CES 2015 : Une avalanche de puces ARM chez Mediatek, RockChip et AllWinner

AllWinner, RockChip et Mediatek, 3 des plus gros fabricants de processeurs ARM Chinois, viennent d’annoncer une belle série de puces au CES 2015. De quoi démanger quelque peu le reste du marché, et cela sur tous les fronts.

AllWinner était à lui seul est le second vendeur de puces ARM pour tablettes en 2013, derrière Apple évidemment. Associé à RockChip et Mediatek, ces 3 là pèsent finalement assez lourd dans la balance des puces disponibles sur le marché.

Ces 3 là ne sont en général pas avares de sorties et distillent toute l’année des solutions ARM de tous types. Mais il sembleraient qu’ils aient mis un coup de frein dans leurs annonces en fin d’année dernière pour sortir leurs nouveautés pour ce CES 2015.

RockChip

Rockchip ouvre le bal avec un processeur huit coeurs 64 bits, le RK3368. Il s’agit d’une solution ARM Cortex-A53 utilisant la technologie Heterogenous d’ARM pour activer ou désactiver les 8 coeurs suivant les besoins en ressources des applications à calculer. Cadencé à 1.5 GHz ce nouveau venu octa-core n’a pas encore dévoilé tous ses secrets puisqu’on ne connait pas encore le chipset graphique intégré à cette base.

On connait par contre certaines de ses capacités, à commencer par le support de plusieurs routines comme l’OpenGL ES 3.1, l’OpenCL 1.2 et DirectX 9.3.

Conçu pour équiper tablettes et autres Set-Top-Box plutôt haut de gamme, le RK3368 est évidemment totalement compatible avec Android 5.0 et permettra la lecture de fichiers vidéos 4K en H.265 et H.264. Rockchip précise que sa puce prend en charge le HDMI 2.0.

 RockChip Sofia

Autre annonce chez Rockchip, l’arrivée du premier produit développé avec Intel au coeur de leur partenariat, le SoFIA 3G-R.

Il s’agit d’un processeur Atom 64 Bits classique associé à un chipset graphique ARM Mali-450 quadruple coeur à 600 Mhz. Cette base est gravée en parallèle d’un circuit modem prenant en charge les fonctions 2G / 3G / HSPA mais également un WiFi 802.11 b/g/n, du Bluetooth 4.0 et un GPS/Glonass.

But du jeu pour cette puce pas encore disponible, proposer un vrai couteau suisse aux fabricants qui pourront en une seule opération intégrer l’ensemble des solutions nécessaires à la construction d’une tablette. Il manquera juste un stockage, un peu de mémoire vive et les éléments annexes pour concevoir une tablette.

Compatible Android 5.0, ce SoFIA 3G-R pourrait rapidement venir prendre place dans de nombreuses solutions grand public.

RockChip

Enfin, une solution ARM RK3036 à destination des solutions low-cost de type Android TV devrait également faire son apparition. RockChip présente carrément un design maison de TV-Box qui revient à moins de 10$ de fabrication. Construite sur 2 coeurs Cortex-A7 et un chipset Mali-400, la puce offrira des fonctionnalités de décompression matérielle de flux HD H.265. Ce type de design de référence, un simple petit boitier sans Wifi mais connecté en Ethernet avec 256 Mo de mémoire vive et 2 Go de stockage pour le système, sera distribué aux clients de RockChip qui pourront le copier à loisir pour multiplier ce type d’offres. La TV-Box low-cost basique de 2015 coûtera donc fort peu cher en prix de base.

 allwinner-a64

Chez AllWinner, on joue aussi sur le front du low_cost avec la AllWinner A64. La marque présente un processeur ARM 64 Bits qui sera proposé à seulement 5$.

Cette puce est un quadruple coeur ARM Cortex-A53 conçue pour équiper des solutions entrée de gamme. Il prend en charge Android 5.0 et les stockage eMMC 5.0. Une bonne nouvelle qu’il faut toutefois prendre avec un peu de recul, ce n’est pas parce que la puce le pourra que le constructeur le fera, et il y a fort à parier que si un fabricant se décide à employer ce type de puce ce n’est pas pour glisser dans son produit un stockage haut de gamme mais plutôt pour négocier au plus juste parmi les stocks en surnombre de puces dont plus personne ne veut.

La bonne nouvelle c’est que l’AllWinner A64 a beau coûter 5$, elle serait tout de même capable de lire des vidéos 4K en H.265. Info à vérifier en pratique bien entendu.

L’arrivée de ce type de solution semble, évidemment, avant tout pensé pour des solutions AndroidTV, mais au vu du succès des solutions AllWinner chez les fabricants de cartes de développement, on peut facilement imaginer des Banana Pi ou autres Orange Pi délaisser leurs puces Allwinner actuelles pour celle-ci.

Mediatek

Mediatek enfin annonce à son tour une puce à destination de l’Internet des Objets avec sa MediaTek MT2601 développée pour Android Wear.

On est évidemment sur du léger avec un ARM Cortex-A7 cadencé à 1.2 GHz et un classique Mali 400. La puce pourra afficher jusqu’en 960 x 540 et embarquera du Bluetooth. Un premier processeur low-cost à destination des objets connectés comme les montres et autres gadgets de ce type. Une bonne nouvelle qui devrait permettre aux petits fabricants de mettre un pied dans ce monde sans se contenter de solutions en retrait niveaux fonctionnalités par rapport aux acteurs majeurs du marché.

Android TV

Autre processeur annoncé, un Mediatek MT5595 conçu pour les solutions Android TV et en particulier les téléviseurs. Cette puce que l’on retrouvera, par exemple, dans certains modèles signés Sony et permettra un affichage 4K. Quadruple coeur, cette puce est construite sur deux coeurs ARM Cortex-A17 rapides et deux coeurs moins performants en Cortex-A7 fonctionnant de concert pour proposer le meilleur entre performances et consommation. Cette puce au chipset graphique non confirmé serait capable de prendre en charge des flux 4K aux formats HEVC et VP9 à 60 images par seconde.

La bataille commerciale des équipementiers commence donc en fanfare du côté des fabricants de puces pour venir équiper les solutions Android de 2015, il ne fait aucun doute qu’elle fait rage chez de nombreux autres. Les fabricants de puces, notamment en mémoire vive et en stockage, mais aussi les fabricants de l’ensemble du reste des composants habituels doivent arpenter le CES et ses salles de rendez-vous, calculatrice en main.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 8 janvier 2015 - 10 h 36 min

    Octa core 64 bits ?!! Ooooh !!! Rockchip fait fort avec son RK3368 !!

    Répondre
  • 8 janvier 2015 - 11 h 56 min

    Ses 8 cores A53(A9 consommant moins) rockchip ne sont pas performants par rapport a des processeurs en A57,A17,A15.
    Le médiatek mt6595 en 4A17(A15 consommant moins)+4X7 est d’ailleurs plus performant dans la majorité du temps dans les logiciels avec 4cores bien.
    Le gpu n’est pas terrible et toujours le gros point aussi de ses soc arm.
    Et 8 cores en A53 ne sont du tout du haut de gamme mais plutôt du milieu de gamme au maximum.
    Un simple intel atom moorefield Z3580 64 bit 22 nm l’atomise dans toute les situations avec 4 cores seulement alors ne parlons même pas du qualcomm S810.

    Répondre
  • 8 janvier 2015 - 13 h 17 min

    Encore du Mali 400 et 450 ???
    Ça parait impossible en 2015 !!

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 15 h 52 min

    […] avec un équipement que l’on a déjà croisé. La GeekBox propose ainsi un SoC Rockchip RK3368, un octuple coeur ARM Cortex-A53 épaulé par un circuit graphique PowerVR SGX6110 […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *