Axiomtek PICO312 : Une carte de développement Pico-ITX sous Pentium N4200

La Axiomtek PICO312 est une nouvelle carte ultra compacte puisqu’elle reprend le format Pico-ITX. Elle propose à son bord un équipement assez convaincant avec un processeur Intel Apollo Lake Pentium N4200 ou un Celeron N3350, un emplacement SoDimm DDR3L et un emplacement mSATA pleine taille.

10 cm de large pour 7.2 cm de profondeur, c’est le firmat Pico-ITX utilisé par cette Axiomtek PICO312. Cela n’empêche pas la carte de pouvoir se comporter comme un ordinateur récent avec à son bord un processeur Intel Pentium N4200.

Minimachines.net

Une solution de génération Apollo Lake qui propose 4 coeurs et 4 threads. Cadencé de 1.1 à 2.5 GHz avec 2 Mo de cache et 6 watts de TDP. Il supporte jusqu’à 8 Go de mémoire vive et propose un circuit graphique Intel HD 505 allant de 200 à 750 Mhz. Une version Celeron N3350 sera également disponible.

8 Go de mémoire vive, c’est exactement le maximum qui sera supporté par la carte Axiomtek PICO312 avec son slot de DDR3L située sur sa partie inférieure. Si on prend en compte son support mSATA, on peut imaginer plein de solutions compatibles avec la carte et des développements assez intéressants.

Minimachines.net

La Axiomtek PICO312 propose deux sorties vidéo : Un LVDS pour se connecter à un écran LCD en dirct et un HDMI dans le cas de la version Pentium et un VGa en version Celeron. Un port Ethernet Gigabit est disponible, piloté par un Intel i211AT.  La connectique USB est, par contre, très maigre avec un seul port USB 2.0 par défaut. une solution d’extension permettra de récupérer une connectique supplémentaire avec une ligne PCIe X1, un SMBus, et quatre ports USB 3.0 ainsi que des sorties audio.

Un bus I2C est intégré pour suivre l’évolution de la carte et la contrôler. Une batterie  3V/220 mAh permettra de piloter la solution via des alarmes pour un réveil automatisé. La possibilité de la mettre en marche dès qu’elle est alimentée est également prise en compte. La carte est alimentée par une alimentation presque classique : Une 12V mais dont la prise se visse sur la carte pour être solidement arrimée.

Minimachines.net

Je me demande si cette Axiomtek PICO312 ne pourrait pas devenir une excellente base de travail pour remplacer des coeurs de portables ou de netbooks. Si la carte d’extension peut se positionner via une nappe adaptée pour la décaler sur le côté par exemple, si son LVDS pouvait être exploité par une connectique standardisée ou un adaptateur, cela pourrait être un  excellent produit de substitution à envisager. Bien sur il faudrait également trouver un dissipateur adapté aux 6 watts de TDP des processeurs.

Pas de prix ni de date pour le moment, la carte est listée chez son distributeur.

Source : CNX Software

 

6 commentaires sur ce sujet.
  • 14 mars 2017 - 21 h 25 min

    Bonsoir, faut pas m’en vouloir mais je voulais voir comment et où était disposé les différents connecteurs sata et msata vus qu’on les voit pas sur les photos ^^. Donc j’ai regardé le datasheet sur leur site pour a savoir. http://www.axiomtek.com/Download/Spec/en-US/pico312.pdf (même si y a pas beaucoup plus de renseignement comme le prix :) toujours intéressant de faire le tour de la maison avant d’acheté)

    Répondre
  • 14 mars 2017 - 23 h 01 min

    [citation: Je me demande si cette Axiomtek PICO312 ne pourrait pas devenir une excellente base de travail pour remplacer des coeurs de portables ou de netbooks]
    Je plussoie 😉👍🏻

    Répondre
  • 14 mars 2017 - 23 h 32 min

    Quelle différence avec une carte-mère de NUC like Intel?
    On s’éloigne beaucoup du Raspberry la.

    Répondre
  • 15 mars 2017 - 7 h 06 min

    Xanxi, je ne comprends pas bien le sens de ta remarque.

    La Rasp est une carte SBC comme les autres, à part ses scores de ventes, et il existe une ribambelles de cartes, à base d’ARM ou de i86 que l’on choisit en fonction des projets, depuis moins de 10€ à bien plus de 100€.

    Il existe d’autres cartes en Intel, par exemple la LattePanda qui est bien ou UDOO (que je ne connais pas). Effectivement les cartes en ARM sont très représentées, par la fondation Raspberry mais aussi Odroid, Orange Pi, Banana Pi, FriendlyARM etc…

    Répondre
  • 15 mars 2017 - 10 h 24 min

    @Pierre: « Je me demande si cette Axiomtek PICO312 ne pourrait pas devenir une excellente base de travail pour remplacer des coeurs de portables ou de netbooks. … » comme souvent tout dépend du prix, mais effectivement il y a du potentiel.

    J’ai d’autres vieux Ordinateurs Portable comme 2x Dell L400 (Pentium 700Mhz, max 256Mo RAM…) mais leur :
    – dalle 12″ 4/3 confortable avec une résolution en 1024×768 et pas seulement 1024×600 comme certains NetBook
    – la carrasse fine et légère, avec clavier et trackpad
    n’attend qu’une nouvelle carte pour ressusciter. Vive la récupe!

    Répondre
  • 15 mars 2017 - 14 h 55 min

    Trop sympa le déferlement de carte X86 fanless. Elles se ressemblent avec SATA et PCIe gérer par le Céléron. Elles diffèrent par leurs connectiques (aucune dans les Computer On Module), leurs communautés (Udoo X86) et des petits plus (petit fpga et atméga sur la carte pour le UP²). Içi j’ai l’impression qu’il manque des GPIO, je me dit qu’il en faudrait pour lire l’état de la batterie dans l’OS.

    L’alim est souvent du coté HDMI et LAN, sans doute besoin de la positionner vers l’intérieur. LVDS pour les écrans et usb 2 pour les keyboards/touchpad. Je me demande maintenant si la position inverser est prévu pour ces cartes. Pour les grands laptops on peut déporter un dissipateur vers le haut entre les touches et la charnière de l’écran. Pour les netbook, j’ai que l’intérieur des Yepo avec dissipateur vers le bas comme modèle en tête.

    Rigolo, les mini atx c’est 6X6cm et les nano 10×7. La taille n’est plus critique.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *