Console OUYA : Déjà 10 000 développeurs de jeux en plein travail

Si les premiers retours sont très critiques autour de la console Ouya sous Android, le succès marketing n’est plus a démontrer. Le financement à plus de 8.5 millions d’euros de la console sur Kickstarter a marqué les esprits et c’est désormais une liste de plus de 10 000 développeurs qui vient s’ajouter aux exploits débloqués par l’équipe derrière la petite boite sous Nvidia Tegra 3.

10 000 développeurs ont donc signé chez OUYA en tant que développeurs pour recevoir leur kit afin de commencer a travailler sur la plate forme. C’est 2000 de plus qu’il y a un mois, lorsque Julie Uhrman, CEO de OUYA, indiquait à la Game Developer Conference que 8000 kits allaient partir. Une progression étonnante qui valide l’appétit des créateurs de jeux et d’applications pour un format Android sur téléviseur.

OUYA prise en main

Cela ne veut pas dire que 10 000 titres seront présents immédiatement sur la console OUYA, il est fort possible que beaucoup aient décidé d’investir dans cette plate forme uniquement pour avoir un support de développement physique différent des tablettes. Mais c’est un signe fort de la future poussée d’Android sur ce type de produits : A terme il est fort probable qu’un pan entier de titres pilotables à la souris, au clavier ou à la manette finisse par apparaître sur le système.

Non pas uniquement sur le magasin d’applications OUYA, je doute qu’il y ait beaucoup de titres exclusivement réservés à la console. Par contre, de nombreuses applications vont sortir avec cette gestion différente du « tout tactile » sur le Google Play.

OUYA

Si ce succès se confirme, si plusieurs milliers de titres apparaissent sur la console OUYA, ce sera un vrai défi a relever pour l’entreprise : La promesse de jeux que l’on pourra tester a été faite et il faudra donc pouvoir les télécharger. Cela implique une belle infrastructure réseau pour les rendre accessible à tous leurs clients. cela sous entend également une interface de recherche et de recommandation complète et bien conçue pour ne pas perdre les utilisateurs devant une montagne d’informations.

Si OUYA ne gère pas cela correctement , le grand gagnant sera le Google Play qui sait parfaitement gérer cette infrastructure de son côté  et dont le moteur de recherche est bien maîtrisé.

Source : GameIndustry.biz

2 commentaires sur ce sujet.
  • 23 avril 2013 - 20 h 22 min

    Est-ce que ca utilise des API différentes de celles d’Android ? Je ne sais pas quelles sont les fonctionnalités spécfiques: les Gamepads sont supportés par Android de base; le multijoueur, le chat… je ne crois, mais je ne sais pas non plus si Ouya le fait ?

    Répondre
  • 23 avril 2013 - 21 h 11 min

    Plus je lis des news sur cette « console » plus elle semble être une console fermé comme le sont ceux des consoles traditionnelles de salon malgré le fait qu’elle se base sur Android (qui lui est ouvert)
    Et pourtant je suis sure qu’il y a de la place pour une console ouvert qui a le droit à plusieurs market dont celui du fabriquant/marque.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *