Gamestick.tv : Un site et des réservations pour la mini console Android

La manette-console Gamestick dispose maintenant de son site web, une belle réalisation qui présente l’objet et qui permet de le pré-commander pour 79$ si vous l’avez raté sur KickStarter. L’objet y est mis en vente et sa date de disponibilité est fixée au 30 Avril 2013, Gamestick nous fait patienter avec quelques infos sur son produit et notamment son contrôle via une application iOS et Android.

Certains titres ne sont pas facilement pilotables avec une manette, notamment tous ceux qui exigent la gestion du multitouch ou d’un accéléromètre pour fonctionner. GameStick a donc mis au point une application qui permettra de prendre le contrôle de la clé connectée à votre téléviseur via un smartphone ou une tablette Apple ou tournant sous android.

On apprend beaucoup de chose sur la console, son développement et les ambitions de GameStick au travers de vidéos sur le site, l’objectif n’étant pas de concurrencer les consoles de jeu habituelles mais de proposer une alternative à celle-ci et un foisonnement de titres en encourageant le développement indépendant.

GameStick 2.0

Ce n’est pas vraiment dit clairement mais il semble bien que l’on puisse jouer à plusieurs sur un seul GameStick avec 4 manettes. C’est encore très flou même si la maigre documentation technique indique qu’un seul GameStick peut gérer jusqu’à 4 contrôleurs via Bluetooth. Sera t-il possible d’exploiter autant de périphériques Android ou des manettes de type PS3 ou PC ? Il me semble que cette option est primordiale au vu de la cible grand public visée par la marque.

Une image montre bien 2 joueurs s’affrontant cote à cote mais les manettes qu’ils tiennent en main sont celles d’une XBox… Pas d’une console Android.

Source : Gamestick.tv

4 commentaires sur ce sujet.
  • 15 février 2013 - 13 h 48 min

    Pierre,

    Petite parenthèse. Le flux RSS (http://www.minimachines.net/feed/) ne s’affiche pas correctement dans google reader. il manque l’entête (introduction/accroche) de chaque billet. Tu penses pouvoir y faire quelque chose par hasard (y’a quant même 539 abonnés), ou il vaut mieux que j’utilise le flux (http://feeds.uri.lv/minimachines), ce qui m’embête un peu car il est un peu moins à jour :-)

    Répondre
  • 15 février 2013 - 14 h 32 min

    C’est surtout une concurrente de la Ouya et de toutes ces microconsoles a venir (le terme est bien trouvé). Le marché du jeu vidéo Android va exploser dans les mois a venir. Il va quitter définitivement le statut péjoratif de « jeu mobile » pour devenir un standard de jeu a part entière . a quand un dossier sur ça ? ;)

    Répondre
  • 15 février 2013 - 15 h 02 min

    @pote: Il faut voir ce que ça donne en vrai avant ; J’ai préco la Ouya et la GameStick, j’attends de tester la Project Shield… en comparant les ecosystemes et la jouabilité on pourra y voir plus clair. Bcp de monde est intéressé pour le moment, des 2 côtés des dispositifs. A voir ce qu’il va se passer d’ici quelques mois.

    Répondre
  • 15 février 2013 - 15 h 27 min

    @Pierre Lecourt:

    Oui, c’est encore trop tôt. Mais on sent clairement qu’un marché émerge. C’est dans la continuité des nombreuses clefs Android et des consoles Android chinoises copies de la PSP. Du Raspberry Pi aussi quelque part. Au point qu’un acteur majeur comme NVIDIA y va aussi de sa propre solution.

    Avec des utilisations détournées, on a avec la Ouya une vraie mini-machine qui peut faire plein de chose. Pour 99 dollars ! Aucune clé Android ne propose l’équivalent actuellement. Et la Ouya aura cette simplicité qui fait défaut aux autres solution avec son Store, son design, etc.

    Et je prends déjà a rêver d’une Ouya 2 avec Tegra 4 en 2014. Avec une telle puissance, on aura des jeux équivalents aux consoles actuelles pour peu que les éditeurs s’en donnent la peine. Mais un Real Racing 3 n’a rien a envier visuellement aux jeux console. Sans compter tout le vivier indé/semi-indé de Kickstarter, le vrai atout de ce type de machine. Et en utilisation web/bureautique, cela pourrait remplacer un PC Windows.

    Pour jouer à ce catalogue, quel intérêt d’une tour PC ventilée ou d’une console next ben gourmande ?

    Cette ère des microconsoles qui s’ouvre s’annonce passionnante, je retrouve l’ambiance et l’esprit de la micro des années 80/90 avec les Amiga, Atari,… Nombreuses machines, créativité, communauté, etc.

    Quand je lis que le Raspberry Pi s’est déjà vendu à plus d’1 million d’exemplaires, la Ouya, avec sa tronche sexy et sa présence dans les réseaux physiques pourrait réaliser de très gros scores. 3 millions ? Plus ? A condition que la production suive.

    Vivement Mars pour les premiers ex. et juin pour la disponibilité pour tous (aux USA du moins).

    Pour NVIDIA, c’est également un partenariat stratégique pour écouler du Tegra 3 en attendant le 4.

    Avec Ouya, on est très loin de l’amateurisme qu’on aurait pu penser, il y a une vraie ambition industrielle chez cette Start up. Pour mieux se vendre ensuite ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *