Samsung pose un brevet d’écran dépliable mobile qui a enfin du sens

Cela fait des années que de salon en salon on nous expose des prototypes de smartphones ou de tablettes à écran dépliable. Aucun n’a évidemment jamais été commercialisé et pour cause, leur fabrication et surtout leur emploi les condamnerait à un taux de panne tellement élevé qu’ils serait impossible de les distribuer au public.

Laisser un utilisateur plier et déplier un écran LCD est aujourd’hui une chose impossible, il faut mesurer la vitesse de son geste, assurer une contrainte limitée à l’écran, manœuvrer de manière précise et évidemment éviter de glisser quoi que ce soit en sandwich dans l’espace créé entre les deux écrans LCD. Et encore, même en respectant tout cela, c’est à dire en imaginant un utilisateur avec la même régularité à l’ouverture et à la fermeture de son appareil qu’un robot, l’usure provoquée par ces contraintes aurait un fort impact sur la durée de vie de la zone LCD pliée.

écran dépliable

Le nouveau brevet que dépose Samsung contourne cette problématique en utilisant un système semblable à un store : Les zones dépliées sont enroulées autour d’un cylindre qui les déploie de manière régulière en respectant une courbure fixe et adaptée aux contraintes que doit subir ce type d’écran. L’idée est de disposer d’un appareil  à écran dépliable qui, en effectuant ce déroulement sur les côtés, augmenterait  la surface d’affichage. Pas de laisser le public jouer avec cette surface pliable.

écran dépliable

Samsung dispose déjà des technologies d’écrans pliables sur de nombreux smartphones qui viennent déborder sur la tranche du dispositif. Mais ces éléments sont fixes et si ils épousent une forme non plane, ils restent figés en dur. 

écran dépliable

Le dépôt de ce brevet d’écran dépliable ne signifie pas la commercialisation d’un produit, cela ouvre juste une perspective un peu plus crédible que le sympathique et très science-fiction prototype d’écran dépliable sur un smartphone que l’on ouvrirait comme un portefeuille. La solution restera, comme les autres, dans les cartons du constructeur mais elle a, au moins, le mérite d’être envisageable.

Source : Patently Mobile via Liliputing

6 commentaires sur ce sujet.
  • FQ
    22 mars 2018 - 21 h 58 min

    En gros, c’est un smartphone qu’on transforme en tablette (sous réserve que la partie pliante soit tactile).
    Pour une fois, il y a un usage dans l’usage. On verra dans quel placard ça ira, mais c’est mieux que d’habitude.

    Par contre, c’est moi ou il n’y a que Samsung qui fait de la recherche sur les écrans en ce moment ?

    Répondre
  • 22 mars 2018 - 23 h 31 min

    @FQ: Non, il y aussi Apple qui travaille sur les microLED, cette information a parcouru la toile il y a quelques jours.
    LG a déjà bien bossé sur l’OLED grand format, ils en récoltent désormais les fruits.
    Par contre, les autres (Sony, Pana, Sharp…) n’ont certainement plus les moyens d’investir autant en R&D.

    Répondre
  • 23 mars 2018 - 1 h 07 min

    @aka_mgr: Et les traditionnels indépendants comme JDI :)

    Répondre
  • 23 mars 2018 - 15 h 54 min

    @FQ:

    très très peu d’entreprise font des dalles….

    Répondre
  • 23 mars 2018 - 16 h 15 min

    Ah oui, il y a également de la recherche autour des écrans tactiles pour y intégrer les capteurs d’empreintes ou des caméras et autres capteurs 3D.
    Et les écrans transparents.
    Donc finalement, ça bouge bien…

    Répondre
  • 23 mars 2018 - 22 h 24 min

    Y peuvent pas juste en fire un écran qui se casse pas quand le téléphone tombe, deja ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *