E Ink Fina Display, une version plus légère et plus fine de papier numérique

Avec l’ E Ink Fina display, nous devrions découvrir des liseuses et écrans numériques plus légers et plus fins assez rapidement sur le marché. Ces nouveaux dispositifs de papier numérique permettent une intégration plus facile dans des dispositifs plus larges. Avec 50% de de poids en moins et également une épaisseur divisée de 50%, de grandes tablettes à encre numérique peuvent être envisagées.

Résumé : Souvent cantonnées à des diagonales de 5 à 7 pouces, rarement au dessus, les liseuses numériques souffrent d’une forte concurrence posée par les tablettes. Pourtant la lecture sur papier numérique réflectif est souvent plus reposante et moins contraignante que sur un écran à rétro éclairage LCD. Avec la technologie E Ink Fina Paper, les dalles des liseuses offriront une plus  grande diagonale pour un poids contenu.

E Ink Logo

Plus grand et plus léger ? A titre d’exemple, cette liseuse un peu particulière qu’est la PocketBook CAD Reader, un engin à destination des architectes et ingénieurs, affiche un joli 13.3 pouces. La dalle de papier numérique dans ce produit affiche un poids total de… 60 grammes. Cet engin conçu pour afficher des plans de CAO sur une surface de 13.3″ avec beaucoup de fonctionnalités annexes n’est pas prévu pour le grand public mais pour des professionnels, il ouvre néanmoins la porte à des liseuses grand format.

PB_CAD_Reader

Cette tablette particulière, équipée du Fina Display, est assez intéressante: sa diagonale de 13.3 pouces permet d’abriter un processeur double cœur cadencé à 1 GHz qui fait tourner une version 4.0.4 d’Android. Avec 2 Go de mémoire vive et 16 Go  de stockage, cette liseuse particulière permet  de se connecter en Wi-Fi et en 3G, dispose d’une batterie 8000 mAh et d’une couche tactile signée Wacom pour la manipuler au stylet. On ne connait pas le poids.

A quand une disponibilité d’une liseuse 10, 11 ou 13″ de bonne qualité pour lire des magazines, BD ou documents sur grand écran avec cette technologie E Ink ? La marque d’encre numérique souffre depuis longtemps de la concurrence des tablettes et vient d’annoncer en Août son pire chiffre d’affaire depuis des années, l’arrivée de cette technologie pourrait lui permettre de passer ce cap difficile.

Source : BusinessWire

9 commentaires sur ce sujet.
  • 4 décembre 2013 - 13 h 12 min

    Étant ingénieur dans l’aéronautique, ca fait longtemps que je veut des tablettes comme ca, pour arrêter d’imprimer encore et encore des plans. une version 13.3″ pour les déplacement, une au format A3 qui reste au bureau.

    Manque plus que la couleur, même si elles sont pastelle, et ça sera parfait.

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 13 h 18 min

    @kantfredo: Apparemment, j’ai pas détaillé mais tu as des infos dans la source, elle permet en prime des fonctions avancées de partage d’info et plein d’autres trucs. Pour la couleur par contre… J’arrive pas a avoir le poids global.

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 13 h 39 min

    Pour ceux qui pensent qu’un écran standard est aussi bien, détrompez vous, contrôler des mises en plan sur un écran LCD est vraiment moins bon, on laisse passer plein d’erreur, l’éclairage de l’écran doit agir différemment sur le cerveau je n’en sais rien, mais le fait est la, c’est constaté dans toutes les entreprises. On a naturellement plus de capacité a se concentrer sur du papier.

    Je pense que l’avenir a long terme des écrans est clairement aux systèmes passif, comme I-ink ou Mirasol, plutôt qu’aux LED ou OLED.

    Bref ca fait longtemps que j’attends une galaxy note Mirasol en 13.3″ 16/10 (format proche du A4).

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 14 h 09 min
  • 4 décembre 2013 - 14 h 20 min

    8″ ca ne sert vraiment a rien pour travailler, ou même tout simplement pour l’utiliser plus d’une heur d’affilé. leur illustration correspond bien au produit, faire rêver une petite fille.

    J’ai oublié que pour être utile pour le boulot, il faut mieux un SOC intel ou AMD car Windows/linux.

    Android ca peut le aire aussi mais on perd bien 50% des capacités de l’engin.

    Répondre
  • 4 décembre 2013 - 14 h 35 min

    […] Avec l’ E Ink Fina display, nous devrions découvrir des liseuses et écrans numériques plus légers et plus fins assez rapidement sur le marché. Ces nouveaux dispositifs de papier numérique permettent une intégration plus facile dans des dispositifs plus larges. Avec 50% de de poids en moins et également une épaisseur divisée de 50%, de grandes tablettes à encre numérique peuvent être envisagées.  […]

  • 4 décembre 2013 - 16 h 56 min

    Et pourquoi pas un clavier mécanique dont chaque touche contiendrait un mini-écran E-ink Fina ?
    De cette façon, les inscriptions sur les touches pourraient changer selon les applications ou les langues.

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 11 h 33 min

    @kantfredo:
    A rien?
    Ce n’est pas mon avis mais si tu as besoin d’un PC, ça ne le fera pas.
    Pour info il est à 250€ et je pense que la couleur peut apporter aux pro comme aux autres de nouvelles utilités à un écran passif de 8 pouces (plans, notices, BD, magazines, illustrations…) complétant les nombreux avantages des écrans passifs (fatigue visuel, visibilité au soleil, autonomie, effet papier…).
    Cependant, il est vrai qu’il serait également intéressant de les envisager sur des PC et avec des diagonales plus grandes.

    Répondre
  • 5 décembre 2013 - 12 h 08 min

    @Tibox

    Vraiment pas mal cette petite liseuse couleur. En tant que non pro, je rêve d’une tablette e-ink (pas forcément en couleur) car l’essentiel de mon activité c’est la lecture d’infos sur le net dans les transports.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *