La GamePop de Bluestacks pourra lancer des applications Android et iOS

Ca fait beaucoup de billets de mini consoles Android qui se suivent mais c’est l’actu, d’autant que celle là est étonnante. La GamePop, lancée par Bluestacks à qui on doit le portages des applications Android sur PC et sur Mac, sortira avec la possibilité de faire tourner les applications iOS sur Android…

Le truc avait été repéré par un lecteur sur le premier billet concernant la GamePop. Mais j’ai cru à une erreur “marketing”. en fait c’est confirmé, la console saura faire tourner des applications iOS sur son environnement pourtant Android. Une fonctionnalité étonnante qui pourrait faire mouche auprès du grand public.

Pour y arriver la Gamepop utilise un bout de code baptisé Looking Glass qui imite iOS. Cet algorithme virtualise un système Apple iOS par dessus celui de Google. “Ce n’est pas de la virtualisation ou de l’émulation tel que vous le connaissez” déclare Rosen Sharma à The Verge, le PDG de BlueStacks. “Nous reconstruisons l’univers dont iOS a besoin mais sans exploiter un seul morceau du code d’Apple”.

Evidemment les GamePop n’auront pas de Visa pour iTunes et il sera impossible de faire croire à Apple que votre console de salon sous Android sera un produit de la marque à la pomme. Bluestacks contourne le problème. Les développeurs n’auront qu’a changer quelques lignes dans leur code pour le rendre compatible avec la GamePop et en particulier le fonctionnement des paiement dans les applications afin de les rendre compatible avec ce nouvel environnement.

ipad_bords

La propriété des applications développées étant celle des éditeurs, Apple n’aurait rien a y redire. Plusieurs développeurs majeurs sur iOS seraient derrière le projet et GamePop en fait  un de ses principaux argument de vente : Préférant la qualité des jeux à la quantité listée sur un catalogue. Le PDG ne veut pas être une nouvelle Dreamcast ou une Wii U, l’importance de titres d’exception étant primordiale dans la stratégie de lancement de sa console.

Bluestacks n’a toujours pas dévoilé les composants de sa GamePop et plusieurs rumeurs vont bon train sur l’équipement de la machine. Aucun détail non plus sur le contrôleur qui sera proposé.

Reste à savoir comment Apple verra cette proposition de GamePop. La marque pourrait tout simplement proposer de nouvelles conditions d’exploitation d’iOS en se resservant la totale exclusivité de plateforme. Cette menace de retirer la manne financière d’iOS devrait suffire à calmer Bluestacks. Si ce n’est pas le cas, si Apple ne réagit pas, la grande question sera alors : Pourquoi ne pas faire de Looking Glass une application pour les centaines de millions de périphériques android sur le marché ?

10 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juin 2013 - 17 h 04 min

    @Pierre : Ouhhhh….Vis-je mon 1/4 de celebrité ? LOL

    Blague a part ca me parrait louche quand meme. Tout d’abort pour toutes les questions “mercantiles” d’accès aux applis que tu as soulevé mais aussi pour la technique, lorsqu’Apple retrouvera les noms des deserteurs qui sont venus grossir les rangs de l’ennemi et enverra sa horde d’avocats, le poussin sera étouffé dans l’oeuf.

    Il se touche pas mal le PDG de BlueStacks. En gros il dit ne pas copié mais réecrire ? Mouais, j’appel ca recopier.

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 17 h 23 min

    @Rototo91: A voir oui mais… Je pense qu’apple peut serrer la vis très vite et la balance n’ira pas dans le sens de Bluestacks. entre l’assurance de revenus chez Apple et surtout l’obligation d’un retour sur investissement sur les jeux déjà développés. Et le revenu potentiel généré par un parc ce machines non établi… Il me semble que si Apple impose de faire un choix, l’option iOS sera vite oubliée.

    Sinon, bien vu ;)

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 17 h 31 min

    Le plaisir de payer pour jouer à angry birds en version iOS, ça c’est chouette.

    Ca n’a pas grand chose mais cela me rappelle l’assembleur d’ordinateur allemand qui à partir de hardware PC installé iOS et vendait ça.

    Apple pas content.

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 17 h 32 min

    désolé pour les fautes et les oublis de mots… en plus du commentaire inutile, ça va sans dire.

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 18 h 06 min

    @Rototo91
    La réécriture n’est pas juste une recopie. Rien à voire avec le fait que tu copies le devoir de ton camarade à l’école. En informatique, c’est reprendre les choses, parfois même tout au début à partir de zéro… Rien de plus normal et légal.
    Dans leur cas, il faudrait que Bluestarks possède les codes sources de iOS, ce qui est impossible, là on peut rêver, aucune chance c’est non libre et fermé, et surtout illégal.
    Par contre on peut porter des jeux iOS sur une autre plateforme en virtualisant API d’Apple.
    En gros, on va faire croire au jeux qu’il est sur iOS, le langage du jeux est interprété. Néanmoins, à la limite, les développeurs devrons modifiés quelques lignes de code pour Gamepad. C’est un peu comme le fait Wine sur Linux, si je me trompe pas.
    Pour ce qui concerne du coté d’Apple, ça dépend du contrat qu’ils ont avec les développeurs. On trouve de plus en plus les jeux sur de multiple OS, se basé purement que sur iOS, sachant que Android est en masse de plus en plus immense, c’est un tord de s’en privé.

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 19 h 26 min

    Je suis perplexe face à une telle annonce.
    Surtout quand il est annoncé sans virtualisation ni émulation.
    Cela voudrait dire que comme Wine ils ont écrits une interface capable d’agir comme iOs mais sans copier le code. Wine a mis 15 ans pour parvenir à la version 1.0…

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 20 h 14 min

    Et puis sans troller outre mesure, il y a désormais beaucoup de choix sur android et si ce n’est le bordel du market, a quoi bon émuler (on me la fait plus, ce sera de l’émulation) un iPhone ou un ipad. Parce que c’est possible ? Autant pour moi, j’avais oublié cette constante navrante de l’activité humaine !

    Répondre
  • 7 juin 2013 - 21 h 06 min

    Le seul qui me ferais completement passer du cote d’android c’est clash of clans en fait meme si y’a beaucoup d’autres jeux du meme genre !!

    Répondre
  • uko
    8 juin 2013 - 4 h 41 min

    “Préférant la quralité des jeux à la quantité listée sur un catalogue. Le PDG ne veut pas être une nouvelle Dreamcast ou une Wii U, l’importance de titres d’exception étant primordiale dans la stratégie de lancement de sa console.”

    Je ne suis pas certain de comprendre. L’accès aux applications iOS ne donnerait justement accès à la quantité plutôt que la qualité ? On peut difficilement définir les jeux iOS dans leur globalité de qualitatifs, surtout si on les compares aux titres disponibles sur consoles mainstream. Dans l’ensemble, ce sont tous des reprises les uns des autres dont l’aspect innovant frôle dans 99% des cas le zéro absolu, dont les traductions sont tirées directement de google translate et dont la durée de vie se compte rarement en heures.

    Dans les 1% restants on trouve quelques jeux intéressants mais on reste loin des perles qu’on peut trouver sur Steam, et le manque d’ergonomie des contrôles tactiles finissent d’en achever une bonne partie.

    Une autre question qui sera intéressante, c’est la manière dont les jeux iOS gèreront les pads. Ainsi que les performances et la stabilité de leur surcouche iOS pour Android: L’une des forces d’iOS, c’est d’être optimisé pour son parc de machines très restreint. Difficile d’évaluer ce qu’il donnera (ainsi que ses applications) sur des tablettes Android aux processeurs, aux écrans et aux contrôles différents.

    Bref, à voir mais ça sent l’esbroufe marketing pour faire parler de leur projet.

    Répondre
  • 8 juin 2013 - 12 h 17 min

    Pour ce qui est de la faisabilité technique, effectivement les déclarations font penser a une stratégie de type wine, mais soit ils sont vraiment très fort pour l’avoir fait en si peu de temps, soit y a quelqu’un qu’a trouvé une astuce géniale pour le faire facilement.

    Par contre, je serais sceptique sur la possibilité de le diffuser massivement. D’une part, Apple pourrait très bien ne rien dire pour une seule console, qui plus est de salon, mais ne plus être d’accord à ce que ca soit disponible par ailleurs. Et c’est autre chose de développer pour un hardware en particulier, ou pour tous les périphériques en circulation.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *