Asus T100 sous Atom Bay Trail T Vs Medion Akoya P2211T sous Celeron N2910

Asus T100 sous Atom Bay Trail T Vs Medion Akoya P2211T sous Celeron N2910

Même si pour moi ce type de test est totalement hors de propos puisqu’il gomme tout ce qui fait l’essence d’une machine dans ses usages, il est intéressant de voir à quel point Intel a appuyé sur l’accélérateur dans son offre Atom Bay Trail T. La puce à 32$ de l’Asus T100 est largement devant le Celeron N2910 du Medion.

Résumé : Si l’on fait une totale abstraction du materiel embarqué et des différences ergonomiques des deux machines, la comparaisons via des tests de performances placent le processeur Atom Z3740 de l’Asus T100TA devant le Celeron N2930 du Medion Akoya P2211T. Une prouesse qui montre l’avancée proposée par Intel sur le marché tablette.

 

Toujours pas fan des benchmarks, comparer ici 2 engins uniquement sous cet angle, c’est oublier de parler des différences ergonomiques et pratiques des deux modèles. C’est pour autant un bon témoin d’analyse pour parler de la poussée faite par Intel sur le marché des tablettes avec son Atom Bay Trail T. Le modèle Atom Z3740 qui équipe le Transformer Book T100TA d’Asus, un quadruple coeur à 1.33 GHz épaulé par un excellent circuit graphique, se place en tête dans tous les tests face au Celeron N2930 du Medion Akoya P2211T. Les deux machines sont très différentes avec l’Asus qiui affiche sur un écran 1366 x 768 tandis que le Medion embarque une dalle en 1920 x 1080.

Le résultat des tests est sans appel :

  • SunSpider 0.9.1:  Atom Z3740 : 543,6 ms | 661,6 ms pour le Celeron N2930. Ce test Javascript exécute du code que l’on rencontre dans des applications et sites web en ligne. Plus son exécution est rapide, meilleur c’est.
  • Octane 2.0: 5107 pour l’Atom et 4392 pour le Celeron. Ce test mesure également la performance du processeur en usage en ligne : Le score le plus haut est le meilleur.
  • GFXBench 2.7.0: Atom 11 images par secondes, 15 pour le Celeron. Seul test ou le N2930 s’en tire mieux que le Z3740, ce test affiche des images 3D animées complexes à calculer. Dans les 2 cas, le score n’est pas exceptionnel.
  • Geekbench 3.1.3:  Le score de l’Atom passe une nouvelle fois devant avec 791/2604 contre 637/2018 pour le Celeron. Ce test est censé simuler des usages réels de chaque machine.
  • 3DMark: Un test issu de ce Benchmark, baptisé Ice Storm, exécute une séquence en 3D à afficher en temps réel. La combinaison de cet affichage, sa vitesse, sa définition et d’autres paramètres permettent d’établir un score. L’Asus grimpe ici à 16977 contre 15383 pour le Medion.
  • PCMark 7: 2303 pour l’Atom, 2013 pour le Celeron. Ici encore on est sur une idée de simulation d’usage réel mêlant jeu vidéo, édition d’images et de vidéos et surf en ligne.

Il ne faut évidemment pas regarder ces tests comme des arguments ultimes d’achat : Les deux machines sont bien trop différentes pour être uniquement vues par cet argumentaire de performances.

L’Atom Bay Trail T Z3740 du T100 en action

Ce qu’il y a d’intéressant ici c’est plutôt la réaction d’Intel avec l’Atom Z37xx, l’Atom Bay trail T à destination des tablettes, celui qui a connu la plus forte concurrence de la part des constructeurs de solutions ARM. Ces nouvelles puces sont très performantes et affichent une consommation très très basse. Elles sont largement en mesure de rivaliser avec les dernières générations de solutions ARM : Pour les usages habituels de travail, d’édition d’images et de vidéos mais aussi, et c’est nouveau, pour la 3D et le jeu.

L’avantage de cette solution Intel étant que la puce est capable de faire fonctionner aussi bien Windows 8.1 et toutes ses applications qu’Android. L’année qui vient devrait d’ailleurs nous le montrer avec énormément de machines qui proposeront une option de démarrage sur l’un ou l’autre de ces systèmes.

Source : MobileGeeks.de

20 commentaires sur ce sujet.
  • 30 décembre 2013 - 14 h 21 min

    Je trouve la différence vraiment minime.
    On peut dire que les deux SOC sont égaux non ?

    Alors oui c’est nouveaux sur les Atom, avant c’était des vraies bouses, maintenant ils déchirent !

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 14 h 33 min

    Est ce que la différence de définition des écrans n’a pas une influence sur les résultats ?

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 14 h 54 min

    Concernant le « dual boot » Windows/Android, ce qui serait appréciable, c’est un support officiel (niveau pilotes/mises à jour/optimisations) de la part d’un constructeur informatique.

    Cela nécessiterait qu’Intel ET Google mettent un coup d’accélérateur au développement et au support d’Android X86 (pour l’instant en version 4.0 stable, et les plus récentes en béta), ce qui est loin d’être acquis, et pourrait s’avérer être un casse-tête :

    – pour des raisons techniques : si les mises à jour, la compatibilité et un usage adapté au PC ne suivaient pas, les utilisateurs pourraient rapidement délaisser le boot Android et se contenter de Windows.

    – pour des raisons stratégiques : relations avec Microsoft qui pourrait mettre des bâtons dans les roues en voyant ses intérêts ainsi menacés, et puis les difficultés que représenteraient une collaboration Intel-Google-OEM, ce qui semble être depuis un moment le principal frein.

    Les constructeurs auraient opté pour une solution dénommée « PC Plus », à savoir une émulation des applications Android, accessibles ainsi depuis Windows (peut-être basée sur l’émulateur de BlueStacks : http://www.bluestacks.com/app-player.html ).

    Pour eux, les avantages sont nombreux : l’accès à une large logithèque adaptée au « tactile », pas besoin de s’occuper de quelconques pilotes (Windows s’en occupe), pas d’investissement technique lourd et surtout, pas d’imbroglio avec Microsoft.

    Malheureusement pour les utilisateurs, ça signifierait encore : pas de nouvel OS sur leur pc (juste les applications, mais toujours sur Windows) et une compatibilité et des performances limitées.

    Mais j’espère qu’on verra quand même ce fameux « dual boot » en 2014.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 04 min

    Idem, j’en retire que les deux se valent. 20% de différences de perf, c’est négligeable face au reste (taille, autonomie, qualite ecran/construction/son). On peut faire les memes choses sur l’un et l’autre, et reciproquement, ce qu’on ne peut pas faire sur l’une, on ne peut pas non plus sur l’autre.

    Intéressant par contre de confirmer que l’Atom est devenu un « vrai » CPU, au-dessus des vieux Core. D’un espece de 386 vaguement dépoussiéré, il a morphé en processeur moderne et performant. Sous la pression de ARM. Tant mieux.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 05 min

    @malak: Pas vraiement besoin de dual-boot, qui n’est d’ailleurs pas très pratique: on peut, plus simplement, executer Android dans une fenetre ou un VM Windows, et avoir les deux en meme temps sans avoir a rebooter. C’est bien plus pratique.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 10 min

    « L’année qui vient devrait d’ailleurs nous le montrer avec énormément de machines qui proposeront une option de démarrage sur l’un ou l’autre de ces systèmes. »

    Surtout les deux en même temps d’après les teasings CES…

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 29 min

    Bon, en fait, le turbo du Z3740 est à 1,83 ghz, vs 1,6 Ghz fixe pour le celeron N2910, ce qui explique les +-10 à 20% de différence en CPU (coeurs à peu près similaires en perfs)

    @Pierre: typo, le N2930 n’existe pas sur intel ark

    Autrement, les list prices des celeron N2910 et tous les autres modèles sont à 132 $ vs 32$ le Z3740D.

    products/codename/55844/Bay-Trail sur ark.intel.com

    M’étonnerait cependant que medion les paye ce prix.

    Pour moi, l’offre est toujours aussi illisible, mais on est content que les atoms aient repris du poil de la bête en perfs.

    Un point négatif cependant : le T100 n’était pas linux friendly pour cause d’UEFI, une idée sur le Medion P2211T ou 2212T ?

    Je ne suis pas un fan du tout d’Android, un ubuntu touch / mobile / tablet dessus pour ces usages mixtes ?

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 15 h 39 min

    @obarthelemy : c’est juste, j’ai déjà essayé avec Android X86, une expérience assez décevante…

    Les principaux problèmes pourraient être réglés au prix d’une grande amélioration de l’émulation, un peu comme ce que propose VmWare pour Linux ou Windows : partage de fichier et copier/coller entre les deux OS, bonne gestion des entrées/sorties son, tactile, webcam, et accélération graphique via un pilote spécifique.

    Ça reste quand même une solution peu adaptée au grand public : lancer l’émulateur, attendre 30 secondes puis lancer une application, et surtout l’influence de l’OS « hôte » à prendre en compte (exemple : niveau du son à modifier aussi dans Windows, interférence des gestes-multitouch, etc..).

    C’est sûr que le système « PC Plus » simplifie tout ça en se débarrassant de l’OS.

    Au delà de la fluidité de l’expérience utilisateur, un démarrage optionnel sous Android (avec un bouton spécial ?) pourrait s’avérer être le système « fast boot » idéal.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 16 h 23 min

    Wouaaaa, je vois dans la 2ème vidéo que le T100 a l’air de faire tourner plutôt pas mal World Of Tank, à 35Fps en plus, sacré petite prouesse quand on sait que le jeux est plutôt exigeant en terme de puissance. Bon d’accord, apparemment tout est sur « low » mais quand même, quand je vois que WoT est limite jouable sur mon Dm1 en AMD E-450, cela laisse rêveur.

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 18 h 27 min
  • 30 décembre 2013 - 18 h 35 min

    @sessea: Tu as raison j’ai modifié ! Je pensais que seule la version 4 Go était distribuée en Allemagne…

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 19 h 05 min

    Merci pierre pour cette correction (bon ça me dit pas si c’est du 2 ou 4go, mais bon).

    Personnellement je trouve que l’Akoya manque de contraste (je dit ça par rapport aux vidéos), qu’en penses-tu?

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 20 h 53 min

    mouais,
    bon, perso j’ai un lenovo 11,6 pouces core i3 en portable perso et un 12 pouces I5 en pro, je me vois pas avec un 10 pouces pour jouer ou en usage pro (fourni par la boite de toute manière donc pas de vrai choix)

    par contre en perso, pour l’usage en fixe je ne pense pas que je verrais de différence entre les 2 machines niveaux perfs en « vie réel » (bureautique, surf, downloads et multimédia vidéo léger + vieux jeux occasionnel type « half life 2 – burnout – worms 2D » par exemple), par contre niveau dalle et taille d’écran oui (d’ailleurs la dalle medion semble pas mal du tout sur la vidéo, une bonne surprise)

    je pencherais plus pour le akoya pour mon salon

    en gros, usage lecture via un calibre ou evince pour mes bd (j’ai une 8 pouces android 4/3 actuellement et reve d’une machine plus grandes et linux pour cela)

    reste justement , et comme dit plus haut, à voir la compatibilité linux (un « vrai » type bodhi linux dans mon cas, basé sur ubuntu, pour vraiment craquer – et là, exit la « copie linux light » android sur tablette pour moi – sur tel encore mais pas plus perso)

    je regarde ce type d’hybride en ce moment, mais encore rien qui me ferais vraiment craquer.

    ça viendra j’espère, ça semble bien (re)parti, et c’est tant mieux !

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 21 h 00 min

    Trop d’engouement autour de ces machines…. moi la durée de vie du emmc m’inquiete…
    des infos là dessus?

    Répondre
  • 30 décembre 2013 - 22 h 12 min

    Alors si cela peut vous aider, je dispose des deux machines l’Asus et une config similaire au celeron. Après avoir installé mes applications fétiches sur les deux, je revend celle avec le céléron. 20% de plus, oui ça fait vraiment la différence.

    Répondre
  • 31 décembre 2013 - 10 h 59 min

    […] Si l’on fait une totale abstraction du materiel embarqué et des différences ergonomiques des deux machines, la comparaisons via des tests de performances placent le processeur Atom Z3740 de l’Asus T100TA devant le Celeron N2930 du Medion Akoya P2211T. Une prouesse qui montre l’avancée proposée par Intel sur le marché tablette.  […]

  • 31 décembre 2013 - 12 h 40 min

    Je comprends pas trop l’intérêt de l’article, je pensais qu’on comparait les perfs d’un core basse conso avec un atom.
    En fait on compare un Bay Trail avec un autre Bay Trail !!
    Du coup, l’un est légèrement supérieur à l’autre (à cause du turbo comme le signale potf).

    Ca aurait été intéressant de comparer un Ivy Bridge ou un Haswell Celeron basse conso avec le Bay Trail par contre …

    Répondre
  • 31 décembre 2013 - 13 h 19 min

    @Guillaume: L’intérêt est de voir ce que produit l’étanchétité de choix d’Intel. Les Bay Trail T, a destination des tablettes n’iront jamais dans des machines comme le Medion en 11.6″. Et pourtant les 2 machines se ressemblent beaucoup.

    Ils pourraient d’un point de vue pratique mais ne peuvent pas d’un point de vue commercial.

    L’intérêt est de montrer qu’Intel réagit à une concurrence forte sur le marché des tablettes avec ARM alors qu’il ne s’émeut guère des efforts d’AMD sur ce même marché.

    Répondre
  • Jay
    31 décembre 2013 - 16 h 54 min
  • 1 janvier 2014 - 12 h 30 min

    Je ne vois toujours pas l’intérêt d’avoir un dual boot Android et Windows?
    Quel gain? Quel intérêt? D’avoir Chrome à la place d’IE?
    Les applis?
    Justement, ces tablette propose la cerise ET la crémière..
    Des applis tactiles à la sauce Modern UI ET des applis win32!
    Pour la partie tactile pure, le store MS monte en puissance avec, si j’ai bien suivit, une proposition certes moins nombreuse amis plus qualitative, plus rationnelle.

    Pour moi, je ne vois vraiment pas l’intérêt du dual boot ou même de la virtualisation avec Android.

    L’idée serait plutôt d’avoir le choix de l’OS, ce serait déjà pas mal!
    :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *