Asus Transformer Book V : Un portable - tablette - smartphone

Asus Transformer Book V : Un portable – tablette – smartphone

Malin, l’Asus Transformer Book V est une combinaison intéressante pour la marque Taïwanaise. Elle met en valeur son savoir faire en matière d’ultraportable, propose une tablette de 12.5 pouces et ajoute en prime un smartphone de la marque. Une manière originale de contourner les limitations multi système de Microsoft et Google.

Avant l’ouverture officielle du Computex, comme d’habitude pour la marque, ASUS présente ses nouveautés et parmi elles, un portable 12.5 pouces qui pousse le vice du poupéerusséisme jusqu’à intégrer un smartphone dans son dos. Asus avait déjà présenté le Padfone, un concept combinant une tablette décérébrée qui se servait d’un smartphone Android pour fonctionner. Ce nouveau concept est beaucoup plus élaboré.

L’Asus Transformer Book V est un ordinateur hybride, que la marque présente comme un 5 en 1 même si au final il s’agit en réalité d’un 3 en un combinant 2 systèmes d’exploitation pour certains de ces éléments.

L’objet se présente donc au premier abord comme un ultraportable de 12.5 pouces classique. Mais en passant entre les mains d’Asus, il reprend la forme transformable que la marque nous livre depuis quelques temps. Son écran est en réalité une tablette qui se détache d’un socle clavier accessoire. On a donc 2 engins sous Windows 8.1, un portable et une tablette autonome.

ASUS Transformer Book V

L’idée d’Asus ne s’arrête pas là, en intégrant un smartphone 5 pouces sous Android 4.4 au dos de la partie tablette on peut transformer le tout en un engin Android en oubliant le propre moteur de base de la solution. Si on résume, on a donc un portable 12.5 pouce sous Windows qui se transforme en machine Android une fois le smartphone en place. On a également une grande tablette de même diagonale exploitable sur les 2 systèmes et enfin un smartphone classique.

Le tour de passe passe d’Asus étant d’exploiter les capacités dudit smartphone pour transformer l’écran de la machine Windows en une machine Android. La marque s’étant pris les pieds dans le tapis avec des engins hybrides présentés au CES et annulés quelques temps après parce que ne plaisant pas aux éditeurs. Ni Google , ni Microsoft ne voyaient d’un très bon oeil des solutions permettant de jongler entre Windows et KitKat. Asus a donc du jeter aux oubliettes ses prototypes et a planché sur une alternative. Cette alternative la voici avec l’Asus Transformer Book V.

Si l’ensemble n’est pas forcément des plus efficaces sur tous les points, on se dit par exemple que la machine sous Android en version portable sera plus limitée que la même sous Windows, l’idée et la polyvalence sont très intéressants. La tablette Windows aura ses atouts dans un domaine pro tandis que la version Android aura quand a elle les honneurs du divertissement et du multimédia. Gros point positif par rapport au concept Padfone, la version Windows embarque un processeur et l’engin reste donc exploitable quand on ôte le smartphone de l’écran de la tablette.

ASUS Transformer Book V

Mais d’autres détails font de la solution Asus Transformer Book V un véritable engin à surveiller. D’abord la tablette comme le portable, et cela quelque soit le système exploité, pourront profiter du modem LTE du smartphone. 1 seul abonnement et de multiples utilisations aussi bien sous Windows que sous Android, en tablette comme en mode portable plus classique. Une excellente idée qui permet également de limiter les coûts puisqu’un seul modem 4G suffit à l’ensemble des appareils.

Autre élément intéressant, en intégrant le smartphone Asus au dos de la machine sous Windows, une fenêtre reprenant l’affichage Android apparaît sur l’écran. Il est donc possible de suivre ses applications en direct et d’en profiter comme si on émulait un terminal sous Windows. Si la gestion des appels sera probablement gérée dans les solutions tablette et portable, il restera toujours assez inhabituel de répondre face à ces solutions?. L’éjection du smartphone sera donc conseillée ou le recours à une solution de type oreillette Bluetooth.

Reste la question de l’enfermement dans un monde unique . L’achat de l’Asus Tranformer Book V conditionne votre achat de portable et fait le pari d’une évolution du smartphone de la marque ainsi que la compatibilité de l’ensemble dans le futur.  Si vous comptez changer de smartphone un ou deux an après l’achat de votre 5 en 1, il vous faudra lorgner du côté d’Asus et d’un modèle probablement spécifique pour continuer à profiter de l’ensemble. Bien sur, il restera la possibilité de laisser votre vieux smartphone à demeure dans l’appareil mais cela perd inévitablement de son charme.

ASUS Transformer Book V

Image Engadget

Des spécifications encore assez floues mais  un Asus Transformer Book V impressionnant

La partie Windows intégrée dans la tablette de la solution est pilotée par un processeur Intel Core de quatrième génération, elle n’est pas clairement détaillée par Asus pour le moment. Il faut dire qu’il s’agit d’un prototype d’un engin pas encore lancé officiellement et dont on ne connait pas la date de sortie exacte. Le smartphone est également sous Intel puisqu’il emploie un processeur Atom Moorefield.

La tablette  emploie une dalle IPS qui affiche en FullHD, elle embarque 4 gigaoctets de mémoire vive pour faire tourner Windows 8.1 sur un SSD allant jusqu’à 128 Go. Le dock clavier contiendra quand à lui un stockage mécanique pouvant aller jusqu’au téraoctet. L’autonomie annoncée est d’une dizaine d’heures de surf.

Le smartphone compatible Asus Transformer Book V embarque quant à lui 2 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage. Il pèse 140 grammes pour 11 mm d’épaisseur.? Une batterie 2500 mAh est intégrée ainsi qu’un double capteur photo/vidéo.

Aucune idée de tarif pour le moment, l’engin est caché derrière une vitre au Computex ce qui ne rend pas son approche des plus aisées et laisse entendre des prototypes pas du tout finalisés; une sortie en fin d’année peut être ?

19 commentaires sur ce sujet.
  • 2 juin 2014 - 13 h 01 min

    Ehéhé j’avais trouvé :)

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 13 h 46 min

    Bonjour,
    Est-ce que comme le Transformer Trio il sera possible de connecter le clavier à un écran externe ?
    Merci.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 13 h 46 min

    On peut donc choisir entre la peste et le choléra, chouette.
    Et sinon a quand un hardware ouvert et pas bourrer de backdoor/virus/espion ?

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 13 h 49 min

    @Guingui : apparemment, pas d’unité de calculs dans le clavier. Ce ne serait donc pas un 6 en 1.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 14 h 01 min

    Concept interessant en espérant que cet fois ci MS et Google ne viennent mettre leur grain de sel pour bloquer la commercialisation…
    Dommage toutefois que l’écran soit avec l’infâme ratio 16:9 inadapté en mode tablette :/

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 14 h 38 min

    […] Malin, l’Asus Transformer Book V est une combinaison intéressante pour la marque Taïwanaise. Elle met en valeur son savoir faire en matière d’ultraportable, propose une tablette de 12.5 pouces et ajoute en prime un smartphone de la marque. Une manière originale de contourner les limitations multi système de Microsoft et Google.  […]

  • uko
    2 juin 2014 - 16 h 22 min

    Une solution intel Core, dans une tablette qui promet 10h d’autonomie ?
    Sur le papier c’est très plaisant, mais ces informations me troublent:
    – Les processeurs « core » ne permettent pas encore de machines fanless.
    – Ces processeurs consomment au moins 5 fois plus qu’un Bay Trail pour tablette.
    – Un écran 12″ full HD consomme bien plus qu’un écran 10″ HD.

    Combien va peser la tablette ?
    Par rapport à une 10″ standard de 600g, elle sera alourdie par:
    – Sa taille de 12″
    – Son système de ventilation
    – Son système d’intégration du smartphone, et en mode Android par le smartphone lui-même
    – Une batterie qui devra être conséquente si elle veut tenir sa promesse de 10h à alimenter un processeur Core et une de dalle 12″ full HD.

    Sachant que la surface pro 2 elle aussi sous processeur Intel Core 4eme génération pèse plus 900g pour une diagonale de 10″, on peut s’attendre au pire en ce qui concerne le poids de celle-ci en 12″. Si c’est pour se retrouver avec une tablette de plus d’1kg, très peu pour moi.

    Répondre
  • uko
    2 juin 2014 - 16 h 23 min

    Ah, oui… et la surface pro 2 se contente de 6-7h d’autonomie, pas 10.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 17 h 32 min

    Uko,désolé de te contredire mais HP a sorti le spectre 13 x2 avec un core i5 et fanless fin 2013.

    Répondre
  • uko
    2 juin 2014 - 19 h 44 min

    @Vince:
    Merci pour l’info, je n’avais pas suivi la sortie de ce modèle. C’est une bonne nouvelle, signe que les fabricants s’intéressent aux designs fanless.

    Par contre, si je me penche sur les specs du Spectre 13 X2, c’est un argument de plus concernant le poids de telles solutions: Une tablette de 1.5kg, je me vois mal l’utiliser autrement que posée sur son clavier (ce qui fait un total de 2kg dans le cas du Spectre, ça fait beaucoup).
    Certes, le Spectre est en 13″ mais son autonomie semble plus proche des 7h que des 10 qui nécessiteraient un surpoids de batterie. Et il n’embarque pas de smartphone.

    Pour la peine et pour le prix, je lui préfèrerais un ultrabook 13″ de 1.3kg clavier compris certes ventilé mais qui proposera en plus d’un poids plus raisonnable un écran mat, des performances supérieures et une chauffe plus contenue.

    J’attends de voir, mais entre le prix probablement élevé de la bête et le poids de l’ensemble, je ne lui vois pas un grand avenir auprès du grand public. D’autant plus que tout le monde est déjà équipé d’un smartphone incompatible avec la solution.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 20 h 06 min

    je suis d’accord avec toi que c’est lourd pour une tablette. Après, dur de faire léger en 13,3 pouces.

    Et concernant l’Asus, je pense aussi que le prix sera élevé et l’ensemble pas très intéressant au final.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 21 h 55 min

    Perso, je doute fortement du succès de cette machine. Pourtant l’idée est sympa.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 22 h 30 min

    Hello tout le monde,

    Oula Pierre tu me reprends si je me trompe : Microsoft et Google ont torpillé le sublime Asus Duet pour des raisons de stratégies et de brevets. En quoi peut on espéré que ce nouveau device a la moindre chance de pointer le bout de son nez sur les étalages des supermarchés et autres sites commerçants ?

    Bonne continuation !

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 23 h 13 min

    @uko: pour le poids de la tablette en 12.5″ je pense a la surface pro 3 qui fait 12 pouces en haswell aussi et qui fait 800g donc on peut garder espoir.

    Répondre
  • 2 juin 2014 - 23 h 24 min

    @Raph: En fait c’est assez compliqué et il est impossible d’avoir évidemment une confirmation des 2 principaux interessés.

    Ce qui déplaît à Microsoft c’est de pouvoir passer de Windows 8 à Android sans rebooter la machine. Ce qui gène Google c’est de considérer Android comme un « sous système  » de Windows.

    Là Asus ménage tout le monde en faisant d’Android un complément de Windows mais il ne remplace pas Windows en tant que tel, il offre une alternative. Il ne se comporte pas comme un sous système mais comme un système a part ou comme une application dans Windows. reste a savoir comment les 2 réagiront mais je doute qu’Asus n’aie pas fait un boulot diplomatique en amont après l’échec du précédent modèles…

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 5 h 05 min

    @Pierre: oui c’est bien ça, Microsoft et Google sont de mauvais camarades jaloux, mais c’est pas grave, on ira les voir séparément :)
    mais je les comprends, moi aussi ça me fait de la peine quand mes copains s’amusent bien avec l’autre qui fait rien qu’à m’embêter…

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 9 h 17 min

    Si MS avait ouvert un peu plus Windows Phone, pour permettre une telle intégration, on aurait peut être eu la possibilité de faire de même entre tout PC Windows 8 et tout Windows Phone 8.

    S’aurait été un atout pour les 2 systèmes et éviter à MS de subir ce genre d’hybrides ;)

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 10 h 27 min

    Super concept pour ma part.
    Par contre pourquoi intégrer le smartphone à la tablette ?
    Je verrais mieux une connexion wifi entre les deux, une sorte de streaming de l’os Android sur le portable/tablette .

    Répondre
  • 3 juin 2014 - 17 h 56 min

    Olivier: ca existe deja un blackberry Q10 et une playbook…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *