La console Android Gamestick débarque à la FCC

La Gamestick de Playjam, cette petite console en forme de clé-PC intégrée à un paddle, va bientôt sortir. cela ne fait plus de doute désormais suite à la validation de celle-ci par la FCC. Lancée grâce à une campagne Kickstarter, la Gamestick débarquera à la fin Octobre.

Résumé : Moins visible que la console Ouya, la console android Gamestick propose un objet nomade intéressant et un magasin d’application avec pas mal de potentiel. Ce passage à la FCC confirme le calendrier de Playjam qui fabrique l’objet : Une distribution mondiale qui débutera le 29 Octobre. Reste qu’avec 7 mois de retard sur le calendrier initial, les composants commencent à accuser le coup.

 

Les documents ne nous apprennent pas grand chose de neuf, si vous suivez depuis l’année dernière le développement de cette console Android, vous ne trouverez ici aucun changement. En réalité, à force de retards, la Gamestick devait initialement être proposée en Avril 2013 avant d’être repoussée à Juin puis à Août… et elle ne sera finalement disponible qu’à la fin du mois d’Octobre.

GameStick 2.0

Un délai très long, trop long pour beaucoup de clients qui voient les composants de la petite clé perdre pas mal de leur attrait. Si les fonctions de base seront toujours présentes et que cette clé servira aussi bien de lecteur multimédia DLNA que de clé Miracast avec une jolie manette comme télécommande, le fait d’embarquer un processeur ARM Amlogic AML8726 commence a évoquer une certaine obsolescence  à l’heure ou les puces cortex-A15 quadruple coeur débarquent.

Cette puce est en effet un Cortex-A9 double coeur avec un mali-400 tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Associé à 1 Go de mémoire vive, l’objet pourra tout de même faire tourner de nombreux titres mais va très rapidement prendre du retard par rapport au reste du marché. 7 mois de retard quoi qu’il arrive par rapport au calendrier initialement prévu lors du financement Kickstarter de l’objet.

Console Gamestick

Avec ses 8 Go de mémoire interne, un wifi N classique et du Bluetooth 4.0, la clé saura lire vos fichiers multimédias grâce à un développement sur mesure de l’application XBMC. En attendant le magasin d’applications de Playjam semble s’étoffer, c’est déjà ça…

Source : Liliputing

13 commentaires sur ce sujet.
  • 27 septembre 2013 - 13 h 53 min

    A voir en fonction du store.
    Un test de la Ouya est toujours prévu ? Ca c’est amélioré depuis la sortie de la console ?

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 14 h 04 min

    @Thibault: La Ouya est une bon concept porté par des gens du marketing plus que par des techs. J’hésites a sortir un vrai test ou a la descendre, littéralement, en flammes…

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 14 h 54 min

    @Pierre Lecourt:

    On sent de l’amertume dans tes propos. Il est vrai que la critique generale n’est pas tendre envers cette OUYA…

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 15 h 12 min

    @Rototo91: La Ouya est un super concept servi sur un plateau materiel de merde. Et je suis poli. Une vraie honte.

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 18 h 14 min

    @Pierre:
    Tu parles uniquement de la manette et des joystick improbables qui ne peuvent pencher à la totalité de leur amplitude (avec d’autres manettes ca deviendrai exploitable) ou il y a encore autre chose qui cloche?

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 18 h 33 min

    @Pierre Lecourt:

    Vous faites preuve d’une certaine mauvaise foi ou d’un manque d’indulgence, je ne doute pas que ton modèle (surement un des premiers sortis d’usine) rencontre des défauts de conception mais la majorité des utilisateurs (dont moi) ne rencontrent aucun soucis matériel particulier. Ouya propose un remplacement pour les modèles (manettes surtout) défectueux.

    Même Microsoft, géant du secteur, a bénéficié de plus d’indulgence des internautes et journalistes spécialisés avec ses premières Xbox 360 que la petite équipe d’Ouya, toute sympathique et sans autre prétention que d’apprendre le métier au fil des mois. Eh, oh, on parle d’un projet Kickstarter, de 30 personnes…un truc tout à fait dans l’esprit de ta démarche mini machine.

    bref, je ne comprends votre mépris et celui de nombreux autres journalistes du secteur. Pour moi, la perte de crédibilité, elle vient de votre côté, certainement pas de Ouya !

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 18 h 41 min

    @thibaut: Ben, si on enlève la manette, c’est juste une console Tegra 3 avec un market limité et ventilée… Donc, comment dire…

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 19 h 00 min

    @Pote: Comprend moi bien, avec la Ouya on nous a vendu une console miracle et des manettes « parfaites » c’était le discours d’Ouya. La manette la plus aboutie du marché.

    Au final c’est une vaste blague cette manette et on prend vite autre chose pour jouer avec la console puisqu’elle ne permet pas de jouer correctement aux jeux proposés. Apres la console en elle même a du potentiel et il y a clairement des trucs a en faire. Mais franchement, oser proposer cette manette là alors qu’une manette noname est plus aboutie, ça me parait largement digne de la critique.

    Il eut été plus opportun de faire économiser le prix de la manette et de dire aux internautes d’utiliser les leurs en rendant compatible plus facilement la Ouya avec des manettes Bluetooth noname ou non.

    Apres, l’engin est jouable, il est fun et même très fun à plusieurs mais j’ai envie de dire qu’Ouya n’y est pas pour grand chose : Les titres ne sont pas nés pour Ouya pour la plupart, ils y ont été apportés par des développeurs.

    Au final je ne vois pas vraiment le plus du format : Son market est bordélique, ses manettes sont inexploitables et la console n’est pas optimisée puisqu’avec un dissipateur en alu bien placé on arrive à la rendre totalement silencieuse et toujours tiède.

    Je ne crois pas qu’on puisse évaluer la crédibilité de qui que ce soit en jaugeant son indulgence. Ma mauvaise foi se rapproche plutôt des faits et pour le moment je ne les étale pas trop en place publique parce que je laisse une chance à Ouya… Mon indulgence elle est dans le temps que je lui laisse pour tenter de me convaincre de son bien fondé, pour le moment Ouya part de très bas. Malheureusement pour elle, le temps qu’elle remonte plus haut il y aura des concurrentes consoles bluetooth + HDMI avec accès au PlayStore en Cortex-A15 sur le marché et là, la Ouya n’aura plus d’utilité.
    Ca ne m’a pas empêché cet été de rappeler inutilement à l’ordre 01 Net et ses propos mensongers contre Ouya avec son « edito » complètement bidon : http://www.01net.com/editorial/600911/ouya-offre-un-bon-d-achat-de-13-37-dollars-aux-internautes-investisseurs/

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 19 h 25 min

    @Pierre Lecourt:

    Vous avez reçu un modèle défectueux ! Combien de fois faudra-il le dire ! Oui, ça arrive, même chez les plus (Microsoft et son 50% de taux de panne au début, de la part d’un géant, à 399 dollars en plus).

    Mon modèle fonctionne parfaitement, comme celui de la majorité des joueurs. Certes, ce n’est pas le pad le plus ergonomique ni le mieux fini mais il fait le boulot. Et puis sachons raison garder, on parle d’une machine à 99 dollars, pad compris ! On parle d’une start-up. Et rien n’empêche l’utilisation d’un Pad tiers !

    Concernant votre incompréhension au sujet de concept Ouya, vous me surprenez, vous qui êtes passionné par le milieu techno. Il s’agit d’un nouveau marché gaming, ARM + Android. Transposer les technologies mobiles au salon, offrir un nouveau standard de jeu. Bien sur, quel boulot et alors ? Il faut bien des précurseurs ! On parle même de micro-console (mini machine tenez, comme l’intitulé de votre blog). Naturellement que tout reste à faire. Android au niveau gaming est tout récent mais le catalogue de jeux compatibles manettes ne cesse de croitre (Sine Mora, Limbo, Real Boxing, ShadowGun, etc.) et prochaines puces ARM rivalisent avec les consoles actuelles. Bref, c’est un nouveau marché, à mui chemin entre le PC et les consoles traditionnelles. D’ailleurs, Valve ambitionne la même chose.

    En plus, le concept Ouya est validé par d’autres puisqu’on parle de l’arrivée de Google ou Amazon sur ce marché, sans compter la Vita TV, exactement dans le même esprit !

    Mais j’insiste, on parle de Ouya, d’un projet auto-financé, d’une équipe qui part de zéro.

    Elle bénéficie régulièrement de mise à jour, son interface a été améliorée et son contenu s’étoffe semaine après semaine.

    99 dollars quoi, une petite équipe. Non vraiment, Pierre, vous me décevez…vous qui, à un moment, alignait billets sur billets à propos de chinoiseries totalement dispensables (clé ARM par exemple sans personnalité, sans identité, tout aussi chère et avec aucun service derrière).

    Oui, je le dis, votre avis personnel sur la Ouya est nul et plein de mauvaise foi. Il rejoint celui d’un mec de MO5 (à lire sur Gameblog).

    Dommage, car vos analyses sont toujours très justes. Et votre vidéopreview de la Ouya, très agréable.

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 19 h 40 min

    @Pote: Mon modèle n’est pas défectueux, ma manette est comme les autres, c’est à dire que la course des joysticks est génée par sa carcasse, que ses gâchettes grincent et se bloquent et qu’elle ne vaut certainement pas maternellement le prix que je l’ai payée. Ca n’est finalement pas très grave vu que l’on peut utiliser un autre modèle et que la console l’autorise. Mais c’est gênant car la différence entre la promesse et la réalité est douloureuse.

    Je n’ai jamais parlé d’incompréhension du concept. Il est très clair pour moi. Une console hackable, un materiel ouvert et des jeux « indé ». Parfait, j’adhère à 100%. C’est ce que j’écris lorsque je dis que la Ouya va se faire doubler puisqu’une Tegra Note à 199$ va afficher des caractéristiques supérieures et a priori le même marché de jeux : Tegra 4, sortie HDMI, Bluetooth et Google Play + Tegra Zone. En gros je pourrais prendre, si je suis masochiste, ma manette Ouya et jouer au titres dispos sur Ouya sur une tegra Note reliée à ma télé. A ce moment là je ne vois pas trop le plus de la Ouya et c’est bien dommage.

    Je ne remet pas en cause le concept mais juste la façon dont il est servi, relisez ma phrase plus haut.
    http://www.minimachines.net/actu/console-android-gamestick-debarque-fcc-10099/comment-page-1#comment-39595

    Les clé-PC auront tôt fait de proposer la même chose que la Ouya, elles le font déjà avec plus ou moins de bonheur. C’est vrai que tout s’améliore, je viens de le dire, c’est pour cela que je luis laisse du temps et ne fait pas de papier à l’emporte pièce comme j’ai pu effectivement en lire. Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain…
    Mais il n’empêche que le hard de base n’est pas bon, il faut le reconnaître. La manette est une honte et la console aurait pu être rendue fanless contre un peu d’alu.

    Alors mon avis est peut être nul et de mauvaise foi, mais je ne comprends pas pourquoi : Si on se base sur les faits on a un engin fun, sauvé par des jeux indés originaux mais qui ne propose rien de plus que les concurrents sous ARM. Mais on a également un engin bâclé malgré ses retards d’un point de vue materiel… Et pas aussi hackable qu’on a bien voulu nous le faire croire.

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 23 h 33 min

    Désolé, je voulais pas provoquer de conflit avec ma question…
    Je suis passé moi même à coté de la campagne pour la ouya, un peu dégouté et je n’ ai pas voulu céder à la gamestick en me disant qu’a sa sortie elle serait vraiment dépassée… Je me suis dit par la suite que j’ allais me rabattre sur une archos gamepad mais sans bluetooth, elle ne pouvais faire le travail de console de salon comme une ouya si l’envie de jouer à plusieurs se fait sentir.

    J’ai surtout envie d’essayer ces machines pour la bidouille, ce qui m’éclatera surement plus que le temps à jouer en lui même, du coup je patiente encore un peu, peut être avec un gamepad 2 qui tiendrait ses promesses… dans le cas contraire, je me tournerai vers une clé pc avec des pad no-name.

    Répondre
  • 27 septembre 2013 - 23 h 51 min

    Pote ne serai pas commercial chez ouya par hasard?
    Perso y’a 6 mois j’étais chaud pour la ouya, mais la 100e c’est trop pour le hard de la machine.. Sans parler du gamestik, du store…

    Répondre
  • 28 septembre 2013 - 0 h 41 min

    @nisya: Pote est un « vieux » lecteur et je respecte son avis. Il a le droit de me croire amer ou de mauvaise foi. A tête reposée il changera ptet d’avis, ou non. Je me base sur mon ressenti et mon analyse d’un objet que j’ai en main. Il a le droit de se baser sur son propre ressenti. Et je doute que Ouya aie le moindre commercial en France ^^

    @Thibaut: Aujourd’hui je ne crois plus trop en ce format de machines de jeux sédentaire. Il va y avoir des machines multimédia sédentaires. Il y’en a déjà en Exynos 5250 potentiellement plus performantes que la Ouya en Tegra 3 mais sans le côté « développé pour ».

    A vrai dire je penche plus pour des solutions tablette sur dock désormais. Une solution simple qui se fixe sur un dock avec sortie HDMI et on retrouve tous les avantages du sédentaires et de la mobilité. Ca va arriver un jour ou l’autre. Comme de plus en plus de programmeurs pensent en amont à développer leurs titres pour manettes en plus du tactile, on pourra tout à fait se passer des développements spécifiques a moyen terme.

    Bien sur, si Ouya sortait une Ouya 2 sous Tegra 4 avec de bons partenariats et un store un peu plus ergonomique, cela pourrait changer la donne. Surtout si ils fournissent ce que les forums US réclament, une solution pour utiliser sa manette de PS3/Xbox360 « out of the box »…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *