Enormes pertes pour Intel sur le secteur mobile

Intel souffre, sa volonté d’être présent sur le marché mobile lui coûte cher. Très cher. Ce premier trimestre 2014 se solde par un gros déficit. Avec 156 millions de dollars de revenus et 929 millions de dollars de pertes, la balance est dans le rouge pour le fondeur.

A vrai dire, cela n’est pas étonnant, on se doutait bien que l’acceptation rapide des puces Intel par autant de partenaires était liée à une baisse drastique des prix de chaque processeur. Doute qui s’est vu confirmé il y a peu par des fuites indiquant que les processeurs Bay Trail étaient sacrifiés a des prix bradés au niveau des moins chers des processeurs ARM du marché.

Intel atom

Mais est-ce un mauvais signe pour autant ? Si Intel accumule des millions de dollars de pertes sur ce marché, il est tout fait envisageable de considérer cette énorme masse d’argent comme un investissement sur du long terme. Au lieu d’investir dans de la publicité pour que le grand public comme cela a été fait en masse et pour des sommes comparables du temps des processeurs de PC, Intel vise le portefeuille des marques en leur proposant des processeurs au rabais.

Le résultat s’est déjà fait sentir avec plusieurs machines en approche sous puces Bay Trail chez différents constructeurs et notamment chez certains fabricants asiatiques. C’est donc un pari sur l’avenir que fait Intel en mobilisant beaucoup d’énergie sur le segment de la mobilité tant au niveau de la recherche et développement qu’au niveau commercial. Mais en réalité la marque n’a pas vraiment le choix.

si le secteur des ventes de PC semble se stabiliser, Intel annonce certes une baisse de son bénéfice de 5% à 1.9 milliards de dollars mais une progression de son chiffre d’affaire de 1% à 12.8 milliards.

Brian Krzanich annonce 5 millions de processeurs pour tablettes Intel vendus, le PDG du fondeur semble relativement confiant. Intel explique avoir « une feuille de route vers la rentabilité » sur ce marché. Une route qui sera longue et probablement parsemée d’embûches face à la concurrence ARM très forte sur ce marché. Intel n’a, par exemple, aucune puce avec connectivité 4G intégrée de prévue pour cette année… Pas avant fin 2015 ou début 2016 pour avoir un processeur embarquant ce type de modem chez le constructeur, une éternité quand on voit l’offre concurrente d’un Qualcomm par exemple.

Source : The Verge

27 commentaires sur ce sujet.
  • 16 avril 2014 - 16 h 10 min

    La perte est certainement due à des frais fixes de conception et de mise en route des usines. Il est probable qu’Intel fait de la marge sur ses coûts variables. Ca reste surement un problème de volume, les frais fixes étant en grande partie déjà dépensée.

    Répondre
  • 16 avril 2014 - 16 h 33 min

    Perso j’espere que leur nouveau bay trail seront DANS le projet ARA de google (pierre est intéréssé aussi par ce projet =p )

    Sinon , si ils nous pondent un bay trail avec un hd graphics 4000 ou plus (ou équivalent) j’achete direct !!! (surtout si c’est dans un eventuel nouveau macbook air !!)

    Répondre
  • 16 avril 2014 - 17 h 20 min

    Le retard par rapport à la concurrence se paye cher! Jo croyais qu’ils l’avaient compris, mais non!

    Et là ils sont loin du compte par rapport des perfs des processeurs ARM.

    Répondre
  • 16 avril 2014 - 17 h 47 min

    Juste pour rappel (et pour éviter les trolls de cavernes :) :

    Les normes comptables américaines diffèrent fortement des normes françaises. Ici sans un Operating income by segment, on ne peut tirer aucune conclusion !

    En norme américaine, les frais de recherche et développement ne sont jamais immobilisés (càd la charge est répartie sur 5/10 ans en france …). Ainsi vous pouvez avoir sur ce segment de 156 M$ de CA autant de frais de R&D que vous voulez … et il est possible que les processeurs vendus aient une marge de 80/90% …

    La seule intertrépation possible est au regard des dépenses pour passer du CA à l’operating income : ainsi soit les dépenses de marketing/administratif et/ou R&D sont très fortes sur ce segment.

    Je miserais plutôt sur le turbo qu’Intel mets sur ce segment en R&D (500 Millions – 1 Millard sur 3 mois ?) pour expliquer cela. A voir si ce sera récupéré les trimestres/années suivants.

    Répondre
  • 16 avril 2014 - 21 h 21 min

    Je vous l’avez dit ! Intel fonçait droit dans le mur face à une concurrence ARM indétronable maintenant.
    Ca lui aura coûté quand même la bagatelle d’1 milliard de dollars, ouuuuch !

    Quand ARM aura atteint à maturité la technologie 64bit, les jours de l’architecture x86 seront comptés…

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 3 h 15 min

    @Sopilou: Oui.. il faut juste apres porter toutes les apps Windows sous Linux/ARM. Un peu comme on a porté toutes les apps Cobol vers Java. Oh, wait…

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 7 h 06 min

    Étant possesseur d’un Ipad, je peux dire qu’il existe des applications redoutables en graphismes bitmap ou vectoriel.
    ils sont à deux doigts d’être des logiciels complètement exploitables professionnellement.
    Si apple sortait une tablette un peu plus grande avec une techno wacom, ça serait parfait de ce point de vue.

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 7 h 08 min

    Intel a bien profité du couple Wintel pendant des années, c’est un « juste » retour des choses.

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 7 h 27 min

    Intel est assis sur un trésor de guerre de plus de 30 ans de domination du marché des PC puis des stations/serveurs…

    Sur le coup ils ont été un peu dépassés et le changement de cap mets toujours un peu de temps pour une telle boite. Maintenant que c’est fait, je ne voit pas qui pourrait leur résister avec des processeurs au jeu d’instruction de calculette et ayant a peine découvert de 64 bits, dont aucune déclinaison ne peut se targuer de maitriser toutes les étapes de leur génèse à leur fabrication.

    En réalité c’est IBM qui a loupé le coche avec ses PowerPC ces 8/10 dernières années: Mieux architecturés que les Intel, sans le poids des ans à gérer, déclinés dans l’embarqué peu consommateur comme dans les serveurs et les consoles. C’est bien les seuls qui auraient pu remettre en cause la domination d’Intel. ARM va se faire exploser en moins de 5 ans.

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 10 h 56 min

    @popo
    En fait, c’est l’inverse qu’il se produit:
    Wacom sort des tablettes dont l’OS est soit Android, soit Windows!
    Crise d’ego de la part d’Apple?
    :)

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 13 h 24 min

    « ARM va se faire exploser en moins de 5 ans. »

    c’est pas sur … intel aura toujours du retard en prix … et le surplus de « qualité/perf » bien que présent ne sera pas forcement indispensable …parce que la perf des arm sera suffisante pour 99% des usages nomades…

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 14 h 54 min

    Alors sur MM, faut faire attention quand on tape sur intel, c’est mal vu, mais @yann, je tiens le pari pour 2019, donc, disparition d’ARM, omniprésence d’intel. Ceci dit, tu as certainement raison, les mêmes causes produisant les mêmes effets et l’histoire adorant se répéter, il est possible qu’Intel tienne les OEM par les couilles dans les années à venir et qu’on ait sur le marché mobile la même chose que sur le marché PC.
    Mais ce n’est plus IBM « PC », mais bien Google qui va être le leader de ce recommencement. Et pour l’instant, c’est ARM qui en tire les bénéfices, et quand bien même ARM fait des processeurs de calculatrice, le marché auquel il s’adresse n’a en rien besoin de plus: les résulats rocambolesques d’Apple avec les iBidules le prouve avec une vertigineuse régularité de mois en mois. A titre personnel et malgré la fiabilité de service d’intel, je ne serais pas triste de les voir imploser étant donné le mal qu’ils ont causé au monde informatique en général et au PC en particulier: qu’ils ne transposent pas leurs manies maffieuses à un marché où il est autorisé à plus d’un acteur d’exister.
    Mais comme ont pu le constater ceux qui ont lu tous les résultats d’intel, leur bénéfice net ce dernier trimestre est d’un peu moins de 2 milliards de dollars: on a le temps de voir venir …

    Répondre
  • 17 avril 2014 - 15 h 16 min

    Je sais pas qui va se faire exploser et qui va disparaitre, moi je me réjouis de voir de la concurrence et je m’interroge toujours de voir des gens souhaiter espérer que des entreprises disparaissent. Que ce soit ARM ou Intel, ca serait un énorme perte pour l’utilisateur.

    Répondre
  • 18 avril 2014 - 6 h 55 min

    Et faut arrêter avec ARM. L’A7 d’Apple avec seulement deux processeurs est aussi costaud qu’un core 2 duo qui équipait les mac en 2008. En quelques années les progrès sont impressionnants.

    Répondre
  • 19 avril 2014 - 15 h 45 min

    @yann: ce n’est pas un jeu d’instructions préhistorique qui pourrait avoir un avantage sur des appareils qu’on veut de + en + mobiles et économes. Il y a bien longtemps qu’IBM à constaté que 80% des instructions ne servaient que 20% du temps, de la est née le RISC. L’informatique à papa avec son x86 à bien vécu, aujourd’hui on est en pleine mutation qui fait que les 30 ans de règne n’empêche pas le cruel manque d’intérêt qui le conduit à une énorme perte de 1 milliards de $. Dans son opération de la dernière chance, Intel brade… et ses pertes vont encore augmenter ! La concurrence le ratrappe de + en + sur la finesse de gravure donc les perf/conso vont être encore + défavorable aux x86 dont le jeu d’instruction obèse nécessite un nombre de transistors handicapant pour le prix, la conso et la dissipation.

    @pierre, il n’y a jamais eu autant de concurrence que depuis qu’Intel n’est plus en capacité de tuer (ou faire vivoter) la concurrence. Donc, ce n’est pas Intel qui manquerait s’il devait couler. Ce n’est pas lui qui pousse la concurrence à faire mieux, le client n’a rien à perdre.

    Répondre
  • 19 avril 2014 - 16 h 03 min
  • 19 avril 2014 - 16 h 15 min

    @Skwaloo: Le fait que ARM livre des licences identiques à des marques différentes n’est pas une concurrence.

    J’aime bien l’idée d’imaginer l’énorme masse de compétence et de savoir faire d’Intel exploser, c’est juste assez loufoque d’imaginer ces gens complètement bloqués dans un schéma sans broncher. Quand on voit l’état de l’Atom aujourd’hui par rapport à l’année dernière et les annonces pour l’année prochaine, on comprends qu’Intel est en pleine mutation. Des produits comme Galileo ou autre montrent que la marque a bien évolué et changé son fusil d’épaule depuis fort longtemps.

    C’est bien d’en vouloir à une voite pour leur passé, mais la tête d’Intel a changé et les nouveaux rails sont sensiblement différents des anciens : Intel a compris de ses erreurs, rien que la réapparition du nom d’Atom devrait mettre la puce à l’oreille : Intel évolue, consomme de moins en moins et poursuit cette vision.

    Aujourd’hui et demain je ne vois pas d’outil ARM capable de rivaliser avec les outils x86 pour mon usage pro. Le jour ou ça arrivera ça sera bien du fait d’une concurrence entre plusieurs boites. Si Intel « explose » entre temps, ce qui parait fort peu probable a vrai dire, et bien on aura plus de PC tels qu’on le connait aujourd’hui, c’est à dire des machines robustes capables de tout calculer.

    Pour le moment je vois qu’ARM est en train d’exploser en terme de livraisons mais les puces se ressemblent toutes de plus en plus. Même Qualcomm lache ses Krait au profit des puces de base. En 2015 on aura peut être 50 sociétés qui fabriqueront toutes la même puce. Ca sera pas cher, ça sera performant mais ça sera très ronronnant parce que plus personne ne voudra dépenser de l’argent en R&D alors que d’autres auront un processeur juste 10 ou 20% moins performant mais donc forcément plus rentable.

    Tant qu’Intel coexiste avec ARM, il y a des chances de voir les puces prospérer.

    Quand au manque d’intérêt d’Intel, ben le x86 fait marché combien des PC du monde aujourd’hui ? 99.99% ? Plus ? Si c’est ça un manque d’intérêt :)

    Ne pas voir en ces pertes un investissement, c’est croire que n’importe quelle entreprise qui lance un nouveau produit doit être rentable la première année de sa commercialisation, c’est très très rarement le cas.

    Répondre
  • 20 avril 2014 - 8 h 03 min

    @Pierre Lecourt: le grand choix chez ARM permet de faire des produits différenciant (genre big.LITTE ou non). Les GPU aussi peuvent être différenciant. Ensuite, USB3, Miracast, Wi-Fi ac… font qu’il y a concurrence sans l’ombre d’Intel.

    Intel est bloqué dans son villot x86. Sa fait des années qu’il y à du développement de l’Atom pour essayer de faire face à ARM, billan : 1 milliards de perte… Même pour un nouveau produit ça serait grâve, mais pour un produit qui existe depuis 2008 ben c’est la honte pour une société qui a une énorme masse de compétence et savoir faire. Gallileo ? Ce n’est pas un peu tout bidon ne serait-ce que face à un RPI qui coûte moitié prix ?

    Les outils qui n’existe pas encore sur ARM peuvent rapidement arriver suivant la volonté de leur éditeur. La robustesse n’a jamais été un problème chez ARM.
    Pour ce qui est de la particularité du calcul brute (qui concerne assez peu de personnes sinon il ne se vendrait que des i7), sur la ARM c’est moins rapide que les + brûlant x86 mais rien n’empêche de tout calculer. Ça fait 1 an et demi que je fait du calcul pour BOINC uniquement sur ARM (Nexus10 + 6 mois de tablette chinoise à 120€), j’ai fait + de calcul que 2,5 millions d’inscrits qui sont quasi tous des gros et gourmand x86.

    Tu dis que les ARM ne seront pas cher et performant. Et tu t’en plaint ?!!!!!

    La seule concurrence qu’ARM a par rapport à Intel c’est uniquement depuis qu’il veut être dans les puces destinés aux serveurs. Dans les autres domaines d’ARM, Intel est tellement inexistant qu’il ne pousse personne à faire mieux.

    Tu limites le monde informatique au seul pc ?!!!
    Le dé-intérêt se voit clairement sur les ventes, ou là par exemple : http://gs.statcounter.com/#desktop+mobile+tablet-comparison-ww-monthly-201004-201404
    Combien Intel à vendu de puces l’année dernière ?
    Combien de puces en ARM se sont vendues l’année dernière. ?
    :-D

    Répondre
  • 20 avril 2014 - 13 h 05 min

    @Skwaloo:
    Le grand choix permet en théorie de faire des puces différentes. En pratique 80% des puces annoncées dans la gamme sont des octocoeurs en cortex A15 + A7 avec des chipsets graphiques dans un mouchoir de poche :/ Quelques modèles sortent du lot encore mais pour combien de temps ?

    si demain AllWinner sort un CPU ARM 8 coeur + Mali qu’il vend 5$, combien de société vont depenser xxx millions de dollars en R&D pour produire un CPU qui aura 15 à 20% de perfs en plus mais qu’il faudra vendre 8 ou 9 $ pour être rentable ?
    Reste le haut de gamme puisqu’un Qualcomm a fait le bon choix en 2011 en rachetant Atheros et a pris un coup d’avance en intégrant un SoC plus complet. Mais d’autres ont suivi et vont proposer ce même choix (Nvidia, Intel…) et à terme il sera peut être toujours plus intéressant de faire un lot CPU + modem si un AllWinner ou un Mediatek continue de croire au volume.

    Dire qu’Intel est en dev de son Atom depuis des années pour dégager 1 milliard de pertes c’est de la mauvaise fois pure et simple. On s’est tout plaint en long et en large de l’abandon du dev sur Atom qui n’a pas bougé pendant des années justement et a même ralenti le dev annexe comme les puces ION et ION2 au maximum parce quIntel ne voulait pas voir les netbooks prendre trop de palce sur le marché. A l’apparition de l’ultrabook, derniere tentative pour faire rimer mobilité et ultra performance, intel a comris que c’etait l’histoire de l’info qui prenait le pari de la mobilité et la digue a craqué. Les nouveaux atom sont en chantier depuis fort peu de temps et avancent a grand pas avec une feuille de route prometteuses. L’Atom de 2008 et celui d’aujourd’hui n’ont de rapport que.. leur marque et leur nom.

    Dire que ce sont les méventes de puces qui génèrent des pertes est aussi travestir la réalité:
    Je suis fabricant de saucisson, je veux sortir un nouveau saucisson en forme de ruban de Möbius pour lutter contre les vendeurs de cervelas en forme de ∞ et bien je dois d’abord concevoir la machine, la fabriquer, l’installer, faire des essais puis promouvoir mon saucisson. Résultat j’ai une belle colonne de pertes avant que le premier saucisson soit vendu. C’est pareil pour Intel ici, une belle partie des pertes ici est lié à ce démarrage à froid…

    Calcul brut, j’entends par là calcul imprévu par perfs de fou. Mais la routine hors norme utilisée par un dev qui fera pas broncher un x86 mettra a genoux un ARM. pour moi les 2 entités peuvent se décrire ainsi :

    Pour aller d’un point A à un point B on a la route et les rails. Les rails c’est ARM et la route c’est x86.
    Quand tu veux faire des économies, tu prends le rail, ARM : Il t’envoie en u minimum de temps et d’efforts au point B. Mais le jour ou il y a un obstacle sur les rails, c’est compliqué… tu ralentis, tu attends. Typiquement un calcul tr-ès lourd non encodé en dur dans la puce comme un film dont la puce ne connait pas le codec et qu’elle va devoir tenter de lire en mode software.

    Chez Intel on est en 4×4 , on passe pas par les rails alors ca consomme plus, ca va souvent moins vite pour des tâches du quotidien comme lancer un pauvera film H.264. Mais face à un imprévu la puce est assez robuste pour prendre le chemin d’à côté et parvenir à son but.

    Et c’est là, la grosse différence entre mon discours et le tient, tu écris que je me plaint d’ARM ? Mais relis moi : Où je me plaint d’ARM ? je me réjouis de la concurrence et je suis ravi de celle-ci. Des bonnes performances d’ARM en général. Ce n’set pas pour ça que je vais cracher dans la soupe, mon PC est sous x86 !!! Intel construit de super puces et mon Asus T100 me sert aujourd’hui autant que mes tablettes Android. J’attends le même en 2015/2016 en 14 nano qui fera tourner Android et Windows avec 24 heures d’autonomie et je serais comblé…

    Croire que je préfère une architecture a une autre c’est justement poser son propre prisme militant sur mon discours, ce n’set pas le cas. Où ais-je limité le monde PC au x86 (« Un point d’interrogation et trois points d’exclamation » < - je te cite). Je parle par contre de mes usages et pour le moment Photoshop sur ARM ben c'est pas ça. L’édition vidéo ben c'est pas ça. La PréAO ben c'est pas ça. Le jeu ben c'est pas ça. Le mixage audio ben c'est pas ça. Ah pour regarder un film 4K, y a pas photos c'est sur, mais justement c'est qu'un des bouts de l'iceberg pour moi. Pour le nombre de puces vendues l'année dernière, évidemment tu as raison mais il y a de l'ARM partout, dans des objets aussi divers que des machines à laver ou des robots de construction automobiles et je suis sur Minimachines alors j'en parle pas ;). Il y a aussi déjà des PC chez tout le monde alors que tout le monde veut une tablette c'est donc d'une logique imparable de voir des vents exploser d'un côté et se tasser de l'autre. Personne ne le conteste. Mais est-ce que cela diminue l'intérêt du PC ? Je suis ravi que les gens aient une machine ARM ou une machine x86. En fait ce qui m'importe c'est pas que les gens aient une tablette pilotée en diesel ou en essence, ce qui m'importe c'est qu'ils aient le choix et moi je ne dis pas que veux voir imploser une architecture, je veux avoir le choix et une mise en concurrence :) Pour ce qui est des ventes : Céline Dion : 230 millions de disques vendus en 2008. Ca n'a jamais été un étalon de qualité le nombre de ventes :)

    Répondre

  • 22 avril 2014 - 14 h 22 min

    […] de gamme. Pour se faire la marque brade ses puces à vil prix ce qui entraîne pour le moment des résultats peu glorieux en terme de chiffres. La Asus MeMO PAD ME176 profite de cette stratégie aggressive qui place les puces Intel au prix […]

  • 25 avril 2014 - 18 h 48 min

    Pfffff…

    Il est préférable d’avoir plein de SoC qui se ressemblent tout en étant suffisamment bien, ce qui implique des bas prix, ou les « 3 » pauvres Atom qui se courrent après ? Où est-ce qu’il y a une règle qui dirait qu’il faut que les ARM soient tous différents ?!!! Et pour quoi faire, tu voudrais du 64 coeurs A5 ?

    Tu ne te rends même pas compte de ce que tu racontes, je te relis :
    – « les ARM dans un mouchoir de poche » c’est de la critique négative, surtout que tu ponctus avec un « :/ ». Mais rien sur le choix étriqué des Atom qui est bien pire.
    – tu pointes un problème que des sociétés qui font du ARM risque peut-être dans le future de se couler entre elles. Mais rien sur le nombre qu’Intel à déjà fait couler et ferait couler s’il avait la main mise comme sur les puces des PC.
    – tu défend Intel de perdre 1 millard en lui trouvant des excuses aberrantes, tu dois nous prendre pour des lapins de 6 semaines. Qui est-ce qui croit que l’Atom vient juste d’être développer ?! Intel à sorti au moins un nouvel Atom par an depuis 2008 et ça fait des années que les nouveaux sont annoncés comme étant meilleur que tous les ARM. Qui est-ce qui pense qu’Intel doit inventer une « nouvelle machine à saucisson » pour faire la moins puissante de ces puces ?! Intel aurait mis au point un nouveau procédé de gravure pour les Atom que les Core i n’auraient pas ?! Évidemment non. Intel auraient développer une technologie pour les Atom + complexe que les Core i ?! Évidemment non, c’est plutôt des solutions développés de Core i qui sont castrées pour moins consommer. S’il était vraisemblable que sortir une petite puce comme l’Atom devait normalement causer un trou dans les comptes de 1 milliards alors des trous de combien de milliards devraient être creusé à chaque fois qu’une puce bien + complexe comme les Core i ou Xeon sortent ???!!!!!!!!!!!!!
    Tout ça c’est du parti pris pour Intel, et tu dis que tu n’ai pas profondément Intel Inside !…???
    Alors quand tu parles de mauvaise fois, appliques ça pour toi.

    Ton analogie rail/route n’a pas de sens. A la limite ARM serait des voitures et Intel des camions… Intel serait du 4×4 tout terrain d’après toi, suuuuuper, quasi plus personne ne veut de ce genre d’engin.

    À nouveau ton nombrilisme comme si tout le monde devait avoir ton usage, alors qu’il ne correspond qu’a un pouième de la population qui n’a que très peu d’intérêt sur l’orientation des marchés.

    Sur le nombre des ventes tu n’as pas franchement tord, mais je t’ai fait cette réponse uniquement parce que tu m’as balancé le nombre d’Intel sur les pc… ha tien, encore une occasion d’encenser Intel (tout comme « Intel construit de super puces », tellement super (dans ton exemple du T100) que tu ne t’en sert même pas + que tes autres tab !) ! Toi tu parles du nombre, c’est bien. Moi je te prend au jeux en te répondant nombre, là c’est pas bien…

    …quand à croire que seul la puce graver en 14nm peut faire passer à 24h d’autonomie…

    Ça ne m’intéresse pas de revenir sur le sujet avec toi.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 19 h 24 min

    @Skwaloo:

    « Il est préférable d’avoir plein de SoC qui se ressemblent tout en étant suffisamment bien, ce qui implique des bas prix, ou les « 3″ pauvres Atom qui se courrent après ? Où est-ce qu’il y a une règle qui dirait qu’il faut que les ARM soient tous différents ?!!! Et pour quoi faire, tu voudrais du 64 coeurs A5 ? »

    Je n’ai jamais rien dit de tel ?

    « Tu ne te rends même pas compte de ce que tu racontes, je te relis :
    – « les ARM dans un mouchoir de poche » c’est de la critique négative, surtout que tu ponctus avec un « :/ ». Mais rien sur le choix étriqué des Atom qui est bien pire. »

    Ce n’est pas mon propos. Intel fabrique aujourd’hui 19 atoms différents, très étalés niveau perfs. Cela ne veut pas dire que c’est que positif pour l’utilisateur pour autant. Voir mon billet de cet aprem.

    « – tu pointes un problème que des sociétés qui font du ARM risque peut-être dans le future de se couler entre elles. Mais rien sur le nombre qu’Intel à déjà fait couler et ferait couler s’il avait la main mise comme sur les puces des PC. »

    La différence notable c’est que Intel l’a fait volontairement dans une stratégie commerciale. ARM c’est son socle de développement qui est en jeu. Si la toitalité des puces fini par se ressembler il n’y aura plus d’innovation qutre que celle d’ARM. ce qui est a mon sens dangereux. Le souligner ne veut pas dire que je m’en réjouis, au contraire.

    autre différence, Intel fait du Intel et si ils multiplient ou limitent les refs (très visible sur l’Atom ces dernières années. C’est leu business, leur soupe interne. Et comparer cette soupe interne à la normale concurrence entre marques différentes me parait compliqué. Pourquoi j’achèterais un proc Qualcomm si il est identique à un Mediatek ? En ce moment je teste un Hisilicon Kirin 910 et bien je ne vois pas pourquoi je devrais me tourner vers un Samsung ou un Qualcomm au vu des perfs. Et je trouve cela dangereux pour l’avenir des marques ARM qui développent des puces originales comme Nvidia ou Qualcomm.

    « – tu défend Intel de perdre 1 millard en lui trouvant des excuses aberrantes, tu dois nous prendre pour des lapins de 6 semaines. Qui est-ce qui croit que l’Atom vient juste d’être développer ?! Intel à sorti au moins un nouvel Atom par an depuis 2008 et ça fait des années que les nouveaux sont annoncés comme étant meilleur que tous les ARM. Qui est-ce qui pense qu’Intel doit inventer une « nouvelle machine à saucisson » pour faire la moins puissante de ces puces ?!  »

    Oui mais il est ou le rapport entre l’Atom N270 et l’Atom Bay Trail Z3740 ? Techniquement parlant les puces sont totalement différentes et représentent donc des budgets de R&D différents.

    « Intel aurait mis au point un nouveau procédé de gravure pour les Atom que les Core i n’auraient pas ?! Évidemment non. Intel auraient développer une technologie pour les Atom + complexe que les Core i ?! Évidemment non, c’est plutôt des solutions développés de Core i qui sont castrées pour moins consommer. S’il était vraisemblable que sortir une petite puce comme l’Atom devait normalement causer un trou dans les comptes de 1 milliards alors des trous de combien de milliards devraient être creusé à chaque fois qu’une puce bien + complexe comme les Core i ou Xeon sortent ???!!!!!!!!!!!!! »

    Non évidemment mais ce n’est pas une recette magique non plus, apporter à l’Atom les dev des chipsets graphiques Ivy Bridge, la finesse de gravure et autre a un cout qui ne se répercute pas simplement en copiant collant le passé. Il faut dessiner la nouvelle puce. Le presque milliard d’euros est pas du à ce dev uniquement, relis mon billet. Intel vend probablement a perte ses puces pour pénétrer le marché. Si un processeur est vendu 5$ alors qu’il en coûte 15 a produire, si en plus tu aides les marques a commercialiser leur produits alors tu creuses des pertes. Personne n’a remis cela en cause en fait. C’est juste une question d’appréciation, ce qui est considéré comme un investissement par Intel avec un plan de rentabilité est considéré par un échec commercial par toi même. Je doute qu’Intel veuille vendre des processeurs a perte dés leur production sans une idée derrière la tête. Si c’était simplement le cas ils arrêteraient la production non ?

    « Tout ça c’est du parti pris pour Intel, et tu dis que tu n’ai pas profondément Intel Inside !…??? »

    J’ai été suffisamment dur avec Intel pendant les années où la marque n’a rien fait pour les netbooks et n’a pas fait évoluer ses Atom pour ne pas me sentir visé par cette attaque.

    « Alors quand tu parles de mauvaise fois, appliques ça pour toi. »

    Ce que j’appelle mauvaise foi c’est de faire semblant de croire qu’Intel est piloté par une bande d’attardés mentaux qui visent l’objectif de produire des puces qu’ils vendront a perte pour dégager un bilan comptable qui frôlera les abysses. Intel a un plan, c’est certain. Croire que c’est une boite d’idiots c’est être de mauvaise foi selon moi.

    « Ton analogie rail/route n’a pas de sens. A la limite ARM serait des voitures et Intel des camions… Intel serait du 4×4 tout terrain d’après toi, suuuuuper, quasi plus personne ne veut de ce genre d’engin. »

    Non. Mon analogie rail/route c’est dire que si une puce ARM sait décoder un flux en H.264 en dur, elle ne consommera que 0.02 watts pour le faire quand un CPU x86 en consommera 100 fois plus en software. Mais si la machine en ARM doit calculer un codec pas pris en charge en dur, elle n’y arrivera pas tandis que le
    processeur x86 consommera toujours autant pour le faire. D’un côté la locomotive qui fait parfaitement le boulot tant qu’elle est sur les rails. De l’autre le 4×4 qui fait le boulot quoi qu’il arrive mais qui consomme beaucoup plus. Rien d’autre.

    « À nouveau ton nombrilisme comme si tout le monde devait avoir ton usage, alors qu’il ne correspond qu’a un pouième de la population qui n’a que très peu d’intérêt sur l’orientation des marchés. »

    Juste les pros oui, les boites. C’est vrai que l’industrie et les PME ce n’est pas très important. Qui a besoin d’un travail et d’un salaire :) Est-ce que ca remet en cause l’intérêt d’ARM ? non mais ma vision à moi n’est pas noir ou blanc, je ne milite pas pour la mort d’un systeme mais pour la concurrence. Est-ce que le fait que des entreprises soient sous x86 pour faire tourner leurs softs détruit la pertinence d’ARM ? Ce serait aussi bête que de dire que le fait qu’Arm fait tourner un film pendant 10 heurs sur une tablette de 250 grammes invalide l’intérêt des outils de PAO du monde industriel. Ce n’est pas mon discours.

    Encore une fois je ne cherche PAS a dire que x86 est mieux qu’ARM ou l’inverse. Je ne cherche pasa dire qu’une plateforme est parfaite pour tout le monde. Apparemment les 2 se complètent pour le moment dans des usages différents et c’est tant mieux pour tout le monde.

    « Sur le nombre des ventes tu n’as pas franchement tord, mais je t’ai fait cette réponse uniquement parce que tu m’as balancé le nombre d’Intel sur les pc… ha tien, encore une occasion d’encenser Intel (tout comme « Intel construit de super puces », tellement super (dans ton exemple du T100) que tu ne t’en sert même pas + que tes autres tab !) ! Toi tu parles du nombre, c’est bien. Moi je te prend au jeux en te répondant nombre, là c’est pas bien… »

    Ben tu expliques que Intel ne manquerait a personne si il coulait, je te dis simplement qu’Intel c’est la majorité du parc d’entreprise dans le monde c’est tout. Tu as lu Ravage de Barjavel ? Imagine Ravage appliqué uniquement aux puces Intel demain. Que se passerait t-il dans le monde ? Toute la société s’écroulerait en quelques heures. Donc non je ne peux pas te laisser dire que si Intel coulait elle ne manquerait a personne. Ça me parait compliqué sans le x86 pour le moment.

    « …quand à croire que seul la puce graver en 14nm peut faire passer à 24h d’autonomie… »

    Qui a dit cela ? Où ça ?

    « Ça ne m’intéresse pas de revenir sur le sujet avec toi. »

    Ok :)

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 20 h 23 min

    @Pierre Lecourt: « Imagine Ravage appliqué uniquement aux puces Intel demain. Que se passerait t-il dans le monde ? Toute la société s’écroulerait en quelques heures »

    Oooooh c’est énorme ça tellement ça n’a pas de sens ! Merci pour cette bonne barre de rire.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 20 h 39 min

    @Skwaloo: Qui a écrit, ouvrez les guillemets : « ce n’est pas Intel qui manquerait s’il devait couler » ?

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 20 h 44 min

    @Pierre Lecourt: qui c’est qui s’imagine, entre autres, que les Intel en place vont s’évaporer par magie si Intel arrête d’en produire des nouveaux ?

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 20 h 55 min

    @Skwaloo: Personne. Par contre les 1 million de PC vendus chaque jour ne sont pas tous signés AMD :)

    Répondre
  • 3 octobre 2014 - 13 h 32 min

    […] Finalement le tapissage de billets verts a eu raison du marché, la plupart des grands noms de l’industrie informatique ont lancé leur version d’une tablette sous Atom en cédant aux sirènes d’Intel. En cassant les prix de ses puces, en les vendant clairement en dessous des prix des solutions ARM concurrentes, Intel voulait a tout prix freiner la prise de position d’ARM sur ce segment. Aujourd’hui c’est chose faite avec 19% des parts du marché. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *