Corsair One Pro : Une grosse mise à jour de la mini tour

Lancé à la fin Mars, la solution mini tour de Corsair se révélait performante, compacte et plutôt chère. En ce mois d’août, elle revient encore plus performante, encore plus chère et toujours aussi compacte dans un format Corsair One Pro.

La gamme Corsair One Pro est une série de solutions qui peuvent faire tourner les têtes. Parce qu’esthétiquement la mini tour est plutôt réussie. Parce qu’elle propose un ratio performances / encombrement assez impressionnant et surtout parce qu’elle fera chavirer votre banquier après examen des tarifs. Pas données, les trois mini tours n’en sont pas moins intéressantes à suivre.

2017-08-07 11_53_29-minimachines.net

Lancée en Mars avec une première version déjà placée sur un joli petit Olympe de composants, le modèle haut de gamme de la  nouvelle série Corsair One Pro est désormais sur un nuage : A 2899$, hors taxes, la bestiole s’impose comme une des solutions les plus impressionnantes du marché en terme de mini tour de constructeur.

Construite dans un format Mini-ITX, la solution vise à rallier performances et compacité. Elle utilise pour cela un système de refroidissement liquide directement intégré et des composants domptés pour s’adapter au faible espace disponible.

Avec la Corsair One Pro, la marque semble avoir réagi aux critiques des internautes vis à vis de ses composants. Sortie avec 16 Go de mémoire vive au maximum et une GeForce 1080 classique, la solution ne poussait pas le concept jusqu’au bout selon pas mal d’utilisateurs US. Quitte  à investir dans ce type de produit, difficile à faire évoluer, autant prendre directement le taureau par les cornes en poussant le curseur à fond niveau capacités.

2017-08-07 11_58_52-minimachines.net

C’est ainsi qu’est né le Corsair One Pro et le choix du nom n’est probablement pas anodin. On passe désormais à 1 x 16 Go de mémoire vive DDR4 2400 MHz au lieu de 2 x 8 Go auparavant, un total de 32 Go de RAM qui va au bout de ce que peut encaisser la carte mère Z270 réalisée sur mesures pour le boitier.

La carte graphique passe d’une Geforce GTX 1080 classique à une solution GeForce GTX 1080 Ti, toujours refroidie par un système de watercooling . Le stockage reste confié à un duo composé d’un 480 Go au format NVMe épaulé par un second stockage mécanique de 2 To plus classique. La solution n’a pas de système Intel Optane embarqué, dommage.

Corsair One

On reste sur un processeur Intel  i7-7700K également coiffé d’une solution de refroidissement liquide. Le Corsair One Pro est  désormais équipé d’une alimentation SFX 500 Watts 80 Plus Gold. Le reste ne change pas et on conserve la même connectique plutôt riche : Un port USB 3.1 Gen 2 Type-C, un USB 3.1 Gen 2 Type-A, deux USB 3.1 Gen 1 Type-A, deux ports USB 2.0 Type-A, un port PS/2, une sortie HDMI 2.0, deux DisplayPort, une sortie S/PDIF, un port réseau Gigabit, du WiFi de type 802.11AC et du Bluetooth 4.2.

Le tout est enchâssé dans un boitier en aluminium exclusif de 38 cm de haut, 20 de profondeur et 17.6 cm de large et d’un poids de 7,4 kg. Corsair indique un niveau sonore de 20 Décibels pour sa machine, ce qui est extrêmement faible.

Corsair One

Corsair demande 2899$ aux US pour cette Mini tour Corsair One Pro. Ce n’est pas donné et Corsair sait pertinemment qu’il est probablement assez facile de faire mieux pour moins cher en format Mini-ITX classique.

Cela dit, il existe désormais un marché particulièrement friand de ces solutions : Celui de l’industrie, des graphistes, des designers, architectes et autres utilisateurs de solutions gourmandes en capacités de calcul et d’affichage. Ceux là ne regardent pas vraiment à la dépense et leur promettre de faire tourner ce type de configuration pour 2899$ est un ratio qui doit leur correspondre. La machine est relativement sobre et sans LED rouges voyantes ni dragon en façade, elle est discrète à l’usage avec ses système de watercooling, ne consomme pas 1500 watts et peut se glisser sous n’importe quel bureau… C’est plus qu’il n’en faut à mon sens pour attirer de nombreux professionnels qui ne voudraient pas de toutes façons d’un système bricolé pièce par pièce ne bénéficiant pas d’une garantie globale.

Corsair_ONE_07

Je suppose que l’appellation Pro de cette configuration vient de là, c’est suffisamment vague pour séduire les joueurs d’un côté et les professionnels de l’autre, parfait pour tenter de pénétrer ces deux marchés de front avec un engin aussi haut de gamme et aussi peu accessible.

Une seule version du Corsair One Pro est accessible en France mais elle n’est que l’ombre du haut de gamme US.

11 commentaires sur ce sujet.
  • 7 août 2017 - 12 h 52 min

    Pierre…. Tout le monde est parti en vacances… Tu attends quoi pour te reposer? Il faut que tu sois en forme pour septembre… Y aura sûrement plein de nouvelles…

    Répondre
  • 7 août 2017 - 12 h 55 min

    @Mebe11: Chuis en mode à la cool là…

    Répondre
  • 7 août 2017 - 14 h 19 min

    Profite du soleil…. Il doit faire chaud en plus avec toutes ces machines ! Il fait combien dans ton labo? Tas la clim au moins?
    Un lecteur qui te suit depuis leepc701…

    Répondre
  • 7 août 2017 - 14 h 47 min

    @Mebe11: Là mon soucis, c’est plutôt le boucan des marteaux piqueurs… ça dure depuis des semaines, ils refont les réseaux et la route quasi au dessus de ma tête :O

    Répondre
  • 7 août 2017 - 15 h 26 min

    Réseaux fibrés ?

    Répondre
  • 7 août 2017 - 17 h 11 min

    Gros potentiel. Je ne sais pas ce que vaut le watercooling niveau nuisance sonore, en tout cas je trouve le ratio perf/taille top.

    Répondre
  • 7 août 2017 - 19 h 16 min

    Prog-amateur : « je trouve le ratio perf/taille top. ». eh ben pas moi.
    Faisons les comptes. Le boitier, le watercooling et l’alimentation sont 3 éléments conçus et fabriqués par Corsair. Soyons généreux et évaluons chaque élément à 50 euros. Ensuite, je fais un panier sur le fleuve d’Amérique du sud : carte mère MSI mini ITX, 7700 K, 32 go DD4 et pour finir une 1080 TI. Total 1600 euros. Comment est-ce qu’on arrive à 2899$ avec une alimentation de 500 W et une carte mère quasi de série ? Je monte ce PC pour 2000 euros avec des prix de particuliers TTC qui sont très loin des prix HT négociés par Corsair pour des grosses quantités et je ne crois pas que Corsair paye ses Windows 10 110 euros TTC . Y’a pas besoin de R&D pour faire rentrer une carte mini ITX dans un boitier mini ITX ! Le hard informatique est la seule industrie ou un achat en pièces détachées coute moins cher que le PC complet. Si vous achetez votre voiture en pièces, vous aller tripler son prix !!
    Un IPhone est vendu 3 fois son prix de revient, mais au moins il y a du service associé. Dans le cas du Corsair, rien ne justifie ce prix délirant ni le service, ni la garantie.

    Répondre
  • 7 août 2017 - 21 h 50 min

    C’est vrai qu’à ce prix ça manque un peu de couleur, des jolis voyants rouges et des compteurs à aiguille auraient apporté un peu plus de caractère à la machine, là ça fait sérieux comme un taxi Mercedes :)

    Répondre
  • 8 août 2017 - 16 h 30 min

    @LotusNotes: ok, moi je parlais du ratio perf/taille. Pas de prix.

    Répondre
  • 9 août 2017 - 22 h 58 min

    Une petite erreur semble s’être glissée dans l’article… (Rien de bien méchant)

    “On passe désormais à 1 x 16 Go de mémoire vive DDR4 2400 MHz au lieu de 2 x 8 Go auparavant, un total de 32 Go de RAM”

    Ce ne serait pas plutôt “2 X 16 Go” par hasard ?

    Répondre
  • JF
    14 août 2017 - 10 h 23 min

    Toutes les versions sont désormais disponibles en France

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *