Dell massacre les prix de ses tablettes XPS 10 sous Windows RT

Acer n’y voit pas d’intérêt, Samsung a botté en touche et Dell brade le prix de ses engins sous Windows RT. Ça sent le placard pour le système d’exploitation ARM de Microsoft qui va probablement focaliser son attention là où on a le plus besoin de lui, sous Windows 8.1 pour venir au chevet des ventes de PC.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

Plus qu’un énorme gâchis, Windows RT aura été une énorme campagne de publicité pour les produits concurrents de la part de Microsoft. Cette baisse importante de Dell sur ses XPS 10 sous Windows RT sonne comme un désaveux de la marque US pour le système.

Dell XPS 10

Ce n’est pas la première baisse de prix pour la tablette de Dell, loin de là, mais celle-ci est drastique : le prix d’entrée est désormais de 299$ pour la version entrée de gamme d’un produit sorti il y a quelques mois à 499$.  Les version de la tablette avec clavier, celles mieux équipées en stockage subissent des remises encore plus importantes allant jusqu’à 449$ pour la 64 Go avec clavier. soit quasiment le prix de la version 32 Go de base sans clavier à sa sortie.

Dell XPS 10

Cette baisse est un point important car si elle est possible pour Dell qui vend la tablette en direct, elle massacre totalement la marge des détaillants de l’engin. Ils ne sont probablement plus très nombreux a proposer la tablette en ce moment aux US et Dell aura certainement préparé le terrain à l’avance histoire de ne pas froisser ses partenaires mais si le fabricant peut se permettre une telle réduction, il n’est pas sur que les tablettes ne soient pas désormais vendues a perte ou à prix coûtant. Cela neutralise aujourd’hui toute tentative de distribution dans les canaux traditionnels. Jamais plus on ne verra cet engin dans les rayons d’un distributeur physique outre atlantique.

Au final Windows RT ne s’est pas vendu, il a déçu le consommateur et créé une très belle visibilité pour Android et iOS qui apparaissaient comme plus mature. Dans le même temps le système a brouillé l’image de Windows 8.

Dell XPS 10

Est-ce que Microsoft a voulu “occuper le terrain”  avec des engins sous ARM en attendant l’arrivée de processeurs plus aptes à gérer Windows 8 comme les puces Haswell chez Intel et Temash chez AMD ? Il ne fait aucun doute que cette Dell XPS 10a été un objet plus médiatique qu’un vériitable produit grand public. Si il a retenu l’attention de beaucoup de monde, personne ou presque ne s’est risqué a l’acheter.

L’arrivée de tablettes x86 semble être bien mieux accueillie par le grand public comme par les constructeurs aujourd’hui : Différentes des offres RT, plus complètes et d’avantage conformes aux attentes d ugrand public de la part d’une solution Windows, elles ont toutes les chances de rencontrer plus de succès. Des engins comme la Iconia W310 mais aussi les machines transformables d’Asus ou HP et bien sur la Microsoft Surface Pro montrent qu’il est désormais possible de construire une solution tablette sous Windows 8 de n’importe quelle diagonale et qui fera fonctionner les programmes auxquels s’attendent les utilisateurs du système.

Cette forte dépréciation du prix des tablettes XPS 10 de Dell sonne un peu comme le signal d’une retraite anticipée de Windows RT.

Source : PCinpact

33 commentaires sur ce sujet.
  • 16 mai 2013 - 12 h 24 min

    Je pense que le plus gros problème de WinRT, c’est le prix des tablettes. Pourquoi acheter une tablette Dell XPS 10 alors que vous avez des tablettes Android bien meilleures en termes de composants et de performances pour un prix moindre.
    499$ pour une tablette basique, c’était franchement abusé. Là, en revenant à des prix normaux, ils arriveront alors à les vendre. Le problème ne vient pas forcément de WinRT à mon avis. Entre une ASUS TF300 à 299€ et une XPS 10 à 499€, vous croyez que les consommateurs hésitent longtemps ?

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 12 h 26 min

    Faut pas être si pessimiste envers Windows RT !
    Attendons Windows 8.1… et l’arrivée des processeurs ARM octo-cores. ;)

    On peut les trouver à prix cassés en France ces DELL XPS10 ?

    Répondre
  • A
    16 mai 2013 - 12 h 34 min

    RT était DOA de toute manière (Office ou pas) et ne décollera jamais à moins de pratiquer ce genre de prix…

    A 300€ (350 avec le clavier), Dell et MS peuvent quand même espérer. Office à ce prix sur une tablette convenable, ça peut en intéresser certains.

    Mais vaut mieux que MS et les OEMs se concentre sur du full W8, en effet.

    Mais, surtout, il faut que les OEMs arretent de surfacturer la présence d’un full W8 sur leurs machines (tablettes ou hybrides), surtout que le prix des licences à baisser drastiquement (30$ aujourd’hui) pour les diagonales inférieures à 10.8″.

    Répondre
  • A
    16 mai 2013 - 12 h 39 min

    @Sopilou:
    Ca (Windows 8.1 et les cpu octocores) ne changera rien du tout aux limitations de l’OS.
    Notamment le fait de ne pouvoir utilier les softs Windows Legacy (ceux que l’on retrouve sur les autres machines sous Windows ‘normal’).

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 12 h 49 min

    On en a déjà certainement parlé, mais est il possible d’imaginer une sorte de dual boot RT/Android?

    pour le prix se serait génial!!

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 12 h 56 min

    @A:

    le problème c’est que Office RT n’execute pas les Macros des documents. Donc l’interet est moindre sur un Office Web ou un libreoffice.

    Répondre
  • A
    16 mai 2013 - 13 h 07 min

    @ekimia:

    C’est vrai j’avais oublié ce “détail”… Pour les pros, c’est un no-no donc.

    @sourisoplafond:

    Y’a mieux. Un hybride intéressant qui propose un triple boot (Android, Ubuntu, W8):

    L’Ekoore Python S3: http://liliputing.com/2013/05/ekoore-python-s3-convertible-tablet-triple-boots-windows-8-android-ubuntu.html

    599€ pour le dual boot Android/Ubuntu et 700€ pour le triple boot avec W8 en plus.
    On ne connait pas le proc (sauf que c’est un x86 évidemment) par contre.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 13 h 47 min

    Windows RT c’est quand même assez limité aux utilisateurs 100% Office, et qui peuvent vivre avec les limitations de Office RT (macros…):
    – pour les entreprises, l’incompatibilité avec toute autre appli Windows x86, le manque d’Outlook, d’Active Directory… est rédhibitoire
    – Pour les particuliers, le manque d’ecosysteme natif (jeux, Youtube, dlna, visionneur video…) et la mauvaise qualité des softs sur le store est rédhibitoire.

    Bref, “Windows RT” est en fait “Windows for Office Light”. Beaucoup de gens veulent Office, mais très peu de gens ne veulent *que* Office.

    Répondre
  • Alx
    16 mai 2013 - 14 h 00 min

    J’adores les gens qui se plaignent que windows RT ne fait pas tourner les applis Windows x86

    Ils sont mignons tout plein, on a envie de les nourrir et de les carresser

    Ce sont le mêmes qui trouvent tout a fait normal qu’iOS ne fasse pas tourner les Apps OS X mais à part ça tout va bien. mmmmh Dommage que les neuronnes ne soient pas achetables sur eBay ça simplifierait le problème…

    Si on revient sur des choses serieuses, Microsoft se viande mais en même temps ils l’ont cherché.
    Windows RT devaient être l’iOS de Microsoft, mais en même temps ils rendent leur OS de bureau, windows donc, tactile.
    Ou comment brouiller les pistes et nouer les messages dans un gros gloubi-boulga alors que les consommateurs cherchent des offres claires, simples et limpides.
    Ou comment être dans le flou total alors qu’on arrive en position de challenger …
    Je parlerai pas de la politique tarifaire délirante…

    Ils ont fait n’importe quoi, qu’ils mangent le trottoir, c’est amplement mérité.

    Répondre
  • guy
    16 mai 2013 - 14 h 43 min

    Dans le carrefour du coin ils ont viré toute référence à windows sur tous les PC en exposition : plus aucun sticker microsoft ou windows, rien sur les écrans. Reste seulement la touche logo affublée de son symbole windows: ils ont pas osé enlever la touche ?
    Visiblement ça faisait fuir les clients. Seuls le stand surface fait référence à windows …

    Répondre
  • A
    16 mai 2013 - 14 h 57 min

    @Alx:

    Non, mais laisse le limité (non personalisable, non multitasking, fermé…) et dépassé (il a quasimment pas évolué en 5 ans) iOS aux fanboys qui sont près à payer un premium pour un logo et une finition un peu supérieure (sur les tablettes)… Ce sont eux qui auraient bien besoin de neurones.

    Personne n’a comparé avec iOS que je sache.

    Quand tu vends une tablette Winodws RT 50% de plus qu’une Android qui peut faire plus de choses (sauf exceptions marginales), mieux et a plus d’apps… Tu ne peux qu’aller droit dans le mur.

    Quand ces mêmes tablettes sont vendues quasimment au même prix que celles en full W8, ben tu t’es bien obligé de comparer, non?

    Et comme, évidemment, RT ne prend pas en charge les softs Windows à part un Office bridé, tu te demandes bien quel est l’intéret d’avoir une tablette RT plutot qu’une W8 aussi.

    Donc vendre des tablettes RT au même prix que celles sous W8, c’est délirant. Mais même au même prix que celles Android, ça va etre dur.

    Apple s’en sort avec ce genre de prix car leurs design/finition et SAV sont un peu supérieurs et grâce à leur image mais certainement pas/plus grace à iOS.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 15 h 41 min

    Microsoft avait promis le “développé 1*, marche sur RT,Win8,WP8”. Visiblement, c’est plus compliqué que prévu… Tant pis pour les premiers acheteurs.

    Ce n’est pas Win8 qui doit bénéficier de toute l’attention de Microsoft, c’est WinPhone8, s’ils veulent encore conserver Nokia vivant…

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 15 h 48 min

    ça craque bien sur Win RT quand même.

    le principe d’un AppStore, c’est qu’avant qu’il y est plein d’applications.. y en a pas beaucoup!

    L’Apple Store était pas plein d’origine… De même pour l’Android Market… Rome ne s’est pas construit en un jour.

    La seule chose qui vous rend tous la conscience “follement haineuse” envers Microsoft, c’est la présence du mot “Windows” dans “Windows RT”.

    Si le nom a différé, c’est qu’il y a bien une raison.

    Vous avez entendu parlé d’android 1.0? Non? C’est normal, c’était de la merde. Mais après il y a eu Android 2.0.

    Tout est question de patience. L’important c’est de ne pas acheter quelque chose sans savoir ce qu’il y a dedans. ET je pense que depuis le temps vous commencez à savoir ce que WinRT peut faire et ne pas faire.

    Maintenant ça sert à rien de cracher dessus: ça ne va pas l’améliorer.

    (Pour le dire plus gentille-ment: il ne sert à rien d’énumérer la quantité de chose qu’un logiciel dans sa première version ne fait pas.

    Microsoft ne s’est pas viandé. C’est juste que sortir “the best of the best” d’un coup, s’il faut attendre 10 ans pour finir de le développer, c’est rentable pour aucune compagnie. Même pas pour Microsoft. Donc on sort the best of the best en plusieurs versions, chacune meilleure que les précédentes…)

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 15 h 49 min

    Un des problèmes est l’utilisation que l’on veut faire de la tablette. Windows RT se retrouve en concurrence direct avec Android pour certaines utilisation sans réellement apporter un plus. Les autres utilisations incitent à choisir un vrai windows.
    Sur ARM, microsoft n’est qu’un challenger et il faut qu’il apporte un plus. Fonctionnalité, prix… il ne me semble pas voir de plus en dehors de l’image de Microsoft. Au moins sur Intel on a l’image d’un vrai PC.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 16 h 30 min

    @A: Je ne connais pas tes sources mais faut en changer ;-) iOS premier du nom n’avait meme pas de SDK, tout était WebApp… Sur iOS 4.2 (iPad) le paradigme de navigation a juste été revu de fond en comble, les guide lines d’Apple ont été ré-écrites presque intégralement.
    Je dev sur Android depuis 1.6 et iOS depuis 3, oui Android a bien plus évolué, mais en tout objectivité il partait de plus loin.
    Enfin, c’est pas le propos, et perso j’aime autant les 2, moi et mes neurones n’avons pas de problème avec ça.

    A mon avis, l’un des principaux échec de RT, c’est la confusion… C’est Windows, mais c’est pas Windows, c’est pas pareil, mais c’est différent, c’est moderne, mais vous pouvez faire tout comme avant…
    Très difficile comme message, je trouve. A vendre en tout cas, quand on sait que ce sont beaucoup des achats d’impulsion, je pense qu’on fait un pas en arrière quand le vendeur essaie de nous raconter la belle histoire.

    Le discours est tellement plus efficace avec Android et iOS, tu as un store, c’est unique (ou presque), c’est comme ca, il y a pas 36 façons de faire… pour le meilleur et pour le pire… en 2 min tu sais si tu achètes ou si tu es allergique, mais tu ne te poses pas de question existentielles.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 16 h 46 min

    @Izaref: “En 2 min tu sais si tu achètes ou si tu es allergique, mais tu ne te poses pas de question existentielles” Je crois que ça résume pas mal la problématique des gens en ce moment. C’est tout ce qu’a travaillé Apple avec son slogan entièrement rabâché, jusqu’à devenir une blague, “il y a une application pour ça”… Une belle trouvaille puisque le corollaire a été que les gens se sont vraiment dit qu’ils trouveraient vraiment chaussure à leur pied dans leur tablette.

    Répondre
  • uko
    16 mai 2013 - 17 h 18 min

    @Alx:
    Je trouve ta condescendance particulièrement déplacée, tout comme ta comparaison entre Windows RT et iOS.

    Si les gens se plaignent d’un windows RT qui ne fait pas tourner les applications X86, c’est qu’ils ont été mal informés au préalable: Le nom est très proche de celui de l’OS X86, et la mention “RT” est souvent absente des fiches techniques en grande surface. En outre l’interface est strictement la même, jusqu’à intégrer un bureau inutile sous RT.
    Comme tu le confirmes toi-même, c’est MS qui a brouillé les cartes, on peut difficilement reprocher aux utilisateurs de tomber dans le piège.

    iOS ne s’appelle pas MacOS, et son apparence n’induit personne en erreur. D’autant plus qu’il est à l’origine connu pour être un OS de smartphone.
    Maintenant, imagine qu’Apple sorte demain une nouvelle génération de tablettes avec un nouvel OS ARM appelé MacOS RT, qui reprendrait précisément l’interface de MacOS mais sans compatibilité avec ses applications. Imagine que dans le même temps, Apple sorte des tablettes X86 sous macos, deux fois plus chères mais compatibles, elles, avec la logithèque MacOS.
    Le scandale est assuré, et ce d’autant plus que les utilisateurs de produits Apple sont globalement bien moins informés que les utilisateurs Windows.

    @guy:
    Probablement que les taux de clients mécontents et de retours étaient trop élevés. D’autant plus que les grandes surfaces ne sont pas des plus rigoureuses sur l’affichage des caractéristiques techniques, je ne compte plus le nombre de machins ARM que j’ai vu estampillées “Windows 8”. A moins d’aller vérifier le processeur dans la fiche technique (info pas toujours affichée non plus), il devenait vraiment difficile de se rendre compte de la supercherie.

    @Kynn: “Pour le dire plus gentille-ment: il ne sert à rien d’énumérer la quantité de chose qu’un logiciel dans sa première version ne fait pas.”
    Le problème c’est que ce n’est pas nécessairement qu’une question de patience. Les marques ont mis MS en garde contre le danger de leur politique trouble sur le nom de l’OS et son interface, MS a décidé de passer outre, et le résultat est là: L’OS est un frein à la vente des appareils qui l’embarquent. Sachant qu’il n’est pas gratuit, contrairement à Android, on comprend que les constructeurs ne soient pas enthousiastes.
    Comme l’indique Pierre dans son article, si les constructeurs cessent de suivre, Windows RT est mort: Sans nouvelles machines, la base d’utilisateurs ne peut que se réduire, les développeurs ne vont pas porter leurs applications sur un OS sans utilisateurs, et MS cessera d’investir dans son développement. Dans ce cas de figure, MS se sera bel et bien viandé.
    Bien sur, il est un peu tôt pour l’affirmer, et de *gros* efforts de la marque pourraient relancer l’OS, mais dans la situation actuelle il est raisonnable de douter de l’avenir de Widnows RT.

    Pour ma part, je ne vais pas prendre le risque de balancer serait-ce que 300€ dans une tablette Windows RT dont la logithèque ne s’étoffera peut-être jamais. Et je pense pas être le seul à suivre le même raisonnement.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 17 h 43 min

    @Alx: Ben, le probleme c’est surtout que Win RT ne fait tourner *ni* les softs x86 antiques, *ni* les nouveaux soft prévus pour… paske y’en a pas gras :-p

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 17 h 45 min

    @amike: Ca reste vrai, y’a un nouvel SDK qui marche bien… ceci dit comme personne s’en sert…

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 17 h 47 min

    @sourioplafond: hélas, le bootloader est crypté, tout comme celui de la playstation3. Il faudrait que MS libère le cryptage pour pouvoir installer autre chose que WinNT.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 17 h 47 min

    @Kynn: Mouais, m’enfin, faut surtout trouver un truc de plus a apporter sur un marché deja bien saturé, et qui en plus, via les “network effects”, n’est pas a la recherche de fragmentation. A part Office Light, RT apporte quoi ?

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 18 h 15 min

    A y regarder de près Microsoft n’a pas su mettre sur les rails son OS sous ARM…. Parmi les grandes erreurs de mon point de vue:

    – Windows RT et Windows 8 mal présentés l’un par rapport à l’autre par Microsoft (avantages, inconvénients complémentarité), et comme l’a signalé un autre intervenant une vision claire de cet OS ARM mal défendue par les fabricants et distributeurs / vendeurs. On ne sait pas ce qu’on achète et éventuellement, on se trompe d’investissement.

    – Les prix pas assez agressifs pour venir concurrencer Android ou détrôner l’iPad. Il fallait faire une machine nettement plus abordable.

    – Un émulateur pour utiliser certains logiciels légers X86 aurait pu être un bon moyen d’avoir une logithèque étendue dès le départ et créer une vrai passerelle avec Windows 8 (avec la centralisation Cloud Skyfire pour les fichiers partagés entre les deux OS et pas seulement via Office) et rendre les deux environnements plus compatibles. Evidemment je ne parle pas des grosses applications demandant de grosses ressources CPU.

    – L’absence de stylet comme sous Windows 8 qui auraient permis de propulser Windows RT comme les Galaxy Note de Samsung. Un appareil avec alors un gros plus par rapport à la concurrence et dont l’avantage aurait pu être publicitairement payant.

    – La présence d’Office mal explicitée et insuffisamment mise en avant.

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 20 h 42 min

    tant mieux si M$ se banane sur ARM, qu’il laisse cette nouvelle plateforme aux autres et qu’il reste sur son x86 préhistorique!

    Répondre
  • 16 mai 2013 - 21 h 36 min

    @Alx:
    C’est toi qui es mignon.
    Qd winRT aura la richesse de l’écosystème on pourra en effet faire des comparaison iOS/OSX et winRT/Windows.

    Bref, ce qui est reproché à winRT c’est son Marcket famélique pour des tablette vendu plus cher que la concurrence. Et accessoirement, l’erreure de MS c’est d’avoir baptisé son OS mobile du même nom que son OS desktop, ce qui ne pouvait que suscité déception chez les Michu habitué à leur bon vieux Windows ;)

    Répondre
  • X07
    16 mai 2013 - 23 h 45 min

    Tout est histoire de communications et de connaissances personnelles.
    J’ai été un ado ZX81, j’ai commencé a fréquenter la rue montgallet en 1990 et pourtant sans blogeee avec le 701 (paix a son disque) et ses forums de discutions, je serai resté un ignare.
    N’oublions pas que la plupart d’entre vous avez une connaissance assez poussée du monde informatique. M michu ne fait toujours pas de distinction entre la machine, le logiciel d’exploitation, l’application et les réseaux de communication. Il joue,il travaille,il consulte et parfois galère avec son PC son windows, son ordi.
    Sous un nom un terme générique il sous entend tout un ensemble de service.
    Les grands de l’informatique en ont joué longtemps et continuent de le faire et parfois se brûlent les ailes a leur propre dépends.
    Je suis souvent atterré de constater que un bon nombre de mon entourage ( jeunes et plus âgés) confond machines et service. Je vous passe aussi les bourrages de crânes publicitaires comme cela a déjà été dit plus avant.

    Répondre
  • Alx
    17 mai 2013 - 10 h 52 min

    @A@uko: Je suis on ne peut plus d’accord avec ce que vous dites.

    Il n’en reste pas moins que la comparaison avec iOS est pertinente : OSX pour les desktops, x86, clavier/souris, iOS pour les tablettes, ARM, tactile … et de l’autre côté … Windows 7 pour les desktops, x86, clavier/souris et Windows RT pour les tablettes, ARM, tactile

    Dans le premier cas personne n’a rien trouvé à redire sur le fait que ce sont 2 OS différents, 2 architectures différentes, 2 utilisations différentes, donc on repart de zero et les applications que l’on a sous OS X ne peuvent pas tourner sur iPad et tout le monde est content

    Tu prends le MEME cas de figure avec Windows et tout d’un coup le discours change, et je suis bien d’accord que Microsoft a été très crétin en nommant on nouvel OS pour tablettes “windows” ce qui a entrainé soit une confusion, soit une désillusion

    Que le grand public réclame ses applications windows sur sa tablette windows, je le concède, je le comprends, mais force est de constater que nombre de gens très bien informés, très geeks, très au fait qu’un OS de bureau et des applis de bureau c’est une catastrophe en tactile – inutilisable même – très au fait qu’un processeur ARM n’est pas un processeur x86, très au fait que chez iOS comme chez Android on ne fait pas tourner les applis “de bureau” mais on repart de zero pour imaginer des applis tactiles, eh bien ces personnes râlent en disant “Meuh, il y a pas les applis windauzeeeeuh sur ma tablettteuuuh”.

    Ceci n’excuse en rien Microsoft d’appeler ses OS n’importe comment, de sortir un OS pour tablettes pour ensuite décliner son OS de bureau en tablette, de pratiquer une politique de prix complètement délirante, etc, etc

    Je réitère ma conclusion, ils ont fait n’importe quoi, mais vraiment n’importe quoi, dans un contexte ou la fenêtre de tir est extrêmement réduite car iOS et Android sont bien installés, il fallait donc arriver avec une stratégie très précise et très claire, bon .. ben on a eu le contraire de leur part, on va pas les plaindre. Enfin pas moi.

    Répondre
  • 17 mai 2013 - 14 h 03 min

    @obarthelemy

    Android 1.0 n’apportait rien de mieux que les autres systèmes de l’époque. Ils ont progressé sur le temps. Leur système était peut être gratuit, mais qui vous dit que Windows RT a un prix faramineux? ça m’étonnerait qu’il soit aussi cher que Windows 8.

    Pour moi Windows 8 apporte une interface plus propre et plus soignée que celle d’Android.

    Je n’ai aucun doute sur la destination de la tablette vers des gens moins débrouillards, et cherchant quelque chose de plus simple.

    Android est sale, complexe, gratuit certes, mais pas ce qu’il y a de plus intuitif. Le marché croule sous les applications, on ne sait pas lesquelles prendre, on ne sait pas ce que ça vaut sauf si on les essaye toutes. Windows 8 et son store ont quelque chose de plus simple, de mieux présenté.

    Et si tu trouves que le système n’a toujours aucun intérêt, même s’il frustre par le nom à la vue de ses capacités, il rassure psychologiquement les acheteurs qui ne se sentent pas perdus. C’est pourquoi même si la première version est “à chier” selon certains, Microsoft ont leur place.

    Répondre
  • uko
    17 mai 2013 - 14 h 28 min

    Quelques questions me viennent concernant les applications “tablette” embarquées sous Windows 8 X86 et accessibles via le store:
    – S’agit-il des mêmes applications que sous RT ?
    – Est-ce que le store est le même sous RT et sous X86 ?
    – Est-ce que les développeurs doivent proposer leurs apps dans le store MS compilées pour X86 et ARM ?
    – Ou est-ce que la version X86 émule l’ARM pour profiter des applications RT ?

    Si quelqu’un a des éclaircissements sur ce point, ça m’intéresse beaucoup. S’il s’agit du même store et des mêmes apps “tablette”, win RT a peut-être encore sa chance: Je crois beaucoup en l’avenir des tablettes X86, si les développements pour ces modèles permettent d’élargir aussi le parc de win RT, son avenir est déjà moins sombre.

    Répondre
  • 17 mai 2013 - 15 h 03 min

    @uko :

    Je ne sais pas si des gens se plaignent (j’ai beaucoup entendu parler de confusion, mais jamais de personne l’ayant subit), mais déjà on se rencarde avant d’acheter (:P), et surtout : pourquoi tout ce drama pour les tablettes, et pas pour les Smartphones ?

    Après tout, ils s’appelent tout autant Windows, et les pubs dans les deux cas mettent en avant Modern UI,et pas le bureau :).

    Sinon pour ta question, le store disponible sur Windows 8 et Windows RT (et qui sait, peut être WPhone un jour ?) est bien le même :)

    Répondre
  • 17 mai 2013 - 20 h 51 min

    @uko: les questions d’Uko démontrent le manque profond de communication au sujet du port de WinNT à ARM depuis un an.
    Beaucoup de managers à l’intérieur même de MS ont saboté discrètement ce projet dès le départ, par crainte de perdre du pouvoir au sein de l’organisation.

    Tout le monde sait bien qu’il n’y aura plus de win8/ARM après l’été.

    Toutefois, acheter l’un de ces appareils pourrait être financièrement très rentable, étant donné que si peu d’exemplaires ont été fabriqués.
    Qui sait si dans 10 ans ces tablettes Win8/ARM vaudront une fortune chez les collectionneurs, comme les Apple LISA aujourd’hui.

    Répondre
  • uko
    18 mai 2013 - 0 h 41 min

    @zhir:
    Effectivement :)

    Mais toi qui sembles mieux renseigné, tu as peut-être des réponses à nous apporter ? Par quel procédé est-ce que les applications du store sont compatibles sur les deux plate-formes ?

    Répondre
  • 18 mai 2013 - 1 h 29 min

    @uko: je pourrais répondre, mais c’est du temps perdu puisque RT=kaput.

    En fait, le store contient 2 sortes d’apps:
    – les apps “pur C#” ne sont que des bytecodes style java, et donc tournent sous tous les processeurs, avec Métro + machine virtuelle + JIT.
    – les apps en C++ (ou partiellement en C++) sont livrées sous forme de Fat binary (apparus avec WinNT4 Alpha/MIPS/PowerPC/x386) qui doivent contenir 2 versions compilées du code (une pour ARM, l’autre pour x386).

    Annexement, Apple fait de même lorsqu’une app doit être nativement compatible à la fois avec iphone et ipad (y compris prise en compte des différences de résolutions de l’interface). Nous devons alors livrer 2 versions compilées du code dans le même paquet.
    Par contre, jamais de machines virtuelles chez Apple (d’où la fluidité légendaire de leurs engins, fils spirituels de Scott Forstal).

    Répondre
  • uko
    18 mai 2013 - 7 h 11 min

    @zhir:
    Merci pour ces précisions, je comprends mieux. C’est une bonne nouvelle pour les possesseurs de machines sous RT, leur store devrait donc continuer de se développer.

    Et je confirme le manque de comm de MS à ce sujet. Une recherche rapide sur Google m’a renvoyé sur de nombreux articles qui sabrent la non compatibilité des apps X86 sous RT, mais rien sur la compatibilité des apps “metro” sur les deux plates-formes. C’est bien dommage, l’info me semble pertinente.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *