CES 2015 : WayTools TextBlade, un clavier de poche pour tablettes

Présenté au CES 2015 la semaine dernière, le TextBlade de WayTools est un clavier physique qui tient véritablement dans la poche. Et pourtant il bénéficie d’un système de frappe mécanique. Proposé à 99$, ce curieux dispositif est conçu pour seconder tablettes et smartphones.

La distribution de ce curieux périphérique devrait débuter début Févier pour 99$. Dés lors vous pourrez associer en Bluetooth votre tablette avec ce curieux petit clavier mécanique de poche.

A la manière d’une sorte d’éventail, le TextBlade se déplie et se positionne sur une surface pour permettre de saisir du texte sans passer par le clavier virtuel d’une tablette.

Au lieu d’utiliser des capteurs plats, le système emploie un mécanisme assez original composé de 8 blocs comportant chacun plusieurs lettres. La frappe sur les différentes parties de chaque bloc provoquera l’impression à l’écran d’un caractère différent. Au final ces 8 blocs représentent toute l’étendue d’un clavier QWERTY classique. Le tout se fixe sur une barre espace servant également de batterie et de connexion Bluetooth.

Fli4D01

L’ensemble réclamera un peu d’entrainement, mais le résultat combiné d’un clavier physique et d’un toucher mécanique peut avoir pas mal de sens par rapport à un clavier virtuel sur un smartphone.

Fli30F7

Fermé, replié sur lui même, le clavier TextBlade mesure 10.4 cm de long sur 3 de large et 11.3 mm d’épaisseur. Sa batterie se recharge via une prise MicroUSB et le fonctionnement en Bluetooth 4.0 LE assure à sa petite batterie Lithium une autonomie d’une trentaine de jours.

FliD0DF

Le TextBlade ne sera probablement jamais décliné au format AZERTY à moins d’un miracle ou d’un énorme succès de la formule. L’idée est séduisante et si le prix est assez élevé pour un gadget de ce type face à un clavier Bluetooth plus classique, le ratio confort/encombrement reste exceptionnel.

Source : BGR

11 commentaires sur ce sujet.
  • 15 janvier 2015 - 14 h 27 min

    Ce clavier possède le même défaut que presque(*) tous les claviers virtuels : il ne propose pas un accès direct aux flèches de curseur gauche/droite.

    A croire que les gens qui conçoivent ces claviers ne font jamais de fautes de frappe !

    (*) J’ai bien dit presque, le clavier de Windows 8 est l »exception qui confirme la règle ;)

    Répondre
  • 15 janvier 2015 - 14 h 33 min

    ce clavier est matriciel mais il est à fond foncé, dommage, il m’aurait bien plus. à moins cher.

    (je ne veux que des claviers blancs ou beige.)

    Répondre
  • 15 janvier 2015 - 21 h 07 min

    Il y a 10 ans, un clavier mécanique de bien meilleure facture, le Think Outside Stowaway, existait.
    C’etait un clavier BT.
    Il était conçu pour les téléphones et disposait donc d’un berceau pour accueillir un téléphone.
    Le clavier se plie (j’en ai un et il fonctionne toujours) en 2 parties et tient dans une pochette de la dimension d’un CD.
    Alors, franchement, le clavier présenté ici ne lui arrive vraiment pas à la cheville.
    Db

    Répondre
  • 15 janvier 2015 - 21 h 29 min

    >Gaduc : tu as parfaitement raison, j’en avais un en azerty (enfin la version vendue à l’époque par Dell) et il a fonctionné avec tout un tas de machines…Super qualité de produit

    Répondre
  • 16 janvier 2015 - 0 h 44 min
  • hez
    16 janvier 2015 - 15 h 45 min

    @samarc:
    moi y’a quelques années.
    Je ne sais pas si la technologie a évolué mais c’était drôle 5 minutes quand tu l’allumes. Après c’était imprécis et inconfortable.
    Pour essayer imprime un clavier sur une feuille, pose cette feuille sur la table et fais semblant de taper un texte de quelques lignes. Frapper sur une surface dure, comme un bureau, ce n’est pas ce qu’il se fait de mieux pour le poignet (position de frappe) et les articulations.
    Je te conseille de passer ton chemin.

    Répondre
  • 16 janvier 2015 - 20 h 21 min

    OK, je pensais que ce n’était que la position des doigts qui comptait.

    Répondre
  • 17 janvier 2015 - 15 h 44 min

    Ce truc est absolument ridicule et sa simple existence prouve une fois de plus qu’une tablette manque d’usage et ne sert à rien.

    Répondre
  • 17 janvier 2015 - 16 h 37 min

    Les personnes âgées qui n’ont jamais utilisé l’informatique se débrouillent mieux avec une tablette, c’est plus naturel de « cliquer » sur l’écran que de déplacer un « mulot » sur le bureau.

    Répondre
  • 20 janvier 2015 - 9 h 04 min

    […] machines à écrire… ce périphérique finalement très peu moderne, dont les déclinaisons, même quand elles sont astucieuses, ne semblent pas ouvrir à de nouvelles […]

  • 26 février 2015 - 22 h 24 min

    « Il y a 10 ans, un clavier mécanique de bien meilleure facture, le Think Outside Stowaway, existait. » (Gaduc)

    Nom de Zeus, Stowaway, ce nom semble sortir d’outre-tombe.
    Je viens de ressortir le mien de la vitrine dans lequel il dort, et… il marche encore parfaitement avec mon Loox720 (oui, j’suis vieux XD)
    Si seulement, je n’avais pas pris la version IR, je ne serais pas en train de courir après un clavier pour mon smartphone XD

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *