Drinkmotizer, un robot barman sous Raspberry Pi

Les cartes Raspberry Pi sont au centre de nombreux projets robotiques merveilleux d’intelligence et d’ingéniosité. Mais parfois cela ne suffit pas a mettre en avant l’énorme potentiel de la solution. Heureusement voilà Drinkmotizer, un barman robotisé qui permet de réaliser des cocktails automatiquement.

Quand la pédagogie, la patience et la persuasion ne suffisent plus, il reste une arme magique sur laquelle l’humanité peut compter : L’alcool. Essayez donc de persuader votre voisin de comptoir de l’intérêt des cartes de développement Raspberry Pi en lui causant drones ou jukebox multimédia. Même l’idée d’un micro-onde robot ne lui décollera pas la rétine de son verre.

Heureusement, vous voilà désormais riche de l’exemple ultime du génie humain, de la réalisation phare qu’on pouvait demander à une carte de programmation comme la Raspberry Pi. Le Drinkmotizer, alias l’ami des fins de soirées sans capitaine, entre non professionnels et loin de tout véhicule motorisé.

L’idée est de construire un robot capable de réaliser vos cocktails les plus variés en lui apprenant quel liquide verser et en quelle quantité. Le Drinkmotizer reproduira ensuite la recette à volonté, lentement mais surement, pendant que vous pourrez plancher à des tâches très ardues comme vous improviser docteur en économie, politologue émérite, footballeur professionnel à la retraite ou encore expert en n’importe quel domaine de compétence nécessitant au bas mot 8 à 10 ans d’étude. Bref tous les trucs qu’on improvise rapidement dés que l’on teste des cocktails alcoolisés pour la science.

 drinkmotizer

Une interface graphique à gros boutons, indispensable pour commander après quelques verres…

La réalisation est superbe et n’est pas anecdotique, son auteur estime en avoir pour au moins 1300$ de matériel pour construire ce robot. Il détaille en outre l’ensemble de ces éléments et livre les schémas de l’ensemble ainsi que les sources pour programmer la Pi.  Un vrai projet donc, qui participe au concours Halloween Pi d’Element 14. Vous pouvez d’ailleurs voter pour lui et en découvrir bien d’autres.

drinkmotizer

Et voilà l’travail !

Evidemment, l’alcool est dangereux pour la santé et ces saloperies de cocktails sont des inventions du diab’ bien traîtresses et je vous encourage à ne pas boire sans modération ni à ne jamais prendre le volant après deux ou trois verres. Faites gaffe à vous.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 29 octobre 2014 - 14 h 44 min

    Ah enfin une utilisation intelligente et indispensable!
    Rien à battre du robot qui pilote ma machine à laver.

    Bon, par contre, y a des progrès à faire pour la vitesse. Ça aurait été plus simple et moins couteux de faire venir les ingrédients par des tubes jusqu’au verre plutôt que de faire venir le verre jusqu’à la bouteille.
    On y perdrait peut-être juste un peu en spectacle.

    1300$ …
    Du coup, le Raspberry est négligeable sur le coût total. Il inclut le prix des bouteilles et des tests? :-)

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 14 h 57 min
  • 29 octobre 2014 - 17 h 58 min

    « Les cartes Raspberry Pi sont au centre de nombreux projets robotiques merveilleux d’intelligence et d’ingéniosité. »

    Mince un nouveau métier en passe de disparaitre : barman ! Lui aussi fragilisé par ce monde « merveilleux d’intelligence et d’ingéniosité »…

    Vont tous finir pigistes à MiniMachines ! Encore que…

    http://mobile.pro.clubic.com/emploi-informatique.clubic.com/actualite-735601-etude-robotisation-emploi-roland-berger.html

    « Bientôt Les robots supprimeraient 3 millions d’emplois d’ici 2025, selon une étude »

    On y lit :

    « la robotisation) va toucher les classes moyennes, y compris les classes moyennes supérieures (…) C’est-à-dire certaines professions intellectuelles, dont on va pouvoir automatiser certaines tâches, comme les comptables, les juristes, les journalistes »…

    Damned !

    Et si Maître Pierre n’était qu’un robot tournant sous Rapsberry Pi, piochant en mode automatique des news sur lilliputing.com ou autres ?

    Non, je déconne, je crois qu’il existe réellement… :-)

    D’aucuns espèrent qu’il ne se fera pas bouffer par HighTechNewsmotizer, parmi tous ces « nombreux projets robotiques merveilleux d’intelligence et d’ingéniosité ».

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 18 h 00 min

    Pour jouer les mauvaises langues et pour ceux qui ont suivi l’aventure de raspi et notamment de l’une des fondatrices qui aurait un goût, immodéré aux dires de certains, pour la bouteille, voilà peut être un retour aux sources…

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 19 h 08 min

    @MaxiMachinChose: Faut pas croire tout ce que tu lis :) Et moi franchement, le jour ou on a une majorité de chomeurs, faudra bien qu’on change de vision de la société. L’homme n’a pas pour vocation de travailler, c’est la société qui lui impose un échange de ce type. Le jour où les banquiers, les comptables, les pharmaciens, les taxis, les chauffeurs et les députés seront au chômage, on devrait commencer a réfléchir à une société où l’homme devrait s’enrichir spirituellemente t en faire profiter les autres plutôt que financièrement et tout garder pour soi.

    Et puis c’est pas parce que moi je cite mes sources en clair dans mes billets que je m’abstient d’y apporter ma pierre. Beaucoup de sites (surtout en France) oublient de citer les sources qu’ils utilisent et pourtant c’est visiblement les mêmes que moi. Non seulement c’est mal mais ça les dédouane souvent de toute réflexion, cela devient une news originale. Pas la peine de se botter le cul pour trouver quelque chose à en dire, où, comme ici, un angle amusant. Je suis pas un voleur, je rend à César. Que ce soit parce que l’info proviebnt d’un lecteur ou d’une de mes navigation web.

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 19 h 24 min

    Alors là, je dis non. Passe encore la Margarita, boisson de zoulous sans saveur, mais pas l’irish coffee. Non là ça va trop loin.

    Et puis il a une sale gueule leur coffee et même pas de trèfle dessiné avec la mousse.

    J’attendes des excuses !

    Répondre
  • 29 octobre 2014 - 20 h 45 min

    Décidément, je savais bien que je lui trouverais une utilité à cette magnifique petite carte ! Et en plus ça fait très « attraction conviviale de geek » ce dispositif, de quoi franchir certaines limites juste pour le fun de tester un gadget (attention, désigner un Sam ou Capitaine de soirée au cas où…).
    Les possibilité de développement sur la Raspberrry Pi ne cesseront de m »étonner et pour un investissement restreint, ça c’est de la démocratisation.
    Bon, m’en vais tester une autre recette ! @+

    Répondre
  • 30 octobre 2014 - 11 h 15 min

    Je ne comprend pas bien les gens qui se plaignent que les robots détruisent des emploi, c’est juste génial ! plus les robots travaillerons, moins les humains travaillerons !

    Il faut juste prendre un peu de recul sur notre société minable ou ce sont nous les robots des multinational/politicar.

    Répondre
  • 30 octobre 2014 - 13 h 44 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *