Bientôt des systèmes Linux sur des portables Samsung UEFI ?

Les machines portables Samsung, comme la plupart des nouvelles machines, disposent d’un UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) à la place du bon vieux BIOS pour démarrer et gérer la mteriel en place dans la machine. Cette évolution nécessaire et naturelle s’est faite au détriment de certains systemes jusqu’ici.

Car beaucoup de ces UEFI semblaient allergiques aux systèmes libres, ne les laissant pas s’installer correctement sur les portables. De là est née la forte suspicion d’une mesure de protection logicielle pour éviter un passage vers un Linux sur certains engins. Il se pourrait bien que cela ne soit en, aucun lié à un problème propre à Linux mais plus simplement un bug.

Le développeur Matthew Garrett a en effet réussi a rendre inutilisable un PC Samsung sous Windows en effectuant des opérations sur le systemede Microsoft et provoquant pourtant le blocage complet de la machine. LA rendant par la même inutilisable. Cette mauvaise expérience lui a mis l puce à l’oreille et lui a permisde mettre en évidence un bug lié à l’UEFI de l’engin.

Un bug non pas propre à Linux mais général, qui serait lié à la quantité de données stockées par  les systèmes dans les UEFI : Ce dernier réclame d’avoir toujours 64 Mo de libre et certains systèmes d’exploitation, dépassant cette limitation, rendrait les machines tout simplement inutilisables.

Pour résoudre ce problème, laisser la machine non alimentée suffisamment longtemps semble permettre d’effacer cette mémoire NVRAM “encombrée”. En retirant la batterie de la machine, il est donc possible de réactiver l’engin, ce qui a permis à Garrett de poursuivre ses expérimentations et d’isoler le problème.

Solution possible en attendant une correction de ce bug : Désactiver le Secure Boot dans les paramètres avancés de l’UEFI. La Linux fondation a également mis en place une solution pour contourner ce problème UEFI. Ce n’est qu’un pis aller bien évidemment et il serait bon que Samsung travaille en amont a résoudre ce bug en proposant un nouveau UEFI a mettre à jour. C’est en tout cas une piste intéressante, notamment pour les très beaux ultrabooks de la marque, afin de pouvoir installer des solutions Linux dessus.

Sources : Notebookitalia Matthew Garrett blog

6 commentaires sur ce sujet.
  • 18 février 2013 - 13 h 18 min

    J’ai eu récemment quelques déboires avec ce système en essayant d’installer un dual-boot sur différentes machines.
    J’ai du mal à comprendre les termes “évolution nécessaire et naturelle” … Quelques limitations sautent avec l’UEFI (nombre de partition primaires, taille de partition maximale) et quelques fonctionnalités apparaissent (sélection de l’OS au démarrage) mais cela ne concerne qu’une infime partie de la population. Et si l’on ne prends que les utilisateurs de PC portable, c’est encore moins (1 seul disque de “petite” taille) …
    Et si une certaine pression n’avait pas été faite, le “secure boot” aurait été imposé et il n’aurait pas été possible d’installer autre chose que le système livré avec la machine (il est activé d’office dans tous les cas et il faut aller le désactiver dans le bios, ce qui suppose qu’on sache qu’il existe et où le modifier).
    Bref, je vois quelques intérêts à ce système mais le “secure boot” est pour moi inutile et l’uefi est encore très mal supporté par autre chose que MS windows : assez peu de distributions GNU/Linux sont installables “nativement” en uefi (pas de LiveCD/LiveUSB uefi).

    Répondre
  • 18 février 2013 - 13 h 30 min

    pour l’instant je vois pas le problème soit le bios et en mode bios soit en mode uefi ( super jai la souris mais le demarrage n’est pas plus rapide quel arnaque vive le progré à la con)

    le problème doit se voir entre un dual boot windows8\linux donc pour l’instant minoritaire c’est peu de le dire.

    Répondre
  • 18 février 2013 - 17 h 04 min

    un coup raté pour ms …

    Répondre
  • 18 février 2013 - 19 h 56 min

    Oui cette merde a ete inventée pour protéger tout vérolage ou modif de windows… Ca permet a microsoft de mettre une fois de plus des batons dans les roues a ceux qui veulent utiliser autre chose que windows!
    Sinon coté successeur possible du bios y’a openboot, la c’est une vraie evolution sans piege a con caché!

    Répondre
  • 19 février 2013 - 10 h 02 min

    Cela en dit long sur les tests de ce que sort Samsung… En avoir fait si peu sur un élément capable de transformer les machines en presse-papier, cela donne vraiment envie d’éviter la marque.

    Surtout quand on se rappelle les pb de capas sur les télés qui ont fait la une, qu’on observe les temps d’accès qui montent de manière rapide sur les cartes SD de ce même constructeur (une 16G classe 10 qui au bout de 6/8 mois d’usage non intensif passe derrière une vieille 1Go Lexar de classe 2 et 6 ans).

    Franchement, je ne leur achète plus rien: Autant acheter du chinois, c’est la même merde et c’est moins cher.

    Répondre
  • 24 février 2013 - 18 h 08 min

    L’UEFI c’est un encore un truc pour le bien être des troubadours qui veulent nous sucer le sang et la gestion des DRMs. Windows utilise 50% de la capacité de la machine (payée par le consommateur) pour vérifier ces fameux DRMs, et sans doute le reste pour contenir les virus. Quand tu utlises ton PC pour travailler, c’est frustrant. J’ai un samsung série 5 ultra avec un SSD de 20 Go embarqué. Un veau qui rame avec son windows d’origine (vérolé en plus), mais une vraie bombe une fois qu’on a viré ce système pour le remplacer par linux qui tourne entièrement sur le ssd! J’ai installé Mageia/KDE sur 16 Go et gardé 4 Go pour mon home avec seulement les fichiers d’initialisation de kde, tout le reste sur le HD de 500 Go. Donc je dis à Samsung: ne laissez pas des systèmes d’exploitation pourris brider vos machine.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *