Asus a lui aussi un casque de réalité mixte Microsoft

Scène de liesse à Las Vegas, on apprend qu’Asus va rentrer dans le grand bain du casque de réalité mixte compatible avec les applications Microsoft. Enorme foule devant leur stand et cris de détresse quand la marque a annoncé qu’elle ne donnerait finalement pas de date de disponibilité. Nan, je déconne.

Point de fiesta donc devant chez Asus pour la sortie de leur casque de réalité mixte, la sauce n’a pas l’air de vouloir prendre pour le moment et si on a pu déjà croiser des offres de remboursement sur les casques HP et Acer, on se rend compte que l’arrivée d’un nouvel acteur ne va arranger les affaires de personne. Les casques de ce type semblent avoir bien du mal à se vendre.

2018-01-10 01_40_52-minimachines.net

Il faut dire que la réalité mixte a l’air aussi mixte qu’une école communale pour  garçons en 1900. Du rêve proposé par l’Hololens de Microsoft à la présentation de son projet aux produits mis en vente aujourd’hui, il ne reste finalement pas grand chose à se mettre sous la dent.

Cela n’empêche donc pas Asus de tenter sa chance avec son propre modèle. Look original, design polygonal et fonctions probablement identiques aux casques des copains constructeurs que sont HP, Samsung, Acer et Dell.

2018-01-10 01_40_40-minimachines.net

Asus promet un double affichage en 1440 x 1440 pixels avec un rafraîchissement de 90 Hz – comme les copains donc – avec un FOV de 105° et l’attirail de connectique habituelle, un port jack, une entrée HDMI 2.0 ainsi qu’un port USB 3.0 et du Bluetooth.

Pas de prix, pas de date de sortie.

2018-01-10 01_41_25-minimachines.net

En fait, le problème de cette offre, comme du reste des casques de ce type, c’est qu’on ne voit pas très bien leur intérêt. Autant on a bien cerné ce que les casques haut de gamme proposent comme les Occulus Rift ou ales HTC Vive, autant là on ne voit pas trop où cette gamme veut en venir. Un acheteur de casque haut de gamme a un projet, généralement ludique, et il investit pour ce projet. Les clients de ces produits semblent devoir l’acheter par appétit de consommation uniquement. Comme si l’usage final n’était pas important mais que seule l’achat comptait. Il existe des jeux compatibles, il existe des portages d’applications et des visites virtuelles mais il est difficile de cerner l’intérêt général de cette offre.

Second gros problème de cette offre, le manque de liberté accordée aux fabricants. Que ce soit chez Acer, HP ou Asus, on retrouve la même formule technique à deux ou trois détails près. Hormis le look des casques, il n’y a semble t-il pas grande différence entre les propositions. Un état d’esprit qui laisse les acheteurs sur leur faim. Le principe de base d’un casque de réalité virtuelle est de ne pas être vu par son utilisateur… Ces derniers, les plus interessés du moins, vont donc simplement attendre qu’une offre se démarque. Par son tarif, par une compétence supplémentaire ou par un gros bundle logiciel.

Le problème étant qu’en attendant que le Graal de la réalité mixte existe, les autres modèles ne sont pas forcément des plus faciles à vendre, à stocker et à fabriquer. Cela ne vous rappelle rien ? C’est le scénario qu’on vécu dernièrement les Chromebooks ou les Google Watch en France. Les marchands n’ont pas spécialement envie de financer sur leurs deniers les expérimentations des groupes comme Google et Microsoft. Au bout d’un moment, ils se lassent, cessent de stocker et les produits disparaissent…

 

 

5 commentaires sur ce sujet.
  • Luz
    10 janvier 2018 - 12 h 34 min

    La seule différence que j’ai vu pour le moment, c’est la technologie de la dalle qui serait en oled chez Lenovo et Samsung.
    Il me semble qu ces casques ont accès à la logiteque des jeux vive sous steam, on peut donc les voir comme des vive sans lightroom à un plus attractif même si les réductions successive de ce dernier commence à effacer cet avantage.

    Répondre
  • Cid
    10 janvier 2018 - 12 h 38 min

    Pour avoir un casque Acer, ça marche plutôt bien. Certes y’a des défauts de jeunesse communs à tous ces casques. (réglages notamment) mais ils tirent les prix vers le bas pour toucher plus de monde. Non, j’étais pas prêt à mettre 400€ (ou plus) pour un truc où faut poser des capteurs dans toute la pièce et multiplier ces capteurs pour améliorer l’expérience. Par contre à 250€ (avec les offres) avec un système simplifié et efficace, oui j’ai craqué. Et je ne suis pas déçu. Niveau offre logicielle sur le Microsoft Store c’est un peu léger mais Steam vient d’ouvrir la compatibilité (y’a un mois en beta, c’est jeune !). Certes ce n’est que le début, faut déboguer tout ça mais beaucoup d’acteurs se lancent.

    Y’a donc un cahier des charges Microsoft mais cela permet une compatibilité entre plusieurs marques contre un vive compatible vive et un rift compatible rift. Y’a des patches et hacks qui rendent les trois systèmes compatibles mais c’est encore de la bidouille, le problème vient surtout des commandes spécifiques plus que du casque. (pour comparer, regardez une manette microsoft et nintendo et regardez où se trouvent le boutons A et B. Et je parle pas des triangles et ronds playstation !)

    Alors oui ce sont peut-être tous les mêmes mais Samsung en sort un « mieux », l’Odissey, mais pas dispo encore partout et faut une machine encore plus puissante qui étage les gammes.
    Bref, Pierre, dommage de vouloir tuer cette technologie en en parlant comme ça. Ce n’est que le début de la démocratisation.
    Patientons de voir le prochain Spielberg au ciné, qui lancera peut-être la mode, alors que ces mêmes casques frôleront peut-être les 200€.
    Du CES j’attendais juste une deuxième version avec plus de réglages, mais je pense qu’il va falloir attendre d’amortir les premiers.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 13 h 00 min

    @Cid: Je veux rien tuer, je veux que les constructeurs comprennent qu’il est temps de se bouger un peu les fesses pour proposer une killer feature, une fonction ou autre capacité vraiment intéressante. Personne pour penser à une manette pinceau ? Un jeu musical ? Des visites virtuelles exclusives et non pas repompées sur de vieilles applis/contenus ?

    Et Microsoft devrait également se bouger un peu pour trouver des apps a pousser sur la plateforme. Steam c’est bien mais ça fait des mois qu’ils surfent sur le combo déjà-vu « Minecraft-SuperHot ». superHot c’est super mais je l’ai fini en trois quart d’heure sur PC quoi…

    Sinon il va se passer ce qui est décrit ici, une impression de tourner en rond, une désaffection des acheteurs et une disparition du produit. Je comprends pas Microsoft qui détient une techno comme le Kinect et qui la laisse mourir au vu de tout ce qu’il était potentiellement possible de faire avec en conjonction de sa réalité Mixte…

    Bref ne te méprend pas je n’enfonce pas la techno, j’y crois même. Je pense juste que personne n’a le même feu sacré ici que du côté d’un Occulus ou d’un HTC.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 - 22 h 33 min

    Il ne faut pas oublier que ces casques « mixed reality » sont compatibles avec la XBOX X. C’est donc une contre-offensive de Microsoft contre le PSmove.
    En faisant des casques qui soient aussi compatibles avec les PCs, Microsoft espère emporter la donne.
    Actuellement ils doivent avoir plein de jeux VR en dev pour la XBOX X et qui seront sûrement compatibles Windows 10.

    Répondre
  • Cid
    11 janvier 2018 - 14 h 34 min

    La killer feature c’est le prix et la facilité de mise en oeuvre sauf qu’il faut quand même un bon PC même si Microsoft vend que ça tourne en partie sur des gpu intégrés !
    Les app actuelles et prochaines faut espérer qu’elles se développent mais ça bouge quand même pas mal. Windows Mixed Reality n’a même pas deux mois…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *