Amplicity, la minimachine à louer

CES 2015 : Amplicity, la minimachine à louer

Et si votre prochain PC était une minimachine ? Et si celle-ci était à louer, sur des périodes de 6 mois, renouvelables ou non ? C’est la proposition de la société The Hive aux US, qui commercialisera bientôt Amplicity, un miniPC à louer.

La location de PC à destination des particuliers, on a connu ça en France il y a quelques années avec des sociétés qui proposaient ce genre de prestation. Elles ont rapidement disparu parce que leur business se basait sur le fait que les PC étaient des produits chers difficile d’acheter comptant.

Au fur et a mesure que les PC se sont démocratisés, plus personne n’avait envie de payer de machines de location longue durée qui étaient souvent des systèmes de crédits déguisés. Cela avait du sens quand un PC grand public coûtait 10 ou 15000 francs (1500 ou 2280€) , beaucoup moins quand des solutions se sont mises à coûter 450€.

De manière assez intéressante, le principe de la location de PC pourrait revenir parce que les prix de ces machines se sont encore effondrés. Paradoxalement, le fait d’avoir des engins de moins en moins chers pourrait faire revenir le système de location au goût du jour.

The Hive Amplifier

La Start-Up US The Hive propose ainsi une minimachine à 99$ tous les 6 mois, sans autre engagement de durée. Amplicity, nom de cette solution, est décliné en 2 modes, un pour les particuliers et un autre pour les pros.

Amplicity est un mini boitier en aluminium brossé, de différents coloris, qu’il soit pour les pros ou pour les particuliers. Assez petit pour venir se glisser dans votre poche, il se connectera à un dock propriétaire qui viendra assurer la connectique de la machine vers une interface classique.

The Hive Amplifier

Les docks offrent différents services : Certains se contenteront de la connectique de base, à savoir relier un écran en HDMI et assurer les liaisons vers une interface souris clavier. D’autres permettront au processeur de grimper en performances en le refroidissant et surtout ajouteront une puce graphique externe pour augmenter les performances globales de la machine. Dans ce dernier cas, avec cette solution plus efficace, la machine pourra même se transformer en station de montage vidéo..

Le prix de base est établi à 99$ tous les 6 mois, soit 198$ par an pour un PC complet et efficace. Au bout de 6 mois, vous pourrez soit rendre la machine et ne plus en entendre parler, soit poursuivre le même contrat en gardant votre Amplifier ou, enfin, choisir d’opter pour une éventuelle nouvelle version, plus performante de la solution.

The Hive Amplifier

C’est du moins le concept d’Amplifier puisque pour le moment, il ne s’agit que d’un concept, l’offre n’est pas ouverte et les produits présentés sont des prototypes ou des maquettes.

La seule machine efficace est basée sur un concept qu’on commence à croiser souvent dans ce format : Un couple de processeurs Intel  associé à une solution de 2 Go de mémoire vive et un petit stockage électronique. Pas de quoi fouetter un chaton donc pour le moment, même si le concept du dock rend la solution pratique et que, avec une batterie intégrée il résistera même à une éventuelle panne de courant.

The Hive Amplifier

La version Pro offre d’autres services, à commencer par un stockage dans les nuages de 1 To et un abonnement à Adobe Creator.  Pour 99$ tous les 6 mois, cela commence à devenir intéressant pour certaines personnes ayant besoin de flexibilité ou ayant plusieurs activités au cours de l’année. Un surplus de travail qui nécessite l’emploi ponctuel de personnel pour une mission pourra se traduire par la location pour 6 mois de quelques machines.

Des versions plus performantes, en Core M d’Intel, seront également disponibles dans un chassis en aluminium brossé noir.

Evidemment ce business model est risqué mais il pourrait trouver sa place dans des petites structures ou de très grandes, celles voulant profiter d’un environnement Windows en gardant la possibilité de pouvoir facilement mettre à jour le parc informatique. Cela évite également des soucis technique puisqu’en cas de panne il suffit de remplacer l’engin dans son dock par un autre en réserve et de faire appel à The Hive pour avoir un autre Amplifier de rechange. C’est peut être également une solution facile pour un particulier qui ne veut pas s’embêter avec la technique et qui, si les mises à jour matérielles sont fréquentes, pourra bénéficier d’un Amplifier tout neuf tous les 6 mois ou un an.

La version Orange sous Atom devrait sortir au printemps aux US, des modèles plus rapides seront disponibles à la fn de cette année. Pari compliqué mais pari intéressant, Gizmodo remarque que le patron de The Hive n’est autre que Lap shu Hui qui a lancé la marque eMachines avant de al revendre à Gateway qui a été racheté par Acer. Il a étgalement été à l’origine de Everx et patron pendant u temps de Packard Bell avant le rachat, là encore, par Acer. I lest actuellement propriétaire de marque Infocus… Tout cela pour dire que c’est le genre de personne qui sait à peut près où elle va.

14 commentaires sur ce sujet.
  • 12 janvier 2015 - 9 h 57 min

    L’idée de louer un ordi ne m’intéresse pas trop, mais j’aime beaucoup le concept de minimachine à glisser dans un slot.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 09 min

    le principe de la location est de faire payer 10 fois l’objet sur sa durée de vie .. il n’y a qu’a voir le prix de la loc des skis….

    louer un objet si peu cher est tout simplement stupide pour un particulier … pour une boite faut voir …

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 12 min

    Je ne suis pas sûr que le concept soit intéressant pour un particulier. Et surtout pas à ce tarif de 99€ pour 6 mois. Avec les prix qui chutent, nous avons maintenant « presque » des PC et/ou des tablettes jetables !

    Pour 199€ par an, il y a de quoi se prendre un truc multimédias similaire qui fasse le job (qui a dit Zotac Pico ;-) ). A 99€ pour 6 mois, il y a de quoi prendre 2 tablettes « jetables » sur l’année, pour peu qu’elle ait un port micro-HDMI et avec un clavier à 10€, cela peut également faire l’affaire.

    Après, il faut voir concrètement le matériel réellement proposé pour ce tarif ; mais je reste dubitatif.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 22 min

    @toto: Pour un particulier, Adobe Creative Cloud c’est 36€ par mois. Relativise…

    @Mxte29Fr: Le problème du jetable c’est que nous n’avons pas les moyens de jeter. Ecologiquement parlant.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 49 min

    @toto: Ton calcul n’est pas très juste quand même. Restons sur la loc de ski… tu ne comptes pas l’entretien (moi ça me coute 30 à 50€ par saison quand même), la casse, le coup de l’argent (sortir 1000€ d’un coup, ça coute plus que 10 euros tous les mois), le fait que tu dois transporter tes skis (le confort à un cout), etc…

    Tu peux a peut prêt transposer sur un PC.
    Je ne suis pas convaincu, mais bon, ce n’est pas si débile que ça .

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 54 min

    @izaref: Le truc surtout c’est que ce n’est pas adressé à priori au geeks mais plutôt à des particuliers ayant besoin d’un PC « comme ça » l’avantage viendra des services proposés. Avec un bon antivirus, une gestion efficace du cloud, une possibilité de réinstaller a distance le logiciel, une bonne sécurité, cet engin à du sens pour M et Mme tout le monde qui ont un PC qui se crapifie en quelques mois… Un peu comme un Chromebook ? Oui, c’est d’ailleurs a mon avis le principal concurrent de cette offre. En 2 ans on s’offre un Chromebook ou une Chromebox de base qui fera le même boulot. Reste a avoir du recul sur la durée de vie de ces engins sous ChromeOS.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 10 h 55 min

    ou comment redécouvrir la LLD (Location Longue Durée)…
    avec un prix d’achat qui n’impose pas un amortissement, je ne vois
    pas trop l’intérêt pour un professionnel soumis aux règles fiscales françaises
    pour un particulier, c’est encore pire.
    mais la démarche est instructive car elle accompagne bien la tentation qui taraude les éditeurs de logiciels de forcer la clientèle à basculer vers un modèle d’abonnement.
    j’attends – depuis longtemps – avec curiosité le moment où Microsoft décidera de basculer son joyau financier (Office ) exclusivement sur ce modèle…

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 13 h 00 min

    @izaref:

    il n’y pas si longtemps j’ai loué une paire de ski + chaussures pour 1 jour et demi .. j’avais trouvé ça bien salé, genre le matos était amorti en 7 jours à ce tarif … après bien évidemment dans notre beau pays personne ne gagne de l’argent .. mais bon …

    après les éditeurs de logiciels comme vmware par exemple poussent à la location de licence … dans un milieu pro faut voir … mais dire le particulier va louer son pc, alors pourquoi pas sa tv, son aspirateur, sa cuisinière …

    sinon pour Adobe Creative Cloud, les particuliers que je connais ont plutôt un autre moyen pour avoir les applis sur le pc …

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 13 h 16 min

    @toto: Bien sur et on peut également indiquer les bonnes méthodes pour se procurer des matériels au moins cher possible dans la cave du coin ou sur une aire d’autoroute… Mais ca fait pas avancer le débat.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 13 h 18 min

    @toto: C’est le cas déjà.

    Répondre
  • 12 janvier 2015 - 13 h 45 min

    Mais sans le dock cela fonctionne ? Si non cela revient au système du disque dur extractible que l’on trimbale d’une machine à l’autre.

    Répondre
  • 13 janvier 2015 - 9 h 10 min

    @Pierre Lecourt:

    on peut aussi faire des articles sur n’importe quoi et dire ah ouais c’est pas mal .. au moins ca fait discuter …

    Répondre
  • 13 janvier 2015 - 10 h 09 min

    @toto: C’est ton point de vue, d’ailleurs tu adores discuter non ?

    Répondre
  • 13 janvier 2015 - 11 h 21 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *