Augmentez le SSD d'une Surface Pro 3, avec un ouvre boite

Augmentez le stockage de votre Surface Pro 3, avec un ouvre boite.

La surface Pro 3 est une tablette, malgré tout elle embarque un stockage sur une carte au format mSATA comme les portables classique. Un constat qui a amené un acheteur de la solution, non satisfait de la capacité de sa tablette, à imaginer une solution plutôt extrême.

Evidemment sa solution ne conviendra pas à tout le monde, à vraiment très peu de monde à vrai dire, puisqu’il s’agit de découper la partie  arrière de sa tablette  en aluminium afin d’ôter une partie du capot.

Minimachines.net 2015-03-25 09_14_29

Il existe une solution plus élégante pour ouvrir sa tablette Microsoft Surface Pro 3, elle consiste à séparer la vitre de la dalle du reste du châssis. Mais sans l’équipement nécessaire et une dalle de remplacement, la pratique est très risquée. Pour ainsi dire limitée aux équipes de SAV de Microsoft.

Du coup, l’idée de passer par l’autre côté et de créer une trappe d’accès au dessus de la carte SSD mSATA n’est pas si idiote même si elle réclame du matériel et du doigté. Il ne faut évidemment pas perdre de vue que l’objet perd également toute sa garantie auprès du fabricant.

Minimachines.net 2015-03-25 09_12_42

Jorge Malagon a fini par acheter pour sa Surface Pro 3 en version 256 Go un second mSATA de 1 To en remplacement. Pour parvenir à ses fins, il a découpé le châssis en l’usinant grâce à une mini perceuse type Dremel montée sur un colonne ainsi qu’une mèche à métaux.

Minimachines.net 2015-03-25 09_13_09

Un travail qui à demandé pas mal de doigté puisque réalisé à l’aveugle directement au dessus des composants de la tablette. Pour y arriver il a imprimé le circuit de la tablette grandeur nature par dessus le châssis afin de repérer au mieux les éléments embarqués.

Minimachines.net 2015-03-25 09_13_19

Une fois percée, la Surface Pro 3 a révélé son emplacement mSATA et l’opération d’échange a pu être menée à bien. Evidemment il se retrouve avec un énorme trou au dos de la Surface.

Minimachines.net 2015-03-25 09_14_14

Trou qui, même si il sera caché par le pied Kickstand intégré à la solution, sera toujours présent et pourra amener des soucis importants dans la durée pour l’engin : Poussière et humidité ne sont pas des bons compagnons pour ce type de machine.

Je me demande comment s’en sortirait une solution d’usinage professionnel face à ce défi, avec un matériel plus performant, piloté par logiciel, il doit être possible d’exécuter une découpe très précise du châssis sur la bonne hauteur et donc de récupérer un morceau de métal de la bonne taille a repositionner par la suite. Pourquoi pas en le fixant à l’aide d’un pad thermique sur les composants du nouveau SSD ?

Source: Tabtec via Liliputing.

23 commentaires sur ce sujet.
  • 25 mars 2015 - 9 h 39 min

    Et là c’est le drame. Si jamais la photocopie des composants avait été prise dans l’autre sens (genre photo prise « depuis » la vitre et non « depuis » le dos) il aurait percé le mauvais coté xD

    Un peu comme dans un film de Mr. Bean, quand il va chez le dentiste et qu’il décide de s’arracher lui même une dent à partir d’une radio. Pour ceux qui voient de quoi je parle ^^

    Mais j’avoue que c’est vraiment extreme d’en arriver là. Surtout que 256 Go c’est déjà pas si mal, et que si il est prêt à mettre quelques 300€ dans un SSD de 1 TO, il aurait très bien pu se payer par exemple un disque dur externe wifi ou autre solutions similaires….

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 9 h 45 min

    @Dazskin: C’est clairement extrême mais c’est ça qui est drôle. Cela montre aussi qu’il aurait été envisageable de laisser une trappe d’accès à ces engins.

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 9 h 53 min

    Très surpris d’apprendre que le stockage de ces tablettes est amovible. J’en aurais une… je tenterais le coup…

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 9 h 59 min

    Je plussoie :D

    Pour les gens bricoleur équipés, cela ne pose pas trop de souci; liste du nécessaire:
    -une CNC (fraiseuse à commande numérique)
    -silicone
    -tôle d’alu, ou imprimante 3D

    -> à la CNC une fois la commande enregistré et pourquoi pas testée sur une plaque de contre plaqué, le schéma est maitrisé tout comme la profondeur de coupe. et assure de pas dériver lors de la découpe Vis a vis d’un travail à la mano.

    -> Découpe d’une tole d’alu plane, ou impression d’un nouveau capot à l’imprimante 3D intégrant un rebord pour bien colmater l’écart: trou plaque.

    -> pose de silicone (gros pâté) permettant de maintenir la tôle d’alu, ou pour capot plastique d’impression sur la ligne du recouvrement.

    Pour ceux qui ne sont pas équipé de CNC, imprimantes 3D: il y a les FABLAB qui peuvent vous en mettre à disposition, et même des découpe laser pour refaire la tole en alu, dans ce cas on peut même faire un brasage à froid (ca fait collage techniquement et non brasage comme ils le vendent ;) )

    Répondre
  • uko
    25 mars 2015 - 10 h 13 min

    Un bon autocollant un peu rigide devrait résoudre les risques d’humidité et de poussière. Pourquoi pas une simple protection d’écran recoupée sur mesure ? :)

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 10 h 20 min

    Pas mal, faut oser.

    Surtout ne pas oublier un petit coup de lime puis d’aspi pour ramasser les copeaux.
    J’imagine la fermeture simplement avec un gros scotch alu (çui que Dexter utilise pour ligoter les méchants…)

    Là, la découpe a été faite avec une fraise. Je pense qu’on peut imaginer plus « fin ».

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 10 h 22 min

    C’est quand même grave de devoir décoller la dalle tactile pour changer un composant …

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 10 h 25 min

    @korben:
    On pourrait aussi louer pour qq heures la ligne de production des « Rafales »…

    Sur le fond, t’as pas tord… Mais restons simples.

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 11 h 05 min

    @OuiDocteurBob:
    LOL! Après, cela dépend… J’ai des copains tellement équipés en matériel de bricolage qu’ils pourraient au contraire le louer pour les lignes de production des « Rafales » :-)

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 11 h 15 min

    C’est chercher les problèmes pour rien: un cutter et une règle ça faisait aussi bien l’affaire… sans les poussières.

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 11 h 32 min

    @coco: un cutter pour couper de l’alu??? :-O

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 11 h 44 min

    couillu quand même…mais ……autant j’aime bien les projets de mod, mais là ça reste un acte de boucherie sur une Surface 3..c’est moche & irréversible…et c’est aussi risqué que d’enlever l’écran

    Répondre
  • s@s
    25 mars 2015 - 12 h 07 min

    La solution la plus propre seriat certainement avec une découpe laser: pas de copeaux mais nécessiterait un peu de réglage (profondeur à découper).

    Répondre
  • mAn
    25 mars 2015 - 12 h 10 min

    @jorge-c:

    Il me semble que c’est plutôt du magnesium pour les Surface. ;)

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 12 h 12 min

    @OuiDocteurBob: LOL en effet ^^

    Bon perso j’ai déja la petite CNC et imprimante 3D ;)

    mais avant d’être équipé je suis passé au FABLAB, c est pas très onéreux.

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 13 h 23 min

    En plus, il a ressoudé la trappe !!
    Balèze le type (et un peu inconscient)

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 14 h 15 min

    @korben:
    ‘fectivement… Moi, je suis plutôt équipé « Afrique centrale staÿle » pour le petit bricolage.

    Mais, c’est sûr que pour une intervention de ce genre, on a envie de faire propre.

    Je regarderais du côté des FABLAB, pour savoir à quoi m’en tenir, si besoin.

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 15 h 55 min

    Bah, un pistolet à colle avec un stick de colle métal et c’est bon…

    Répondre
  • 25 mars 2015 - 17 h 08 min
  • mAn
    25 mars 2015 - 18 h 47 min

    @Testadura: Un teardown ça dos entends un dessossement sans possibilité de réassembler si ma mémoire est bonne.

    Répondre
  • 26 mars 2015 - 12 h 57 min

    @jorge-c:

    oui, la lame du cutter est en acier dur, et l’alu (ou alliage d’aluminium) doit être beaucoup plus tendre, tout en étant peu épais… En plusieurs passes en appuyant bien, je pense que ça traverse, comme du carton épais quoi. Qaund on a pas de matos, on se débrouille.

    Si tu fais une griffe au cutter sur le dos de la tablette, je suppose que c’est pas la lame du cutter qui va souffrir le plus?

    Répondre
  • 26 mars 2015 - 14 h 47 min

    @mAn:

    Tu as sans doute raison, google traduit teardown par démolir, la méthode pour le démontage semble être la même, il faut décoller l’écran pour ouvrir et normalement ça casse à ce moment là. J’ai récemment changé le tactile de mon T100 et j’ai également abîmé le tactile (pas grave il était déjà fêlé).
    La différence est qu’un tactile de T100 coûte moins de 30€ alors qu’un écran de Surface en coûte 350 et en plus il y a des révisions différentes qui ne sont pas compatibles: https://fr.ifixit.com/Answers/View/208474/Does+anyone+know+where+to+source+replacement+digitizers+%28V1.1
    La trappe c’est pas beau mais finalement c’est pas cher et pas trop compliqué.

    Répondre
  • Urc
    21 avril 2015 - 17 h 38 min

    Pourra plus jamais prendre l’avion avec…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *