Le Gemini PDA s’expose au CES 2018 et fait revivre la mode des Psion

Le Gemini PDA a été financé dès le début de l’année dernière pour une sortie en Décembre 2017. Avec un peu de retard, il devrait atteindre son public d’ici la fin du mois de Janvier.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Après une campagne de financement participatif fructueuse, le Gemini PDA commence à s’exposer en public. La marque profite d’un stand au CES 2018 pour montrer ses plastiques.

2018-01-09 00_24_42-minimachines.net

Le PSION Series 5 MX

L’idée du Gemini PDA pourrait se résumer en un seul nom assez célèbre : PSION. Une marque qui a dépéri rapidement à l’apparition des téléphones mobiles et qui a essayé de s’approprier le terme netbook avant de disparaitre totalement des radars après un rachat par Motorola peu après la sortie des smartphones. PSION, c’était un assistant personnel à l’ancienne mais associé à un clavier mécanique complet. De quoi saisir rapidement et efficacement des rendez-vous et même de petits textes. Le Gemini PDA reprend la même idée mais troque le matériel de l’époque et le système propriétaire pour des solutions plus modernes.

2018-01-09 00_34_35-minimachines.net

Le projet Gemini PDA original

L’idée est bonne, avec un joli marketing et des promesses farfelues, la marque réunit plus d’un million de dollars sur Indiegogo en début d’année 2017 avant de retomber sur ses pattes en changeant un peu les éléments promis pendant sa campagne. Aujourd’hui, il est temps de s’exposer un peu plus et de montrer l’engin final sous la forme d’un prototype.

Avec un Android 7.1.1 personnalisé mais également exploitable sous linux en dual boot, le Gemini PDA se déploie presque exactement de la même manière qu’un PSION de l’époque comme le Series 5 MX de 1998. Le projet substitue à l’écran LCD en niveau de gris par un IPS tactile d’une diagonale de 5.99″ qui affiche un très joli 2160 x 1080 pixels1.

Gemini PDA

Pour faire tourner le tout est intégré un SoC MediaTek Helio X272, une solution Cortex dix coeurs composée de deux Cortex-A72 cadencés à 2.6GHz ainsi que huit coeurs Cortex-A53 : quatre à 2.0GHz et quatre autres à 1.6 GHz. Tout ce petit monde travaille avec un circuit graphique Mali T880 cadencé à 875 MHz.

La mémoire vive est de 4 Go et le stockage de 64 Go avec une extension possible en MicroSDXC. Un capteur photo 5 mégapixels et une paire de haut-parleurs stéréo sont intégrés. Techniquement, on dirait un smartphone moderne qui aurait été accroché par une charnière à un petit clavier.

On profite donc très logiquement d’un module 802.11AC et d’un Bluetooth 4.0. Par contre, la possibilité d’exploiter un modem 4G est optionnelle. Un choix étrange puisque la puce Helios X27 dispose, par défaut, d’un modem LTE Cat-6. Il ne faut donc que câbler une antenne et installer un support SIM pour profiter de cette fonction. C’est probablement un bon moyen de différentier artificiellement les modèles en proposant la version 4G un poil plus cher : 100$ de plus pour une antenne et un lecteur SIM. Une assez bonne affaire.

Gemini PDA

La batterie est une 4220 mAh contre la 8000 mAh prévue pendant le financement. D’autres détails ont également disparu comme le NFC ou le lecteur d’empreintes digitales passés aux oubliettes. La machine conserve sa connectique constituée de deux ports USB Type-C et un jack audio 3.5 mm.

Gemini PDA promet de livrer rapidement les 3000 personnes ayant précommandé l’engin. Il faut dire que le produit devait être disponible sous les sapins de Noël 2017 et que la marque a annoncé un léger retard avec une livraison en Janvier 2018.

Il faut dire également que les Gemini PDA sont toujours en réservation au prix de la campagne au moment où j’écris ces lignes. Vous pouvez toujours aujourd’hui réserver un Gemini PDA à 299$ et bénéficier du même tarif et de la même date de livraison que si vous l’aviez financé en Février 2017… Ceux qui ont vu leur argent bloqué depuis un an doivent apprécier.

Je reste très circonspect vis à vis de cette machine même si je lui préfère pour beaucoup le GPD Pocket un poil plus grand et plus confortable et sorti en version commerciale sous Linux ou Windows. Ce qui m’embête avec le Gemini PDA, c’est l’absence de tout contrôle autour de l’offre. S’apercevoir, par exemple, que le financement lancé en début d’année 2017 était totalement impossible et que la machine a été remise en question très rapidement après la campagne. Se rendre compte qu’aujourd’hui des smartphones “noname” Chinois proposent la même chose que ce qu’avance le Gemini PDA pour 149 ou 199$ avec la 4G intégrée.

2018-01-09 00_24_03-minimachines.net

Le travail de la marque pourrait être au final une intégration d’un clavier à un smartphone débarrassé de sa coque. Le fait que le cadre de l’écran ne soit pas parfaitement placé au centre de l’espace disponible et cela sans aucune raison logique me conforte dans cette idée. Comme si on avait utilisé un smartphone classique et son interface décalée pour accueillir les boutons du système Android et qu’on l’avait bricolée à un clavier USB. Je n’arrive pas à m’ôter cette idée de la tête en voyant l’engin.

Comme si le concepteur avait eu  une bonne idée au départ, mis sur le papier une tonne de fonctionnalités et, après avoir financé sa campagne, s’était finalement rendu compte que rien de tout de ce qu’il espérait n’était possible. Au final, malgré la somme rondelette récoltée par la marque, 1600 machines ont été réservées par le financement participatif. C’est beaucoup mais ce n’est peut être pas suffisant pour obtenir un design “sur mesures” rentable quand on propose une engin à 299$. Je reste très dubitatif sur cette aventure.

Source: HDBlog, Notebook Italia et Liliputing

Notes :

  1. Le Gemini PDA promettait un écran 5.7″ QHD 2880 x 1400 pixels pendant sa campagne.
  2. Le Gemini PDA promettait un Helio X25 légèrement moins rapide.
9 commentaires sur ce sujet.
  • Obs
    9 janvier 2018 - 9 h 14 min

    Comme toi, autant le GPD Pocket me semble répondre a une certaine utilisation, autant celui-ci… Si je veux un écran plus petit que mon clavier, j’utilise un clavier Bluetooth avec mon smartphone… Ça sent le bide.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 9 h 24 min

    2018 (comme précédemment) :
    “un IPS tactile d’une diagonale de 5.99″ qui affiche un très joli 2160 x 1080 pixels”
    “un TN de 14″ qui affiche un très pauvre 1366×768”
    pourquoi sur les laptops c’est si dur à adopter IPS + 1080P ? -__-
    – fin du hors sujet, désolé –
    (PS : Melleurs vœux Pierre ainsi qu’à tous les lecteurs :p)

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 10 h 09 min

    Y’a un exemple de financement participatif qui n’a pas tourné à la gabegie?

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 10 h 43 min

    Exactement, avec toutes les révisions depuis le début du projet, et l’écran proto, ça me rappelle aussi un keyboard case pour smartphone :
    https://www.amazon.com/Bluetooth-Connecting-Smartphone-Detachable-Smartphone/dp/B00UFUGUKY

    Faut pas les dézinguer, mais c’est pas non plus transcendant quoi.

    Le GPD Pocket est plus pratique. Mais j’espère qu’on reverra un jour du 9 pouces/touchpad (et pourquoi pas rêver, du 10 pouces dans un format 9 pouces).

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 11 h 43 min

    franchement j’entend partout parler du gemini pda mais entre le gpd pocket voir win 2 et le gemini mon choix est fait, l’un est deja sorti et est tres fiable avec un reel usage l’autre vient du crowdfunding (je sais que gpd se finance par le crowdfunding mais c’etait avant tout une entreprise qui a sorti la gpd xd qui n’etait pas en corwdfunding si je ne m’abuse et la gpd g5a qui etait pour sur en non crowdfunding)
    le crowdfunding est un monde inquietant pleine de fausses promesses je trouve etonnant que l’on donne autant d’importance a un produit (concept ?) qui m’a l’air mort né, apres c’est que mon avis, par exemple jai cru en la Smachz je regrette son abandon

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 12 h 49 min
  • 9 janvier 2018 - 12 h 55 min

    @wanou: franchement le Delta n’est pas si énorme. Le soucis c’est qu’un PC entrée de gamme suffit à la majorité des suages si il n’est pas castré techniquement. Si on colle un FullHD IPS à un Celeron avec 4 Go de ram et 128 Go de stockage de base en SSD, on a un engin qui suffit à énormément d’utilisateurs. Comment vendre des gammes supérieures ensuite ?

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 14 h 54 min

    @nisya: De nombreux projets cités sur ce site comme les “jevois” et la carte de spectrum next qui m’a été livrée il y a quelques jours.

    Répondre
  • 9 janvier 2018 - 15 h 32 min

    C’est sur que le prix reste osé pour une machine pas “finie” .
    Ceci dit ,qui aurait avancé de l’argent a GPD a une époque pas si lointaine .

    La grosse différence c’est que GPD a sut se faire et nom et dispose d’une équipe de conception et marketing qui sait vendre .

    Que fait GPD ,il sort surtout du matériel que SONY aurait ou a sut sortir a une époque a des prix qui font que ce matériel est accessible chez nous .

    Concernant le financement alternatif ,je pense que si demain SONY ou MICROSOFT lance un financement participatif pour lancer une console portable ,ils trouveront des gens avec une console qui sera réellement crée et vendue .

    Là ,on est face a une machine qui n’a pas de prétention réelle et peut etre pas non plus un marché .
    Le PDA a disparu face aux Smartphones ANDROID .
    Apple n’a jamais réussi a faire un PDA et en vendre a inonder le marché ,alors que ses téléphone et ses tablettes se vendent bien .

    Sur ce clone de PSION sous Android ,le prix est élevé face a la concurrence PHABLET qui fait la même chose .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *