pas qu’il est plus froid.
    Je ne vois pas bien où est présent l’effet venturi par contre … Cependant l’énergie est conservée : si rien ne la fait sortir du boitier elle doit y rester (les ventilateurs « poussent » les calories à l’extérieur des boîtiers).

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 33 min

    @yoyo
    Oui j pense qu’il faut qu’il y ai un circuit d air la vitesse de l air refroidi le composant mais si l’air stagne ca chaufera qd mm

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 19 h 57 min

    C’est le « pincement » de l’air qui le refroidit. Placez votre main à 10 cms de votre bouche et expirez dans sa direction avec la bouche bien ouverte: l’air expiré est chaud. Refaites la même chose mais en serrant les lèvres de manière à ne laisser passer qu’un mince filet d’air: l’air ainsi expulsé est frais…C’est une technique de Yoga qui rafraichit, non pas en expirant, mais en inspirant un filet d’air avec la langue en forme de U.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 20 h 20 min

    Houlà, n’y aurait-il pas un vrai spécialiste de la mécanique des fluides pour nous éclairer ? Il me semble souvenir qu’on ne peut pas créer de froid, seulement déplacer des calories ?

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 20 h 26 min

    a d accord pauvre pierre , il faudraitmettre sur tout cnet le nom de ton new blog ou alors poster un ultime billet sur blogee mais bon c impossible , il faut que tu fasse une miniboutique alors …

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 21 h 11 min

    jujukd se réveille….

    Répondre
  • 12 décembre 2012 - 21 h 56 min

    Comment ca depuis 2 mois deja un nouveau blog pierre? Pour tout dire tu peux dire un grand merci a Cyril Borne et son blog sans lui j’aurais peut etre jamais su, bref welcome back abonné au flux rss now!!

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 0 h 30 min

    Puisque chacun a son explication, je dirais que c’est un transfert d’energie par les ondes acoustiques, pas un déplacement d’air. Je me souviens d’un article il y a très longtemps dans Science & Vie qui parlait d’un frigo à ultrasons.

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 1 h 42 min

    C’est un soufflet miniature, pour ceux qui se souviennent des cheminées. Je vois pas ou est le probleme, a part de confirmer si l’entrée et la sortie sont la meme, et exterieures ou intérieures au boitier.

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 1 h 45 min

    @BABA75: Euh, ca c’est nimp. Il y a dexu effets:
    1- en général, faire circuler l’air remplace de l’air chaud (chauffé par le contact avec la peau, le CPU…), par de l’air froid.
    2- compresser l’air le refroidit

    La, on est clairement dans le cas 1-. Comme un ventilo.

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 2 h 25 min

    Je pense que la partie que les gens ne comprenne pas, c’est que ce dispositif sert a substituer un ventilateur… donc a accoler a un dissipateur (comme on le voit dans le portable dans la vidéo).

    Ainsi, l’air ambiant aspiré provenant de la pièce ou on se trouve, se réchauffe au contacte du dissipateur et entre dans le dispositif.
    Puis le dispositif expulse l’air encore au travers du dissipateurs…

    Ainsi, le dissipateur est en contact d’air froid (phase d’aspiration) puis d’air « tiède » (phase d’expiration) mais dans les 2 cas, la température de l’air sera inférieur a celle du dissipateur, donc il y aura un effet « double refroidissement ».

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 9 h 12 min

    non, comprimer de l’air le réchauffe. C’est la détente qui refroidit…

    Répondre
  • 13 décembre 2012 - 11 h 09 min

    @BABA75: C’est la vitesse de l’air qui crée une *sensation* de froid : pince tes lèvres et expire lentement (pour avoir la même vitesse d’air que la bouche grande ouverte) et tu verras que l’air expiré est tout aussi chaud.

    @herg : tout à fait; par exemple les bouteilles d’air pour nettoyer les claviers deviennent froides après quelques secondes d’utilisation.

    @obarthelemy : Le soufflet permet de générer un flux d’air qui apporte de l’oxygène au foyer; c’est ce qui améliore la combustion. Mais effectivement un flux d’air est généré (mais dans ce cas, la chaleur est dégagée librement par la cheminée).

    Répondre
  • 15 décembre 2012 - 22 h 34 min

    @ yoyo :
    Si justement, plus la vitesse du « vent » est rapide, plus sa température diminue, le vent accelére l’echange thermique sauf quand elle est exposé a des frictions.
    Pour info :

    -La formule pour calculer la température équivalente reliée au facteur de refroidissement éolien est la suivante:
    T(FRÉ) = 13.12 + 0.6215 * T – 11.37 * V0.16 + 0.3965 * T * V0.16
    Où:
    T(FRÉ) est la température équivalente en degrés Celcius
    V est la vitesse du vent en km/h mesurée à 10m de hauteur
    T est la température, de l’air en degrés Celsius
    http://www.meteomedia.com/glossary/eolien

    ok c’est pour le vent et la planete, mais je pense que le principe est proche ;)

    Répondre
  • 15 décembre 2012 - 23 h 13 min

    @dref: Rien de plus simple : tapez Pierre Lecourt dans un moteur de recherche… et j’ai suivi Pierre très facilement…. :)

    Répondre
  • uko
    8 janvier 2013 - 14 h 12 min

    Je ne pense pas qu’on puisse baser nos observations sur le corps humain et les appliquer ici.

    Les sensations de froid que nous ressentons lorsque la peau est soumise à un courant d’air sont causées par deux facteurs:

    – La différence de température entre l’air ambiant et celle du corps: L’air qui nous environne est généralement plus froid que la peau, qui ressent cette différence de température. Lors de son passage, le courant d’air se réchauffe et emporte un peu de la chaleur de la peau qui se refroidit. Plus il passe vite, plus le phénomène est sensible.

    – L’évaporation de la transpiration, réaction endothermique:
    La transpiration est un phénomène permanent, même si elle ne forme pas de gouttes visibles sur la peau. La chaleur du corps et les courants d’air favorisent son évaporation, qui est une réaction endothermique (qui génère du froid). Là encore, plus le courant d’air est important plus il favorise l’évaporation et donc la sensation de froid.

    En outre, l’air soufflé par la bouche est à l’origine plus chaud que la température ambiante (et contient lui aussi de l’humidité susceptible de se déposer et s’évaporer). S’il est soufflé la bouche grande ouverte, une grande quantité s’échappe à la fois et donc une grande quantité de chaleur, qui met plus de temps à se dissiper. S’il est soufflé en mince filet, sa chaleur se dissipe plus rapidement. Le même phénomène est valable pour le robinet d’eau chaude dans une baignoire qui se refroidit; plus le flux est important plus il semble chaud.

    Je suis moi aussi intrigué par le fonctionnement de cette nouvelle technologie. Le schéma à 01:17 montre bien que l’air rentre et ressort par la même ouverture, et qu’il aspire de l’air chaud pour le restituer refroidi. Ce fonctionnement semble confirmé plus tard, lorsqu’ils expliquent que l’appareil peut être installé au coeur de la machine dans les endroits les moins accessibles pour les refroidir. La manière dont le froid est généré m’échappe, surtout que j’ai aussi appris à l’école que la chaleur ne disparait pas, elle est transmise. J’ai malheureusement l’impression que cette vidéo à caractère promotionnel cherche à induire ses spectateurs en erreurs sur le fonctionnement réel de l’appareil.

    Reste que cette techno a un potentiel énorme si elle tient ses promesses:
    – Fin des problèmes de poussière dans nos machines
    – 50% d’économie d’énergie
    – Moins de nuisances sonores
    – Meilleure fiabilité (les encrassés sont ma première source de perte de CG)
    – Encombrement inférieur pour des machines toujours plus fines et légères

    PS: Désolé pour les délais de réaction, je viens juste de découvrir la renaissance de Pierre ;)

    Répondre
  • 24 février 2016 - 22 h 01 min

    Cher Pierre,

    Des nouvelles de cette révolution du futur d’aujourd’hui ? :)
    Déterrage grâce à Google !

    Bonne soirée !

    Répondre
  • 24 février 2016 - 22 h 56 min

    @Sylvain: Aucune nouvelle, comme d’habitude, une idée mais pas de suivi derrière :/ Dommage, sur le papier c’était pas mal !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *