Beelink Gemini X : Une nouvelle famille de MiniPC format NUC

Avec cette nouvelle gamme Beelink Gemini X, la marque vise à concurrencer le format NUC d’Intel. Ces petits engins mesurent 11.5 cm sur 10.2 cm de côté et embarquent des Celeron et Pentium Gemini Lake.

Les Beelink Gemini X sont des formats simples et peu encombrants, avec 4.3 cm d’épaisseur seulement, ils sont très proches des formats historiques des NUC d’Intel. La marque a choisi d’y intégrer deux puces de gamme Gemini Lake J.

Beelink Gemini X

Le Beelink Gemini X 45 sera décliné en deux versions toutes deux équipées d’un Celeron J4105. Une puce intéressante avec quatre cœurs cadencés de 1.5 à 2.5 GHz, 4 Mo de mémoire cache et une puce graphique Intel UHD 600 avec 12 EU1 cadencée de 250 à 750 MHz. Cette puce dégageant 10 watts de TDP, les Beelink Gemini X 45 seront ventilés activement.

Beelink Gemini X

Première version de cette machine, un modèle en 4 Go de mémoire vive DDR4-2400 et 64 Go de eMMC. Seconde version, plus intéressante, le même processeur mais 6 Go de mémoire vive DDR4-2400 et 128 Go de SSD en format mSATA. Ce n’est pas tant la différence de stockage qui rend le second modèle plus intéressant que la possibilité de faire évoluer cette mémoire. Avec un format mSATA, il sera possible de pousser plus loin ce stockage.

Beelink Gemini X

Troisième modèle, le Beelink Gemini X 55 sous processeur Intel Pentium Silver J5005. Toujours un quadruple coeur cadencé de 1.5 à 2.8 GHz avec 4 Mo de mémoire cache et un Intel HD 605 comme solution graphique, une version de la même puce tournant jusqu’à 800 MHz mais surtout équipé de 18 Executions Units. Cette version poussera la mémoire vive à 8 Go de DDR4-2400, soit le maximum théorique que ces puces sont censées supporter et 128 Go de SSD au format mSATA. Ce modèle sera également équipé d’une ventilation active.

Beelink Gemini X

La mémoire vive restera soudée sur la carte mère, les choix faits sont déjà bons et ce genre de processeur ne gagnera pas forcément beaucoup au change en passant de 6 à 8 Go, par exemple.

Avec 4.3 cm d’épaisseur, les trois engins pourront accueillir un stockage de 2.5″ au format SATA III pour les faire évoluer. Que vous choisissiez un modèle en 64 ou en 128 Go de base, il sera possible de lui ajouter un disque dur ou un SSD pour augmenter ses capacités.

Beelink Gemini XEn haut à droite, l’adaptateur VESA minimaliste de ces solutions

Le reste de la configuration semble classique avec un wifi de type 802.11AC, du Bluetooth 4.0, quatre ports USB 3.0, une prise casque micro jack 3.5 mm stéréo, un lecteur de cartes MicroSD, un port Ethernet Gigabit et deux sorties vidéo HDMI.  Un microphone est également présent sur le châssis pour pouvoir piloter un assistant vocal. Enfin, un emplacement antivol compatible Kensington Lock est présent.

Pas d’infos quand à la présence d’un Windows par défaut sur ces engins même si ils sont donnés comme compatibles Windows 10 et Linux. Sur ce type de configuration, avec « autant » de stockage et de mémoire, les licences de Microsoft sont chères et il est possible que Beelink cherche à contourner ce problème en livrant ces engins sans système.

La publication de ces photos a été faite sur Freaktab avec quelques tests mais Beelink n’a pas encore officiellement communiqué dessus. Il est fort possible que ce nouveau design soit décliné sous différentes marques et que ce nouveau format se répande dans les mois à venir.


Beelink Gemini X45 Celeron J4105 - 6Go - 128Go GB DDR4 + 128GB + emplacement 2.5"

Mini PC sous Celeron J4105 - 6 Go de mémoire vive DDR4 - 1 SSD 128 Go sur mSATA évolutif - 1 emplacement 2.5" SATA 3.0 - Lecteur MicroSDXC - Wifi 802.11Ac - Bluetooth 4.0 - Ethernet Gigabit - Lecteur de cartes MicroSDXC - 4 x USB 3.0 - 2 x HDMI 2.0 - 11.5 x 10.2 x 4.3 cm - Sans OS.

Disponible à 180.18€


Source : Liliputing

Notes :

  1. Pour Executions Units, des unités de calcul servant à l’affichage graphique mais également de co processeurs pour optimiser les performances de la puce de base.
13 commentaires sur ce sujet.
  • 21 juin 2018 - 11 h 35 min

    Sympa de livrer ENFIN ,une machine sans OS .
    On peut tout autant espérer une promo sur WINDOWS 10 lors de l’achat du PC que des distributions LINUX pleinement adaptées .

    Répondre
  • 21 juin 2018 - 11 h 51 min

    @ptitpaj: Attention, « il est possible » ce n’est pas une certitude.

    Répondre
  • 21 juin 2018 - 12 h 16 min

    esperons qu’il y ait windows livré avec,
    (linux est a mon avis personnel bien trop imparfait)

    Répondre
  • 21 juin 2018 - 14 h 03 min

    Ils prévoient des versions pouvant monter jusqu’à 16 ou 32 Gb de ram ?

    Répondre
  • Gab
    21 juin 2018 - 14 h 49 min

    Espérons qu’il soit possible de ne pas avoir de Windows par défaut si on n’en a pas besoin !
    Ça serait vraiment super si en 2018 on commençait à avoir vraiment la possibilité de ne pas payer un Windows qu’on ne veut pas (sur le plus grand choix de machines). Quand est ce que ça arrivera sur le PC portable de grande marque ? (Ou même chez Xiaomi !)

    Répondre
  • GdB
    21 juin 2018 - 16 h 01 min

    @Gab: Dell vend ses ultraportables XPS et des inspirons sous Ubuntu.

    Répondre
  • GdB
    21 juin 2018 - 16 h 11 min
  • 22 juin 2018 - 14 h 31 min

    une idée de la dispo de la bête?

    Répondre
  • 22 juin 2018 - 14 h 56 min

    @dwarf: Aucune pour le moment.

    Répondre
  • 22 juin 2018 - 18 h 28 min

    @franck:
    Et windows est à mon avis personnel bien trop intrusif.
    db

    Répondre
  • 22 juin 2018 - 18 h 31 min

    Une turbine sur un pc taïwanais à ce prix et c’est les soucis assurés .
    Autant j’ai un Asus qui a fêté ses 9 ans non stop et qui ne fait pas plus de bruit qu’au début.
    Autant j’ai un Packard Bell (Acer) de 8 ans (non stop également) pour lequel la turbine a déjà lâché une fois et que la seconde fait de plus en plus de bruit.
    J’ai un Zotac également qui n’a presque jamais tourné mais la turbine a du mal à tourner à grande vitesse.
    Donc, les turbines bas de gamme, non merci,
    db

    Répondre
  • 22 juin 2018 - 18 h 37 min

    @gaduc: Tu pourras nous donner le prix de l’engin s’il te plait ?

    Répondre
  • SL
    26 juin 2018 - 14 h 14 min

    Le problème avec Beelink c’est qu’il y a ZERO support.
    On l’a bien vu pour les vulnérabilités Intel, – pas de mise à jour de BIOS ..
    Un forum existe mais pas de réponse aux questions.. C’est de l’assemblage pas cher en copiant les marques.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *