L’AtariBox, une pincée de nostalgie coûteuse et pas rassurante (maj)

Avec l’AtariBox, la marque Atari veut revenir sur le devant de la scène en proposant une nouvelle console au look rétro qui fera vibrer la fibre nostalgique de certains d’entre nous. On apprend aujourd’hui que la marque utilisera un processeur AMD pour faire tourner une solution Linux et que la machine coûtera de 250 à 300$.

Mise à jour du 14/12/2017 : Le lancement de la campagne de financement participatif, prévu pour aujourd’hui, a finalement été repoussé sans date précise… Un email de l’équipe d’AtariBox a été publié.

« Le compte à rebours du lancement de l’AtariBox sur Indiegogo a officiellement été arrêté. Parce qu’un élément clé nécessite plus de temps que prévu. Il nous faut plus de temps pour créer la plateforme et l’écosystème que la communauté Atari mérite. Construire l’Ataribox est incroyablement important pour nous et nous ferons tout ce qu’il faut pour être sûr que le jeu en vaille la peine. 

Une mise à jour du calendrier de lancement est en cours et plus d’informations seront disponibles bientôt.

Nous allons garder notre communauté informée de chaque pas effectué vers ce but. Merci encore pour votre soutien à Ataribox.

-L’équipe Ataribox »

Mon analyse au pied levé : Vendre la console n’aura pas de rentabilité à terme. Fabriquer et vendre des consoles n’a jamais été rentable (avec les exceptions notables des « mini » de Nintendo qui doivent rapporter des marges colossales) et se positionner sur le hardware n’a aucun sens, ce serait répéter les erreurs stratégiques d’une solution comme la Ouya. La seule rentabilité possible est dans l’écosystème de la console. C’est à dire dans le fait de sécuriser des jeux pour qu’ils soient exploitables par l’Ataribox mais qu’il ne soit possible que de les acheter en ligne via le magasin de la marque. Sans ce magasin et surtout des titres originaux à vendre, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Mise à jour du 12/12/2017 : Puisque la marque semble vouloir commercialiser sa console le 14 Décembre 2017, je pense que ce billet de Septembre pourrait être relu par certains…

On a déjà parlé de cette AtariBox. Une machine de salon qui reprend le nom légendaire d’Atari et vise sans aucun complexe à flatter une population d’utilisateurs nostalgiques ayant connu les consoles puis les ordinateurs personnels de la marque. Evidemment, l’Atari d’aujourd’hui n’a pas grand chose à voir avec les créateurs de l’époque, il s’agit d’une sorte de franchise et l’arrivée de cette AtariBox sonne un peu comme un remake tardif pas franchement dans l’inspiration des débuts.

On dirait un reboot mou, une reprise sans inspiration d’une franchise passée, plus pour payer ses impôts que pour la gloire. L’Ataribox, c’est l’Alien Covenant1 du Rétro Gaming. La marque n’est pas la seule sur ce créneau et des produits comme la SNES Mini montrent bien que la mode est à ce type de produit. Seulement la SNES mini a le bon goût d’être relativement abordable quand l’AtariBox s’annonce beaucoup plus chère.

AtariBox

Dans une interview accordée au magazine US GamesBeat, on apprend que la console sera proposée entre 250 et 300$. Et qu’à ce prix elle embarquera un processeur AMD « Sur mesures » et tournera sous une distribution Linux. Il est toujours question de lancer un financement participatif sur Indiegogo pour une livraison au printemps 2018.

La console Ataribox proposera, à son lancement, un « large catalogue » des grands classiques des jeux de la marque. On vise bien un public de nostalgiques. Mais elle sera également capable de lancer des jeux indépendants du type…. Minecraft ou Terraria. Ahem. C’est tout ? Non ! La nouvelle solution de la marque Atari embarquera un processeur AMD avec un chipset Radeon, autrement dit une puce capable de faire tourner des jeux PC classiques mais pourra également lire des vidéos en local, en streaming, lancer des applications, surfer et même jouer de la musique. Grandiose. Lancer une jeu récent en 3D ? Nope, faut pas rêver. L’AtariBox laissera un grand accès à son interface et son système, la volonté du constructeur étant de laisser une plus grande liberté à l’utilisateur que les solutions classiques. Sont expressément visées les TVBox sous android et l’Apple TV aux stores jugés limités et sans possibilité d’intervenir sur l’interface. Avec l’AtariBox, on pourra installer des jeux achetés au préalable et on pourra modifier l’interface comme bon nous semblera.

AtariBox

Atari par la bouche de Feargal Mac recruté pour ce projet, explique qu’AMD s’est montré très motivé à développer une puce pour la Box. Indiegogo est également très impliqué.  Et la marque est très confiante dans la force de son nom et l’amour que peuvent lui porter une foule de curieux et de nostalgiques.

Si je résume la situation. On a une marque Atari qui va développer des consoles avec un partenaire AMD et des développeurs Linux et surtout l’argent des participants à son financement sur IndieGogo. Autrement dit, la marque n’investira que le minimum elle même dans le projet. Une fois financées, les consoles seront produites et distribuées par la marque. Si ça marche vraiment bien, elle en produira probablement plus pour les vendre en direct ou à des partenaires distributeurs. Si cela marche moins bien… Il sera toujours temps de sortir une AtariBox II avec un peu plus de jeux que les classiques Asteroids, Centipede, Missile Command et, évidemment, Pong.

AtariBox

Ok, elle est jolie.

« Avec l’AtariBox, nous voulons créer un système ouvert, un super produit où les gens pourront jouer, streamer et surfer avec autant de liberté que possible. Des jeux Atari seront disponibles aussi bien que des contenus d’autres fournisseurs. » déclare  Frédéric Chesnais, le propriétaire de la marque Atari. “Nous voulons également lancer l’Ataribox avec notre communauté et remercier nos fans avec des accès anticipés, des éditions spéciales et les  inclure comme des participants actifs dans la production.”

Ataribox

En langage technique cela veut dire quoi ? Qu’Atari ne mouille que le minimum de ses fonds pour produire la console. Elle restera probablement à l’état de prototype et de plans tant que les Indiegogos n’auront pas payé d’avance leur produit. A 250$, elle ne fera, à priori, pas grand chose de plus qu’une Raspberry Pi 3 ou autre carte de développement sous Linux à 30€. Elle aura la possibilité d’installer l’application de votre choix mais quand je lis que les exemples de jeux donnés sont Minecraft et Terraria, je ne m’attends pas à un foudre de guerre d’un point de vue technique. Plutôt à une solution AMD entrée de gamme qui ne permettra finalement pas grand chose de plus que les solutions citées plus haut. Mais surtout, l’implication de la communauté de fans ressemble bien à un échange de bons procédés à l’avantage de la marque. On dirait de la verroterie jetée à des indigènes en échange de leurs pépites d’or et de leurs joyaux.

Au pire, les fans vont faire le boulot marketing de la marque et se transformer en VRP. Il vont probablement aussi corriger les bugs de la console. Et, en échange, on leur filera une énième copie d’un Asteroid ou d’un Pong pour jouer sur leur console AtariBox ? Au mieux, ils auront une ristourne sur les 250$ minimum à investir dans un engin qui n’en coûtera pas la moitié techniquement parlant.

Et dans un an ? Quand tout l’argent du financement aura été cramé pour la production des Box et les salaires des gens d’Atari ? Qui développera pour la console de nouveaux titres ? J’ai bien peur que cette « liberté » annoncée pour les développeurs soit en gros un synonyme de « débrouillez vous » pour les utilisateurs…

L’Ataribox est bien jolie. Mais son plan de financement n’impliquant que très peu la marque et le ratio performances / prix annoncé risque de faire raisonner une corde placée loin devant celle de la nostalgie. Celle du bon sens.

Notes :

  1. J’attends la suite : « Cooking with Alien » et « Knitting with Alien »
42 commentaires sur ce sujet.
  • 26 septembre 2017 - 18 h 23 min

    Exactement ce que je pensais !

    Pour les développeur indépendant, il y a déjà une forte communauté Steam. Une Steambox aurait pu « presque » être plus intéressante (je dis « presque » parce que SteamOS à un nombre restreint de jeux)

    Et sinon pour l’émulation il y a le Pi3 et recalbox

    Bref, je ne vois pas d’intérêt

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 18 h 39 min

    Elle est pas encore sortie ?! En gros, le mec nous prend un peu pour des vaches à lait. Moi qui la trouvais très jolie, la voir sortie pour jouer sur des vieux titres… c’est une insulte. Je confirme les doutes énormes sur la participation de la « communauté » pour les laisser se débrouiller.

    Un peu comme la GPD Pocket Ubuntu que j’ai. Les types ont fait un énorme boulot côté Windows, mais pour
    Ubuntu, ils ont juste laissé un Github ouvert avec un OS bugué, un affichage tourné à 90°, des freezes, et un ventilateur continuellement à fond.

    Très décevant ces « bêta-testeurisation » des participants.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 19 h 47 min

    Atari n’est qu’une coquille vide, une marque héritée par Infogrames dans le rachat d’Hasbro Interactive (si je me souviens bien)… ancien d’infograme je m’en souviens bien (je crois :) )
    Ils survivent en faisant des jeux pour machine à sous, et en capitalisant sur des vieilles licences et la marque Atari.
    Cela dit, surfer sur la rétro mania n’est pas forcément une mauvaise idée… mais à ce prix, ça sent l’ouya (Ouille aïe). Sauf à réussir à embarquer une immense bande d’enthousiastes… je doute.
    Il aurait sans doute été plus avisé de sortir une première ataribox limitée façon snes lite pour raviver la marque (et le compte en banque) avant de se jeter dans une enieme solution ouverte sans grand avenir si on regarde les exemples récents…
    Bref, ne pas confondre l’atari de Bushnel puis des Tramiel, avec cette coquille vide.
    Et pourtant, ancien atariste fanatique, ça me plairait que cette marque revive et que Blade Runner reboot ait raison de brandir à nouveau ce logo.
    Las…

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 20 h 07 min

    Si AMD développe plus ou moins un chips pour cette console il y a peut-être quelque chose qui se trame dessous. Steambox ? Retro ?
    Indé ? En tout cas les consoles atari se sont toujours vendu plus que les prévisions alors si quelque chose de plus gros se cache derrière c’est la bonne marque pour le marché (américain).
    C’est péjoratif de prendre les raspberry copme exemple vue le ton de l’article.
    Ca marche très bien ces petites cartes, contrairement a d’autre truc vendu ici et là.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 20 h 27 min

    Atari est entrain de louper un truc énorme à mon avis.
    A leur place, j’aurai sorti cette magnifique console façon hifi des années 70/80 :
    -Le boitier présenté pour faire des taches classiques (retro gaming/video & musique)
    -Une extension optionnelle en USB-C permettant de transformer le tout en Steam Machine (ou autre OS), via l’ajout d’un processeur graphique externe.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 20 h 48 min

    Ca serait bien d’en savoir un peu plus sur le hardware… Processeur,GPU, RAM, SSD ?
    Est ce que ça pourrait être compatible Steam ?
    Sans plus d’info, c’est sur que 250€ et Indiegogo, ca parait un peu risqué de se lancer.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 21 h 44 min

    @titi: Nan mais attend, le discours de Atari est joli mais je ne crois pas du tout a un Chip sur mesures. C’est un truc qu’il faut comprendre comme sur mesures pour notre usage mais pas du sur mesure pour nous. AMD va pas construire un circuit, le graver et mette tout le bordel en marche pour 500 consoles vendues sur une plateforme pourrie. C’est du flan !

    Ca va être un vieil AMD A10 tout classique, rien de plus.

    @Gabriel: Comment tu maintiens le buzz si tu dis tout tout de suite. Il faut que cela reste secret au maximum pour attraper des gogos dans l »filet avant que la recette soit éventée. Si on te fait rentrer dans un joli restau avec serveurs aux gants blancs et qu’on te dit que ce sera un le même plat que ce que l’on servait aux Rois de France il y a pas si longtemps. Ben t’as envie d’y croire et tu rentres. Tu passes ptet même une bonne soirée.

    Par contre si sur la devanture du restaurant il y’a marqué : Pâté – rôti de porc- choux – pomme pour 250€, ben même si le cadre est enchanteur, tu tiques.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 21 h 51 min

    @francois: Cela suppose d’embaucher des ingénieurs…

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 22 h 12 min

    Je suis d’accord avec l’article, « plus c’est gros plus ça passe ».
    J’ai eu un 520ST à 12 ans, et pour moi l’age d’or c’est fin 80 moitié 90 en 16 bits. Ils auraient pu payer un peu plus de développeurs et passer moins de temps à chercher des financiers…

    Parce que si ils s’étaient fendu d’intégrer une solution d’émulation 16 bits, avec les licences arcade, il y avait moyen de pondre un truc sympa. Par en sus travailler avec la communauté au développement d’Hatari par exemple, qui avouons-le, est un peu austère, par rapport à ce qui se fait dans l’émulation Amiga.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 23 h 18 min

    Sur un site anglais dédié à Ubuntu, je vois des commentaires aussi plus enthousiastes les uns que les autres… L’effet marketing a l’air de fonctionner…

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 23 h 39 min

    «  En tout cas les consoles atari se sont toujours vendu plus que les prévisions « 
    Pas la Jaguar…
    De toute façon les nerfs de la guerre sont le marketing et le contenu.
    Atari n’a les moyens pour aucun des deux. Un succès d’estime auprès des nostalgiques près participer à la campagne de financement ok… mais après ?
    Qui va développer du contenu ? Les programmeurs du dimanche ? Pas Atari… et même si seulement eux, on se souvient ce que ça avait donné pour la Jaguar justement. Et si c’est de l’emulation… a moins de proposer la
    Machine ultime d’emulation Sans prise de tête, ça justifie pas la prix.
    C’est d’autant plus dommage que le design de la bête est superbe (a l’exterieur)

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 1 h 01 min

    ho le appeau à geek =)

    je vois bien atari attendre de choisir la nouvelle gen amd de puces laptop, pour le système je suppose qu’ils veulent faire une debian à leur image comme steamOS, et je pense qu’on pourra installer le système que l’on veut dessus windaube y compris (et pourquoi pas proposer leurs titres sur steam ça maximise la porté de l’offre)

    @Nahl: SteamBox = pc classique

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 9 h 00 min

    Vu le prix du rouleau de Vénilia « imitation faux bois », ils vont se gaver… Si ça se vend…

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 9 h 21 min

    Non non, ils ont pris la peine de préciser que ce serait du « vrai bois » ;)
    Bon, dommage, pour une fois que j’avais envie de rôti avec des choux. Ils positionnent plus leur produit comme une box TV que comme une console.

    voila le mailing envoyé par Atari :

    The pictures we’re sharing today are of first prototypes. Everyone that has seen Ataribox first-hand loves it, feeling the Atari 2600 influence, while still being a modern design.

    Ataribox will be powered by an AMD customized processor, with Radeon Graphics technology. It’ll run Linux, with a customized, easy-to-use user interface. This approach means that as well as being a great gaming device, Ataribox is also a full PC experience for the TV, bringing you streaming, applications, social, browsing, music, and more.

    Most TV devices have closed systems and content stores. Linux lets us be more open; you can access & customise the OS, & you can access games you’ve bought from other content platforms (if compatible with the OS and HW).
    There will be tons of classic Atari retro games pre-loaded, & current titles from a range of studios (we’ll start talking titles very soon, stay tuned).

    We’re launching Ataribox on Indiegogo this fall (read: pretty soon). To reiterate why: we want you, the Atari community, to be part of this launch. We want you to have early access, grab special editions (& pricing) and to have you as active partners in the rollout of Ataribox. We want you to be part of the story.

    We plan on shipping late Spring 2018, with an expected price range of $249-$299 (depending on specific editions & memory configurations).

    Hope you like what we are sharing today, and are ready for lots more in the weeks ahead.

    The Ataribox team.
    PS: To confirm what many of you have asked: the Wood Edition is made with real wood ;)
    PPS: Please continue to let us know what you think via our social channels; and also please like, follow, subscribe, and share as much as possible!

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 11 h 39 min

    @Blotza:

    et si même la jaguar, elle a eu des problèmes de production la 1er année.

    Répondre
  • Yrt
    27 septembre 2017 - 11 h 39 min

    ça sent l’AMD A4-5000 ^^

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 11 h 46 min

    et de demande.
    C’est pas n’importe quoi ATARI en Amérique, Angleterre, Allemagne >ça vaux le coup de mettre les moyens pour vendre ce que l’on veut derrière, si valve a mis 1 milliard pour vendre ses boitiers qui on fait plouf ça vaut le coup de donner quelques millions dans une boite atari. Attaquer le marché par les petits jeux et se débarrasser de windows.

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 11 h 46 min
  • 27 septembre 2017 - 12 h 30 min

    c’est que des images de synthèse? le form factor et le design sont vraiment bien je leur souhaite de réussir leur coup, mais sans données techniques définies difficile de savoir si c’est un bon prix ou non comparé à un minipc de base

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 13 h 54 min

    Ca pue l’arnaque….

    Répondre
  • 27 septembre 2017 - 18 h 49 min

    SÉRIEUX ou foutage de gueules ?

    Sans etre expert en processeur AMD bas de gamme ,j’ose dire que mon AMD E1 dans un ASUS est moins performant en réactions que mon Intel Atom .

    Maintenant c’est sur que si la puce fournie est équivalente a celle des XBOX ONE ou PS-4 ,alors ont aura une bonne machine sous linux .

    Le prix semble élevé c’est sur ,ceci dit ,si la machine offre un choix de mettre un autre disque dur ou disque dur et SDD et un emplacement de RAM permettant d’augmenter ou de changer celle ci alors pourquoi pas .

    Maintenant si par LINUX ,le fabricant pense offrir une Steam-BOX ,je vois pas l’intérêt de la machine

    Répondre
  • 28 septembre 2017 - 9 h 46 min

    AMD fait le processeur des consoles next-gen donc autant attendre.

    Puis si c’est un a10 perso je prend ça coûte moins cher que d’acheter tout détacher et là on a un jolie boitier.

    Répondre
  • 28 septembre 2017 - 13 h 13 min

    Je suis étonné aussi radicale de Pierre sur le sujet… info, ressenti… problème avec les proprio de la marque ?
    en générale tu laisse le bénéfice du doute !

    et aussi par ceux qui veulent la puissance d’une X-Box One… vous avez vu la forme ?
    pensez à la chauffe&Co

    à mon avis ils vont partir à la chasse du Nvidia Shield (qui est déjà un gros morceau à attaquer… Nvidia à plus de moyen pour sa solution qu’Atari n’en mettra).
    et cela serai sympa…
    un p’tit proc à 15W TDP (ou celui du lien si dessus…)

    de toute facon ce qui fera la réussite ou non, cela sera les appli que l’on pourrat trouver dessus !
    va t’il réussir à faire tourner 80% des jeunes valves, aura t’il des p’tit exclu (genre jeu indé… il à du garder des contacts de l’époque d’infogram) !

    je pense que le challenge est grand et les compétiteurs nombreux… mais l’approche « ouvert » est nouvelle et je pense qu’elle est un bon début !

    franchement, une puce du niveau du Tegra en x86 et ils commence sur de bonnes bases ! ;)
    (pour rappel le Tegra de la shield est de 2015 donc rien d’insurmontable)

    moi j’ai envie d’y croire…

    Répondre
  • 28 septembre 2017 - 13 h 46 min

    @Augure: ce qui m’enerve c’est la coquille vide :

    Pas de risques financiers : On passe par Indiegogo et si ça foire on ramasse l’argent des gens sans livrer personne.
    Un co-développement : On s’appuie sur la communauté Linux qui va débugguer le tout et développer des jeux.
    On n’invente rien : énième reprise des classiques d’Atari, support de Terraria et Minecraft qui indique un niveau de perf limité… Où est la plus value ?

    Si Atari développe des trucs pourquoi pas mais pour le moment a part montrer des rendus 3D elle ne fait rien de cela, ça sent la distrib’ Linux maquillée à plein nez avec un joli fond d’écran Atari. Le portage d’un paquet de petit jeux déjà dispo et une passerelle pour obtenir les autres chez steam/GoG ou ailleurs…

    Je ne crois pas que l’ouverture soit si nouvelle que cela, elles est juste opportuniste à ce que j’en lis : Ok vous pourrez créer du contenu sur l’Ataribox (à notre place). Mais si un développeur veut développer un jeu sous Linux, il a déjà un assez joli parc de machines en place, où est la plus value apportée par l’AtariBox ? Pourquoi s’enfermer avec une machine qui sera tirée au max à combien ? Quelques milliers d’exemplaires ?

    Enfin, vu le prix du dev d’une puce x86 réellement sur mesures c’est pas avec, soyons généreux, 10 000 AtariBox à 250$ réservées sur Indiegogo qu’ils vont l’amortir. Je ne crois donc pas au développement sur mesures mais à un choix de puce sur mesure pour l’AtariBox, c’est les mêmes mots mais pas dans le même sens. Sony ou Microsoft ont els moyens d’amortir un développement sur mesure, par Atari aujourd’hui.

    Je serais le patron d’Atari, je ferais un tour en Asie, je trouverais un fabricant OEM de boitiers et je lui demanderais des jolis boîtiers MiniITX ou j’irais vois Intel pour créer des solutions intégrées façons NUC Skull Canyon… Ca serait bien plus rentable. Par contre il faudrait investir des sous en amont…

    Répondre
  • Alf
    26 octobre 2017 - 23 h 38 min

    @Pierre Lecourt: « Ca va être un vieil AMD A10 tout classique, rien de plus. »

    Je sais pas si c’est faisable niveau calendrier, mais avec un peu de chance ça peut être les APU Ryzen+Vega qui ont été enfin annoncés aujourd’hui, et ça pourrait donner un truc pas trop mauvais.

    Vu que leur box est censée être ouverte, même si leur système et boutique de jeu sont pourries et tombent à l’abandon en 6 mois, ça peut faire un miniPC de salon pas trop moche sur lequel on peut coller un Linux de son choix voire Windows.

    Pour une machine prête à l’emploi ça me paraît pas trop abusé comme prix comparé aux NUC Intel, et si c’est bien Ryzen+Vega ça devrait être nettement plus puissant que les miniPC basés sur les Intel Atom.
    (Par contre si ils restent sur les anciens APU, bof, aucun intérêt)

    Répondre
  • 27 octobre 2017 - 0 h 16 min

    @Alf: Deux scénarios possibles si c’est le cas :

    Primo : Le dev interne (j’y crois pas une seconde) autour d’une solution de Mobo pour accueillir un Ryzen Mobile. cela veut dire des investissements lourds et des compétences tech. Apparemment ce n’est pas en cours…

    Secundo : Un dev externe (on achète une mobo et on l’intègre dans la boite.) Et là on retombe dans une intégration dans une Box. Pourquoi pas mais si c’est censé être sous Linux, ça sera pas forcément génial face à une soluce classique. On a vu ce que cela a donné avec les Steam Machines et Valve a autrement plus de poids que Atari.

    Je crois pas une seule seconde à ce scénario cependant. Si c’était le cas, la marque ne se serait pas cantonnée à citer des jeux comme Terraria ou Minecraft mais aurait posé du triple A sur la table.

    Répondre
  • 30 octobre 2017 - 14 h 40 min

    Je suis assez d’accord avec Pierre… sauf que cela collerai bien avec le prix « un peu élevé » annoncé !

    et puis cela pourrait permettre un « steamlight » (et non pas steamlike ;) ) pour les jeux de type Dota&WoW&CS-GO par exemple…
    les SteamMachines avaient de « grosses ambitions » (et un gros support) mais en restant mesurer moi j’y crois un peu… en tout cas si Atari sort en 2018 une machine avec un proc des années 2016 avec un tarif à rendre jaloux Nvidia et sa « meilleur box TV du moment » ils vont droit dans le mur…

    W&S
    mais cela me plairait pas mal !

    limite aussi pour changer de pc de bureau (actuellement un PhenomII sous ubuntu ;) )

    Répondre
  • 11 décembre 2017 - 15 h 48 min

    Communiqué reçu ce jour, précommandes sur Indiegogo le 14 décembre.
    Aucune précision technique supplémentaire.

    je reste curieux.

    Répondre
  • gUI
    12 décembre 2017 - 17 h 44 min

    Alors surtout si vous êtes hésitants pour acheter cette console, rejouez d’abord aux jeux de l’Atari2600 sur émulateur afin d’être bien certain que vos souvenirs n’ont pas magnifié cette console.

    C’est pas beau (ça on le savait), mais surtout c’est chiant les jeux de l’époque ! Il faut le dire :)

    Répondre
  • Xo7
    12 décembre 2017 - 18 h 37 min

    Et si ils se contentaient de produire le boitier qui est très joli….pour que nous on y mette notre TV box préférée !
    T’as pas un bon plan Pierre !? ;-)

    Répondre
  • 12 décembre 2017 - 18 h 48 min

    P…….. ,le prix est osé pour un look pas si terrible que ça .

    L’utilité ,facile de dire que cela tourne sous Linux ,de même aligner AMD comme partenaire me semble un atout pour vendre .

    Perso ,j’ai rien contre AMD mais je le vois mal fournir un SUPER PROCESSEUR en sachant qu’il ne c’est pas écroulé grâce aux nombreux achats de ses PUCES pour les consoles de SONY et de MICROSOFT .

    J’ai beau etre Français ,je sais qu’il est impossible d’avoir le beurre et l’argent du beurre .

    Sortir un processeur castré pour la console ATARI reste la seule solution pour AMD ,solution qui inclus a la fois une technologie moins pointue et très certainement de recyclage aussi .

    Si ,il est évident que j’ai pas besoin d’une machine trop puissante pour jouer ,je pense qu’ATARI ferai mieux de sortir un BOITIER pour y mettre une carte mère mini ITX que vouloir sortir sa console a 300 euros .

    Il reste certain qu’une bonne carte mère avec un bon processeur d’entrée de gamme doit faire tourner pratiquement toute la logithèque ATARI que ce soit sur console ou micro .
    Le seule problème pouvant provenir dans l’émulation n’étant que l’utilisation d’une mauvaise puce graphique .

    Je doute de la réussite d’une console ATARI en 2018 et dans les années a venir ,peut etre si il essayait de nous sortir un ordi rétro avec une technologie moderne ,il y aurai une chance .
    Je pense que le nostalgique investirai 300 euros dans un clone moderne du 1040 ST ou AMIGA 1200 .
    Sur ces ordinateur ,il y a des jeux ,d’autres logiciels aussi qui peuvent intéresser un utilisateur .

    Je pense pas que les jeux modernes soit forcement mieux que les anciens jeux .
    Plus de graphismes maintenant sans pour y avoir forcement un meilleur Gaming .
    Si l’ergonomie d’une manette Xbox 360 a fait ses preuves ,faut reconnaître que les jeux sont parfois chiant par cette ergonomie utilisant trop de bouton .
    La réussite de NINTENDO ou de SEGA reste aussi du a une manette plus simple .
    Je pense qu’il doit etre possible de sortir manette simple d’utilisation en numérique ,peut etre ATARI devrait se pencher sur cette manette ?

    Répondre
  • 12 décembre 2017 - 19 h 11 min
  • 12 décembre 2017 - 22 h 22 min
  • 14 décembre 2017 - 14 h 00 min

    Démarrage de la campagne Indiegogo décalée Sine Die..

    Répondre
  • 14 décembre 2017 - 14 h 04 min

    @Alain: Tu as recu un email ?

    Répondre
  • 14 décembre 2017 - 14 h 21 min

    @Pierre oui, voici la prose

    The countdown to the Ataribox launch on Indiegogo has been officially paused. Because of one key element on our checklist, it is taking more time to create the platform and ecosystem the Atari community deserves. Building Ataribox is incredibly important to us and we will do whatever it takes to be sure it is worth the wait.

    An updated launch plan is underway and more detailed information will be available soon.

    We will be keeping you, our community, informed every step of the way. Thank you again for your support of Ataribox.

    -The Ataribox Team

    Répondre
  • 14 décembre 2017 - 14 h 56 min

    @Alain: Merci Alain, j’ai maj !

    Répondre
  • 14 décembre 2017 - 16 h 56 min

    Je voulais mod un PC pour le faire ressembler un peu à cet Atari (j’aime beaucoup ce design bois-métal noir), du coup je cherche un atelier où on pourrait me faire des découpes laser sur alu dans l’IDF. Quelqu’un en connaîtrait-il un svp ? Merci

    Répondre
  • 14 décembre 2017 - 19 h 06 min

    Fabriquer des consoles c’est comme fabriquer des imprimantes, ça ne rapporte rien.
    C’est plutôt rassurant si effectivement un écosystème est mis en place, mais si l’objectif de prix reste 300€ elle aura intérêt à être sacrément puissante….

    Répondre
  • 20 mars 2018 - 10 h 36 min

    […] L’AtariBox, une pincée de nostalgie coûteuse et pas rassurante (maj) […]

  • 21 mars 2018 - 23 h 07 min

    […] L’AtariBox, une pincée de nostalgie coûteuse et pas rassurante (maj) […]

  • 31 mai 2018 - 16 h 25 min

    […] L’AtariBox, une pincée de nostalgie coûteuse et pas rassurante (maj) […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *